BMO Groupe financier annonce des résultats satisfaisants pour ses activités de base compte tenu de la conjoncture actuelle du marché



    
    Rapport aux actionnaires pour le deuxième trimestre de 2009

    -------------------------------------------------------------------------
    BMO Groupe financier annonce des résultats satisfaisants pour ses
    activités de base compte tenu de la conjoncture actuelle du marché

    Les revenus et le revenu net des Services bancaires Particuliers et
    entreprises - Canada continuent d'afficher une forte progression

    Vigoureuse performance sous-jacente des activités de BMO Marchés des
    capitaux

    Déjà élevé, le ratio du capital de première catégorie de BMO grimpe
    à 10,70 %
    -------------------------------------------------------------------------

    Points saillants des résultats financiers :

    Comparaison des résultats du deuxième trimestre de 2009 avec ceux du
    deuxième trimestre de 2008

    -  Revenu net de 358 millions de dollars, en baisse de 284 millions par
       rapport au niveau d'il y a un an.

    -  Résultat par action 1) (RPA) de 0,61 $ et RPA avant amortissement 2)
       de 0,63 $, en baisse de 0,64 $ et de 0,63 $, respectivement, par
       rapport à la même période l'an dernier.

    -  RPA avant amortissement rajusté 2) de 2,02 $, exclusion faite des
       charges liées à la conjoncture des marchés financiers, d'un montant
       de 439 millions de dollars (0,84 $ par action) après les impôts et
       des indemnités de licenciement de 80 millions de dollars (0,15 $ par
       action) après les impôts.

    -  Dotations à la provision pour pertes sur créances de 372 millions de
       dollars, en hausse de 221 millions par rapport à la même période l'an
       dernier.

    -  Déjà élevé, le ratio du capital de première catégorie de BMO grimpe à
       10,70 %.

    Comparaison des résultats du premier semestre de 2009 avec ceux du
    premier semestre de 2008

    -  Revenu net de 583 millions de dollars, comparativement à 897 millions
       de dollars en 2008.

    -  RPA de 1,00 $ comparativement à 1,72 $ et RPA avant amortissement de
       1,03 $ comparativement à 1,75 $.

    -  RPA avant amortissement rajusté 2) de 2,02 $, exclusion faite des
       charges liées à la conjoncture des marchés financiers, d'un montant de
       439 millions de dollars (0,84 $ par action) après les impôts et des
       indemnités de licenciement de 80 millions de dollars (0,15 $ par
       action) après les impôts.
    

    TORONTO, le 26 mai /CNW/ - BMO Groupe financier a annoncé un revenu net
de 358 millions de dollars, ou de 0,61 $ par action, pour le deuxième
trimestre terminé le 30 avril 2009. Les services bancaires aux particuliers et
aux entreprises au Canada ont enregistré d'excellents résultats, avec un
revenu net de 350 millions de dollars, en hausse de 30 millions de dollars, ou
de 9 % par rapport à la même période l'an dernier, tandis que le revenu net de
BMO Marchés des capitaux a affiché une progression de 62 millions de dollars,
ou de 33 %, pour atteindre 249 millions de dollars. Les résultats incluent des
pertes de 80 millions de dollars après impôts (0,15 $ par action) attribuables
aux charges liées à la conjoncture des marchés financiers, dont le détail est
fourni dans la section intitulée Incidence de la conjoncture des marchés
financiers sur les résultats du deuxième trimestre, de même que des indemnités
de licenciement de 80 millions de dollars après impôts (0,15 $ par action)
essentiellement imputables à la rationalisation de notre structure de gestion.
    "Une fois de plus, nos secteurs d'activité de base se sont bien
comportés, particulièrement compte tenu de la récession", a déclaré Bill
Downe, président et chef de la direction, BMO Groupe financier. "Les revenus
et le revenu net de PE Canada, qui regroupe nos services bancaires aux
particuliers et aux entreprises au Canada, continuent de fortement progresser
au fil des ans; le revenu s'est accru de 8 % et le revenu net a augmenté de 9
% pour s'établir à 350 millions de dollars. Nous fidélisons nos clients en
leur prêtant une oreille attentive afin de comprendre leurs besoins et en leur
offrant des conseils qui les aident à prendre de meilleures décisions
financières. Comme nous continuons d'offrir du crédit aux Canadiens et à leurs
entreprises, les prêts de PE Canada ne cessent de croître d'une année à
l'autre. Notre approche centrée sur le client s'avère payante pour eux autant
que pour nous."
    "La condition des marchés du crédit et financiers demeurent difficiles.
Toutefois, nous sommes bien placés pour faire face à ce contexte. La
robustesse de notre capital et de nos liquidités nous permet de procéder à des
acquisitions opportunistes, comme celle des opérations d'assurance-vie
canadiennes que nous avons menée à terme au cours du trimestre.

    
    1)  Sauf indication contraire, lorsqu'il est question du résultat par
        action (RPA) dans le présent document, il s'agit toujours du résultat
        dilué par action.
    2)  Les rajustements qui ont pour effet de substituer les résultats avant
        amortissement aux résultats selon les principes comptables
        généralement reconnus (PCGR) sont exposés dans la section Mesures non
        conformes aux PCGR, à la fin du rapport de gestion, où sont également
        expliqués ces mesures non conformes aux PCGR et leurs plus proches
        équivalents selon les PCGR. Le RPA avant amortissement rajusté est
        également une mesure non conforme aux PCGR. Il y a lieu de se
        reporter à l'information présentée à la section Incidence de la
        conjoncture des marchés financiers sur les résultats du deuxième
        trimestre de même qu'à la section Mesures non conformes aux PCGR.
    

    "BMO Marchés des capitaux a dégagé des résultats vigoureux : son revenu
s'est accru de 17 % d'un exercice à l'autre et son revenu net a enregistré une
hausse de 33 % pour s'établir à 249 millions de dollars. Les résultats de
plusieurs secteurs se sont améliorés d'une année à l'autre, notamment ceux des
services aux grandes entreprises, des secteurs sensibles aux taux d'intérêt et
des prises fermes de titres de participation, qui ont affiché une progression
importante", a affirmé M. Downe. Le rendement global de BMO Marchés des
capitaux a subi l'incidence de charges de 80 millions de dollars après impôts,
comme nous l'expliquons dans la section intitulée Incidence de la conjoncture
des marchés financiers sur les résultats du deuxième trimestre.
    Les services bancaires aux particuliers et aux entreprises aux Etats-Unis
ont affiché une croissance interne des prêts et des dépôts d'un exercice à
l'autre et ils ont également vu leur marge nette d'intérêts s'améliorer. Les
résultats du deuxième trimestre ont diminué par rapport à ceux de la même
période il y a un an, mais si l'on tient compte du gain net relatif au premier
appel public à l'épargne de Visa enregistré au cours de cette période, ils ont
augmenté. Le contexte moins favorable du crédit influe sur les résultats, mais
nous continuons d'accorder des prêts et d'offrir des services de dépôt à nos
clients tout en gérant efficacement les coûts. M. Downe a poursuivi avec cette
explication : "La récente étude de J.D. Power and Associates intitulée "2009
Retail Banking Satisfaction Study" a accordé à Harris le premier rang au
chapitre de la satisfaction de la clientèle dans la région du Midwest.
L'attention que nous portons à bien servir nos clients porte ses fruits et le
nombre de nouveaux foyers s'étant ajoutés à notre clientèle affiche une
croissance substantielle."
    "Dans nos services de gestion de patrimoine, nous continuons
d'enregistrer une forte croissance des dépôts à terme, mais les résultats ont
subi le contrecoup de la baisse des actifs gérés et administrés attribuable
principalement aux reculs importants des marchés boursiers. Nous continuons de
maintenir des normes élevées en matière de service et gérons les coûts de
façon responsable tout en tenant compte de la faiblesse du marché.", a déclaré
M. Downe.
    Les pressions exercées à l'échelle mondiale par la récession continuent
d'influer sur nos résultats. Les dotations à la provision pour pertes sur
créances s'élèvent à 372 millions de dollars pour le trimestre et sont
constituées de dotations à la provision spécifique de 127 millions au Canada
et de 245 millions aux Etats-Unis, la provision générale n'ayant pas augmenté.
Les dotations à la provision spécifique ont augmenté de 221 millions par
rapport à la même période l'an dernier, ce qui est surtout attribuable aux
prêts de nos services aux particuliers et aux entreprises aux Etats-Unis, mais
elles ont reculé de 56 millions par rapport à celles du premier trimestre.
Nous prévoyons que le contexte du crédit demeurera ardu pour le reste de 2009
étant donné la faiblesse persistante de l'économie mondiale.
    BMO a recours à une méthode selon la perte prévue pour l'établissement de
ses provisions aux termes de laquelle les pertes sur créances prévues sont
imputées aux groupes d'exploitation et l'écart entre les pertes prévues et les
pertes réelles est porté au débit ou au crédit des Services d'entreprise.
    "Nos résultats trimestriels comprennent des indemnités de licenciement
découlant principalement de la rationalisation de la structure de gestion de
l'ensemble de nos secteurs et de nos services de soutien administratifs dans
le cadre de laquelle nous avons éliminé des paliers et avons élargi les
mandats. Ces changements devraient donner lieu à une réduction des coûts
continus et permettre à nos secteurs de faire croître leurs revenus et
d'améliorer leur rentabilité sans nuire au service à la clientèle", a conclu
M. Downe. Nous prévoyons que, une fois ces changements apportés à notre
structure, les économies annuelles que nous réaliserons au chapitre des frais
courants seront supérieures aux indemnités de licenciement de 118 millions de
dollars.
    Les résultats des Services d'entreprise ont augmenté par rapport à ceux
du premier trimestre, exclusion faite des indemnités de licenciement
comptabilisées au trimestre considéré, grimpant de façon notable grâce à la
hausse des revenus et au recul des dotations à la provision pour pertes sur
créances. L'accroissement des revenus reflète les mesures prises pour réduire
le portage négatif de certaines positions de taux d'intérêt servant à la
gestion de l'actif et du passif et de certaines positions de gestion de
trésorerie de même que les gains découlant de l'évaluation à la valeur de
marché sur certaines activités de couverture comparativement à des pertes au
premier trimestre. Les résultats ont reculé par rapport à ceux d'il y a un an
en raison de la baisse des revenus et de la hausse des dotations à la
provision pour pertes sur créances. Les revenus moins élevés s'expliquent par
le portage négatif de certaines positions de taux d'intérêt servant à la
gestion de l'actif et du passif et par l'incidence continue des activités de
financement qui ont eu pour effet d'accroître notre solide position en matière
de liquidités. La quasi-totalité des besoins en matière de financement à terme
qui avaient été estimés pour 2009 sont maintenant satisfaits.
    Nous avons annoncé aujourd'hui un dividende de 0,70 $ par action
ordinaire pour le troisième trimestre, soit un montant inchangé par rapport à
celui du trimestre précédent, ce qui correspond à un dividende annuel de 2,80
$ par action ordinaire.

    Revue des résultats des groupes d'exploitation

    PE Canada

    Le revenu net s'établit à 350 millions de dollars, soit une hausse de 30
millions ou de 9,1 % par rapport à il y a un an. Les revenus des services aux
particuliers, des services aux entreprises et des services de cartes ont
progressé, ce qui s'explique par l'augmentation des volumes de la plupart des
produits ainsi que par l'amélioration de la marge nette d'intérêts. Compte
tenu d'un rajustement au titre de l'incidence d'un recouvrement d'impôts sur
le capital l'an dernier, le levier d'exploitation avant amortissement du
trimestre s'établit à plus de 3,0 %.
    Nous continuons d'obtenir d'excellents résultats même si les conditions
de marché sont difficiles.
    Notre promesse à la clientèle, c'est-à-dire l'aider à faire des choix
éclairés afin qu'elle opte, en toutes circonstances, pour les meilleures
solutions qui soient, reflète notre engagement de transparence. Notre objectif
demeure d'élargir notre part de marché malgré le ralentissement de la
croissance.
    Dans le secteur des services aux particuliers, les efforts déployés pour
rehausser la gestion du rendement, les investissements faits dans notre réseau
de succursales et le lancement de nouveaux produits ont porté fruit, tel qu'en
témoignent l'augmentation des revenus et l'accélération de l'essor des
produits de dépôt. Au cours du trimestre, nous avons inauguré quatre nouvelles
succursales et, comme nous l'avions annoncé, nous avons fermé 68 succursales
en magasin. La plupart de nos clients préfèrent avoir accès à une gamme
complète de services bancaires, dont des conseils professionnels et une
capacité de gestion des relations, en un seul endroit. Ils apprécient
également la commodité de nos services bancaires en ligne. Nous avons choisi
d'investir dans les canaux qui créent une expérience client exceptionnelle. Ce
faisant, nous nous rapprochons de plus en plus du chef de file du secteur sur
le plan des taux de fidélisation de la clientèle, et le nombre de nos produits
par client augmente sans cesse.
    Dans le secteur des services bancaires aux entreprises, nous gardons le
cap sur notre objectif, soit devenir la banque de choix des entreprises
partout au Canada. Quant à notre part de marché, nous nous classons au
deuxième rang. Malgré le contexte actuel du resserrement du crédit, nous
continuons de permettre à notre clientèle formée de petites et moyennes
entreprises d'accéder au crédit. Nous avons réussi à augmenter nos prêts de
3,2 % et à élargir encore notre part de marché, celle-ci s'étant accrue de 37
points de base depuis la même période l'an dernier et de 4 points de base
depuis le trimestre précédent, pour s'établir à 19,97 %. Sur douze mois, le
taux de fidélisation de nos clients qui sont des entreprises et le nombre de
produits par client ont augmenté.
    Nos services de cartes ont eux aussi connu une croissance. Le marketing
de la marque, les promotions et une meilleure intégration des ventes de cartes
dans l'ensemble des succursales ont contribué à l'essor continu du
portefeuille de cartes.

    PE Etats-Unis (tous les montants sont en dollars américains)

    Le revenu net s'établit à 21 millions de dollars, en baisse de 9 millions
ou de 31 % par rapport à la même période l'an dernier. Le revenu net avant
amortissement s'élève à 27 millions, ce qui traduit un recul de 8 millions ou
de 23 %. Le revenu net constaté un an plus tôt tenait compte d'un gain après
impôts de 13 millions réalisé sur le premier appel public à l'épargne de Visa
Inc., déduction faite d'une provision au titre d'un litige. Exclusion faite de
cet élément, le revenu net a monté de 4 millions ou de 24 % depuis la même
période de l'exercice précédent. Les résultats ont bénéficié de la croissance
interne des prêts et des dépôts ainsi que de l'élargissement des écarts sur
les dépôts et de l'amélioration de la marge nette d'intérêts.
    Les mauvaises conditions de crédit continuent d'affaiblir les résultats
puisque les prêts douteux et les frais de gestion de ce portefeuille
augmentent. Leur hausse a réduit de 11 millions le résultat net du trimestre,
comparativement à une baisse de 5 millions il y a un an.
    Les revenus ont fléchi de 20 millions ou de 7,8 %. Compte non tenu du
gain généré par le premier appel public à l'épargne de Visa, les revenus se
sont accrus de 18 millions, ce qui est en grande partie attribuable aux
acquisitions au Wisconsin et à l'essor des dépôts. Ces facteurs ont été
atténués par les répercussions plus percutantes, d'un montant de 7 millions,
qu'a eues la détérioration des marchés du crédit. Depuis un an, la marge nette
d'intérêts s'est élargie à la faveur des nouveaux dépôts et des mesures prises
pour atténuer les conséquences de la hausse des coûts de financement à long
terme.
    Nous nous efforçons toujours de gérer nos frais avec rigueur et de
recruter de nouveaux clients des services aux particuliers et aux entreprises,
tout en continuant d'accorder des prêts et de fournir des services de dépôt à
nos clients. Le nombre net de ménages qui s'est ajouté à notre clientèle
dépasse largement celui de l'an dernier, et des tendances positives au
chapitre des dépôts de base se dessinent.
    Selon une récente étude dans laquelle J.D. Power and Associates a analysé
le taux de satisfaction de la clientèle à l'égard des services bancaires aux
particuliers, Harris s'est classée au premier rang des 21 banques visées par
l'étude et, pour quatre des cinq mesures d'évaluation, elle a obtenu des
résultats supérieurs à ceux de la plupart de ses concurrents.
    Notre taux de recommandation net, lequel constitue une mesure de la
fidélité des clients, s'est accru de deux points depuis le trimestre précédent
et la période correspondante de 2008 et a atteint 44 alors que le taux de
plusieurs de nos concurrents a fléchi.

    Groupe Gestion privée

    Le revenu net s'établit à 62 millions de dollars, contre 107 millions
pour la même période l'an dernier, les résultats ayant subi les contrecoups du
manque de tonus des marchés boursiers et de la faiblesse des taux d'intérêt.
Dans le trimestre à l'étude, le revenu a fléchi de 63 millions ou de 12 %, et
ce, à cause surtout de la réduction des revenus tirés des commissions et des
services tarifés des activités de placement traditionnels et des fonds
d'investissement, les actifs ayant été largement inférieurs. Le revenu net
d'intérêts a baissé en grande partie à cause de la compression des écarts sur
les soldes des dépôts de nos services de courtage, ce qui a découlé du climat
de concurrence créé par les faibles taux d'intérêt.
    Une conjoncture peu propice a nui aux actifs sous gestion et sous
administration, lesquels ont reculé de 21 milliards de dollars ou de 8,7 %
malgré l'avantage de 13 milliards inhérent à l'appréciation du dollar
américain. Les dépôts à terme ont connu une forte hausse puisqu'ils se sont
accrus de 9 milliards ou de 21 % par rapport à la même période l'an dernier.
Vu les récents défis de l'économie mondiale et des marchés boursiers, nous
adaptons notre mode d'engagement des dépenses et d'affectation des ressources.
Nous continuerons d'offrir le niveau élevé de service auquel nos clients
s'attendent tout en gérant de manière responsable les coûts liés à notre
personnel et les dépenses discrétionnaires dans le contexte difficile qui
prévaut actuellement.
    Le 1er avril, nous avons mené à terme l'acquisition de La Compagnie
d'Assurance-Vie AIG du Canada (qui arbore désormais la marque BMO Société
d'assurance-vie), à un coût de 330 millions de dollars. Cette acquisition a
consolidé la position concurrentielle de BMO Groupe financier, lui ayant
immédiatement procuré la taille et les compétences lui permettant de faire sa
place sur le marché de l'assurance-vie et de combler les besoins d'assurance
des clients. Pour maintenir leur niveau de vie et jouir d'une retraite
confortable, nos clients recherchent des solutions d'investissement et
d'assurance efficaces sur le plan fiscal. BMO Nesbitt Burns Inc. leur propose
l'aide de plus de 800 conseillers en placement qui sont aussi des agents
d'assurance-vie et, au Québec, celle des conseillers en sécurité financière de
BMO NB Services financiers Inc. Grâce à l'acquisition précitée, BMO Société
d'assurance-vie a consolidé ses assises par l'ajout de 300 employés
d'expérience et d'environ 400 000 clients et a désormais accès à un réseau
comptant plus de 5 000 courtiers indépendants partout au pays. Ainsi, cette
acquisition augmente grandement notre capacité de répondre aux besoins de
gestion de patrimoine de nos clients et s'inscrit dans notre stratégie axée
sur la clientèle. BMO Société d'assurance-vie est maintenant l'une des plus
grandes sociétés d'assurance-vie détenues par une banque, sa part de ce marché
au Canada se classant dans les dix premières.
    A compter du troisième trimestre, toutes les activités de BMO Société
d'assurance-vie seront intégrées au groupe Gestion privée puisqu'elles
s'harmonisent parfaitement avec la stratégie de gestion de patrimoine et que
l'objectif est de réunir la capacité en matière d'assurance et les compétences
qui caractérisent déjà ce groupe.
    Le groupe Gestion privée continue d'être reconnu pour ses produits et
services. BMO Fonds de dividendes a remporté le Prix Lipper 2009 attribué au
fonds de la catégorie Dividendes et revenus d'actions canadiennes qui s'est le
plus démarqué sur dix ans. Le programme Lipper Fund Awards récompense les
fonds qui s'illustrent en offrant constamment un excellent rendement pondéré
en fonction des risques par rapport à leurs pairs.

    BMO Marchés des capitaux

    Le revenu net du trimestre s'élève à 249 millions de dollars, en hausse
de 62 millions ou de 33 % par rapport au même trimestre de l'exercice
précédent. Cette progression a résulté essentiellement des revenus qui ont été
générés et qui sont attribuables à l'amélioration notable des revenus tirés
des services bancaires aux grandes entreprises par suite de l'élargissement
des écarts et des commissions sur prêts, à la hausse des revenus des secteurs
sensibles aux taux d'intérêt et à l'essor des commissions de prise ferme de
titres de participation. En plus d'accroître les revenus, nous avons instauré
diverses mesures de gestion des frais. A cause du manque de tonus de
l'économie et des marchés financiers, les résultats du trimestre tiennent
compte de charges de 117 millions (80 millions après impôts), tel qu'il est
décrit dans la section Incidence de la conjoncture des marchés financiers sur
les résultats du deuxième trimestre. Les résultats d'il y a un an incluaient
un avantage net de 42 millions (28 millions après impôts), tel qu'il est
indiqué dans la section Eléments notables figurant à la fin du présent Rapport
de gestion.
    Malgré les charges liées aux conditions des marchés financiers, BMO
Marchés des capitaux a enregistré un résultat net élevé pour le trimestre, ce
qui reflète la vigueur de nos activités de base sous-jacentes et notre
orientation stratégique, soit optimiser le rapport risque-rendement total du
groupe. Le fait de concentrer nos efforts sur notre clientèle de base et de
gérer activement notre bilan nous permet de faire croître des activités qui
s'inscrivent dans notre stratégie axée sur le client, telles celles ayant
trait aux obligations municipales américaines. Les initiatives mises de
l'avant dans les services bancaires aux grandes entreprises au cours des
derniers trimestres ont grandement rehaussé le rendement de nos services de
prêt.
    BMO Marchés des capitaux a participé à 116 nouvelles émissions au cours
du trimestre, soit 33 émissions de titres de créance d'entreprises, 38
émissions de titres de créance d'administrations publiques, 35 émissions
d'actions ordinaires et 10 émissions d'actions privilégiées, pour un total de
47,1 milliards de dollars, en hausse de 3,8 milliards par rapport au trimestre
précédent.

