BMO Groupe financier annonce une charge de restructuration pour axer davantage ses activités sur la croissance et l'amélioration du service à la clientèle



    L'amélioration des processus et la rationalisation des fonctions de
    soutien donneront à BMO la capacité de réinvestir dans des initiatives
    axées sur la croissance et le service à la clientèle

    MONTREAL, le 31 janv. /CNW/ - BMO Groupe financier (NYSE : BMO, TSX :
BMO) a annoncé aujourd'hui une charge de restructuration de 135 millions de
dollars (88 millions de dollars après impôts) qui sera comptabilisée dans les
résultats du premier trimestre lorsqu'ils seront annoncés le 1er mars 2007.

    Cette charge confirme l'intention déjà formulée par BMO d'améliorer le
service à la clientèle et de mettre l'accent sur :

    
    -   l'affectation de fonds et de ressources à l'amélioration de la
        prestation des employés des ventes et du service en contact direct
        avec la clientèle;
    -   l'élaboration de processus et la création de systèmes plus efficaces
        à l'échelle de l'entreprise;
    -   le maintien et l'accélération du rythme de croissance de
        l'entreprise.
    

    L'effort de restructuration annoncé aujourd'hui résulte d'un examen
détaillé de l'efficience et de l'efficacité de toutes les fonctions, de tous
les groupes d'exploitation et de tous les processus d'affaires qui soutiennent
le travail des employés des ventes et du service.
    La charge de restructuration est liée à la suppression d'environ 1 000
postes, essentiellement au sein de groupes dont les employés n'ont pas
d'interactions directes avec la clientèle, et ce, dans toutes les fonctions de
soutien et tous les groupes d'exploitation de l'entreprise. De cette somme,
117 millions de dollars sont reliés aux indemnités de licenciement et 18
millions de dollars à des frais non reliés au personnel.
    L'entreprise a indiqué que les retombées de la réduction des coûts
découlant de cette initiative sont importantes pour l'atteinte des objectifs
financiers de 2007 dévoilés dans le communiqué sur les résultats financiers du
quatrième trimestre de l'exercice 2006.
    "Chez BMO, les employés constituent notre plus important avantage
concurrentiel. C'est pourquoi il est toujours difficile de prendre des
décisions qui entraînent la suppression d'emplois, a indiqué Tony Comper,
président et chef de la direction de BMO Groupe financier. Toutefois, nous
jugeons essentiel pour nos clients, nos employés et nos actionnaires de
prendre des mesures pour rendre nos fonctions de soutien rationnelles et
efficaces, simplifier nos processus, alléger notre structure et éliminer les
chevauchements de tâches à l'échelle de l'entreprise."
    BMO entend poursuivre la mise en oeuvre de ces initiatives tout au long
de 2007 et au-delà. La suppression des emplois s'effectuera en grande partie
au cours de l'exercice 2007.
    Bill Downe, chef de l'exploitation, BMO Groupe financier a déclaré : "Une
fois leur mise en oeuvre complétée, ces changements aideront nos employés à
améliorer leur prestation de service aux clients et nous permettront de
ramener nos frais globaux à un niveau concurrentiel et viable. Les économies
ainsi réalisées serviront à financer notre future croissance et nos activités
de première ligne. Au cours de la dernière année, nous avons investi dans le
service à la clientèle, augmenté le nombre de professionnels de la vente et
créé une unité de soutien plus efficace et proactive. Ces initiatives
bénéficieront à nos clients et elles faciliteront la tâche de nos employés qui
seront en mesure d'offrir un service à la clientèle exceptionnel et d'élargir
ainsi les relations d'affaires".
    M. Downe a ajouté : "Conformément à nos pratiques courantes, la réduction
du nombre d'emplois s'effectuera de façon juste et équitable et nous
avancerons rapidement et de manière décisive pour réaliser nos objectifs."

    Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est
une entreprise nord-américaine de services financiers hautement diversifiés.
Fort d'un actif total de 320 milliards de dollars au 30 octobre 2006, et d'un
effectif de plus de 35 000 employés, BMO offre une vaste gamme de produits et
de solutions dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion
de patrimoine et des services d'investissement. BMO Groupe financier sert ses
clients dans tout le Canada par l'intermédiaire de BMO Banque de Montréal et
de ses sociétés de gestion de patrimoine, BMO Nesbitt Burns, BMO Ligne
d'action et BMO Banque privée Harris. BMO Marchés des capitaux, la division
nord-américaine de services bancaires et d'investissement aux grandes
entreprises, offre une gamme complète de produits et de services aux clients
nord-américains et internationaux. Aux Etats-Unis, BMO sert ses clients par
l'intermédiaire de Harris, société financière intégrée de Chicago, qui offre
des services bancaires, de crédit, d'investissement, de planification
financière, d'administration de fiducie, de gestion de portefeuille, de
services financiers aux familles et de transfert de patrimoine à plus d'un
million de particuliers et d'entreprises.