    
                             Rapport de gestion
    

    Les commentaires contenus dans le présent Rapport de gestion sont en date
du 26 mai 2009. Sauf indication contraire, tous les montants sont en dollars
canadiens et ont été établis à partir d'états financiers préparés conformément
aux principes comptables généralement reconnus (PCGR) du Canada. Le présent
Rapport de gestion doit être lu à la lumière des états financiers consolidés
non vérifiés pour la période terminée le 30 avril 2009, qui sont inclus dans
le présent document, et au Rapport de gestion de l'exercice terminé le 31
octobre 2008, qui est inclus dans le Rapport annuel 2008 de BMO. L'information
qui précède cette section fait partie du présent Rapport de gestion.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    La Banque de Montréal utilise une marque unifiée reliant toutes les
    sociétés membres de l'organisation. La Banque de Montréal et ses filiales
    sont désignées par l'appellation BMO Groupe financier. Ainsi, dans le
    présent document, les appellations BMO et BMO Groupe financier désignent
    la Banque de Montréal et ses filiales.
    -------------------------------------------------------------------------

    Sommaire des résultats

    (non vérifié)
     (en millions de
     dollars canadiens,                     Augmentation        Augmentation
     sauf indication                         (Diminution)        (Diminution)
     contraire)              T2-2009          c. T2-2008          c. T1-2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net d'intérêts      1 337       163      14 %         6       1 %
    Revenu autre
     que d'intérêts            1 318      (128)     (9 %)      207      19 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu                     2 655        35       1 %       213       9 %
    Dotation à la provision
     spécifique pour pertes
     sur créances                372       221    +100 %       (56)    (13 %)
    Hausse de la
     provision générale            -         -       -           -       -
    -------------------------------------------------------------------------
    Dotation totale à la
     provision pour pertes
     sur créances                372       221    +100 %       (56)    (13 %)
    Frais autres
     que d'intérêts            1 888       208      12 %        47       3 %
    Provision pour
     (recouvrement d') impôts
     sur les bénéfices            18      (110)    (86 %)       89    +100 %
    Part des actionnaires
     sans contrôle dans
     des filiales                 19         -       -           -       -
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net                   358      (284)    (44 %)      133      59 %

    Amortissement des
     actifs incorporels
     liés aux acquisitions
     (après impôts) 1)            10         2      32 %         2      23 %
    Revenu net avant
     amortissement 2)            368      (282)    (43 %)      135      58 %
    Résultat de base
     par action (en dollars)    0,61     (0,64)    (51 %)     0,22      56 %
    Résultat dilué
     par action (en dollars)    0,61     (0,64)    (51 %)     0,22      56 %
    Résultat dilué
     par action avant
     amortissement
     (en dollars) 2)            0,63     (0,63)    (50 %)     0,23      58 %
    Rendement des
     capitaux propres (RCP)      8,1 %            (9,8 %)              3,2 %
    RCP avant
     amortissement 2)            8,4 %            (9,7 %)              3,2 %
    Ratio de productivité       71,1 %             7,0 %              (4,3 %)
    Ratio de productivité
     avant amortissement 2)     70,7 %             6,9 %              (4,3 %)
    Levier d'exploitation      (11,1 %)             n.s.                n.s.
    Levier d'exploitation
     avant amortissement 2)    (11,0 %)             n.s.                n.s.
    Marge nette d'intérêts
     sur l'actif productif      1,55 %            0,07 %              0,04 %
    Taux d'imposition
     effectif                    4,4 %           (11,9 %)             45,4 %

    Ratios de capital
      Ratio du capital de
       première catégorie      10,70 %            1,28 %              0,49 %
      Ratio du capital total   13,20 %            1,56 %              0,33 %
    Revenu net :
    Services bancaires
     Particuliers et
     entreprises                 375        25       7 %        16       5 %
      PE Canada                  350        30       9 %        25       8 %
      PE Etats-Unis               25        (5)    (15 %)       (9)    (26 %)
    Groupe Gestion privée         62       (45)    (42 %)        5       9 %
    BMO Marchés des capitaux     249        62      33 %        70      40 %
    Services d'entreprise,
     y compris Technologie
     et opérations (T&O)        (328)     (326)  (+100 %)       42      11 %
    -------------------------------------------------------------------------

    Revenu net de
     BMO Groupe financier        358      (284)    (44 %)      133      59 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    (non vérifié)
     (en millions de
     dollars canadiens,                     Augmentation
     sauf indication           Cumul         (Diminution)
     contraire)                 2009       c. cumul 2008
    -----------------------------------------------------
    Revenu net d'intérêts      2 668       280      12 %
    Revenu autre
     que d'intérêts            2 429       171       8 %
    -----------------------------------------------------
    Revenu                     5 097       451      10 %
    Dotation à la provision
     spécifique pour pertes
     sur créances                800       479    +100 %
    Hausse de la
     provision générale            -       (60)   (100 %)
    -----------------------------------------------------
    Dotation totale à la
     provision pour pertes
     sur créances                800       419    +100 %
    Frais autres
     que d'intérêts            3 729       435      13 %
    Provision pour
     (recouvrement d') impôts
     sur les bénéfices           (53)      (90)  (+100 %)
    Part des actionnaires
     sans contrôle dans
     des filiales                 38         1       6 %
    -----------------------------------------------------
    Revenu net                   583      (314)    (35 %)

    Amortissement des
     actifs incorporels
     liés aux acquisitions
     (après impôts) 1)            18         2      16 %
    Revenu net avant
     amortissement 2)            601      (312)    (34 %)
    Résultat de base
     par action (en dollars)    1,00     (0,73)    (42 %)
    Résultat dilué
     par action (en dollars)    1,00     (0,72)    (42 %)
    Résultat dilué
     par action avant
     amortissement
     (en dollars) 2)            1,03     (0,72)    (41 %)
    Rendement des
     capitaux propres (RCP)      6,5 %            (5,7 %)
    RCP avant
     amortissement 2)            6,8 %            (5,7 %)
    Ratio de productivité       73,2 %             2,3 %
    Ratio de productivité
     avant amortissement 2)     72,7 %             2,2 %
    Levier d'exploitation       (3,5 %)             n.s.
    Levier d'exploitation
    avant amortissement 2)      (3,5 %)             n.s.
    Marge nette d'intérêts
     sur l'actif productif      1,53 %            0,07 %
    Taux d'imposition
     effectif                   (9,4 %)          (13,2 %)

    Ratios de capital
      Ratio du capital de
       première catégorie      10,70 %            1,28 %
      Ratio du capital total   13,20 %            1,56 %
    Revenu net :
    Services bancaires
     Particuliers et
     entreprises                 734        67      10 %
      PE Canada                  675        64      10 %
      PE Etats-Unis               59         3       5 %
    Groupe Gestion privée        119       (84)    (41 %)
    BMO Marchés des capitaux     428       270    +100 %
    Services d'entreprise,
     y compris Technologie
     et opérations (T&O)        (698)     (567)  (+100 %)
    -----------------------------------------------------

    Revenu net de
     BMO Groupe financier        583      (314)    (35 %)
    -----------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------
    1)  L'amortissement d'actifs incorporels non liés à des acquisitions
        n'entre pas en ligne de compte pour déterminer le revenu net avant
        amortissement.
    2)  Montants ou mesures non conformes aux PCGR. Voir la section Mesures
        non conformes aux PCGR figurant à la fin du rapport de gestion, qui
        porte sur l'utilisation des mesures non conformes aux PCGR dans le
        présent document.

    n.s. - non significatif.
    

    -------------------------------------------------------------------------

    Responsabilité de la direction à l'égard de l'information financière

    Le président et chef de la direction et le chef des finances intérimaire
de BMO ont signé des attestations certifiant l'exactitude de l'information
financière contenue dans notre Rapport de gestion intermédiaire et dans nos
états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés pour la période
terminée le 30 avril 2009 et concernant la conception de nos contrôles et
procédures de communication de l'information et de notre contrôle interne à
l'égard de l'information financière.
    Le contrôle interne de BMO à l'égard de l'information financière comprend
des normes et méthodes qui : concernent la tenue de dossiers suffisamment
détaillés pour donner une image précise et fidèle des opérations et des
cessions d'actifs de BMO; fournissent une assurance raisonnable que les
opérations sont comptabilisées comme il se doit pour permettre l'établissement
des états financiers conformément aux principes comptables généralement
reconnus du Canada et aux exigences de la Securities and Exchange Commission
des Etats-Unis, le cas échéant; assurent que les encaissements et
décaissements de BMO ne sont faits qu'avec l'autorisation de la direction et
des administrateurs de BMO; et fournissent une assurance raisonnable que toute
acquisition, utilisation ou cession non autorisée des actifs de BMO qui
pourrait avoir une incidence importante sur ses états financiers est interdite
ou détectée à temps.
    En raison de ses limites intrinsèques, il est possible que le contrôle
interne à l'égard de l'information financière ne permette pas de prévenir ou
de détecter les inexactitudes. De plus, les projections d'une appréciation
d'efficacité sur les périodes futures comportent le risque que les contrôles
deviennent inadéquats en raison de changements dans les conditions ou que le
degré de conformité aux normes et méthodes se détériore.
    Il n'y a eu aucun changement au cours du trimestre terminé le 30 avril
2009 à notre contrôle interne à l'égard de l'information financière qui a eu
un effet important, ou qui est raisonnablement susceptible d'avoir un effet
important, sur notre contrôle interne à l'égard de l'information financière.
    Comme lors des trimestres précédents, le Comité de vérification de BMO a
examiné le présent document et les états financiers consolidés intermédiaires
non vérifiés, et le Conseil d'administration de BMO a approuvé ces documents
avant leur publication.
    On trouvera une analyse détaillée de nos secteurs d'activité, de nos
stratégies et de nos objectifs dans la section Rapport de gestion du Rapport
annuel 2008 de BMO, accessible sur notre site Web à l'adresse
http://www.bmo.com/relationsinvestisseurs. Nous invitons également les
lecteurs à visiter ce site pour y obtenir d'autres renseignements financiers
trimestriels.

    -------------------------------------------------------------------------

    Mise en garde concernant les déclarations prospectives

    Les communications publiques de la Banque de Montréal comprennent souvent
des déclarations prospectives, écrites ou verbales. Le présent document
contient de telles déclarations, qui peuvent aussi figurer dans d'autres
documents déposés auprès des organismes de réglementation des valeurs
mobilières canadiens ou de la Securities and Exchange Commission des
Etats-Unis ou dans d'autres communications. Toutes ces déclarations sont
énoncées sous réserve des règles d'exonération de la loi américaine intitulée
Private Securities Litigation Reform Act of 1995, et des lois canadiennes sur
les valeurs mobilières applicables, et elles sont conçues comme des
déclarations prospectives aux termes de ces lois. Les déclarations
prospectives peuvent comprendre notamment des observations concernant nos
objectifs et nos priorités pour l'exercice 2009 et au-delà, nos stratégies ou
actions futures, nos cibles, nos attentes concernant notre situation
financière ou le cours de nos actions et les résultats ou les perspectives de
notre exploitation ou des économies canadienne et américaine.
    De par leur nature, les déclarations prospectives exigent la formulation
d'hypothèses et comportent des risques et des incertitudes. Il existe un
risque appréciable que les prévisions, pronostics, conclusions ou projections
se révèlent inexacts, que nos hypothèses soient erronées et que les résultats
réels diffèrent sensiblement de ces prévisions, pronostics, conclusions ou
projections. Nous conseillons aux lecteurs du présent document de ne pas se
fier indûment à ces déclarations, étant donné que les résultats réels, les
conditions, les actions ou les événements futurs pourraient différer
sensiblement des cibles, attentes, estimations ou intentions exprimées dans
ces déclarations prospectives, en raison d'un certain nombre de facteurs.
    Les résultats réels ayant trait aux déclarations prospectives peuvent
être influencés par de nombreux facteurs, notamment la situation économique
générale et la conjoncture des marchés dans les pays où nous sommes présents,
les fluctuations des taux d'intérêt et de change, les changements de politique
monétaire, l'intensité de la concurrence dans les secteurs géographiques et
les domaines d'activité dans lesquels nous oeuvrons, les changements de
législation, les procédures judiciaires ou démarches réglementaires,
l'exactitude ou l'exhaustivité de l'information que nous obtenons sur nos
clients et nos contreparties, notre capacité de mettre en oeuvre nos plans
stratégiques, de conclure des acquisitions et d'intégrer les entreprises
acquises, les estimations comptables critiques, les risques opérationnels et
infrastructurels, la situation politique générale, les activités des marchés
financiers internationaux, les répercussions de guerres ou d'activités
terroristes sur nos activités, les répercussions de maladies sur les économies
locales, nationales ou mondiale, et les répercussions de perturbations des
infrastructures publiques telles que les perturbations des services de
transport et de communication et des systèmes d'alimentation en énergie ou en
eau et les changements technologiques.
    Nous tenons à souligner que la liste de facteurs qui précède n'est pas
exhaustive. D'autres facteurs pourraient influer défavorablement sur nos
résultats. Pour de plus amples renseignements, le lecteur peut se reporter aux
pages 30 et 31 du Rapport annuel 2008 de BMO, qui décrivent en détail certains
facteurs clés susceptibles d'influer sur nos résultats futurs. Les
investisseurs et les autres personnes qui se fient à des déclarations
prospectives pour prendre des décisions à l'égard de la Banque de Montréal
doivent tenir soigneusement compte de ces facteurs, ainsi que d'autres
incertitudes et événements potentiels, et de l'incertitude inhérente aux
déclarations prospectives. La Banque de Montréal ne s'engage pas à mettre à
jour les déclarations prospectives, verbales ou écrites, qui peuvent être
faites, à l'occasion, par elle-même ou en son nom, sauf si la loi l'exige.
L'information prospective contenue dans le présent document est présentée dans
le but d'aider nos actionnaires à comprendre notre situation financière aux
dates indiquées ou pour les périodes terminées à ces dates ainsi que nos
priorités et objectifs stratégiques, et peut ne pas convenir à d'autres fins.
    Les hypothèses relatives à notre capacité de mener des activités
rentables sans avoir à pourvoir à nouveau les postes qui seront abolis sont
des éléments importants dont nous avons tenu compte lorsque nous avons établi
que les économies, exprimées en rendement annualisé, devraient être
supérieures aux indemnités de licenciement versées.
    Les hypothèses relatives aux ventes d'actifs, aux prix de vente prévus
pour les actifs, au coût net de mobilisation des fonds, à la qualité du crédit
et au risque de défaillance et de pertes sur défaillance des actifs
sous-jacents des entités de gestion de placements structurés sont des facteurs
importants dont nous avons tenu compte lors de l'établissement de nos attentes
concernant les entités de gestion de placements structurés dont il est
question dans le présent document, y compris le montant qui pourrait être
retiré en vertu des facilités de trésorerie fournies par BMO et la perspective
que la protection de premier niveau fournie par les billets de capital
subordonnés dépasse les pertes futures. Selon certaines de nos principales
hypothèses, les actifs continueront à être vendus dans le but de réduire la
taille des entités de gestion de placements structurés, selon diverses
hypothèses de prix d'actifs et le niveau des défauts et des pertes sera
conforme à la qualité du crédit des actifs sous-jacents et à nos attentes
actuelles concernant la persistance des difficultés sur les marchés.
    Les hypothèses relatives au niveau des défauts et aux pertes en cas de
défaut sont des facteurs importants dont nous avons tenu compte lors de
l'établissement de nos attentes concernant les résultats futurs des
transactions que Apex Trust a conclues. Selon certaines de nos principales
hypothèses, le niveau des défauts et les pertes en cas de défaut seraient
comparables à ceux de l'expérience historique. En établissant nos attentes
concernant le risque de pertes sur créances lié à Apex Trust dans l'avenir,
nous avons tenu compte de facteurs importants dont la diversification
sectorielle, la qualité initiale du crédit de chaque portefeuille et la
protection de premier niveau intégrée à la structure.
    Les hypothèses relatives au comportement des économies canadienne et
américaine en 2009 et aux conséquences de ce comportement sur nos activités
sont des facteurs importants dont nous avons tenu compte lors de
l'établissement de nos priorités et objectifs stratégiques et des perspectives
de nos divers secteurs d'activité. Selon certaines de nos principales
hypothèses, les économies canadienne et américaine se contracteraient au cours
de la première moitié de 2009 et les taux d'intérêt et d'inflation
demeureraient bas. La conjoncture économique et les marchés du crédit
devraient s'affaiblir et les taux d'intérêt devraient baisser plus que nous
l'avions prévu à la fin de l'exercice 2008. Nous avons également supposé que
les marchés de l'habitation au Canada faibliraient en 2009 et qu'ils
prendraient de la vigueur au cours de la deuxième moitié de l'année aux
Etats-Unis. Nous avons supposé que la situation des marchés financiers
s'améliorerait quelque peu au cours de la deuxième moitié de 2009 et que le
dollar canadien se raffermirait légèrement par rapport au dollar américain.
Pour élaborer nos prévisions en matière de croissance économique, en général
et dans le secteur des services financiers, nous utilisons principalement les
données économiques historiques fournies par les administrations publiques du
Canada et des Etats-Unis et leurs agences. Les lois fiscales en vigueur dans
les pays où nous sommes présents, principalement le Canada et les Etats-Unis,
sont des facteurs importants dont nous tenons compte pour déterminer notre
taux d'imposition effectif normal.

    -------------------------------------------------------------------------

    Documents déposés auprès des organismes de réglementation

    Nos documents d'information continue, y compris nos documents
intermédiaires, Rapport de gestion annuel, Etats financiers consolidés
vérifiés, Notice annuelle et Avis de convocation à l'assemblée annuelle des
actionnaires et circulaire de sollicitation de procurations, sont accessibles
sur notre site Web, à www.bmo.com/relationsinvestisseurs, sur le site des
Autorités canadiennes en valeurs mobilières, à www.sedar.com et dans la
section EDGAR du site Web de la SEC, à www.sec.gov.

    -------------------------------------------------------------------------

    Perspectives économiques

    L'économie canadienne devrait se contracter de 2,5 % en 2009, mais son
repli devrait s'atténuer au fil des mois. La mollesse de la demande mondiale
continuera de réduire les exportations. L'essor des marchés de l'habitation et
des prêts hypothécaires à l'habitation devrait continuer à ralentir, mais un
accès à la propriété plus abordable devrait contribuer à la stabilisation de
ces marchés plus tard dans l'année. Malgré les creux historiques auxquels se
situent les taux d'intérêt, la croissance des dépenses de consommation et des
prêts aux particuliers devrait encore ralentir à cause de la montée du
chômage. Le repli que les prix des produits de base ont accusé l'an dernier et
la poursuite de la restructuration du secteur automobile devraient réduire
fortement les nouveaux investissements et emprunts des entreprises. Le taux de
chômage pourrait dépasser 9 % d'ici l'automne, pour une hausse de plus de 3 %
par rapport au taux le plus bas enregistré l'an dernier, mais demeurerait
quand même largement inférieur aux taux records des récessions précédentes. La
Banque du Canada devrait maintenir à près de zéro les taux du financement à un
jour au moins jusqu'à l'an prochain, et l'on peut espérer que des politiques
monétaires et budgétaires stimulantes favoriseront une reprise économique,
certes modeste, mais réelle vers la fin de 2009. Le dollar canadien devrait
s'apprécier au rythme du renforcement des prix des produits de base, une
reprise de l'économie mondiale étant prévue plus tard dans l'année.
    La profonde récession que traversent les Etats-Unis devrait perdurer dans
la première moitié de 2009, mais par la suite, une reprise devrait s'amorcer à
la faveur de mesures monétaires et budgétaires axées sur l'expansion et de
prix du pétrole beaucoup plus bas que ceux en vigueur au milieu de 2008. Les
marchés de l'habitation commencent à montrer des signes de stabilisation parce
que l'accès à la propriété n'a jamais été aussi abordable, et ce, même si le
resserrement des normes de crédit et des pertes massives d'emplois laissent
présager la faiblesse continue de la demande de prêts hypothécaires à
l'habitation. Les dépenses de consommation ont quelque peu progressé, mais
devraient demeurer faibles, les ménages augmentant leur taux d'épargne et
remboursant leurs dettes. Tout porte à croire que les sociétés continueront de
comprimer leurs dépenses, ce qui freinera la croissance du crédit aux
entreprises. Le taux de chômage devrait atteindre environ 10 % plus tard dans
l'année, ce qui serait le taux le plus élevé depuis 26 ans. La Réserve
fédérale devrait maintenir ses taux à près de zéro jusqu'au printemps 2010 et
mettre en oeuvre un large éventail de programmes de prêt et d'achat d'actifs
spéciaux afin de permettre aux entreprises et aux ménages d'accéder plus
facilement au crédit. Les marchés financiers devraient continuer de se
redresser au fur et à mesure que les incertitudes pesant sur les marchés du
crédit et l'économie s'estomperont.
    La section Perspectives économiques contient des déclarations
prospectives. Voir la mise en garde concernant les déclarations prospectives.

    
    -------------------------------------------------------------------------

    Incidence de la conjoncture des marchés financiers sur les résultats du
    deuxième trimestre
    

    Les marchés demeurent chancelants. Les résultats du deuxième trimestre de
2009 ont été marqués par des charges liées à la conjoncture des marchés
financiers de 117 millions de dollars (80 millions après impôts et 0,15 $ par
action) qu'ont enregistrées BMO Marchés des capitaux, charges composées des
éléments suivants :

    
    -  des charges de 215 millions de dollars (147 millions après impôts)
       relatives à des expositions à une entité canadienne qui fournit une
       protection contre le risque de crédit (Apex); et
    -  un avantage au titre de rajustements d'évaluation du crédit (REC) de
       98 millions de dollars avant impôts (67 millions après impôts).
    

    Les charges ci-dessus ont réduit de 117 millions de dollars le revenu
autre que d'intérêts lié aux activités de négociation.
    Les charges de 215 millions de dollars inhérentes aux expositions à
l'entité de protection contre le risque de crédit sont constituées de pertes
non réalisées de 41 millions et liées à l'évaluation à la valeur de marché de
l'investissement de BMO dans les billets à moyen terme de l'entité et d'une
charge de 174 millions associée à la renégociation du swap sur rendement total
(SRT) visant 600 millions de dollars de billets. La charge non récurrente de
174 millions est composée d'un montant de 78 millions lié à la radiation de la
valeur de l'actif du SRT initial ainsi que d'un autre montant de 96 millions
associé à la restructuration du SRT visant à harmoniser son échéance avec
celle des billets, et ce, à prix fixe. En restructurant le SRT, nous avons
aboli le risque inhérent à la révision de prix et avons grandement réduit la
fluctuation du revenu inhérente à l'opération mettant en jeu le SRT.

    Change

    Les équivalents en dollars canadiens du revenu net, du revenu, des frais,
des dotations à la provision pour pertes sur créances et des impôts sur les
bénéfices de BMO en dollars américains ont augmenté par rapport au deuxième
trimestre de 2008 grâce au renforcement du dollar américain dans la dernière
année. Au cours du deuxième trimestre de 2009, le taux de change moyen du
dollar canadien et du dollar américain, exprimé par le coût d'un dollar
américain en dollars canadiens, a augmenté de 23 % par rapport à la même
période il y a un an. Depuis le premier trimestre de 2009, le taux de change
moyen s'est accru de 1 % même si, à la fin du deuxième trimestre, il était
plus faible qu'à la fin des trois mois précédents, le dollar canadien s'étant
apprécié. Le tableau suivant fait état des taux de change moyens des dollars
canadien et américain et de l'incidence des fluctuations du taux de change.

    
    Effets des fluctuations du taux de change par rapport au dollar américain
    sur les résultats de BMO

    (en millions de
     dollars canadiens,
     sauf indication                  T2-2009                     Cumul 2009
     contraire)           c. T2-2008          c. T1-2009       c. cumul 2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Taux de change entre
     les dollars canadien
     et américain (moyenne)
      Période courante        1,2417              1,2417              1,2343
      Période précédente      1,0065              1,2271              1,0024
    Revenu augmenté              138                   9                 308
    Frais augmentés              (96)                 (6)               (188)
    Dotation à la provision
     pour pertes sur
     créances augmentée          (48)                 (3)               (108)
    Recouvrement d'impôts
     sur les bénéfices augmenté   15                   1                  20
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net augmenté            9                   1                  32
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Au début de chaque trimestre, BMO prend part à des opérations de
couverture destinées à compenser partiellement l'effet avant impôts des
fluctuations du taux de change au cours du trimestre sur son revenu net en
dollars américains prévu pour ce trimestre. Ainsi, les activités de couverture
atténuent l'incidence des fluctuations du taux de change au cours d'un
trimestre. Cependant, elles ne visent pas à annuler les répercussions de
telles fluctuations d'un exercice à l'autre ou d'un trimestre à l'autre. Le
dollar américain s'est raffermi, passant de 1,2045 $ canadien qu'il
représentait au 31 octobre 2008 à une moyenne de 1,2271 $ canadien pour le
premier trimestre. Il a continué de s'apprécier au cours du trimestre à
l'étude, mais ce, de façon plus modérée. Ainsi, le taux de change est passé de
1,2265 $ canadien par dollar américain au 31 janvier 2009 à une moyenne de
1,2417 $ canadien. Les opérations de couverture n'ont eu aucune incidence sur
les résultats du trimestre, mais ont donné lieu à une perte après impôts de 1
million de dollars depuis le début de l'exercice. Dans les périodes à venir,
les gains ou pertes résultant de telles opérations dépendront à la fois des
fluctuations des monnaies et du montant des opérations de couverture
sous-jacentes futures, car celles-ci sont conclues chaque trimestre en
fonction du revenu net prévu en dollars américains des trois mois suivants.
    Les effets des fluctuations du taux de change sur nos investissements
dans des établissements étrangers sont analysés dans la section Impôts sur les
bénéfices.

    Autres mesures de la valeur

    Le profit économique net s'établit à un montant négatif de 87 millions de
dollars (voir la section Mesures non conformes aux PCGR), alors qu'il se
chiffrait à 266 millions au deuxième trimestre de 2008 et à un montant négatif
de 219 millions au premier trimestre de 2009.
    Le rendement total des capitaux propres (RTCP), soit le rendement total
d'un placement dans des actions ordinaires de BMO, s'établit à 21,7 % pour le
deuxième trimestre et à -15,2 % pour la période de douze mois terminée le 30
avril 2009. Le RTCP annuel moyen de BMO pour la période de cinq ans terminée
le 30 avril 2009 s'établit à -1,2 %.

    
    Revenu net

    Comparaison du deuxième trimestre de 2009 et du deuxième trimestre de
    2008
    

    Le revenu net s'établit à 358 millions de dollars pour le deuxième
trimestre de 2009, accusant une baisse de 284 millions ou de 44 % par rapport
à la même période l'an dernier. Le résultat par action se chiffre à 0,61 $,
comparativement à 1,25 $. Les résultats du trimestre tiennent compte de
charges de 80 millions après impôts (0,15 $ par action) liées à la conjoncture
des marchés financiers qu'a enregistrées BMO Marchés des capitaux, tel qu'il
est indiqué ci-dessus dans la section Incidence de la conjoncture des marchés
financiers sur les résultats du deuxième trimestre, ainsi que d'une charge de
80 millions après impôts (0,15 $ par action) liée aux indemnités de
licenciement attribuées aux Services d'entreprise. Les résultats du deuxième
trimestre de l'exercice précédent tenaient compte de l'incidence favorable de
rajustements d'évaluation de 42 millions (28 millions après impôts et 0,06 $
par action) de BMO Marchés des capitaux, tel qu'il est expliqué dans la
section Eléments notables figurant à la fin du présent Rapport de gestion.
Exclusion faite de ces éléments, le revenu net se situe à 518 millions, contre
614 millions il y a un an et le résultat par action est de 0,91 $,
comparativement à 1,19 $ un an plus tôt.
    Les dotations à la provision pour pertes sur créances se situent à 372
millions de dollars, ayant ainsi augmenté de 221 millions en raison de la
détérioration importante des conditions de crédit dans la dernière année.
    Le revenu net de PE Canada a enregistré une forte augmentation, soit de
30 millions de dollars ou de 9,1 %, malgré le ralentissement économique. Les
volumes de la plupart des produits se sont accrus et la marge nette d'intérêts
s'est élargie.
    Le revenu net de PE Etats-Unis a fléchi de 5 millions de dollars
canadiens, ou de 9 millions de dollars américains, c'est-à-dire de 31 %.
Compte non tenu de l'avantage après impôts de 13 millions de dollars
américains associé au produit généré par le premier appel public à l'épargne
de Visa Inc. l'an dernier, déduction faite d'une provision constituée en
rapport avec un litige impliquant celle-ci, le revenu net a monté de 4
millions de dollars américains ou de 24 %. Les résultats ont bénéficié de la
croissance interne des prêts et des dépôts ainsi que de l'élargissement de la
marge nette d'intérêts, tandis que la faiblesse des conditions de crédit a
réduit le revenu de 11 millions de dollars américains pour le trimestre.
    Le revenu net du groupe Gestion privée a diminué de 45 millions de
dollars ou de 42 %, ce qui a résulté essentiellement du fait que
l'essoufflement des marchés a abaissé les niveaux des actifs sous gestion et
sous administration.
    Le revenu net de BMO Marchés des capitaux a progressé de 62 millions de
dollars ou de 33 %. Les résultats du deuxième trimestre de 2009 reflètent des
charges de 80 millions après impôts liées à la piètre tenue des marchés
financiers. Les résultats de l'exercice précédent incluaient un recouvrement
net de 28 millions après impôts. Les revenus ont fortement augmenté en raison
des hausses du revenu net d'intérêts des services bancaires aux grandes
entreprises, du revenu des secteurs sensibles aux taux d'intérêt et des
commissions sur prêts et de prise ferme de titres de participation, ce qui a
été contrebalancé en partie par la baisse des revenus de négociation. Cette
baisse a découlé essentiellement de la réduction des activités de négociation
sur les taux d'intérêt et a tenu compte de l'incidence de charges liées à
l'état des marchés financiers dans les deux périodes.
    Les résultats des Services d'entreprises ont faibli de 326 millions de
dollars en regard de ceux d'il y a un an en raison surtout de l'augmentation
des dotations à la provision spécifique pour pertes sur créances, de la
diminution du revenu qu'a causé le portage négatif de certaines positions de
taux d'intérêt servant à la gestion de l'actif et du passif, de l'incidence
continue des activités de financement qui ont rehaussé notre position solide
en matière de liquidités et des charges de 80 millions après impôts liées aux
indemnités de licenciement dont il a été fait mention ci-dessus.

    Comparaison du deuxième trimestre de 2009 et du premier trimestre de 2009

    Le revenu net a diminué de 133 millions de dollars ou de 59 %. Les
résultats du premier trimestre avaient été affaiblis par des pertes de 528
millions de dollars (359 millions après impôts ou 0,69 $ par action) liées à
la détérioration de la conjoncture des marchés financiers, tel que nous le
précisons dans la section Eléments notables figurant à la fin du Rapport de
gestion. Les dotations à la provision pour pertes sur créances ont diminué de
56 millions de dollars.
    Le revenu net de PE Canada a progressé de 25 millions de dollars ou de
7,6 %. Les revenus se sont accrus de 18 millions ou de 1,4 % grâce à
l'élargissement de la marge nette d'intérêts et à la réduction des pertes sur
titres de placement, ce qui a été atténué par l'incidence du nombre moins
élevé de jours civils, soit trois de moins, dans la deuxième période ainsi que
par le repli des volumes. Les frais autres que d'intérêts ont baissé de 13
millions ou de 1,9 % parce que le trimestre a compté trois jours de moins et
parce que, dans le trimestre précédent, les coûts de la rémunération à base
d'actions annuelle des employés admissibles à la retraite avaient été passés
en charges.
    Le revenu net de PE Etats-Unis s'est contracté de 6 millions de dollars
américains ou de 26 % à cause surtout de la baisse des revenus tirés des
dépôts et de l'incidence du nombre moins élevé de jours dans le trimestre. Les
résultats du premier trimestre avaient également bénéficié d'un crédit au
titre de la provision constituée à l'égard du litige impliquant Visa.
    Le revenu net du groupe Gestion privée a monté de 5 millions de dollars
ou de 8,7 %. Les revenus ont fléchi de 11 millions ou de 2,6 % à cause de la
dégradation des marchés boursiers. Les revenus du trimestre précédent avaient
été réduits de 17 millions (11 millions après impôts) par des rajustements
d'évaluation à la valeur de marché constatés à l'égard de titres à enchères.
Les frais autres que d'intérêts ont baissé de 22 millions ou de 5,7 % grâce à
une gestion dynamique des frais et à la baisse des frais liés aux revenus.
    Le revenu net de BMO Marchés des capitaux a augmenté de 70 millions de
dollars ou de 40 % grâce à la hausse des revenus et à la réduction des frais.
Les revenus ont monté de 85 millions ou de 12 % en raison de la progression
des revenus tirés des services bancaires aux grandes entreprises et des
commissions sur les fusions et acquisitions ainsi que de la réduction des
charges liées à la conjoncture des marchés financiers. La diminution des frais
est essentiellement attribuable au fait que des indemnités de licenciement
avaient été prises en compte dans les résultats du groupe au premier
trimestre.
    Les résultats des Services d'entreprise se sont améliorés de 42 millions
de dollars ou de 122 millions compte tenu des charges de 80 millions après
impôts liées aux indemnités de licenciement. Les revenus ont augmenté et les
dotations à la provision spécifique pour pertes sur créances ont baissé. La
progression des revenus reflète les mesures prises pour atténuer le portage
négatif de certaines positions de taux d'intérêt servant à la gestion de
l'actif et du passif et de certaines positions de gestion du risque de
liquidité, ainsi que les gains liés à l'évaluation à la valeur de marché et
réalisés sur des couvertures, alors que des pertes avaient été enregistrées à
ce chapitre au premier trimestre.

    Comparaison du premier semestre de 2009 et du premier semestre de 2008

    Le revenu net a diminué de 314 millions de dollars ou de 35 % pour se
situer à 583 millions, et il a été réduit par les charges d'un montant net de
519 millions après impôts dont il a été fait mention dans les deux sections
précédentes qui portent sur les résultats des premier et deuxième trimestres
de 2009. Le revenu net du même semestre de 2008 avait été réduit par des
éléments notables totalisant 334 millions après impôts et ayant trait à des
charges liées à la conjoncture des marchés financiers.
    Le revenu net de PE Canada a progressé de 64 millions de dollars ou de 10
%. Les revenus se sont accrus grâce principalement à l'essor des volumes de la
plupart des produits, à l'élargissement de la marge nette d'intérêts et à la
hausse des revenus tirés des cartes et de Moneris, ce qui a été atténué par
des pertes nettes sur titres de placement subies dans des marchés boursiers
peu propices. Les frais se sont accrus essentiellement à cause de la montée
des coûts des avantages sociaux, des impôts sur le capital, des coûts liés aux
locaux et à l'entretien, des coûts de Moneris et des sommes consacrées à
diverses initiatives.
    Le revenu net de PE Etats-Unis s'est contracté de 8 millions de dollars
américains ou de 15 %. Les revenus se sont améliorés de 9 millions de dollars
américains ou de 1,9 %. Compte non tenu du gain de 38 millions de dollars
américains généré par le premier appel public à l'épargne de Visa Inc. au
deuxième trimestre de 2008 et de l'incidence de 30 millions de dollars
américains des acquisitions au Wisconsin, les revenus ont monté de 17 millions
de dollars américains en raison surtout de l'essor du bilan et de
l'élargissement des marges sur les dépôts, ce qui a été atténué par la
contraction des marges sur les prêts et par les conséquences de la
détérioration des marchés du crédit. Cette détérioration a également entraîné
la hausse des frais.
    Le revenu net du groupe Gestion privée a fléchi de 84 millions de dollars
ou de 41 % depuis le premier semestre de 2008. Le revenu net des six premiers
mois de 2009 tient compte de la charge de 11 millions après impôts liée à des
titres à enchères. Les résultats ont été affaiblis par la réduction des
revenus tirés des services de placement traditionnels et des services tarifés
des fonds d'investissement, ce qui témoigne de l'incidence négative que le
manque de tonus des marchés boursiers a eue sur les actifs sous gestion et
sous administration du groupe.
    Le revenu net de BMO Marchés des capitaux a augmenté de 270 millions de
dollars. Depuis le début de l'exercice, les résultats ont été touchés par des
charges de 428 millions après impôts associées à la dégradation des marchés
financiers. Les résultats du même semestre de 2008 tenaient compte de charges
de 296 millions après impôts. L'amélioration des résultats a découlé de la
forte hausse des revenus de négociation et de ceux générés par les services
bancaires aux grandes entreprises. Les revenus des secteurs sensibles aux taux
d'intérêt et les commissions de prise ferme de titres de participation ont eux
aussi augmenté, ce qui a été atténué par la montée des pertes sur titres.
    Le revenu net des Services d'entreprise s'est contracté de 567 millions
de dollars, ce qui a été causé par la hausse des dotations à la provision pour
pertes sur créances, le recul des revenus et les indemnités de licenciement
dont il a été fait mention ci-dessus.

    Revenu

    BMO analyse son revenu consolidé selon les PCGR. Cependant, comme
plusieurs autres banques, BMO analyse le revenu de ses groupes d'exploitation,
et les ratios connexes établis d'après leur revenu, sur une base d'imposition
comparable (bic). Selon cette méthode, on augmente les revenus calculés selon
les PCGR et la provision pour impôts sur les bénéfices déterminée selon les
PCGR d'un montant qui porterait les revenus tirés de certains titres exonérés
d'impôt à un niveau auquel ces revenus seraient assujettis à l'impôt, au taux
d'imposition prévu par la loi. La compensation des rajustements sur une base
d'imposition comparable des groupes est reflétée dans les résultats des
Services d'entreprise.
    Le revenu total a augmenté de 35 millions de dollars ou de 1,3 % par
rapport à la même période l'an dernier. PE Canada et BMO Marchés des capitaux
ont enregistré de fortes hausses de leurs revenus alors que les autres groupes
et les Services d'entreprise ont accusé des baisses. Les revenus ont monté de
213 millions ou de 8,8 % en regard du premier trimestre, et ce, en raison
surtout des charges constatées dans cette période et de la nette progression
des revenus des Services d'entreprise.
    Le raffermissement du dollar américain est à l'origine d'une augmentation
des revenus de 138 millions de dollars ou de 5,2 points de pourcentage par
rapport à la période correspondante de l'exercice précédent et de 9 millions
ou de 0,4 point de pourcentage par rapport au premier trimestre. Les
variations du revenu net d'intérêts et du revenu autre que d'intérêts sont
analysées dans les sections qui suivent.

    Revenu net d'intérêts

    Le revenu net d'intérêts a augmenté de 163 millions de dollars ou de 14 %
par rapport à la même période l'an dernier. La hausse des volumes de BMO
Marchés des capitaux et de PE Etats-Unis, la progression du revenu net
d'intérêts lié aux activités de négociation et des marges sur les prêts aux
grandes entreprises de BMO Marchés des capitaux et l'élargissement des marges
de PE Canada ont été partiellement compensées par un recul important du revenu
net d'intérêts des Services d'entreprise. L'actif productif moyen s'est accru
de 29 milliards de dollars, ce qui est essentiellement attribuable à
l'appréciation du dollar américain, aux acquisitions et à la croissance
interne des prêts de PE Etats-Unis ainsi qu'à la croissance des dépôts servant
à la gestion de la trésorerie et des titres de BMO Marchés des capitaux.
    Par rapport au premier trimestre, le revenu net d'intérêts a légèrement
augmenté. Quant à l'actif productif moyen, il a progressé de 4 milliards de
dollars.
    Depuis le début de l'exercice, le revenu net d'intérêts s'est accru de
280 millions de dollars ou de 12 %, ce qui a découlé de l'essor des volumes de
tous les groupes d'exploitation, y compris PE Canada après un rajustement au
titre des titrisations, atténué par la baisse importante qu'ont enregistrée
les Services d'entreprise. L'actif productif moyen a augmenté de 22 milliards
de dollars grâce, principalement, à l'accroissement des actifs liés aux soldes
plus élevés des dépôts des clients, ce qui reflète l'attrait des dépôts
bancaires dans le contexte actuel, et à la hausse des soldes des titres du
marché monétaire de BMO Marchés des capitaux. L'actif productif de PE
Etats-Unis s'est renforcé de 7 milliards grâce surtout aux acquisitions.
    La marge nette d'intérêts globale sur l'actif productif de BMO s'établit
à 1,55 % pour le deuxième trimestre de 2009, soit 7 points de base de plus
qu'au deuxième trimestre de l'exercice précédent et 4 points de base de plus
qu'au premier trimestre de 2009. Les marges que dégage chaque groupe, la
variation de l'ampleur des actifs de chaque groupe d'exploitation et le niveau
du revenu net d'intérêts inscrit par les Services d'entreprise constituent les
principaux facteurs susceptibles d'influer sur la marge globale de BMO.
L'augmentation de 7 points de base sur un an est principalement due aux
mesures prises pour atténuer les conséquences de l'augmentation des coûts du
financement à long terme, à la croissance des volumes de produits plus
rentables de PE Canada ainsi qu'aux solides résultats obtenus au chapitre des
prêts aux grandes entreprises et à la hausse du revenu net d'intérêts lié aux
activités de négociation de BMO Marchés des capitaux. Ces facteurs ont été
contrebalancés en partie par la baisse du revenu net d'intérêts des Services
d'entreprise. Les marges du groupe Gestion privée ont grandement diminué, mais
comme il s'agit d'un groupe relativement plus petit, l'effet de cette
diminution sur la variation de la marge totale de BMO a été minime.
    En regard de celle enregistrée il y a un an, la marge nette d'intérêts de
PE Canada a augmenté de 30 points de base. Environ la moitié de cette hausse
est attribuable aux titrisations de prêts hypothécaires dégageant de faibles
marges. Le reste est le fait de l'accroissement des volumes des produits plus
rentables, dont les prêts aux particuliers, les dépôts des particuliers et des
entreprises et les prêts sur cartes de crédit, des taux préférentiels
avantageux par rapport à ceux des acceptations bancaires et des mesures prises
pour réduire les conséquences de la hausse des coûts de financement à long
terme. Ces facteurs ont été atténués par la baisse des frais de refinancement
de prêts hypothécaires. Par rapport au premier trimestre, la marge nette
d'intérêts de PE Canada s'est accrue de 17 points de base, ce qui est
attribuable aux mesures prises pour atténuer les conséquences de la hausse des
coûts de financement à long terme et à des taux préférentiels avantageux par
rapport à ceux des acceptations bancaires, ce qui a été contrebalancé en
partie par la baisse des frais de refinancement de prêts hypothécaires. Depuis
un an et malgré l'incidence de 6 points de base qu'a eue l'affaiblissement des
marchés du crédit, la marge nette d'intérêts de PE Etats-Unis s'est élargie de
12 points de base grâce à l'accent mis sur la tarification et l'obtention de
nouveaux dépôts. La marge nette d'intérêts de BMO Marchés des capitaux a
augmenté de 53 points de base par rapport à la même période il y a un an en
raison de l'élargissement marqué des marges sur les prêts aux grandes
entreprises ainsi que de la hausse du revenu net d'intérêts lié aux activités
de négociation. Le revenu net d'intérêts des Services d'entreprise a nettement
augmenté en regard du trimestre précédent, ce qui reflète essentiellement les
mesures prises pour réduire le portage négatif de certaines positions de taux
d'intérêt servant à la gestion de l'actif et du passif et de certaines
positions de gestion de trésorerie. Comparativement à il y a un an, le revenu
net d'intérêts des Services d'entreprise a affiché une forte baisse à cause
surtout d'un portage négatif de certaines positions de taux d'intérêt servant
à la gestion de l'actif et du passif, de l'incidence continue des activités de
financement visant à rehausser notre position en matière de liquidités, déjà
excellente, et des conséquences des titrisations de cartes de crédit réalisées
en 2008.
    Depuis le début de l'exercice, la marge nette d'intérêts globale de BMO
s'est élargie de 7 points de base en raison de la montée des volumes des
produits plus rentables de PE Canada, de meilleures marges générées par les
prêts aux grandes entreprises et les secteurs sensibles aux taux d'intérêt
ainsi que de la hausse du revenu net d'intérêts lié aux activités de
négociation de BMO Marchés des capitaux, ce qui a été contrebalancé en grande
partie par la baisse du revenu net d'intérêts des Services d'entreprise.

    
    Marge nette d'intérêts (bic)(*)

                         Augmentation Augmentation              Augmentation
    (en points           (Diminution) (Diminution)              (Diminution)
     de base)    T2-2009   c. T2-2008   c. T1-2009  Cumul 2009  c. cumul 2008
    -------------------------------------------------------------------------
    PE Canada        289          30            17         280            22
    PE Etats-Unis    305          12             -         305            10
    -------------------------------------------------------------------------
    Services
     bancaires
     Particuliers
     et entreprises  293          28            14         286            22
    Groupe Gestion
     privée          683        (237)         (165)        762          (131)
    BMO Marchés
     des capitaux    109          53             2         108            47
    Services
     d'entreprise,
     y compris
     Technologie
     et opérations
     (T&O)(xx)       n.s.         n.s.         n.s.        n.s.          n.s.
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de BMO     155            7            4         153             7
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des
     services de
     détail au
     Canada(xxx)     319           24            9         314            21
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (*)   La marge nette d'intérêts est calculée et présentée par rapport à
          l'actif productif moyen plutôt que par rapport à l'actif total.
          Cette méthode produit une mesure plus pertinente des marges et de
          leurs variations. Les marges des groupes d'exploitation sont
          présentées sur une base d'imposition comparable (bic), tandis que
          la marge globale de BMO est présentée selon les PCGR.
    (xx)  Le revenu net d'intérêts des Services d'entreprise est négatif et
          abaisse la marge nette d'intérêts globale de BMO dans une plus
          grande mesure en 2009 qu'au cours des exercices précédents.
    (xxx) La marge totale des services de détail au Canada représente la
          marge nette d'intérêts des activités combinées des secteurs
          canadiens de PE Canada et du groupe Gestion privée.
    n.s. - non significatif
    


    Revenu autre que d'intérêts

    Le revenu autre que d'intérêts a baissé de 128 millions de dollars ou de
8,9 % par rapport à la même période l'an dernier. Ce revenu a été affaibli par
les charges de 117 millions imputées au revenu autre que d'intérêts lié aux
activités de négociation, tel que nous l'expliquons dans la section Incidence
de la conjoncture des marchés financiers sur les résultats du deuxième
trimestre. Le revenu autre que d'intérêts du deuxième trimestre de 2008 avait
été soutenu par un recouvrement net, tel qu'il est indiqué dans la section
Eléments notables. Les commissions et droits sur titres, les revenus tirés des
fonds d'investissement et les gains sur titres ont fléchi à cause de la
mauvaise tenue des marchés boursiers. Les commissions sur prêts de BMO Marchés
des capitaux ont progressé tout comme l'ont fait les charges de service liées
aux dépôts et aux paiements. Les revenus de titrisation se sont accrus de 129
millions par rapport à la même période l'an dernier, pour s'établir à 262
millions. Leur augmentation a découlé des 100 millions tirés de la titrisation
de prêts sur cartes de crédit et des 29 millions générés par la titrisation de
prêts hypothécaires à l'habitation. Les revenus incluent des gains de 36
millions réalisés sur la vente de prêts dans le cadre de nouvelles opérations
de titrisation, en baisse de 20 millions par rapport à la période
correspondante l'an dernier, ainsi que des gains de 172 millions sur la vente
de prêts à des entités de titrisation à rechargement, gains affichant une
hausse de 112 millions par rapport à la période correspondante de l'exercice
précédent. Les titrisations ont réduit le revenu d'intérêts (171 millions de
moins) au cours du trimestre ainsi que les frais de cartes de crédit (118
millions de moins) et les dotations à la provision pour pertes sur créances
(44 millions de moins). L'incidence combinée des titrisations d'actifs au
cours de la période considérée et des périodes précédentes a accru de 17
millions le revenu avant impôts du trimestre à l'étude. Nous titrisons des
prêts essentiellement dans le but d'avoir accès à des sources de financement
de substitution économiques. Au cours du trimestre, nous avons titrisé 950
millions de dollars de prêts hypothécaires à l'habitation. Les opérations de
titrisation sont expliquées en détail à la note 4 afférente aux états
financiers consolidés non vérifiés.
    Par rapport au premier trimestre, le revenu autre que d'intérêts s'est
renforcé de 207 millions de dollars ou de 19 %. Au trimestre précédent, ce
revenu avait été affaibli par des charges de 528 millions liées à la
conjoncture des marchés financiers, tel qu'il est expliqué dans la section
Eléments notables figurant à la fin du présent Rapport de gestion. Le revenu
autre que d'intérêts a monté dans tous les groupes d'exploitation ainsi que
dans les Services d'entreprise. Le revenu de PE Canada s'est accru en raison
surtout de la réduction des pertes sur titres de placement dans le trimestre.
L'augmentation du revenu autre que d'intérêts du groupe Gestion privée a
découlé des revenus d'assurance générés par l'acquisition de BMO Société
d'assurance-vie et du fait qu'une charge liée à l'évaluation de titres à
enchères que nous avions offert d'acheter de clients avait été constatée au
premier trimestre. Ces facteurs ont été contrebalancés en partie par la
diminution des revenus des services de placement traditionnels et de ceux
générés par les services tarifés des fonds d'investissement. Le revenu autre
que d'intérêts de BMO Marchés des capitaux a fortement augmenté en raison du
recul des pertes sur titres et de la progression des commissions sur prêts et
de celles sur les fusions et acquisitions, ce qui a été contrebalancé en
partie par une forte baisse des revenus de négociation. Le revenu autre que
d'intérêts des Services d'entreprise a monté, surtout en raison des gains liés
à l'évaluation à la valeur de marché et réalisés sur des opérations de
couverture, alors que des pertes avaient été enregistrées au premier
trimestre. Dans le premier trimestre, la volatilité des taux d'intérêt du
marché avait causé des pertes découlant de l'évaluation à la valeur de marché
de couvertures de dérivés ne satisfaisant pas aux conditions de la
comptabilité de couverture.
    Depuis le début de l'exercice, le revenu autre que d'intérêts s'est
renforcé de 171 millions de dollars ou de 7,6 %. Le revenu de PE Canada s'est
accru en raison de la progression de ceux tirés des cartes et des activités de
Moneris. La forte hausse enregistrée par BMO Marchés des capitaux a résulté de
l'augmentation des revenus de négociation et des commissions sur prêts, et
l'amélioration affichée par les Services d'entreprise est attribuable à la
hausse des revenus de titrisation. Le recul du revenu autre que d'intérêts du
groupe Gestion privée s'explique par la baisse des commissions et droits sur
titres ainsi que des revenus tirés des fonds d'investissement à cause de la
mauvaise conjoncture des marchés boursiers.