    MISE EN GARDE CONCERNANT LES DECLARATIONS PROSPECTIVES

    Les communications publiques de la Banque de Montréal comprennent souvent
des déclarations prospectives, écrites ou verbales. Le présent document
contient de telles déclarations, qui peuvent aussi figurer dans d'autres
documents déposés auprès des organismes canadiens de réglementation ou de la
Securities and Exchange Commission des Etats-Unis, ou dans d'autres
communications. Toutes ces déclarations sont énoncées sous réserve des règles
d'exonération de la Private Securities Litigation Reform Act, loi américaine
de 1995, et des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables, et
elles sont conçues comme des déclarations prospectives aux termes de ces lois.
Les déclarations prospectives peuvent comprendre notamment des observations
concernant nos objectifs et nos priorités pour l'exercice 2007 et au-delà, nos
stratégies ou actions futures, nos cibles, nos attentes concernant notre
situation financière ou le cours de nos actions et les résultats ou les
perspectives de notre exploitation ou des économies canadienne et américaine.
    De par leur nature, les déclarations prospectives exigent la formulation
d'hypothèses et comportent des risques et des incertitudes. Il existe un
risque appréciable que les prévisions, pronostics, conclusions ou projections
se révèlent inexacts, que nos hypothèses soient erronées et que les résultats
réels diffèrent sensiblement de ces prévisions, pronostics, conclusions ou
projections. Nous conseillons aux lecteurs de ces déclarations de ne pas se
fier indûment à ces déclarations, étant donné que les résultats réels, les
conditions, les actions ou les événements futurs pourraient différer
sensiblement des cibles, attentes, estimations ou intentions exprimées dans
ces déclarations prospectives, en raison d'un certain nombre de facteurs.
    Les résultats réels ayant trait aux déclarations prospectives peuvent
être influencés par de nombreux facteurs, notamment : la situation économique
générale dans les pays où nous sommes présents, les fluctuations des taux de
change, les changements de politique monétaire, l'intensité de la concurrence
dans les secteurs géographiques et les domaines d'activité dans lesquels nous
oeuvrons, les changements de législation, les procédures judiciaires ou
démarches réglementaires, l'exactitude ou l'exhaustivité de l'information que
nous obtenons sur nos clients et nos contreparties, notre capacité de mettre
en oeuvre nos plans stratégiques, de conclure des acquisitions et d'intégrer
les entreprises acquises, les estimations comptables critiques, les risques
opérationnels et infrastructurels, la situation politique générale, les
activités des marchés financiers internationaux, les répercussions de guerres
ou d'activités terroristes sur nos activités, les répercussions de maladies
sur les économies locales, nationales ou mondiale, et les répercussions de
perturbations des infrastructures publiques telles que les perturbations des
services de transport et de communication et des systèmes d'alimentation en
énergie ou en eau et les changements technologiques.
    Nous tenons à souligner que la liste de facteurs qui précède n'est pas
exhaustive. D'autres facteurs pourraient influer défavorablement sur nos
résultats. Pour de plus amples renseignements, le lecteur peut se reporter aux
pages 28 et 29 du Rapport annuel 2006 de BMO, qui décrit en détail certains
facteurs clés susceptibles d'influer sur les résultats futurs de BMO. Les
investisseurs et les autres personnes qui se fient à des déclarations
prospectives pour prendre des décisions à l'égard de la Banque de Montréal
doivent tenir soigneusement compte de ces facteurs, ainsi que d'autres
incertitudes et événements potentiels, et de l'incertitude inhérente aux
déclarations prospectives. La Banque de Montréal ne s'engage pas à mettre à
jour les déclarations prospectives, verbales ou écrites, qui peuvent être
faites, à l'occasion, par elle-même ou en son nom.
    Les hypothèses relatives au comportement des économies canadienne et
américaine en 2007 et aux conséquences de ce comportement sur nos activités
sont des facteurs importants dont nous tenons compte lors de l'établissement
de nos priorités et objectifs stratégiques et de nos cibles financières, y
compris nos provisions pour créances irrécouvrables. Selon certaines de nos
principales hypothèses, les économies canadienne et américaine croîtront à un
rythme modéré en 2007 et le taux d'inflation demeurera bas. Nous avons
également supposé que les taux d'intérêt changeront peu au Canada en 2007 mais
qu'ils baisseront aux Etats-Unis, et que le dollar canadien conservera ses
récents gains par rapport au dollar américain. Pour élaborer nos prévisions en
matière de croissance économique, en général et dans le secteur des services
financiers, nous utilisons principalement les données économiques historiques
fournies par les administrations publiques du Canada et des Etats-Unis et
leurs agences. Les lois fiscales en vigueur dans les pays où nous sommes
présents, principalement le Canada et les Etats-Unis, sont des facteurs
importants dont nous devons tenir compte pour déterminer notre taux
d'imposition effectif normal.




Renseignements :

Renseignements: Relations avec les médias : Ronald Monet, Montréal,
ronald.monet@bmo.com, (514) 877-1873; Relations avec les investisseurs : Viki
Lazaris, Toronto, viki.lazaris@bmo.com, (416) 867-6656; Steven Bonin, Toronto,
steven.bonin@bmo.com, (416) 867-5452; Krista White, Toronto,
krista.white@bmo.com, (416) 867-7019; Internet: www.bmo.com

Profil de l'entreprise

BMO Groupe financier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.