    Frais autres que d'intérêts

    Les frais autres que d'intérêts ont augmenté de 208 millions de dollars
ou de 12 % par rapport à la même période l'an dernier, pour s'établir à 1 888
millions. Chaque groupe a vu ses frais autres que d'intérêts augmenter. Le
raffermissement du dollar américain a haussé ces frais de 96 millions ou de
5,7 points de pourcentage. Le reste de leur hausse a découlé principalement de
l'incidence de 34 millions des entreprises acquises et des indemnités de
licenciement de 118 millions constatées par les Services d'entreprise. Compte
non tenu de ces trois éléments, ces frais ont baissé de 40 millions ou de 2,4
%. Les charges au titre des indemnités de licenciement ont été engagées
essentiellement aux fins de la rationalisation de la structure de gestion de
l'ensemble des activités et des services de soutien de l'entreprise, ce qui a
signifié la réduction des paliers et l'élargissement des mandats. Nous
prévoyons que lorsque les changements auront été apportés à notre structure,
les économies, exprimées en rendement annualisé, seront supérieures aux
indemnités de licenciement.
    Les frais associés au personnel ont augmenté à cause des charges au titre
des indemnités de licenciement des Services d'entreprise et de la hausse des
coûts des avantages sociaux, ce qui a été atténué par la baisse de la
rémunération liée au rendement. Les coûts de l'assurance-dépôts aux Etats-Unis
ont monté à cause des majorations de primes et de l'essor des activités, et
les impôts sur le capital et les coûts liés aux locaux ont eux aussi augmenté.
    Le levier d'exploitation avant amortissement s'établit à -11,0 % pour le
trimestre à l'étude.
    Par rapport au premier trimestre, les frais autres que d'intérêts ont
augmenté de 47 millions de dollars ou de 2,6 %. Le résultat du deuxième
trimestre traduit la hausse des indemnités de licenciement et des coûts de
l'assurance-dépôts aux Etats-Unis. Les frais autres que d'intérêts du premier
trimestre tenaient compte des charges de 45 millions de dollars liées à la
rémunération à base d'actions et relatives à des attributions faites à des
employés admissibles à la retraite et de l'avantage associé à la réduction de
la provision constituée à l'égard du litige impliquant Visa. Si on rajuste les
résultats des deux trimestres au titre des indemnités de licenciement et de
l'assurance-dépôts ainsi que ceux du premier trimestre au titre de la
rémunération à base d'actions et de Visa, les frais ont baissé d'un trimestre
à l'autre, ce qui constitue l'un de nos grands objectifs.
    Depuis le début de l'exercice, les frais autres que d'intérêts affichent
une hausse de 435 millions de dollars ou de 13 % et atteignent 3 729 millions.
Environ 400 millions de cette hausse a résulté de l'appréciation du dollar
américain, des indemnités de licenciement, incluant celle constatée par BMO
Marchés des capitaux au premier trimestre, et de l'incidence des coûts
d'exploitation et d'intégration des nouvelles acquisitions.
    Depuis le début de l'exercice, le levier d'exploitation avant
amortissement s'établit à -3,5 %.

    Gestion des risques

    Les marchés financiers sont demeurés volatils au cours des trois derniers
mois, ce qui témoigne de la crise des marchés du crédit et de la récession à
l'échelle mondiale. Plus récemment, les turbulences sur ces marchés et sur les
marchés boursiers se sont quelque peu apaisées car il s'est produit divers
événements d'ordre économique suggérant que la profonde récession qui a
actuellement cours pourrait prendre fin d'ici la fin de l'année. Qui plus est,
les tests de résistance que la Réserve fédérale a effectués ont permis
d'évaluer avec plus de précision la situation financière des banques
américaines.
    Les dotations à la provision spécifique pour pertes sur créances dans le
deuxième trimestre de 2009 s'élèvent à 372 millions de dollars, ce qui
comprend 127 millions au Canada et 245 millions aux Etats-Unis. Les dotations
incluent 41 millions au titre d'une hausse non récurrente liée à un changement
du mode de constitution de la provision du portefeuille de prêts aux
particuliers de PE Canada. Les dotations à la provision spécifique pour pertes
sur créances totalisaient 151 millions au deuxième trimestre de 2008 et 428
millions au premier trimestre de 2009. Dans le trimestre à l'étude ou dans les
périodes correspondantes, il n'est survenu aucun changement dans la dotation à
la provision générale, celle-ci nous paraissant d'un niveau toujours
approprié.
    Aux termes de la méthode que BMO utilise aux fins de la présentation des
résultats sectoriels, les pertes sur créances prévues sont imputées chaque
trimestre aux groupes d'exploitation suivant leur quote-part des pertes sur
créances prévues pour un cycle économique. L'écart entre les charges
trimestrielles calculées en fonction des pertes prévues au cours du cycle
économique et les dotations à la provision trimestrielles requises compte tenu
des pertes réelles est porté au débit (ou au crédit) des Services
d'entreprise. Les dotations à la provision pour pertes sur créances du
trimestre calculées en fonction des pertes réelles sont présentées ci-après.
    Pour le deuxième trimestre de 2009, les dotations à la provision
spécifique pour pertes sur créances de 372 millions de dollars de BMO se
composent d'un montant de 124 millions pour PE Canada (incluant le montant non
récurrent de 41 millions indiqué ci-dessus), d'un montant de 143 millions pour
PE Etats-Unis et d'un montant de 105 millions pour BMO Marchés des capitaux.
Pour le même trimestre de 2008, les dotations à la provision spécifique pour
pertes sur créances de 151 millions de BMO se composaient d'un montant de 89
millions pour PE Canada, d'un montant de 17 millions pour PE Etats-Unis et
d'un montant de 45 millions pour BMO Marchés des capitaux. Au premier
trimestre de 2009, les dotations à la provision spécifique pour pertes sur
créances de 428 millions de BMO se composaient d'un montant de 111 millions
pour PE Canada (incluant une charge en raison d'une fraude sur cartes de
crédit), d'un montant de 192 millions pour PE Etats-Unis et d'un montant de
125 millions pour BMO Marchés des capitaux.
    Les dotations à la provision spécifique de ce trimestre représentent 79
points de base du solde net moyen des prêts et acceptations, comparativement à
90 points de base au premier trimestre, à 35 points de base il y a un an et à
23 points de base, en moyenne, au cours des cinq dernières années. Depuis le
premier trimestre de 2009, nous présentons des statistiques de crédit qui
excluent des prêts les titres pris en pension ou empruntés. Tous les chiffres
comparatifs ont été retraités.
    Les dotations à la provision spécifique du premier semestre totalisent
800 millions de dollars, mais la provision générale pour pertes sur créances
demeure inchangée. Pour le même semestre de 2008, les dotations aux provisions
pour pertes sur créances totalisaient 381 millions, soit 321 millions de
dotations à la provision spécifique et une hausse de 60 millions de la
provision générale.
    Le solde des nouveaux prêts douteux s'élève à 694 millions de dollars
pour le trimestre, ce qui signale une baisse par rapport aux 712 millions du
trimestre précédent, mais une hausse en regard des 554 millions inscrits il y
a un an. Les secteurs des prêts immobiliers aux entreprises et de l'industrie
manufacturière aux Etats-Unis ont compté pour la plus grande partie des
nouveaux prêts douteux du deuxième trimestre. Les ventes de prêts douteux
s'établissent à 55 millions pour le deuxième trimestre, alors qu'il n'y avait
pas eu de telles ventes dans le premier trimestre de 2009 ni dans le deuxième
trimestre de 2008. Le solde brut des prêts douteux totalise 2 972 millions à
la fin du deuxième trimestre, en hausse comparativement à 2 666 millions à la
fin du trimestre précédent et à 2 387 millions à la fin de 2008.
    La provision totale pour pertes sur créances s'établit à 1 825 millions
de dollars, comparativement à 1 741 millions au premier trimestre de 2009, et
elle est constituée d'une provision spécifique de 511 millions de dollars et
d'une provision générale de 1 314 millions. La provision générale couvre toute
perte de valeur dans le portefeuille de crédit qui ne peut être associée à des
actifs précis et est réévaluée chaque trimestre. Cette provision a diminué de
20 millions de dollars depuis la fin du trimestre précédent en raison du
fléchissement du dollar américain.
    Les radiations réduisent les prêts douteux et les provisions ainsi que le
ratio de la provision pour pertes sur créances au montant brut des prêts
douteux. Si aucune radiation n'avait été constatée en 2009, le montant brut
des prêts douteux serait de 3 754 millions de dollars et les dotations à la
provision spécifique totaliseraient 1 293 millions.
    Le portefeuille de prêts de BMO demeure constitué en grande partie de
prêts aux particuliers et de prêts aux entreprises, qui sont plus stables et
qui, abstraction faite des titres pris en pension ou empruntés, représentent
76,1 % du portefeuille de prêts à la fin du trimestre, contre 73,1 % au
trimestre précédent et 78,7 % il y a un an. Ces écarts sont dus surtout aux
variations des volumes des prêts aux grandes entreprises. Les prêts garantis
représentent environ 87,8 % du portefeuille de prêts aux particuliers. Si on
exclut les prêts sur cartes de crédit, le portefeuille de prêts aux
particuliers est constitué à environ 89,9 % de prêts garantis. Aux Etats-Unis,
le portefeuille de prêts aux particuliers totalise 16,3 milliards de dollars
américains et comprend principalement trois grandes catégories d'actifs, soit
des prêts hypothécaires de premier rang à l'habitation (39 %), des prêts sur
valeur domiciliaire (32 %) et des prêts automobiles indirects (26 %).
    Nous nous attendons à ce que les conditions du crédit demeurent
difficiles tout au long de 2009, l'économie mondiale ayant peine à retrouver
son élan.
    Le cadre de gestion de BMO à l'égard du risque de marché et du risque de
liquidité et de financement ainsi que ses principales mesures de ces risques
sont exposés aux pages 77 à 82 du Rapport annuel 2008 de BMO. Comme nous
l'avions précisé à la fin de l'exercice 2008, certaines positions ont été
transférées de notre portefeuille de titres de négociation à notre
portefeuille de titres disponibles à la vente au cours du quatrième trimestre
de 2008. Ces positions sont toutefois restées dans les mesures globales de la
VAR et du risque lié à l'émetteur pendant tout le quatrième trimestre. Le
retrait de ces positions des mesures globales de la VAR et du risque lié à
l'émetteur au premier trimestre est la principale raison de la diminution du
risque lié à la valeur de marché et de la volatilité du revenu de nos
activités de négociation et de prise ferme. Le risque de taux d'intérêt
associé à ces positions est intégré dans la composante Risque lié aux taux
d'intérêt (comptabilité d'exercice) de nos mesures du risque lié à la valeur
de marché. Les diminutions enregistrées par le risque lié à la valeur de
marché et la volatilité du revenu au cours du deuxième trimestre sont
essentiellement attribuables à un contexte de recul des écarts de taux. Aucun
changement important n'a été apporté à nos pratiques de gestion du risque de
marché dans nos activités de négociation et de prise ferme au cours du
trimestre.
    Aucun changement important n'a été apporté non plus aux niveaux du risque
de liquidité et de financement au cours du trimestre. Nous sommes toujours
convaincus que notre cadre de gestion du risque de liquidité et de financement
nous place dans une position sûre même lorsque la pression se fait forte.
    Aucun changement important n'a été apporté à nos pratiques de gestion du
risque structurel de marché au cours du trimestre. Notre exposition au risque
structurel de marché a augmenté depuis la fin de l'exercice mais a baissé
depuis le trimestre précédent, comme l'illustre l'augmentation de la
volatilité du revenu net sur douze mois dans le tableau ci-après.
L'augmentation survenue depuis la fin de l'exercice tient au fait que, compte
tenu du contexte actuel de recul des taux d'intérêt, de nouvelles baisses des
taux auraient vraisemblablement pour effet de réduire le rendement des actifs
plus qu'elles ne feraient diminuer les taux payés sur les dépôts. La baisse
enregistrée depuis le trimestre précédent résulte en partie de la réduction de
0,75 % du taux de la Banque du Canada, taux qui a été ramené à 0,25 %, ce qui
a abaissé l'exposition du revenu à d'autres diminutions de taux.
    Cette section sur la gestion des risques et la section suivante qui
traite des impôts sur les bénéfices contiennent des déclarations prospectives.
Voir la mise en garde concernant les déclarations prospectives.

    
    Dotations à la provision pour pertes sur créances

    (en millions de dollars
     canadiens, sauf                                         Cumul     Cumul
     indication contraire)   T2-2009   T1-2009   T2-2008      2009      2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Nouvelles dotations à
     la provision spécifique     419       483       201       902       406
    Reprises sur provisions
     établies précédemment       (15)      (19)      (15)      (34)      (28)
    Recouvrement de prêts
     radiés précédemment         (32)      (36)      (35)      (68)      (57)
    -------------------------------------------------------------------------
    Dotation à la provision
     spécifique pour pertes
     sur créances                372       428       151       800       321
    Hausse de la
     provision générale            -         -         -         -        60
    -------------------------------------------------------------------------
    Dotation à la provision
     pour pertes sur créances    372       428       151       800       381
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Dotation à la provision
     spécifique pour pertes
     sur créances en pourcentage
     du solde net moyen des
     prêts et acceptations
     (annualisée)               0,79 %    0,90 %    0,35 %    0,85 %   0,38 %
    Dotation à la provision
     pour pertes sur créances
     en pourcentage du
     solde net moyen des
     prêts et acceptations
     (annualisée)               0,79 %    0,90 %    0,35 %    0,85 %   0,45 %


    Variation du solde brut des prêts et acceptations douteux (SBPAD)

    (en millions de dollars
     canadiens, sauf
     indication contraire)
    -------------------------------------------------------------------------
    SBPAD au début
     de la période             2 666     2 387     1 347     2 387       720
    Transfert de prêts
     et acceptations à
     l'état douteux              694       712       554     1 406     1 262
    Réduction des prêts et
     acceptations douteux 1)     (97)       58        31       (39)       52
    Radiations                  (291)     (491)     (112)     (782)     (214)
    -------------------------------------------------------------------------
    SBPAD à la fin
     de la période             2 972     2 666     1 820     2 972     1 820
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    SBPAD en pourcentage du
     solde brut des prêts
     et acceptations            1,64 %    1,39 %    1,05 %    1,64 %   1,05 %
    SBPAD en pourcentage du
     total des capitaux propres
     et des provisions pour
     pertes sur créances       12,95 %   11,91 %    9,54 %   12,95 %   9,54 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    1) Comprend le montant des prêts douteux classés de nouveau dans les
       prêts productifs, les ventes de prêts, les remboursements, l'incidence
       des fluctuations du taux de change et les compensations des radiations
       des prêts aux particuliers qui n'ont pas été comptabilisés dans les
       nouveaux prêts douteux (T2-09 : 150 millions de dollars; T1-09 : 158
       millions de dollars; T2-08 : 98 millions de dollars).


    Risques globaux liés à la valeur de marché et à la volatilité du revenu
    net pour les activités de négociation et de prise ferme et pour les
    placements du portefeuille structurel (en millions de dollars)(*)

                        Risque lié à la valeur      Volatilité du revenu net
                                     de marché                   sur 12 mois
    -------------------------------------------------------------------------
    (équivalent
     en dollars
     canadiens          30        31        31        30         31       31
     après           avril   janvier   octobre     avril    janvier  octobre
     impôts)          2009      2009      2008      2009       2009     2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Activités de
     négociation et
     de prise ferme  (19,1)    (23,5)    (33,4)    (14,9)    (18,1)    (28,7)
    Eléments du
     portefeuille
     structurel     (295,8)   (276,1)   (267,9)    (61,3)   (100,5)    (30,2)
    -------------------------------------------------------------------------
    BMO Groupe
     financier      (314,9)   (299,6)   (301,3)    (76,2)   (118,6)    (58,9)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (*) Selon un niveau de confiance de 99 %.
    Les pertes sont indiquées entre parenthèses.


    Sommaire du risque total lié à la valeur de marché
     - Négociation et prise ferme (en millions de dollars)(*)

                                                             Au 31     Au 31
                                    Pour le trimestre      janvier   octobre
                             terminé le 30 avril 2009         2009      2008
    (équivalent
     en dollars
     canadiens       A la                                     A la      A la
     avant         fin du                                   fin du    fin du
     impôts)    trimestre   Moyenne     Haut      Bas    trimestre  trimestre
    -------------------------------------------------- ------------ ---------
    Risque lié
     aux produits
     de base          (0,5)    (0,5)    (0,8)    (0,4)        (0,4)     (0,9)
    Risque lié
     aux actions      (9,2)    (8,6)   (11,8)    (6,2)        (9,6)     (7,3)
    Risque lié
     au change        (3,8)    (6,7)    (8,2)    (3,8)        (6,3)     (1,4)
    Risque lié aux
     taux d'intérêt
     (évaluation à
     la valeur
     de marché) 1)   (13,0)   (16,1)   (22,8)   (13,0)       (16,1)    (30,6)
    Diversifi-
     cation 2)         8,2     10,1      n.s.     n.s.        10,7       6,4
    -------------------------------------------------- ------------ ---------
    Risque global    (18,3)   (21,8)   (27,0)   (18,3)       (21,7)    (33,8)
    Risque lié aux
     taux d'intérêt
     (comptabilité
     d'exercice)      (8,0)    (8,8)   (12,3)    (7,1)        (9,8)    (11,6)
    Risque lié
     à l'émetteur     (3,1)    (4,4)    (9,5)    (3,1)        (4,7)     (6,1)
    -------------------------------------------------- ------------ ---------
    Risque total
     lié à la valeur
     de marché       (29,4)   (35,0)   (41,0)   (29,4)       (36,2)    (51,5)
    -------------------------------------------------- ------------ ---------
    -------------------------------------------------- ------------ ---------
    n.s. - non significatif

    (*) Mesure sur un jour selon un niveau de confiance de 99 %. Les pertes
        sont indiquées par des montants entre parenthèses et les gains, par
        des montants positifs.
    1)  En 2009, les mesures excluent les titres transférés dans le
        portefeuille de titres disponibles à la vente au quatrième trimestre
        de 2008.
    2)  Le calcul de l'effet de la diversification sur le cours le plus haut
        et sur le cours le plus bas n'est pas significatif.


    Sensibilité du revenu net et de la valeur du portefeuille structurel
    inscrits au bilan à l'évolution des taux d'intérêt (en millions de
    dollars)(*)

    (équivalent
     en dollars
     canadiens
     après                      Sensibilité de     Sensibilité du revenu net
     impôts)              la valeur économique  au cours des 12 mois à venir
    -------------------------------------------------------------------------
                        30        31        31        30         31       31
                     avril   janvier   octobre     avril    janvier  octobre
                      2009      2009      2008      2009       2009     2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Hausse de 100
     points de base (223,3)   (222,7)   (220,8)     12,6      10,6      (4,4)
    Baisse de 100
     points de base  232,9     220,8     169,2     (59,6)    (22,1)    (21,0)

    Hausse de 200
     points de base (471,8)   (472,3)   (488,6)      3,7       5,4     (16,2)
    Baisse de 200
     points de base  380,8     417,9     328,4    (121,9)   (123,3)   (177,6)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (*) Les pertes sont indiquées par des montants entre parenthèses et les
        gains, par des montants positifs.
    

    Impôts sur les bénéfices

    Comme il est expliqué à la section Revenu, la direction évalue les
résultats consolidés de BMO, ainsi que les provisions pour impôts sur les
bénéfices connexes selon les PCGR. Nous évaluons et présentons les résultats
des groupes d'exploitation et les impôts sur les bénéfices connexes sur une
base d'imposition comparable.
    La provision pour impôts sur les bénéfices est de 18 millions de dollars,
en baisse de 110 millions depuis le deuxième trimestre de 2008, mais en hausse
de 89 millions par rapport au premier trimestre de 2009. Le taux d'imposition
effectif pour le trimestre est de 4,4 %, comparativement à 16,3 % au deuxième
trimestre de 2008 et à un taux de recouvrement de 41,0 % au premier trimestre
de 2009. La provision pour impôts sur les bénéfices du premier semestre de
2009 a fléchi de 90 millions en regard de ce qu'elle était en 2008, ce qui
s'est traduit par un recouvrement de 53 millions, pour un taux de recouvrement
de 9,4 % depuis le début de l'exercice. En comparaison, dans la même période
de l'exercice précédent, la provision pour impôts sur les bénéfices avait été
de 37 millions, pour un taux d'imposition effectif de 3,8 %.
    Abstraction faite de l'incidence des charges liées à la conjoncture des
marchés financiers et aux indemnités de licenciement, le taux d'imposition
effectif rajusté pour le trimestre est de 14,8 %, comparativement à 14,0 % au
premier trimestre de 2009 et à 15,3 % au deuxième trimestre de 2008. Ces
changements du taux d'imposition effectif rajusté pour le trimestre sont
essentiellement attribuables à la proportion moins importante de revenus dans
les territoires où les taux d'imposition sont moins élevés, facteur qui a été
compensé par la montée du revenu exonéré d'impôt.
    BMO couvre le risque de change découlant de ses investissements dans des
établissements aux Etats-Unis en finançant ces investissements en dollars
américains. Dans le cadre de ce programme, le gain ou la perte provenant des
opérations de couverture et le gain ou la perte non réalisé provenant de la
conversion des investissements dans des établissements aux Etats-Unis viennent
diminuer ou augmenter les capitaux propres. Aux fins de l'impôt sur les
bénéfices, le gain ou la perte sur les opérations de couverture entraîne une
charge ou une économie d'impôts sur les bénéfices durant la période en cours,
ce qui vient réduire ou augmenter les capitaux propres, tandis que le gain ou
la perte non réalisé sur les investissements dans des établissements aux
Etats-Unis n'est pas assujetti à l'impôt sur les bénéfices avant la
réalisation de ces investissements. La charge fiscale ou l'avantage fiscal
découlant d'un gain ou d'une perte sur des opérations de couverture est
tributaire des fluctuations des taux aux Etats-Unis d'une période à l'autre.
Les opérations de couverture effectuées sur les investissements dans des
établissements aux Etats-Unis ont entraîné des charges d'impôts sur les
bénéfices affectées aux capitaux propres de 104 millions de dollars pour le
trimestre et de 38 millions depuis le début de l'exercice. L'état consolidé de
la variation des capitaux propres, qui fait partie des états financiers
consolidés non vérifiés, contient plus de détails à ce sujet.

    
    Sommaire des tendances trimestrielles relatives aux résultats

    (en millions de dollars canadiens,
     sauf indication contraire)        T2-2009   T1-2009   T4-2008   T3-2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu total                         2 655     2 442     2 813     2 746
    Dotation à la provision pour
     pertes sur créances - spécifique      372       428       315       434
    Dotation à la provision pour
     pertes sur créances - générale          -         -       150        50
    Frais autres que d'intérêts          1 888     1 841     1 818     1 782
    Revenu net                             358       225       560       521
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat de base par action
     (en dollars)                         0,61      0,39      1,06      1,00
    Résultat dilué par action
     (en dollars)                         0,61      0,39      1,06      0,98
    Marge nette d'intérêts
     sur l'actif productif (%)            1,55      1,51      1,71      1,59
    Taux d'imposition effectif (%)         4,4     (41,0)     (9,2)    (12,2)
    Taux de change entre les dollars
     canadien et américain (moyenne)      1,24      1,23      1,11      1,01

    Revenu net :
      PE Canada                            350       325       333       331
      PE Etats-Unis                         25        34        12        28
    -------------------------------------------------------------------------
    Services bancaires
     Particuliers et entreprises           375       359       345       359
    Groupe Gestion privée                   62        57        75       108
    BMO Marchés des capitaux               249       179       290       263
    Services d'entreprise, y compris
     Technologie et opérations            (328)     (370)     (150)     (209)
    -------------------------------------------------------------------------
    BMO Groupe financier                   358       225       560       521
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    (en millions de dollars canadiens,
     sauf indication contraire)        T2-2008   T1-2008   T4-2007   T3-2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu total                         2 620     2 026     2 200     2 555
    Dotation à la provision pour
     pertes sur créances - spécifique      151       170       101        91
    Dotation à la provision pour
     pertes sur créances - générale          -        60        50         -
    Frais autres que d'intérêts          1 680     1 614     1 655     1 659
    Revenu net                             642       255       452       660
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat de base par action
     (en dollars)                         1,25      0,48      0,89      1,30
    Résultat dilué par action
     (en dollars)                         1,25      0,47      0,87      1,28
    Marge nette d'intérêts
     sur l'actif productif (%)            1,48      1,45      1,47      1,61
    Taux d'imposition effectif (%)        16,3     (50,3)    (19,3)     15,7
    Taux de change entre les dollars
     canadien et américain (moyenne)      1,01      1,00      1,00      1,07

    Revenu net :
      PE Canada                            320       291       293       361
      PE Etats-Unis                         30        26        33        25
    -------------------------------------------------------------------------
    Services bancaires
     Particuliers et entreprises           350       317       326       386
    Groupe Gestion privée                  107        96       101        99
    BMO Marchés des capitaux               187       (29)       46       194
    Services d'entreprise, y compris
     Technologie et opérations              (2)     (129)      (21)      (19)
    -------------------------------------------------------------------------
    BMO Groupe financier                   642       255       452       660
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Les tendances trimestrielles relatives au revenu net de BMO sont
présentées en détail aux pages 87 et 88 du Rapport annuel 2008. Nous invitons
les lecteurs à se reporter à cette analyse pour obtenir une explication plus
complète de ces tendances et des facteurs qui ont influé sur les résultats
trimestriels antérieurs, y compris la légère influence des variations
saisonnières sur les résultats. Le tableau ci-dessus présente un sommaire des
résultats, allant du troisième trimestre de 2007 au deuxième trimestre de
2009.
    Des éléments notables ont eu une incidence sur le revenu de BMO Marchés
des capitaux. Les pertes sur produits de base de 149 millions de dollars au
troisième trimestre de 2007 ont diminué au cours de 2008, la taille et le
risque du portefeuille ayant été réduits. Les résultats du quatrième trimestre
de 2007 jusqu'au deuxième trimestre de 2009 comprennent des charges liées à
l'incidence de la conjoncture des marchés financiers. Les charges se sont
largement reflétées dans BMO Marchés des capitaux et se sont établies à 318
millions, 488 millions, (42 millions), 134 millions, 45 millions, 528 millions
et 117 millions, respectivement. Les autres secteurs de BMO Marchés des
capitaux qui n'ont pas été touchés par les éléments notables ont dégagé des
rendements très solides en 2007, mais les conditions de marché se sont
affaiblies en 2008, avec des améliorations aux premier et deuxième trimestres
de 2009.
    PE Canada a continué de bénéficier de la forte croissance des volumes en
2008 ainsi qu'au début de 2009, avec des mouvements favorables de la part de
marché dans un certain nombre de secteurs clés et l'amélioration des taux de
fidélisation chez la clientèle formée de particuliers. PE Etats-Unis a évolué
dans un contexte d'affaires difficile dans la dernière année et l'effet des
mauvaises conditions de crédit, qui a diminué le revenu et augmenté les frais,
s'est fait ressentir de plus en plus dans les résultats de 2008 et de 2009.
L'incidence de ces facteurs sur le revenu net s'est chiffrée à 22 millions de
dollars américains en 2008 et à 22 millions de dollars américains depuis le
début de l'exercice. Les résultats du quatrième trimestre de 2008 tenaient
compte de la phase finale de l'intégration des acquisitions au Wisconsin.
    Les résultats du groupe Gestion privée témoignent de la stabilité du
revenu jusqu'au quatrième trimestre de 2008, période où la croissance des
revenus a ralenti à cause de la forte baisse des actifs sous gestion et sous
administration qu'a causée une conjoncture fort difficile. Les niveaux de ces
actifs sont demeurés faibles dans les deux premiers trimestres de 2009. Les
charges associées aux mesures prises pour aider les clients américains à
composer avec la dérive des marchés financiers ont affaibli les résultats du
quatrième trimestre de 2008 et du premier trimestre de 2009. Les résultats des
Services d'entreprise reflètent l'augmentation des dotations à la provision
pour pertes sur créances en raison de la répartition par BMO de ces dotations
selon les pertes prévues. Les résultats enregistrés en 2009 ont également subi
les contrecoups de la réduction des revenus, comme nous l'expliquons dans la
section qui traite des Services d'entreprise, et tiennent compte de charges de
118 millions au titre des indemnités de licenciement constatées dans le plus
récent trimestre.
    Les dotations à la provision pour pertes sur créances sont plus élevées,
la conjoncture économique s'étant dégradée par rapport à l'environnement de
crédit particulièrement favorable des dernières années.
    Après s'être affaibli durant les quelques dernières années, le dollar
américain s'est raffermi vers la fin de 2008 et surtout au premier trimestre
de 2009. Un dollar américain plus fort augmente les valeurs après conversion
des revenus et des frais de BMO qui sont libellés en dollars américains.

    Bilan

    L'actif total, qui se chiffre à 432,2 milliards de dollars, a augmenté de
16,2 milliards depuis le 31 octobre 2008, déduction faite de l'incidence de la
dépréciation du dollar américain, qui a réduit de 1,3 milliard, après
conversion, les actifs libellés en dollars américains. L'augmentation de 16,2
milliards reflète essentiellement la croissance des actifs dérivés (11,9
milliards), des titres pris en pension ou empruntés (10,5 milliards) et des
valeurs mobilières (7,4 milliards), ce qui a été partiellement neutralisé par
la baisse du solde net des prêts et acceptations (7,3 milliards) et le recul
des soldes d'encaisse (6,9 milliards).
    La progression de 11,9 milliards de dollars des actifs financiers dérivés
est survenue principalement dans les contrats sur taux d'intérêt en raison des
mouvements et de la volatilité des taux d'intérêt, ce qui a été partiellement
neutralisé par une diminution des contrats de change et des contrats sur
titres de participation. Des mouvements similaires ont été observés pour les
passifs financiers dérivés.
    La croissance des titres pris en pension ou empruntés (10,5 milliards de
dollars) et la baisse des liquidités (6,9 milliards) s'expliquent par le fait
que les clients ont opté davantage pour des titres mis en pension. La baisse
du solde net des prêts et acceptations (7,3 milliards) est attribuable à une
diminution des prêts aux entreprises et administrations publiques (6,9
milliards) et à une baisse des prêts hypothécaires à l'habitation (1,2
milliard), ce qui a résulté essentiellement des activités de titrisation.
    La diminution de 6,9 milliards de dollars de l'encaisse s'explique pour
une grande part par la variation des dépôts des clients qui sont de grandes
entreprises puisque les marchés se sont stabilisés et qu'ils ont investi dans
des titres pris en pension ou empruntés tel qu'il est indiqué ci-dessus.
    Le passif et les capitaux propres ont progressé de 16,2 milliards de
dollars depuis le 31 octobre 2008. Cette hausse tient compte d'une baisse de
1,3 milliard attribuable à l'incidence d'un dollar américain plus faible.
L'accroissement de 16,2 milliards reflète principalement la hausse des passifs
financiers dérivés (15,0 milliards), des titres mis en pension ou prêtés (13,7
milliards) et des capitaux propres (1,8 milliard), partiellement
contrebalancés par une diminution des dépôts (10,5 milliards) et des titres
vendus à découvert (4,7 milliards).
    Les dépôts des entreprises et des administrations publiques, qui
représentent 48 % du total des dépôts, ou 118,2 milliards de dollars, ont
diminué de 17,9 milliards, ce qui est en grande partie attribuable au fait que
les clients qui sont des entreprises américaines ont délaissé les dépôts à vue
pour se tourner vers les titres mis en pension, titres qui génèrent un
meilleur rendement et qui ont augmenté de 13,7 milliards. Ces dépôts de
clients ont été investis à court terme auprès de la Réserve fédérale
américaine. Les dépôts des banques, qui représentent 11 % du total des dépôts,
ou 27,9 milliards, ont fléchi de 2,5 milliards. Les dépôts des particuliers,
qui représentent les 41 % restants du total des dépôts, ou 101,1 milliards,
ont augmenté de 9,9 milliards, principalement pour ce qui est des dépôts à
terme fixe et des dépôts à préavis, et ont servi à réduire les dépôts des
entreprises. Le produit associé à la hausse nette des titres mis en pension ou
prêtés et des titres vendus à découvert a servi aux activités de négociation.
    L'accroissement de 1,8 milliard de dollars des capitaux propres reflète
un montant de 1,0 milliard de dollars généré par l'émission de 33,3 millions
d'actions ordinaires et l'émission d'actions privilégiées d'un montant net de
0,4 milliard de dollars.

    Gestion du capital

    Au 30 avril 2009, le ratio du capital de première catégorie de BMO
s'établit à 10,70 %, avec un capital de première catégorie de 19,7 milliards
de dollars et un actif pondéré en fonction des risques de 184,6 milliards. Ce
ratio demeure solide, ayant augmenté de 93 points de base par rapport à 9,77 %
au 31 octobre 2008. Son augmentation a découlé de l'essor du capital et de la
diminution de l'actif pondéré en fonction des risques, ce qui a été atténué
par les répercussions de la clôture de l'acquisition de BMO Société
d'assurance-vie le 1er avril 2009.
    La croissance du capital de première catégorie est essentiellement
attribuable à l'émission de capital au cours du premier trimestre et à
l'incidence de l'émission d'actions privilégiées, série 21, à 6,50 % de 275
millions de dollars, le 20 mars 2009, ce qui a été contrebalancé en partie par
l'augmentation de certaines déductions prescrites par Bâle II et par le fait
que, le 1er novembre 2008, nous avons adopté une nouvelle exigence imposée par
cet accord et en vertu de laquelle les investissements dans des entités non
consolidées et les investissements importants, excluant les filiales
d'assurance détenues avant le 1er janvier 2007, doivent faire l'objet d'une
déduction de 50 % du capital de première catégorie et d'une déduction de 50 %
du capital de deuxième catégorie. Le placement supplémentaire de la Banque
dans sa filiale d'assurance, placement visant à soutenir l'acquisition de la
société d'assurance précitée, est également déduit à raison de 50 % du capital
de première catégorie et de 50 % du capital de deuxième catégorie.
Antérieurement, ces déductions ne touchaient que le capital de deuxième
catégorie.
    L'actif pondéré en fonction des risques a baissé de 7 milliards de
dollars depuis le 31 octobre 2008 en raison surtout de la diminution de
l'actif pondéré en fonction du risque de marché ainsi que de l'actif pondéré
en fonction du risque de crédit des portefeuilles de prêts et de ceux servant
à la négociation. Cette baisse a été contrebalancée en partie par
l'augmentation de l'actif pondéré en fonction du risque de titrisation. Aux
termes de Bâle II, l'actif pondéré en fonction du risque de crédit variera en
fonction du contexte économique sous-jacent. Compte tenu des perspectives
économiques actuelles, nous nous attendons à ce que cet actif augmente dans le
reste de l'année.
    Le ratio du capital total de BMO s'établit à 13,20 % au 30 avril 2009. Ce
ratio a augmenté de 103 points de base par rapport à celui de 12,17 % au 31
octobre 2008. Le ratio de l'actif corporel net attribuable aux actionnaires
ordinaires à l'actif pondéré en fonction des risques de BMO est de 8,24 %,
contre 7,47 % au 31 octobre 2008 et est élevé comparativement à ceux des
autres groupes de notre secteur au Canada et à l'échelle internationale.
    Au cours du trimestre, 4 309 000 actions ont été émises par suite de
l'exercice d'options sur actions, de l'échange d'actions et du Régime de
réinvestissement des dividendes et d'achat d'actions. Nous n'avons pas racheté
d'actions ordinaires de la Banque de Montréal en vertu de notre programme de
rachat d'actions ordinaires au cours du trimestre.
    Le 26 mai 2009, le Conseil d'administration de BMO a déclaré un dividende
trimestriel de 0,70 $ par action, payable aux détenteurs d'actions ordinaires,
soit un dividende équivalant à celui d'il y a un an et à celui du trimestre
précédent. Le dividende doit être versé le 27 août 2009 aux actionnaires
inscrits le 7 août 2009. Les détenteurs d'actions ordinaires qui choisissent
de réinvestir les dividendes dans des actions ordinaires supplémentaires en
vertu du Régime de réinvestissement de dividendes et d'achat d'actions pour
les actionnaires de BMO, au lieu de recevoir une somme en espèces, obtiendront
un escompte de 2 % sur le prix moyen du marché des actions ordinaires (terme
défini dans le Régime).

    
    Actions en circulation et titres convertibles en actions ordinaires

                                                        Nombre d'actions ou
    Au 21 mai 2009                             montant en dollars canadiens
    -------------------------------------------------------------------------
    Actions ordinaires                                          545 116 000
    Actions privilégiées de catégorie B
      Série 5                                                   200 000 000 $
      Série 13                                                  350 000 000 $
      Série 14                                                  250 000 000 $
      Série 15                                                  250 000 000 $
      Série 16                                                  300 000 000 $
      Série 18 (note 1)                                         150 000 000 $
      Série 21 (note 1)                                         275 000 000 $
    Convertibles en actions ordinaires
    Actions privilégiées de catégorie B
      Série 10                                                  396 000 000 $
    Options sur actions
      - droits acquis                                            13 841 000
      - droits non acquis                                         7 035 000
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Les notes 21 et 23 afférentes aux états financiers vérifiés, aux pages
    135, 136 et 137 du Rapport annuel 2008, ainsi que le tableau de la page
    62 du Rapport de gestion inclus dans le Rapport annuel 2008, traitent en
    détail du capital-actions.

    Note 1 : aucune action des séries 17, 19 et 20 n'a été émise.

    Capital réglementaire admissible

    Accord de Bâle II sur le capital réglementaire et actif pondéré en
    fonction des risques

    (en millions de dollars canadiens)                     T2-2009   T4-2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Capitaux propres attribuables
     aux actionnaires ordinaires                            16 911    15 974
    Actions privilégiées à dividende non cumulatif           2 171     1 996
    Instruments novateurs inclus dans
     le capital de première catégorie                        2 933     2 486
    Part des actionnaires sans contrôle dans des filiales       29        39
    Ecarts d'acquisition et actifs
     incorporels excédentaires                              (1 670)   (1 635)
    Cumul des pertes nettes non réalisées après impôts
     sur titres de participation disponibles à la vente        (34)      (15)
    -------------------------------------------------------------------------
    Capital net de première catégorie                       20 340    18 845
    Déductions liées à la titrisation                         (173)     (115)
    Perte prévue excédant la provision
     - Approche NI avancée                                     (56)        -
    Investissements importants                                (366)        -
    Autres déductions                                            -        (1)
    -------------------------------------------------------------------------
    Capital de première catégorie rajusté                   19 745    18 729
    -------------------------------------------------------------------------
    Dette subordonnée                                        4 379     4 175
    Billets de fiducie secondaires                             800       800
    Cumul du gain non réalisé après impôts sur titres
     de participation disponibles à la vente                     -         -
    Provision générale pour pertes sur créances admissibles    310       494
    -------------------------------------------------------------------------
    Total du capital de deuxième catégorie                   5 489     5 469
    Déductions liées à la titrisation                           (9)       (6)
    Perte prévue excédant la provision - Approche NI avancée   (55)        -
    Investissements importants/placements dans
     des filiales du secteur de l'assurance                   (796)     (871)
    Autres déductions                                            -         -
    -------------------------------------------------------------------------
    Capital de deuxième catégorie rajusté                    4 629     4 592
    -------------------------------------------------------------------------
    Capital total                                           24 374    23 321
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Actif pondéré en fonction des risques

    (en millions de dollars canadiens)                     T2 2009   T4 2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Risque de crédit                                       159 554   163 616
    Risque de marché                                         8 157    11 293
    Risque opérationnel                                     16 895    16 699
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'actif pondéré en fonction des risques       184 606   191 608
    Plancher réglementaire                                       -         -
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'actif pondéré en fonction
     des risques pendant la transition                     184 606   191 608
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Désignation des dividendes admissibles

    Pour les fins de la Loi de l'impôt sur le revenu (Canada) et de toute
autre loi provinciale ou territoriale similaire, BMO désigne tous les
dividendes versés sur ses actions ordinaires et privilégiées après le 31
décembre 2005, et tous les dividendes (y compris les dividendes réputés)
versés par la suite, comme "dividendes admissibles", à moins d'indication
contraire par BMO.

    Cote de crédit

    Les cotes de crédit attribuées aux créances prioritaires de BMO demeurent
inchangées avec une perspective stable. Les quatre cotes de crédit attribuées
à BMO sont réservées à des émissions de premier ordre et de grande qualité.
Elles demeurent les suivantes : AA pour DBRS, AA- pour Fitch, Aa1 pour Moody's
et A+ pour Standard & Poor's.

    Opérations entre apparentés

    Dans le cours normal des affaires, nous fournissons des services
bancaires à nos administrateurs, à nos dirigeants et aux entités qui leur sont
affiliées, ainsi qu'à nos coentreprises et à nos sociétés satellites selon les
mêmes modalités que celles que nous offrons à nos clients. Nous offrons un
ensemble sélectionné de produits de prêts hypothécaires et autres prêts à nos
employés aux taux que nous accordons généralement à nos clients privilégiés.
Nous offrons également aux employés une subvention à l'égard des frais annuels
de cartes de crédit basée sur ces frais.
    Les options sur actions et les unités d'actions différées attribuées aux
administrateurs, ainsi que les contrats de prêt à taux réduit consentis aux
dirigeants, par suite de mutations effectuées à notre demande, sont analysés à
la note 28 afférente aux états financiers consolidés vérifiés, à la page 146
de notre Rapport annuel 2008.

    Arrangements hors bilan

    Dans le cours normal de ses activités, BMO conclut un certain nombre
d'arrangements hors bilan. Nos arrangements hors bilan les plus importants
sont les instruments de crédit et les entités à détenteurs de droits variables
(EDDV), qui sont décrits à la page 68 de notre Rapport annuel 2008 et aux
notes 5 et 7 afférentes aux états financiers consolidés non vérifiés. La
section intitulée Instruments financiers dans des conditions de crédit
difficiles présente plus de détails sur les changements apportés à nos
arrangements hors bilan au cours du trimestre terminé le 30 avril 2009.

    Conventions comptables et principales estimations comptables

    Les notes afférentes aux états financiers consolidés vérifiés du 31
octobre 2008 de BMO contiennent un résumé de nos principales conventions
comptables.
    Le Rapport annuel 2008 contient, aux pages 69 à 71, des explications sur
certaines estimations comptables qui sont considérées comme particulièrement
importantes parce qu'elles exigent que la direction fasse preuve d'un haut
degré de jugement sur des sujets qui sont parfois imprécis par leur nature
même. Nous invitons le lecteur à se reporter au Rapport annuel 2008 afin de
prendre connaissance de ces explications.

    
    Modifications de conventions comptables

    Ecarts d'acquisition et actifs incorporels
    

    Le 1er novembre 2008, BMO a adopté les dispositions du nouveau chapitre
du Manuel de l'ICCA, intitulé Ecarts d'acquisition et actifs incorporels. Nous
avons retraité les états financiers des périodes antérieures par suite de ce
changement. Aux termes des nouvelles règles, nous devons reclasser dans les
actifs incorporels certains logiciels inclus dans les locaux et le matériel.
L'adoption de cette nouvelle norme n'a pas eu d'incidence importante sur les
résultats de nos activités d'exploitation ni sur notre situation financière et
n'a pas d'incidence importante sur le revenu net. Voir la note 2 afférente aux
états financiers consolidés non vérifiés.

    Passage aux Normes internationales d'information financière

    Les sociétés ouvertes canadiennes seront tenues d'établir leurs états
financiers selon les Normes internationales d'information financière (IFRS),
publiées par l'International Accounting Standards Board, pour les exercices
ouverts à compter du 1er janvier 2011. Le 1er novembre 2011, nous adopterons
les IFRS comme base pour la préparation de nos états financiers consolidés.
    Comme les IFRS seront vraisemblablement modifiées avant que nous les
adoptions, nous ne pouvons encore déterminer quelle en sera l'incidence sur
nos résultats financiers.
    Notre plan de transition nous permettant de satisfaire aux exigences des
IFRS demeure sur la bonne voie. Les éléments clés de notre plan de transition
sont présentés à la page 71 de notre Rapport annuel 2008. Nous invitons le
lecteur à se reporter au Rapport annuel 2008 afin de prendre connaissance de
ces explications.

    Instruments financiers dans des conditions de crédit difficiles

    Les pages 62 à 67 du Rapport annuel 2008 de BMO présentent de
l'information supplémentaire sur les instruments financiers, qui, en 2008, ont
commencé à être perçus par les marchés comme comportant un risque accru. Nous
invitons les lecteurs à passer en revue cette information qui les aidera à
comprendre la nature des expositions de BMO au 30 avril 2009, lesquelles sont
présentées aux sections qui suivent.

    Prêts aux particuliers

    Aux Etats-Unis, le portefeuille des prêts aux particuliers totalise 16,3
milliards de dollars américains et comprend principalement trois catégories
d'actifs : des prêts hypothécaires de premier rang à l'habitation (39 %), des
prêts sur valeur domiciliaire (32 %) et des prêts automobiles indirects (26
%). Le reste du portefeuille américain inclut notre exposition limitée aux
autres produits de prêt aux particuliers, notamment un montant nominal de 1
million de dollars américains de prêts sur cartes de crédit lié aux
acquisitions au Wisconsin.
    Au Canada, le portefeuille de prêts aux particuliers totalise 72,5
milliards de dollars et comprend également trois grandes catégories d'actifs :
des prêts hypothécaires à l'habitation (52 %), des prêts à tempérament et
autres prêts aux particuliers (45 %) et des prêts sur cartes de crédit (3 %).
    Les sections qui suivent abordent les prêts hypothécaires à risque élevé,
les prêts hypothécaires à l'habitation Alt-A et les prêts sur valeur
domiciliaire, portefeuilles qui suscitent de plus en plus l'intérêt des
investisseurs à l'heure actuelle.

    Prêts hypothécaires de premier rang à risque élevé

    Aux Etats-Unis, nous avons 0,28 milliard de dollars américains (0,25
milliard de dollars américains au 31 octobre 2008) de prêts hypothécaires de
premier rang présentant des caractéristiques de prêts à risque élevé à la date
d'autorisation. Une petite fraction de ce qui précède vise des prêts non
garantis présentant une quotité de financement supérieure à 80 % au moment de
l'octroi. Un faible montant, soit 10,4 millions de dollars, ou 3,67 % (5,4
millions ou 2,14 % au 31 octobre 2008) du portefeuille est constitué de prêts
en souffrance depuis 90 jours ou plus. A titre de comparaison, ce taux est de
1,81 % pour le portefeuille total de prêts hypothécaires de premier rang de
BMO aux Etats-Unis.
    BMO a aussi une exposition nette de 129 millions de dollars américains
(159 millions de dollars américains au 31 octobre 2008) à une société qui a
acheté des prêts hypothécaires en difficulté (y compris des prêts
hypothécaires à risque élevé) à prix réduit.
    Au Canada, BMO n'a pas de programme de prêts hypothécaires à risque
élevé. Les décisions d'accord de prêts hypothécaires de BMO se fondent sur une
évaluation complète du client et de la structure du prêt. La cote de
solvabilité n'est qu'un élément du processus d'octroi et, par conséquent, nous
ne classons pas les prêts sur la seule base de la cote de solvabilité.

    Prêts hypothécaires de premier rang Alt-A

    Aux Etats-Unis, les prêts Alt-A sont généralement considérés comme des
prêts pour lesquels les critères d'admissibilité de l'emprunteur font l'objet
d'une vérification limitée. Le portefeuille américain comprenait deux
programmes de prêts correspondant à cette définition : les programmes Easy Doc
et No Doc. Nous avons mis fin à ces programmes au troisième trimestre de 2008.
Les prêts du programme No Doc, qui représentent la plus grande part de cette
catégorie, nécessitaient une cote élevée de solvabilité de la part d'un bureau
de crédit, soit au moins 660, et d'excellentes quotités de financement, soit
au plus 80 % (90 % si le prêt était assuré par une assurance hypothécaire
privée). Compte tenu de ces exigences, la qualité de crédit de notre
portefeuille de prêts Alt-A est solide et le rendement des comptes est
satisfaisant. Aux Etats-Unis, nos prêts Alt-A directs totalisent 1,4 milliard
de dollars américains (1,6 milliard de dollars américains au 31 octobre 2008).
De ce montant, 45 millions de dollars, soit 3,09 %, représentent des prêts en
souffrance depuis 90 jours ou plus au 30 avril 2009 (10 millions ou 0,62 % au
31 octobre 2008).
    Au Canada, nous n'avons pas de programme de prêts hypothécaires
considérés comme des prêts Alt-A. Par le passé, nous avons choisi de ne pas
vérifier le revenu ou l'emploi de certains clients de la Banque lorsqu'ils
présentaient par ailleurs des caractéristiques de solvabilité suffisantes dans
le cadre de notre programme d'octroi de crédit; cependant, cette approche
n'est plus utilisée. Notre programme de prêts hypothécaires pour les nouveaux
arrivants au Canada et les non-résidents permet une vérification limitée du
revenu, mais comporte d'autres critères stricts d'admissibilité. Il y a
environ 2,4 milliards de dollars (2,2 milliards au 31 octobre 2008) de prêts
en cours en vertu de ce programme. De ce montant, seulement 19 millions de
dollars, soit 0,79 % (11 millions ou 0,51 % au 31 octobre 2008) représentent
des prêts en souffrance depuis 90 jours ou plus, ce qui reflète la bonne
qualité de ces prêts.

    Prêts sur valeur domiciliaire

    Aux Etats-Unis, le portefeuille de prêts sur valeur domiciliaire se
chiffre à 5,2 milliards de dollars américains, ce qui représente 3,0 % du
portefeuille total de prêts de BMO au 30 avril 2009. Dans l'ensemble du
portefeuille, des prêts d'un montant de 305 millions de dollars américains
(300 millions de dollars américains au 31 octobre 2008) ont été accordés à des
clients ayant une cote de solvabilité initiale inférieure à 620 et seraient
classés dans la catégorie des prêts à risque élevé (549 millions de dollars
américains autorisés) s'ils étaient inclus dans le portefeuille de prêts
hypothécaires. De ce montant, seulement 4 millions de dollars américains, soit
1,28 %, représentent des prêts en souffrance depuis 90 jours au plus (2
millions de dollars américains et 0,81 % au 31 octobre 2008).
    BMO a également offert des prêts dans le cadre de deux programmes à
vérification restreinte au sein du portefeuille des prêts sur valeur
domiciliaire aux Etats-Unis, qui seraient classés dans la catégorie Alt-A
s'ils figuraient dans le portefeuille des prêts hypothécaires de premier rang.
Le montant autorisé en vertu de ces programmes s'élève à 1,0 milliard de
dollars américains et l'encours, à 0,6 milliard de dollars américains. Les
prêts accordés en vertu de ces programmes sont soumis aux mêmes exigences
strictes en matière de cote de solvabilité et de quotité de financement que le
portefeuille des prêts hypothécaires de premier rang; le portefeuille a donc
affiché un bon rendement. Au 30 avril 2009, 5 millions de dollars américains,
soit 0,82 % du portefeuille, représentent des prêts en souffrance depuis plus
de 90 jours, situation n'ayant guère changé depuis le 31 octobre 2008. A titre
de comparaison, ce taux s'établit à 0,95 % (0,57 % au 31 octobre 2008) pour le
portefeuille total de prêts sur valeur domiciliaire de BMO aux Etats-Unis.
Nous avons également mis un terme à ces programmes au cours du troisième
trimestre de 2008.
    Nous considérons également que les prêts sur valeur domiciliaire accordés
à des clients dont la cote de crédit est supérieure à 620 mais inférieure à
660 constituent des éléments plus risqués pour le portefeuille de prêts. Cette
composante du portefeuille représente 0,3 milliard de dollars américains et 4
millions de dollars américains, ou 1,35 % de ces prêts, représentent des prêts
en souffrance depuis plus de 90 jours (3 millions de dollars américains ou
0,90 % au 31 octobre 2008).
    Les prêts dont la quotité de financement est supérieure à 90 % au moment
de leur octroi représentent 0,3 milliard de dollars américains, soit 6,4 % du
portefeuille des prêts sur valeur domiciliaire aux Etats-Unis. Les prêts
consentis à des clients présentant une quotité de financement supérieure à 80
% et une cote de solvabilité inférieure à 660 au moment de l'octroi ne
représentent que 0,3 milliard de dollars américains du portefeuille.
    Au Canada, nous avons un portefeuille de marges de crédit sur valeur
domiciliaire de 14,9 milliards de dollars (13,8 milliards au 31 octobre 2008).
Les montants autorisés totalisent 26,9 milliards (25,4 milliards au 31 octobre
2008). Les prêts sur valeur domiciliaire n'excèdent généralement pas le ratio
de quotité de financement de 80 % au moment de l'octroi. Ce portefeuille est
de première qualité, la proportion de prêts en souffrance depuis 90 jours ou
plus n'étant que de 0,13 % (0,08 % au 31 octobre 2008). L'une de ces marges de
crédit est offerte exclusivement sur des hypothèques de premier rang. Ce
produit compte pour environ 56 % du portefeuille total. Les autres comprennent
un ensemble diversifié de positions sur des hypothèques de premier rang et de
rang inférieur. Nous avons également un portefeuille de prêts sur valeur
domiciliaire remboursables à tempérament d'une valeur de 0,3 milliard, dont 2
millions de dollars sont des prêts en souffrance depuis 90 jours ou plus.

    Financement à levier financier

    Les prêts à levier financier sont définis par BMO comme les prêts aux
sociétés de capital-investissement et les prêts mezzanine pour lesquels notre
évaluation indique un niveau de risque de crédit plus élevé. BMO fait l'objet
d'une exposition limitée aux prêts à levier financier, ces prêts correspondant
à moins de 1 % de notre actif total avec un encours de 3,4 milliards de
dollars au 30 avril 2009 (5,5 milliards autorisés), comparativement à un
encours de 3,6 milliards (5,8 milliards autorisés) au 31 octobre 2008. De ce
montant, 289 millions de dollars ou 8,4 % étaient considérés comme douteux
(234,1 millions ou 6,5 % au 31 octobre 2008).

    Assureurs spécialisés et sociétés d'instruments dérivés de crédit

    Les expositions directes de BMO aux sociétés spécialisées dans la
fourniture d'une protection contre la défaillance s'élèvent à 496 millions de
dollars (573 millions au 31 octobre 2008) au titre de la valeur de marché
d'instruments dérivés de contrepartie et à 28 millions (19 millions au 31
octobre 2008) au titre de la valeur de marché de titres de créance
négociables. Un rajustement cumulé de 91 millions au 30 avril 2009 (104
millions au 31 janvier 2009 et 60 millions au 31 octobre 2008) lié au risque
de contrepartie a été comptabilisé en rapport avec ces expositions.
    Une tranche d'environ 54 % des 496 millions de dollars (88 % des 573
millions au 31 octobre 2008) des expositions est liée à des contreparties
ayant obtenu une cote d'au moins AA de la part de S&P. Le reste est également
lié à des contreparties ayant reçu une cote de première qualité de S&P. Les
cotes de crédit attribuées par Moody's sont moins élevées. Environ 54 % de
l'exposition de 28 millions de dollars aux titres de créance négociables est
lié à des contreparties ayant une cote BBB- ou une cote plus élevée. La valeur
notionnelle des contrats directs mettant en jeu des assureurs spécialisés et
des sociétés d'instruments dérivés de crédit est d'environ 4,1 milliards de
dollars (environ 4,5 milliards au 31 octobre 2008). La plupart des contrats
avec ces sociétés concerne des titres adossés à des créances avec flux groupés
et des swaps sur défaillance de notre portefeuille de négociation et
fournissent une protection contre les pertes découlant des défaillances.
L'exposition de ces instruments aux prêts hypothécaires à risque élevé est
minime.
    Les cotes de deux entreprises d'instruments de crédit dérivés qui nous
offrent une protection contre le risque de défaillance ont été abaissées
durant le deuxième trimestre. L'une de ces entreprises, dont la cote de crédit
à titre de contrepartie a été ramenée de Baa1 à Ba1 par Moody's, nous fournit
une protection contre le risque de crédit inhérent à des dérivés dont la
valeur de marché est de 160 millions de dollars américains. Nous avons
également constaté un rajustement d'évaluation du crédit de 31 millions de
dollars américains au titre de notre exposition à cette entreprise. La cote
des billets subordonnés de la seconde entreprise a été réduite de Aaa à Caa1
par Moody's. Cette entreprise nous fournit une protection contre le risque de
crédit lié à des dérivés dont la valeur de marché est de 133 millions de
dollars américains. Nous avons aussi constaté un rajustement d'évaluation du
crédit de 45 millions de dollars américains à l'égard de notre exposition à
cette entreprise. La sûreté sous-jacente à ces deux expositions est constituée
de trois groupes de titres de crédit de sociétés et Etats, titres qui sont
grandement diversifiés. Chaque groupe compte de 95 à 138 titres de crédit,
dont une proportion variant entre 65 % et 81 % sont cotés de catégorie
investissement et dont la protection de premier niveau va de 8,2 % à 19,2 %.
    BMO détient aussi 1 106 millions de dollars (1 176 millions au 31 octobre
2008) de titres assurés par des assureurs spécialisés, dont des obligations
municipales de 761 millions. Une proportion d'environ 95 % (environ 79 % au 31
octobre 2008) du portefeuille d'obligations municipales est de catégorie
investissement, incluant l'avantage des garanties d'assurance. Environ 77 %
(environ 68 % au 31 octobre 2008) des obligations municipales détenues ont des
cotes qui ne tiennent pas compte des garanties d'assurance et toutes sont de
catégorie investissement.

    Conduits de titrisation canadiens soutenus par BMO

    BMO soutient plusieurs conduits canadiens de titrisation qui financent
des actifs émanant de BMO ou de ses clients. Parmi ceux qui financent des
actifs bancaires, deux détiennent des prêts hypothécaires à l'habitation
canadiens transférés de BMO, tandis que le troisième détient des prêts sur
cartes de crédit transférés de BMO. Les investissements de BMO dans du papier
commercial adossé à des actifs des deux conduits détenant des prêts
hypothécaires à l'habitation totalisent 250 millions de dollars (509 millions
au 31 octobre 2008). BMO fournit à ces deux conduits 5,1 milliards de dollars
de facilités de trésorerie, et aucune somme n'a été prélevée sur ces
facilités. L'entité de titrisation de prêts sur cartes de crédit n'émet que
des titres adossés à des créances à terme et n'émet pas de papier commercial
adossé à des actifs (PCAA). En conséquence, nous ne fournissons pas de
facilités de trésorerie à cette entité. Nous détenons 269 millions de dollars
de billets subordonnés qu'a émis l'entité de titrisation de prêts sur cartes
de crédit (263 millions au 31 octobre 2008). Les billets émis aux termes des
programmes offrant des prêts hypothécaires sont cotés R-1 (élevé) par DBRS et
Prime-1 par Moody's. Les billets de premier rang émis dans le cadre des
programmes offrant des cartes de crédit sont cotés AAA par DBRS et Aaa par
Moody's.
    Nous soutenons également des entités de titrisation de clients au Canada
qui fournissent du financement à notre clientèle. Ces entités détiennent des
actifs transférés par nos clients. Certaines de ces entités sont financées
directement par BMO et d'autres le sont sur le marché. Nous finançons
directement des entités de titrisation de clients qui détiennent des actifs de
217 millions de dollars, dont 48 millions de dollars de prêts hypothécaires à
l'habitation canadiens présentant des caractéristiques de prêts à risque élevé
ou de prêts Alt-A. Après la fin du trimestre, la Banque a accru de 1 milliard
de dollars le financement direct de ces entités en refinançant deux programmes
portant sur des créances automobiles qui, antérieurement, étaient financés sur
le marché.
    Les billets émis par les entités de titrisation de clients qui sont
financées sur le marché sont cotés R-1 (élevé) par DBRS et Prime-1 par Moody's
et représentent 8,7 milliards de dollars (11,0 milliards au 31 octobre 2008)
de la facilité de soutien de trésorerie de BMO qui n'a pas encore été
utilisée. Les actifs de chacune de ces entités se composent principalement de
groupes diversifiés de créances automobiles et de prêts hypothécaires à
l'habitation canadiens. Ensemble, ces catégories d'actifs représentent 75 % du
total des actifs de ces entités. Leurs actifs incluent 581 millions de dollars
de prêts hypothécaires à l'habitation canadiens ayant des caractéristiques de
prêts à risque élevé ou de prêts Alt-A. Ces entités n'incluent aucun titre
adossé à des créances avec flux groupés ni aucune exposition à des assureurs
spécialisés.
    Le PCAA des entités de titrisation de clients qui sont financées sur le
marché détenu par BMO totalise 1,2 milliard de dollars au 30 avril 2009 (2,6
milliards au 31 octobre 2008), montant dont une partie importante reflète la
décision de BMO d'investir une partie de ses liquidités structurelles
excédentaires dans du PCAA. Aucune perte n'a été comptabilisée en rapport avec
l'investissement de BMO dans le PCCA de ces entités.

    Conduit de titrisation américain soutenu par BMO

    BMO s'engage à fournir des facilités de soutien de trésorerie de 6,6
milliards de dollars américains (8,2 milliards de dollars américains au 31
octobre 2008) à notre conduit multicédants américain émetteur de PCAA.
    Environ 53 % des engagements du conduit ont été cotés par Moody's ou S&P,
et la quasi-totalité d'entre eux ont reçu la cote catégorie investissement, 82
% ayant obtenu la cote A ou une cote plus élevée de la part de Moody's et
pratiquement 100 % ayant obtenu la cote A ou une cote supérieure de la part de
S&P. Environ 1,3 milliard de dollars américains d'engagements sont assurés par
des assureurs spécialisés, principalement MBIA et Ambac.
    Le conduit a du papier commercial en cours totalisant 5,4 milliards de
dollars américains (6,5 milliards de dollars américains au 31 octobre 2008).
Le PCAA du conduit est coté A1 par S&P et P1 par Moody's. BMO n'a pas investi
dans le PCAA du conduit. Le papier commercial en cours a été acheté avec
régularité par des tiers investisseurs malgré les perturbations du marché, et
les niveaux de prix sont en phase avec ceux des conduits émetteurs de PCAA de
première qualité aux Etats-Unis.

    Entité de protection de crédit

    Nous parrainons également Apex Trust (Apex), entité ad hoc canadienne qui
fournit, sous forme de swaps sur défaillance, une protection contre le risque
de crédit lié à douze tranches de titres, à levier financier,
ultra-prioritaires, provenant de groupes diversifiés de titres de crédit de
sociétés américaines et européennes. Apex a une exposition à quelque 450
titres de crédit de sociétés, diversifiés en termes de région et de secteur.
Environ 71 % de ces titres sont de catégorie investissement (25 % ayant une
cote supérieure à BBB, 46 % étant cotés BBB et 29 % ayant une cote moindre
qu'une cote de catégorie investissement). Une partie importante, soit entre 64
% et 79 %, des titres de crédit de sociétés de chacune des douze tranches
bénéficie d'une cote de catégorie investissement. Un certain nombre des cotes
des sociétés sous-jacentes sont sous surveillance ou sous examen en vue d'une
révision à la baisse.
    Apex a émis 2,2 milliards de dollars de billets à moyen terme d'une durée
de cinq et huit ans (les billets) et BMO a une exposition de 815 millions de
dollars à ces billets. Une autre partie a une exposition de 600 millions aux
billets par le biais d'un swap sur rendement total conclu avec BMO. Le prix du
swap sur rendement total devait être recalculé en septembre 2009 en fonction
d'un indice de référence. BMO avait l'option de mettre fin au swap à ce
moment-là. Au cours du deuxième trimestre, le swap sur rendement total a été
restructuré de façon à annuler l'option de résiliation et à remplacer la
caractéristique permettant d'en recalculer le prix par une modalité prévoyant
des coûts fixes. Les billets de 600 millions sont maintenant couverts pendant
toute leur durée jusqu'à leur échéance.
    Une facilité de financement de premier rang (la facilité de premier rang)
de 1,13 milliard de dollars a été mise à la disposition de Apex, BMO
fournissant 1,03 milliard de cette facilité. Les avances effectuées aux termes
de la facilité de premier rang ont priorité de rang sur les billets. Au 30
avril 2009, 632 millions de dollars (941 millions au 31 janvier 2009 et 553
millions de dollars au 31 octobre 2008) de l'engagement de BMO dans le cadre
de la facilité de premier rang avaient été avancés en vue du financement des
appels de sûretés à la suite de variations de la valeur de marché des swaps
sur défaillance sous-jacents. Les billets et la facilité de premier rang
totalisent environ 3,3 milliards de dollars et représentent approximativement
16 % des quelque 21,3 milliards des positions de crédit notionnelles nettes
détenues par l'entité.
    BMO a conclu des contrats de swap sur défaillance sur les positions
notionnelles nettes avec les contreparties des swaps et des swaps de
compensation avec Apex. En conséquence, BMO assume également un risque si les
pertes dépassent la valeur globale de 3,3 milliards de dollars des billets et
de la facilité de premier rang.
    Au deuxième trimestre, nous avons enregistré des charges de 215 millions
de dollars consistant en une charge de 41 millions représentant des pertes non
réalisées et liées à l'évaluation à la valeur de marché sur notre exposition
aux billets, ce qui a ramené leur valeur comptable de 815 millions à 407
millions (448 millions au 31 janvier 2009 et 625 millions au 31 octobre 2008),
et en une charge de 174 millions associée à la renégociation du swap sur
rendement total (SRT) visant 600 millions de dollars de billets. La charge non
récurrente de 174 millions est composée d'un montant de 78 millions lié à la
radiation de la valeur de l'actif du SRT initial ainsi que d'un autre de 96
millions associé à la restructuration du SRT visant à harmoniser son échéance
avec celle des billets, et ce, à prix fixe. En restructurant le SRT, nous
avons éliminé le risque inhérent à la révision de prix et avons grandement
réduit la volatilité du revenu inhérent à l'opération mettant en jeu le SRT.
Au cours du premier trimestre, nous avions constaté une charge totalisant 248
millions, soit 177 millions à l'égard de notre exposition aux billets et 71
millions de dollars en lien avec l'opération relative au swap sur rendement
total. La diminution de la juste valeur en 2009 est imputable à la
détérioration de la qualité de crédit des portefeuilles sous-jacents et aux
augmentations des écarts de taux causées par les conditions actuelles du
marché. Conformément à de nouvelles recommandations qu'a émises l'Institut
Canadien des Comptables Agréés, nous avons, au cours du deuxième trimestre,
retiré nos billets de 815 millions de dollars de la catégorie des titres
disponibles à la vente pour les reclasser dans celle des titres détenus à des
fins de transaction.
    Les pertes sur créances réalisées sur les billets de Apex ne sont
enregistrées que si les pertes sur défaillance des titres sous-jacents
dépassent la protection de premier niveau d'une tranche. Une part importante
des positions de Apex bénéficie d'une protection importante de premier niveau.
Le palier le plus bas de protection de premier niveau est estimé à 2,9 %
(pourcentage estimatif de 5,7 % au 31 janvier 2009 et de 7,0 % au 31 octobre
2008) sur une tranche d'un montant notionnel de 875 millions de dollars, ce
qui représente une exposition réelle pour BMO de 324 millions (selon son
exposition de 815 millions sur les 2,2 milliards de dollars de billets à moyen
terme en cours). Sa cote a été réduite à CCC durant le trimestre et le 5 mai,
ces titres ont été mis sous examen avec implications négatives. Le deuxième
palier le plus bas de protection de premier niveau est estimé à 10,4 % (soit
le même pourcentage qu'au 31 janvier 2009, mais en baisse par rapport au
pourcentage estimatif de 11,2 % au 31 octobre 2008) sur une tranche d'un
montant notionnel de 342 millions, ce qui représente une exposition réelle
pour BMO de 126 millions. Sa cote a été réduite à BB (faible) au cours du
trimestre. Les dix autres tranches ont une protection de premier niveau allant
de 13,5 % à 29,4 % (de 13,7 % à 29,7 % au 31 janvier 2009 et de 14,4 % à 30,3
% au 31 octobre 2008), la moyenne pondérée étant de 23,7 %, soit
essentiellement la même qu'au 31 janvier 2009. Chacune des dix tranches a une
cote d'au moins A (faible) (AAA au 31 janvier 2009) et sept d'entre elles, qui
représentent des crédits d'un montant notionnel net de 17,4 milliards de
dollars, continuent de jouir de la cote AAA. Cette importante protection de
premier niveau contre les défaillances futures sur ces dix tranches est
beaucoup plus élevée que les pertes sur créances subies dans le passé sur des
titres de crédit de sociétés jouissant de cotes comparables. Le troisième
palier le plus bas de protection de premier niveau est estimé à 13,53 %. Sept
des tranches, lesquelles représentent des crédits d'un montant notionnel net
d'environ 8,0 milliards, ont des cotes allant de A (faible) à AAA et une
protection de premier niveau se situant entre 13,53 % et 15,0 %, environ. Les
trois autres tranches, qui représentent des crédits d'un montant notionnel net
d'environ 12,1 milliards, ont la cote AAA et une protection de premier niveau
se situant entre 24,1 % et 29,4 %, environ.
    Si des pertes étaient réalisées sur les montants notionnels de 1 217
millions de dollars représentés par les deux tranches dont les paliers de
protection de premier niveau sont les plus faibles, les pertes, au prorata,
que BMO subirait sur son exposition de 815 millions aux billets s'établiraient
à 451 millions (en fonction d'une exposition pour BMO de 815 millions sur les
2,2 milliards de billets à moyen terme en cours). Comme nous l'avons mentionné
plus haut, BMO a comptabilisé des charges non réalisées de 408 millions à
l'égard de ces billets.

    Entités de gestion de placements structurés

    Nous fournissons un soutien de premier rang pour le financement, au moyen
de facilités de trésorerie de BMO, à deux entités de gestion de placements
structurés de BMO, soit Links Finance Corporation (Links) et Parkland Finance
Corporation (Parkland).
    Au 30 avril 2009, les sommes prélevées sur ces facilités s'élèvent au
total à 5,6 milliards de dollars américains et à 458 millions d'euros (4,9
milliards de dollars américains et 447 millions d'euros au 31 janvier 2009 et
3,7 milliards de dollars américains et à 477 millions d'euros au 31 octobre
2008). Les facilités de trésorerie totalisent un maximum d'environ 7,0
milliards de dollars américains pour Links et de 633 millions d'euros pour
Parkland au 30 avril 2009, ce qui est légèrement inférieur aux montants au 31
janvier 2009 et aux 7,7 milliards de dollars américains et aux 672 millions
d'euros au 31 octobre 2008. Les avances aux termes des facilités de trésorerie
sont d'un rang supérieur à celui des billets de capital subordonnés des
entités de gestion de placements structurés. La somme totale utilisée dans le
cadre des facilités de trésorerie est influencée par divers facteurs,
notamment le rythme et le prix des ventes des actifs, le profil des échéances
des billets de premier rang et les échéances des actifs. Bien que les actifs
des entités de gestion de placements structurés arriveront à échéance au fil
du temps, une portion importante devrait être remboursée entre 2010 et 2012.
    Conformément à cette stratégie de vente d'une manière ordonnée et
sensible à la valeur et en raison de la détérioration du marché, le rythme de
vente des actifs est demeuré lent durant le trimestre en raison des conditions
du marché. Nous prévoyons toujours que les entités de gestion de placements
structurés continueront de suivre la stratégie consistant à vendre des actifs
de façon méthodique en fonction des conditions du marché et pensons que les
ventes d'actifs, s'il en est, seront restreintes durant le présent trimestre.
S'il n'y a pas d'autres ventes d'actifs et si les actifs sont remboursés selon
les modalités prévues, nous prévoyons que les montants en cours en vertu de la
facilité de financement de premier rang atteindront un maximum de 6,6
milliards de dollars américains en août 2009 pour Links et de 620 millions
d'euros en juillet 2009 pour Parkland.
    Les détenteurs de billets de capital des entités de gestion de placements
structurés vont continuer à assumer le risque économique lié aux pertes
réelles jusqu'à concurrence de la valeur totale de leur investissement. Au 30
avril 2009, la valeur comptable des billets de capital subordonnés de Links et
de Parkland est respectivement de 1,05 milliard de dollars américains et de
157 millions d'euros. La valeur comptable des actifs détenus par Links et
Parkland s'élève à 8,2 milliards de dollars américains et à 794 millions
d'euros, respectivement, en baisse par rapport aux 8,4 milliards de dollars
américains et aux 804 millions d'euros au 31 janvier 2009 et aux 9,0 milliards
de dollars américains et aux 833 millions d'euros au 31 octobre 2008. La
valeur de marché des actifs détenus par Links et Parkland s'élève à 5,2
milliards de dollars américains et à 551 millions d'euros, respectivement, en
baisse par rapport aux 5,6 milliards de dollars américains et aux 616 millions
d'euros, respectivement, au 31 janvier 2009 et aux 6,8 milliards de dollars
américains et aux 698 millions d'euros au 31 octobre 2008. La valeur de marché
des actifs des entités de gestion de placements structurés est actuellement
inférieure aux 6,9 milliards de dollars américains de créances prioritaires en
cours, mais BMO croit que la protection de premier niveau fournie par les
billets de capital subordonnés est supérieure aux pertes prévues dans
l'avenir.
    La qualité des actifs de Links demeure élevée. Selon leur valeur de
marché, environ 58 % de ses titres de créance ayant reçu une cote Aa3 ou
supérieure de la part de Moody's (69 % au 31 janvier 2009 et 84 % au 31
octobre 2008) et 92 % ayant reçu la cote catégorie investissement, et 54 %
ayant obtenu une cote AA- ou supérieure de S&P (62 % au 31 janvier 2009 et 73
% au 31 octobre 2008) et 96 % ayant reçu la cote catégorie investissement.
Certaines des cotes des titres de créance sont sous surveillance en vue d'une
révision à la baisse. Les cotes des billets de premier rang des entités de
gestion de placements structurés sont conformes aux cotes de crédit Aa1
(Moody's) et A+ (S&P) attribuées aux créances prioritaires de BMO. Les entités
de gestion de placements structurés ne détiennent pas de prêts hypothécaires
américains à risque élevé. Elles détiennent des titres de créance diversifiés,
et la combinaison de ceux-ci est essentiellement inchangée depuis le 31
octobre 2008.

    Exposition à des institutions financières reconnues

    Depuis le 31 octobre 2008, les gouvernements, en Europe et aux
Etats-Unis, ne cessent d'offrir un soutien financier important aux
institutions financières locales. Le flux des échanges commerciaux entre les
pays et les régions a diminué, ce qui a mis sous pression les économies et les
systèmes bancaires d'un grand nombre de pays. A la lumière de ce qui précède,
BMO a continué de gérer de manière proactive son exposition aux institutions
financières.

    Mise en garde

    Compte tenu de la conjoncture incertaine des marchés financiers,
l'évaluation de nos instruments des marchés financiers pourrait subséquemment
faire l'objet de gains et de pertes en raison des variations de la valeur de
marché.
    La présente section Instruments financiers dans des conditions de crédit
difficiles contient des déclarations prospectives. Voir la mise en garde
concernant les déclarations prospectives.
    Le tableau qui suit présente des renseignements supplémentaires sur
certains instruments financiers qui sont détenus dans nos portefeuilles de
placement et de négociation. La plupart de nos titres adossés à des créances
avec flux groupés et de nos titres adossés à des prêts sont entièrement
couverts par d'autres grandes institutions financières. L'exposition nette aux
titres adossés à des créances avec flux groupés est faible, ne représentant
que 17 millions de dollars. L'exposition nette aux titres adossés à des prêts
est également peu importante, se chiffrant à 100 millions, et elle est
constituée de la valeur comptable de 84 millions de dollars d'investissements
non couverts et rehaussés ainsi que d'une perte nette de 16 millions sur des
instruments couverts.
    BMO n'investit que dans des tranches prioritaires et ultra-prioritaires
de titres adossés à des créances avec flux groupés et de titres adossés à des
prêts. Le tableau indique la plus faible cote externe accordée par S&P,
Moody's ou Fitch pour chaque tranche. La différence entre les montants des
placements couverts et leur valeur comptable reflète des rajustements liés à
l'évaluation à la valeur de marché, qui sont généralement recouvrables par le
biais de swaps sur rendement total ou sur défaillance. Les titres sous-jacents
consistent en une gamme étendue d'actifs de sociétés. Environ 50 % des
montants des placements couverts le sont par des swaps avec une contrepartie
qui est une institution financière et qui jouit de la cote A. La valeur de la
participation de BMO dans ces couvertures est soutenue par la garantie
fournie, à l'exception de montants relativement faibles autorisés aux termes
des accords avec les contreparties. Le reste est couvert par trois
contreparties qui sont des assureurs spécialisés jouissant d'une cote A à AAA.
    Les montants indiqués dans le tableau excluent les protections par swap
sur défaillance achetées à deux contreparties qui sont des sociétés
d'instruments dérivés de crédit, et dont la valeur de marché est de 293
millions de dollars américains, avant déduction des rajustements d'évaluation
du crédit de 76 millions de dollars américains, ainsi que la protection de ces
titres par swap sur défaillance correspondante d'un montant notionnel de 1,5
milliard de dollars américains fournie à d'autres institutions financières en
notre qualité d'intermédiaire. Ces expositions sont analysées plus longuement
dans les sections précédentes qui portent sur les assureurs spécialisés et les
sociétés d'instruments dérivés de crédit.

    
    Expositions à d'autres instruments financiers désignés (en millions de
    dollars canadiens) 1)

                      Valeur
                   comptable           Valeur
                         des        comptable Perte de       Pertes
                      place- Montant       du   valeur       nettes
                       ments     des  montant  cumulée  Gain    sur
              Cote       non  place-      des      des cumulé place-
    Au 30      des  couverts   ments   place-   place-   sur  ments
    avril    tran-        et    cou-    ments   ments couver-  cou-
    2009      ches rehaussés   verts couverts couverts tures  verts

    Titres
    adossés
    à des
    créances
    avec
    flux
    groupés 2) AAA        17                                           Titres
                                                                       divers

               CCC               290       69    (221)   221      -  Couverts
                                                                      par des
                                                                        IF de
                                                                       cote A
              ------------------------------------------------------
                          17     290       69    (221)   221      -
              ------------------------------------------------------
              ------------------------------------------------------
    Titres
    adossés à
    des prêts  AAA        84                                   Principalement
                                                                  des prêts à
                                                              des entreprises
                                                                    de taille
                                                                   moyenne au
                                                                  Royaume-Uni
                                                                 et en Europe

               AAA               829      667    (162)   162     -   Couverts
                                                                   par des IF
                                                                    de cote A

               AAA             1 503    1 240    (263)   247   (16)  Couverts
                                                                      par des
                                                                    assureurs
                                                                  spécialisés
                                                                    de cote A
                                                                ou supérieure
              ------------------------------------------------------
                          84   2 332    1 907    (425)   409   (16)
              ------------------------------------------------------
              ------------------------------------------------------
    Titres
    adossés
    à des
    créances
    hypothé-
    caires à
    l'habi-
    tation
    4) 5)

    Sans prêt
    hypothé-
    caire à
    risque
    élevé      AAA        37                                   Principalement
                                                                    des prêts
                                                             hypothécaires au
                                                               Royaume-Uni et
                                                                 en Australie
    Prêts
    hypothé-
    caires
    américains
    à risque
    élevé -
    rehaussés  A- à AA+    4                                    Rehaussés par
                                                                des assureurs
                                                                  spécialisés
                                                               de cote AAA 3)

               B- à BB+   14                                    Rehaussés par
                                                                des assureurs
                                                                  spécialisés
                                                                 de cote A 3)

                  CC       7                                    Rehaussés par
                                                                des assureurs
                                                                  spécialisés
                                                                  qui ne sont
                                                                   plus cotés
    Prêts
    hypothé-
    caires
    américains
    à risque
    élevé     A- à AA+           108       82     (26)         (26)  Couverts
                                                                   par des IF
                                                                   de cote AA
                                                                ou supérieure

               B- à BB+           80       42     (38)    38     -   Couverts
                                                                   par des IF
                                                                   de cote AA
                                                                ou supérieure
              ------------------------------------------------------
                          62     188      124     (64)    38   (26)
              ------------------------------------------------------

    Titres
    adossés
    à des
    créances
    hypothé-
    caires
    commer-
    ciales
    5)          AAA       38                                            Prêts
                                                                  immobiliers
                                                                  commerciaux
                                                                en Europe, au
                                                               Royaume-Uni et
                                                               aux Etats-Unis

              A- à AA+    71                                   Principalement
                                                                    des prêts
                                                                  commerciaux
                                                                 et des prêts
                                                                 résidentiels
                                                                à utilisation
                                                                     multiple
                                                                    au Canada
              ------------------------------------------------------
                         109
              ------------------------------------------------------
              ------------------------------------------------------
    Titres
    adossés
    à des
    créances    AAA      213                                   Principalement
                                                                 des créances
                                                                sur cartes de
                                                                    crédit et
                                                                    des prêts
                                                                  automobiles
                                                                    au Canada
               A- à AA+  107                                   Principalement
                                                                 des créances
                                                                sur cartes de
                                                                crédit et des
                                                            prêts automobiles
                                                                    au Canada
            BBB- à BBB+   70                                  Billets adossés
                                                               à des créances
                                                                sur cartes de
                                                             crédit au Canada
              ------------------------------------------------------
                         390
                                                           IF =
                                                              Institutions
                                                               financières
              ------------------------------------------------------
              ------------------------------------------------------

    1)  Depuis le 1er août 2008, la plupart des placements non couverts et
        rehaussés ont été transférés dans le portefeuille des titres
        disponibles à la vente.
    2)  Les titres adossés à des créances avec flux groupés incluent une
        exposition indirecte d'environ 55,1 millions de dollars à des prêts
        hypothécaires à l'habitation à risque élevé américains. Comme nous
        l'avons indiqué plus haut, cette exposition est couverte au moyen de
        swaps sur rendement total conclus avec une grande institution
        financière qui n'est pas un assureur spécialisé.
    3)  Certaines cotes sont sous surveillance.
    4)  Les titres adossés à des créances hypothécaires rehaussés sont dotés
        d'une garantie d'assurance et sont cotés en tenant compte du
        rehaussement. Les titres adossés à des créances hypothécaires à
        l'habitation inclus dans le montant des placements couverts de
        188 millions de dollars ont une exposition estimative de 92 millions
        de dollars à des prêts à risque élevé américains sous-jacents.
    5)  Les montants ne tiennent pas compte de titres adossés à des créances
        hypothécaires à l'habitation de 34 millions de dollars et de titres
        adossés à des créances hypothécaires commerciales de 292 millions de
        dollars détenus par BMO Société d'assurance-vie.


    Analyse des résultats des groupes d'exploitation

    Etat sommaire des résultats et statistiques des groupes d'exploitation
    pour le deuxième trimestre de 2009

                                                  T2-2009
                     --------------------------------------------------------

    (en millions de                                      Services
     dollars canadiens,                              d'entreprise,
     sauf indication     Services                       y compris
     contraire)      bancaires PE  Groupe GP  BMO MC          T&O  Total BMO
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net
     d'intérêts
     (bic) 1)               1 062        156     504         (385)     1 337
    Revenu autre
     que d'intérêts           522        291     308          197      1 318
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu total
     (bic) 1)               1 584        447     812         (188)     2 655
    Dotation à
     (reprise sur)
     la provision
     pour pertes
     sur créances             111          2      44          215        372
    Frais autres
     que d'intérêts           936        353     451          148      1 888
    Revenu avant impôts
     sur les bénéfices
     et part des
     actionnaires sans
     contrôle dans des
     filiales                 537         92     317         (551)       395
    Impôts sur les
     bénéfices
     (recouvrement)
     (bic) 1)                 162         30      68         (242)        18
    Part des actionnaires
     sans contrôle dans
     des filiales               -          -       -           19         19
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net T2-2009        375         62     249         (328)       358
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net T1-2009        359         57     179         (370)       225
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net T2-2008        350        107     187           (2)       642
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Autres statistiques
    -------------------------------------------------------------------------
    Profit économique net     206         37      65         (395)       (87)
    Rendement des
     capitaux propres      23,0 %     25,9 %  14,7 %          n.s.     8,1 %
    Rendement des
     capitaux propres
     avant amortissement   23,6 %     26,3 %  14,8 %          n.s.     8,4 %
    Levier
     d'exploitation        (0,8 %)   (13,1 %) 14,8 %          n.s.   (11,1 %)
    Levier
     d'exploitation
     avant amortissement   (0,6 %)   (13,1 %) 14,8 %          n.s.   (11,0 %)
    Ratio de
     productivité (bic)    59,1 %     79,1 %  55,6 %          n.s.    71,1 %
    Ratio de
     productivité avant
     amortissement (bic)   58,4 %     78,9 %  55,6 %          n.s.    70,7 %
    Marge nette
     d'intérêts sur
     l'actif productif
     (bic) 1)              2,93 %     6,83 %  1,09 %          n.s.    1,55 %
    Capitaux propres
     moyens attribuables
     aux actionnaires
     ordinaires             6 473        964   6 555        2 786     16 778
    Actif productif moyen
     (en milliards
     de dollars)            148,5        9,4   190,0          5,0      352,9
    Effectif - équivalent
     de durée normale      20 280      4 682   2 333        9 629     36 924
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                                               Cumul 2009
                     --------------------------------------------------------

    (en millions de                                      Services
     dollars canadiens,                              d'entreprise,
     sauf indication     Services                       y compris
     contraire)      bancaires PE  Groupe GP  BMO MC          T&O  Total BMO
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net
     d'intérêts
     (bic) 1)               2 127        334   1 020         (813)     2 668
    Revenu autre
     que d'intérêts         1 030        571     519          309      2 429
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu total
     (bic) 1)               3 157        905   1 539         (504)     5 097
    Dotation à
     (reprise sur)
     la provision
     pour pertes
     sur créances             224          3      86          487        800
    Frais autres
     que d'intérêts         1 882        728     924          195      3 729
    Revenu avant impôts
     sur les bénéfices
     et part des
     actionnaires sans
     contrôle dans des
     filiales               1 051        174     529       (1 186)       568
    Impôts sur les
     bénéfices
     (recouvrement)
     (bic) 1)                 317         55     101         (526)       (53)
    Part des actionnaires
     sans contrôle dans
     des filiales               -          -       -           38         38
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net T2-2009        734        119     428         (698)       583
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net T1-2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net T2-2008        667        203     158         (131)       897
    -------------------------------------------------------------------------
    Autres statistiques
    -------------------------------------------------------------------------
    Profit économique net     389         69      55         (819)      (306)
    Rendement des
     capitaux propres      22,1 %     24,7 %  12,3 %          n.s.     6,5 %
    Rendement des
     capitaux propres
     avant amortissement   22,6 %     25,1 %  12,3 %          n.s.     6,8 %
    Levier
     d'exploitation         0,3 %    (12,7 %) 47,2 %          n.s.    (3,5 %)
    Levier
     d'exploitation
     avant amortissement    0,4 %    (12,8 %) 47,2 %          n.s.    (3,5 %)
    Ratio de
     productivité (bic)    59,6 %     80,4 %  60,0 %          n.s.    73,2 %
    Ratio de
     productivité avant
     amortissement (bic)   59,0 %     80,2 %  60,0 %          n.s.    72,7 %
    Marge nette
     d'intérêts sur
     l'actif productif
     (bic) 1)              2,86 %     7,62 %  1,08 %          n.s.    1,53 %
    Capitaux propres
     moyens attribuables
     aux actionnaires
     ordinaires             6 469        951   6 554        2 520     16 494
    Actif productif moyen
     (en milliards
     de dollars)            150,0        8,8   190,5          1,3      350,7
    Effectif - équivalent
     de durée normale
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    n.s. - non significatif
    1) Les revenus des groupes d'exploitation et les impôts sur les bénéfices
       sont présentés sur une base d'imposition comparable (bic). Les
       rajustements bic du groupe s'annulent dans le revenu des Services
       d'entreprise, et le revenu total de BMO, les impôts sur les bénéfices
       et la marge nette d'intérêts sont présentés selon les PCGR. Voir la
       section Mesures non conformes aux PCGR.
    

    Les sections ci-après présentent une analyse des résultats financiers de
chacun de nos groupes et unités d'exploitation pour le deuxième trimestre de
2009.
    De temps à autre, il arrive que la responsabilité de certains secteurs
d'activité et de certaines unités sous-jacentes soit transférée d'un groupe
client à un autre afin d'harmoniser plus étroitement la structure
organisationnelle de BMO à ses priorités stratégiques. Toutes les données
correspondantes sont alors reclassées pour tenir compte de ces transferts.

    La note 16 afférente aux états financiers consolidés intermédiaires non
vérifiés explique comment les éléments de l'état des résultats requérant une
répartition sont distribués entre les groupes d'exploitation, y compris la
répartition de la dotation à la provision pour pertes sur créances. Les écarts
entre les dotations à la provision pour pertes sur créances imputées aux
groupes clients, qui sont calculées selon la méthode de la perte prévue, et
les dotations à la provision pour pertes sur créances pour la période,
calculées conformément aux PCGR, sont généralement imputés (ou crédités) aux
Services d'entreprise.

    
    Services bancaires Particuliers et entreprises (PE)

    (en millions de
     dollars canadiens,                     Augmentation        Augmentation
     sauf indication                         (Diminution)        (Diminution)
     contraire)              T2-2009          c. T2-2008          c. T1-2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net d'intérêts
     (bic)                     1 062       124      13 %        (3)        -
    Revenu autre que
     d'intérêts                  522         5       1 %        14       3 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu total (bic)         1 584       129       9 %        11       1 %
    Dotation à la provision
     pour pertes sur
     créances                    111        19      21 %        (2)     (2 %)
    Frais autres que
     d'intérêts                  936        82      10 %       (10)     (1 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu avant impôts sur
     les bénéfices et part
     des actionnaires sans
     contrôle dans des
     filiales                    537        28       5 %        23       4 %
    Impôts sur les
     bénéfices (bic)             162         3       1 %         7       4 %
    Part des actionnaires
     sans contrôle dans
     des filiales                  -         -         -         -         -
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net                   375        25       7 %        16       5 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Amortissement des
     actifs incorporels
     (après impôts)                9         2      34 %         2      21 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net avant
     amortissement               384        27       8 %        18       5 %
    -------------------------------------------------------------------------

    Rendement des capitaux
     propres                  23,0 %              (3,3 %)              1,8 %
    Rendement des capitaux
     propres avant
     amortissement            23,6 %              (3,2 %)              1,9 %
    Levier d'exploitation     (0,8 %)                n.s.                n.s.
    Levier d'exploitation
     avant amortissement      (0,6 %)                n.s.                n.s.
    Ratio de productivité
     (bic)                    59,1 %               0,4 %              (1,0 %)
    Ratio de productivité
     avant amortissement
     (bic)                    58,4 %               0,3 %              (1,2 %)
    Marge nette d'intérêts
     sur l'actif productif
     (bic)                    2,93 %              0,28 %              0,14 %
    Actif productif moyen    148 541     4 634       3 %    (2 943)     (2 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    (en millions de
     dollars canadiens,                     Augmentation
     sauf indication           Cumul         (Diminution)
     contraire)                 2009       c. cumul 2008
    -----------------------------------------------------
    Revenu net d'intérêts
     (bic)                     2 127       249      13 %
    Revenu autre que
     d'intérêts                1 030        47       5 %
    -----------------------------------------------------
    Revenu total (bic)         3 157       296      10 %
    Dotation à la provision
     pour pertes sur
     créances                    224        40      22 %
    Frais autres que
     d'intérêts                1 882       171      10 %
    -----------------------------------------------------
    Revenu avant impôts sur
     les bénéfices et part
     des actionnaires sans
     contrôle dans des
     filiales                  1 051        85       9 %
    Impôts sur les
     bénéfices (bic)             317        18       6 %
    Part des actionnaires
     sans contrôle dans
     des filiales                  -         -         -
    -----------------------------------------------------
    Revenu net                   734        67      10 %
    -----------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------

    Amortissement des
     actifs incorporels
     (après impôts)               16         2      19 %
    -----------------------------------------------------
    Revenu net avant
     amortissement               750        69      10 %
    -----------------------------------------------------

    Rendement des capitaux
     propres                  22,1 %              (3,9 %)
    Rendement des capitaux
     propres avant
     amortissement            22,6 %              (4,0 %)
    Levier d'exploitation      0,3 %                 n.s.
    Levier d'exploitation
     avant amortissement       0,4 %                 n.s.
    Ratio de productivité
     (bic)                    59,6 %              (0,2 %)
    Ratio de productivité
     avant amortissement
     (bic)                    59,0 %              (0,2 %)
    Marge nette d'intérêts
     sur l'actif productif
     (bic)                    2,86 %              0,22 %
    Actif productif moyen    150 037     7 256       5 %
    -----------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------
    n.s. - non significatif


    Les Services bancaires Particuliers et entreprises (Services bancaires PE)
englobent nos deux unités d'exploitation de services bancaires aux
particuliers et aux entreprises : Services bancaires Particuliers et
entreprises - Canada (PE Canada) et Services bancaires Particuliers et
entreprises - Etats-Unis (PE Etats-Unis). Ces unités d'exploitation sont
passées en revue séparément dans les sections ci-après.

    Services bancaires Particuliers et entreprises - Canada (PE Canada)

    (en millions de
     dollars canadiens,                     Augmentation        Augmentation
     sauf indication                         (Diminution)        (Diminution)
     contraire)              T2-2009          c. T2-2008          c. T1-2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net d'intérêts
     (bic)                       829        63       8 %         4       1 %
    Revenu autre que
     d'intérêts                  463        31       7 %        14       3 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu total (bic)         1 292        94       8 %        18       1 %
    Dotation à la provision
     pour pertes sur créances     93        11      13 %        (2)     (2 %)
    Frais autres que
     d'intérêts                  702        48       7 %       (13)     (2 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu avant impôts sur
     les bénéfices et part des
     actionnaires sans contrôle
     dans des filiales           497        35       8 %        33       7 %
    Impôts sur les bénéfices
     (bic)                       147         5       4 %         8       6 %
    Part des actionnaires sans
     contrôle dans des filiales    -         -         -         -         -
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net                   350        30       9 %        25       8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Amortissement des actifs
     incorporels (après impôts)    1        (2)        -         -         -
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net avant
     amortissement               351        28       9 %        25       8 %
    -------------------------------------------------------------------------

    Revenus des services
     aux particuliers,
     d'assurance et autres       627         8       1 %         1         -
    Revenus des services
     aux entreprises             357        32      10 %        11       3 %
    Revenu des services
     de cartes                   308        54      22 %         6       2 %
    Levier d'exploitation      0,5 %                n.s.                n.s.
    Levier d'exploitation
     avant amortissement       0,6 %                n.s.                n.s.
    Ratio de productivité
     (bic)                    54,3 %              (0,3 %)             (1,9 %)
    Ratio de productivité
     avant amortissement
     (bic)                    54,3 %              (0,3 %)             (1,8 %)
    Marge nette d'intérêts
     sur l'actif productif
     (bic)                    2,89 %              0,30 %              0,17 %
    Actif productif moyen    117 587    (2 700)     (2 %)   (2 630)     (2 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    (en millions de
     dollars canadiens,                     Augmentation
     sauf indication                         (Diminution)
     contraire)           Cumul 2009       c. cumul 2008
    -----------------------------------------------------
    Revenu net d'intérêts
     (bic)                     1 654       115       8 %
    Revenu autre que
     d'intérêts                  912        62       7 %
    -----------------------------------------------------
    Revenu total (bic)         2 566       177       7 %
    Dotation à la provision
     pour pertes sur créances    188        23      14 %
    Frais autres que
     d'intérêts                1 417        71       5 %
    -----------------------------------------------------
    Revenu avant impôts sur
     les bénéfices et part des
     actionnaires sans contrôle
     dans des filiales           961        83       9 %
    Impôts sur les bénéfices
     (bic)                       286        19       7 %
    Part des actionnaires sans
     contrôle dans des filiales    -         -         -
    -----------------------------------------------------
    Revenu net                   675        64      10 %
    -----------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------

    Amortissement des actifs
     incorporels (après impôts)    2        (1)        -
    -----------------------------------------------------
    Revenu net avant
     amortissement               677        63      10 %
    -----------------------------------------------------

    Revenus des services
     aux particuliers,
     d'assurance et autres     1 253        29       2 %
    Revenus des services
     aux entreprises             702        36       5 %
    Revenu des services
     de cartes                   611       112      23 %
    Levier d'exploitation      2,1 %                n.s.
    Levier d'exploitation
     avant amortissement       2,1 %                n.s.
    Ratio de productivité
     (bic)                    55,2 %              (1,1 %)
    Ratio de productivité
     avant amortissement
     (bic)                    55,2 %              (1,1 %)
    Marge nette d'intérêts
     sur l'actif productif
     (bic)                    2,80 %              0,22 %
    Actif productif moyen    118 924      (841)     (1 %)
    -----------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------
    n.s. - non significatif


    Comparaison du deuxième trimestre de 2009 et du deuxième trimestre de
    2008
    

    Le revenu net, qui s'élève à 350 millions de dollars, a augmenté de 30
millions ou de 9,1 % par rapport à la même période l'an dernier, malgré une
économie au ralenti.
    Le revenu a progressé de 94 millions de dollars ou de 7,8 %. Cette hausse
s'explique par l'augmentation des volumes de la plupart des produits et par
l'amélioration de la marge nette d'intérêts. La marge nette d'intérêts a
augmenté de 30 points de base. Environ la moitié de cette hausse est
attribuable aux titrisations de prêts hypothécaires dégageant de faibles
marges. Le reste est le fait de l'accroissement des volumes des produits plus
rentables, notamment les prêts aux particuliers, les dépôts des particuliers
et des entreprises et les cartes, des taux préférentiels avantageux par
rapport à ceux des acceptations bancaires et des mesures prises pour atténuer
les conséquences de la hausse des coûts de financement à long terme. Ces
facteurs ont été atténués par la baisse des frais de refinancement de prêts
hypothécaires.
    Dans le secteur des services bancaires aux particuliers, le revenu a
augmenté de 8 millions de dollars ou de 1,2 % en raison de l'essor des volumes
des prêts et dépôts qui dégagent de meilleures marges, des taux préférentiels
avantageux par rapport à ceux des acceptations bancaires et des mesures prises
pour atténuer les conséquences de la hausse des coûts de financement à long
terme. La croissance de MargExpress sur valeur domiciliaire a entraîné une
progression des prêts aux particuliers de 18 % depuis un an. La part de marché
s'est accrue de 47 points de base par rapport à l'année précédente, mais a
fléchi de 27 points de base par rapport au premier trimestre, pour s'établir à
11,80 %.
    Dans un contexte d'affaiblissement du marché de l'habitation, nos soldes
de prêts hypothécaires ont enregistré une baisse comparativement à l'année
dernière en raison des titrisations et de la liquidation des prêts
hypothécaires provenant de courtiers. Le taux de contraction de notre part du
marché des prêts hypothécaires diminue au fil de la liquidation de notre
portefeuille de prêts hypothécaires provenant de courtiers. Ainsi, notre part
du marché des prêts hypothécaires a diminué de 89 points de base par rapport à
la même période l'an dernier et de 8 points de base par rapport au premier
trimestre.
    Les dépôts des particuliers ont augmenté de 6,2 % sur douze mois. Une
gestion du rendement plus efficace, des investissements dans notre réseau de
succursales, une gamme simplifiée de produits et le fait que, lorsque la
conjoncture est incertaine, les clients préfèrent les dépôts bancaires ont
favorisé cette croissance. Dans l'ensemble, il nous fait plaisir de constater
que notre part de marché a gagné 23 points de base par rapport au premier
trimestre et 39 points de base en regard de la même période l'an dernier,
s'établissant ainsi à 12,42 % malgré un environnement caractérisé par une vive
concurrence.
    Dans le secteur des services bancaires aux entreprises, le revenu a
progressé de 32 millions de dollars ou de 9,7 % en raison de la croissance des
prêts et des dépôts qui génèrent de meilleures marges. Cette hausse reflète
également les mesures prises pour atténuer les conséquences de la hausse des
coûts de financement à long terme ainsi que des taux préférentiels avantageux
par rapport à ceux des acceptations bancaires. Comme prévu, l'essor des prêts
depuis un an a ralenti, pour s'établir à 3,2 %, en raison des mauvaises
conditions économiques et d'une concurrence toujours intense. BMO se classe au
deuxième rang pour ce qui est de la part du marché des services bancaires à la
petite et moyenne entreprise au Canada, avec une part de 19,97 %, en hausse de
37 points de base par rapport à la même période l'an dernier et de 4 points de
base par rapport au premier trimestre. En ce qui concerne les dépôts, les
soldes ont augmenté de 9,2 %, ce qui traduit l'attrait que revêt pour nos
clients l'aspect sécuritaire des dépôts bancaires dans le contexte actuel
ainsi que les efforts que nous déployons pour répondre à leurs besoins
bancaires.
    Les revenus tirés des services de cartes et de paiements ont augmenté de
54 millions de dollars d'un exercice à l'autre en raison de l'essor des
soldes, de l'élargissement des marges et de la hausse des revenus de Moneris.
Le marketing de la marque et les promotions combinés à une meilleure
intégration des ventes de cartes dans l'ensemble des succursales ont favorisé
la croissance continue du portefeuille de cartes.
    Les frais autres que d'intérêts ont augmenté de 48 millions de dollars ou
de 7,3 % essentiellement en raison d'un recouvrement d'impôts sur le capital
un an auparavant, des coûts liés aux avantages sociaux et de la hausse des
coûts liés aux locaux et à l'entretien en raison du calendrier de leur
engagement. Le levier d'exploitation avant amortissement du groupe est de 0,6
%. Après rajustement au titre de l'incidence de ce recouvrement d'impôts sur
le capital, le levier d'exploitation avant amortissement du trimestre est de
plus de 3,0 %. Pour ce qui est de l'avenir, nous entendons continuer
d'investir de manière stratégique afin de rehausser notre position
concurrentielle et, attentifs à la conjoncture actuelle, nous continuerons de
gérer rigoureusement nos dépenses d'exploitation.
    Le solde moyen des prêts et acceptations, y compris les prêts titrisés, a
progressé de 5,9 milliards de dollars ou de 4,5 % depuis un an. Les dépôts des
particuliers et des entreprises se sont accrus de 3,1 milliards ou de 6,7 % au
cours de la même période.

    Comparaison du deuxième trimestre de 2009 et du premier trimestre de 2009

    Le revenu net a progressé de 25 millions de dollars ou de 7,6 %.
    Le revenu s'est accru de 18 millions de dollars ou de 1,4 % grâce à
l'élargissement de la marge nette d'intérêts et à la réduction des pertes sur
titres de placements au cours du deuxième trimestre de 2009, ce qui a été
atténué par l'incidence du nombre moins élevé de jours, soit trois de moins,
dans cette période et par la réduction des volumes. La marge nette d'intérêts
a augmenté de 17 points de base grâce aux mesures prises pour atténuer les
conséquences de la hausse des coûts de financement à long terme et à des taux
préférentiels avantageux par rapport à ceux des acceptations bancaires, ce qui
a été atténué par la baisse des frais de refinancement de prêts hypothécaires.
Le fait d'avoir titrisé des prêts hypothécaires générant de faibles marges a
accru légèrement la marge nette d'intérêts globale.
    Les frais autres que d'intérêts ont fléchi de 13 millions de dollars ou
de 1,9 % parce que le trimestre a compté trois jours de moins et parce que,
dans le trimestre précédent, les coûts de la rémunération à base d'actions
annuelle à des employés admissibles à la retraite avaient été passés en
charges. Nous continuons de gérer nos frais avec une grande rigueur.
    Le solde moyen des prêts et acceptations, y compris les prêts titrisés, a
régressé de 0,6 milliard de dollars ou de 0,4 % par rapport au premier
trimestre, tandis que les dépôts des particuliers se sont accrus de 0,8
milliard ou de 3,4 % et que les dépôts des entreprises ont fléchi de 0,5
milliard ou de 2,0 %.

    Comparaison du premier semestre de 2009 et du premier semestre de 2008

    Le revenu net a progressé de 64 millions de dollars ou de 10 %. Le revenu
a augmenté de 177 millions ou de 7,4 % grâce principalement à l'essor des
volumes de la plupart des produits, à l'élargissement de la marge nette
d'intérêts et à la hausse des revenus tirés des cartes et de Moneris, ce qui a
été atténué par des pertes nettes sur titres de placement en raison du manque
de tonus des marchés boursiers. La marge s'est élargie de 22 points de base.
Un peu plus de la moitié de cette hausse est attribuable aux titrisations de
prêts hypothécaires à faibles marges. Le reste a résulté de la croissance des
volumes des produits plus rentables, des taux préférentiels avantageux par
rapport à ceux des acceptations bancaires et des mesures prises pour atténuer
les conséquences de la hausse des coûts de financement à long terme, ce qui a
été contrebalancé en partie par la baisse des frais de refinancement de prêts
hypothécaires. Les frais autres que d'intérêts ont augmenté de 71 millions de
dollars ou de 5,3 %, essentiellement à cause de la hausse des coûts liés aux
avantages sociaux, des impôts sur le capital, des coûts liés aux locaux et à
l'entretien, des coûts liés à Moneris ainsi que des sommes consacrées à
diverses initiatives. Notre gestion des frais demeure empreinte de rigueur.

    
    Services bancaires Particuliers et entreprises - Etats-Unis
    (PE Etats-Unis)

    (en millions de
     dollars canadiens,                     Augmentation        Augmentation
     sauf indication                         (Diminution)        (Diminution)
     contraire)              T2-2009          c. T2-2008          c. T1-2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net
     d'intérêts (bic)            233        61      35 %        (7)     (3 %)
    Revenu autre que
     d'intérêts                   59       (26)    (30 %)        -         -
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu total (bic)           292        35      14 %        (7)     (3 %)
    Dotation à la provision
     pour pertes sur créances     18         8      84 %         -         -
    Frais autres que
     d'intérêts                  234        34      17 %         3       2 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu avant impôts sur
     les bénéfices et part
     des actionnaires sans
     contrôle dans des filiales   40        (7)    (17 %)      (10)    (23 %)
    Impôts sur les
     bénéfices (bic)              15        (2)    (20 %)       (1)    (17 %)
    Part des actionnaires
     sans contrôle dans
     des filiales                  -         -         -          -        -
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net                    25        (5)    (15 %)       (9)    (26 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Amortissement des actifs
     incorporels (après impôts)    8         4      27 %         2      20 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net avant
     amortissement                33        (1)     (8 %)       (7)    (18 %)
    -------------------------------------------------------------------------

    Levier d'exploitation     (3,7 %)               n.s.                n.s.
    Levier d'exploitation
     avant amortissement      (3,3 %)               n.s.                n.s.
    Ratio de
     productivité (bic)       80,3 %               2,6 %               3,3 %
    Ratio de productivité
     avant amortissement
     (bic)                    76,9 %               2,2 %               2,6 %
    Marge nette d'intérêts
     sur l'actif
     productif (bic)          3,05 %              0,12 %                   -
    Actif productif moyen     30 954     7 334      31 %      (313)     (1 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Etats-Unis - Points
     saillants (en  millions
     de dollars américains)

    Revenu net
     d'intérêts (bic)            187        16      10 %        (9)     (4 %)
    Revenu autre que
     d'intérêts                   48       (36)    (43 %)        -         -
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu total (bic)           235       (20)     (8 %)       (9)     (4 %)
    Frais autres que
     d'intérêts                  189        (9)     (5 %)        1         -
    Revenu net                    21        (9)    (31 %)       (6)    (26 %)
    Actif productif moyen     24 924     1 458       6 %      (557)     (2 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    (en millions de
     dollars canadiens,                     Augmentation
     sauf indication                         (Diminution)
     contraire)           Cumul 2009       c. cumul 2008
    -----------------------------------------------------
    Revenu net
     d'intérêts (bic)            473       134      40 %
    Revenu autre que
     d'intérêts                  118       (15)    (11 %)
    -----------------------------------------------------
    Revenu total (bic)           591       119      25 %
    Dotation à la provision
     pour pertes sur créances     36        17      92 %
    Frais autres que
     d'intérêts                  465       100      27 %
    -----------------------------------------------------
    Revenu avant impôts sur
     les bénéfices et part
     des actionnaires sans
     contrôle dans des
     filiales                     90         2       3 %
    Impôts sur les
     bénéfices (bic)              31        (1)     (2 %)
    Part des actionnaires
     sans contrôle dans
     des filiales                  -         -         -
    -----------------------------------------------------
    Revenu net                    59         3       5 %
    -----------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------

    Amortissement des actifs
     incorporels (après impôts)   14         3      18 %
    -----------------------------------------------------
    Revenu net avant
     amortissement                73         6       7 %
    -----------------------------------------------------

    Levier d'exploitation       (2,0 %)             n.s.
    Levier d'exploitation
     avant amortissement        (2,4 %)             n.s.
    Ratio de
     productivité (bic)         78,6 %             1,2 %
    Ratio de productivité
     avant amortissement
     (bic)                      75,5 %             1,4 %
    Marge nette d'intérêts
     sur l'actif
     productif (bic)            3,05 %            0,10 %
    Actif productif moyen     31 113     8 097      35 %
    -----------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------

    Etats-Unis - Points
     saillants (en millions
     de dollars américains)

    Revenu net
     d'intérêts (bic)            383        45      13 %
    Revenu autre que
     d'intérêts                   96       (36)    (27 %)
    -----------------------------------------------------
    Revenu total (bic)           479         9       2 %
    Frais autres que
     d'intérêts                  377        13       4 %
    Revenu net                    48        (8)    (15 %)
    Actif productif moyen     25 207     2 248      10 %
    -----------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------
    n.s. - non significatif


    Comparaison du deuxième trimestre de 2009 et du deuxième trimestre
    de 2008
    

    Le revenu net a baissé de 5 millions de dollars ou de 15 % pour s'établir
à 25 millions. En dollars américains, le revenu net a diminué de 9 millions de
dollars ou de 31 % pour se chiffrer à 21 millions de dollars.
    Un environnement de crédit peu propice a réduit le revenu net de 11
millions de dollars américains dans le trimestre puisque les prêts non
productifs et les coûts de gestion de ce portefeuille se sont accrus.
    Le revenu a baissé de 20 millions de dollars américains ou de 7,8 %.
Compte non tenu de l'incidence du gain de 38 millions de dollars américains
généré par le premier appel public à l'épargne de Visa Inc. il y a un an, le
revenu a augmenté de 18 millions de dollars américains ou de 8,3 %. Cette
hausse est attribuable en grande partie aux acquisitions au Wisconsin et à
l'essor des dépôts, facteurs qui ont été contrebalancés en partie par les
répercussions plus percutantes de la détérioration des marchés du crédit, soit
7 millions de dollars américains. Exclusion faite des acquisitions, les prêts
ont augmenté de 388 millions de dollars américains ou de 1,9 % et les dépôts
ont monté de 1,7 milliard de dollars américains ou de 9,4 %.
    Les frais autres que d'intérêts ont baissé de 9 millions de dollars
américains ou de 4,8 %. Compte non tenu de l'incidence de la provision de 17
millions de dollars américains constituée il y a un an en rapport avec le
litige impliquant Visa Inc., les frais ont augmenté de 8 millions de dollars
américains ou de 4,2 %. Cette hausse a découlé en grande partie des
acquisitions réalisées au Wisconsin. Les coûts plus élevés, soit 2 millions de
dollars américains, qu'a exigé la gestion de notre portefeuille de prêts sur
des marchés de crédit affaiblis ont été compensés par les bons résultats d'une
gestion des frais rigoureuse et par le fait que les charges saisonnières
avaient été plus élevées un an plus tôt.

    Comparaison du deuxième trimestre de 2009 et du premier trimestre de 2009

    Le revenu net a baissé de 9 millions de dollars ou de 26 %. En dollars
américains, il a diminué de 6 millions ou de 26 %.
    Le revenu a fléchi de 9 millions de dollars américains ou de 3,6 % en
raison surtout d'une contraction de 5 millions de dollars américains des
revenus tirés des dépôts et de l'incidence, soit 4 millions de dollars
américains, du nombre moins élevé de jours dans le trimestre.
    Les frais autres que d'intérêts ont monté de 1 million de dollars
américains ou de 0,4 %. Compte non tenu de la réduction de 6 millions de
dollars américains de la provision constituée au titre du litige impliquant
Visa Inc. au premier trimestre, les frais ont baissé de 5 millions de dollars
américains, ce qui reflète le moment de l'engagement des frais de publicité,
frais qui devraient augmenter au troisième trimestre, et l'accent que nous
mettons sur la gestion des frais.

    Comparaison du premier semestre de 2009 et du premier semestre de 2008

    Le revenu net a monté de 3 millions de dollars ou de 4,9 %. En dollars
américains, il a diminué de 8 millions ou de 15 %. La mauvaise tenue des
marchés du crédit a réduit le revenu net de 22 millions de dollars américains.
    Le revenu a progressé de 9 millions de dollars américains ou de 1,9 %.
Compte non tenu du gain de 38 millions de dollars américains généré par le
premier appel public à l'épargne de Visa Inc. il y a un an et de l'incidence
de 30 millions de dollars américains des acquisitions au Wisconsin, le revenu
s'est amélioré de 17 millions de dollars américains en raison surtout de
l'essor interne des prêts et des dépôts et de l'élargissement des marges sur
les dépôts, ce qui a été contrebalancé en partie par le rétrécissement des
écarts sur les prêts et par la hausse, au montant de 14 millions de dollars
américains, de l'incidence de la faiblesse des marchés de crédit.
    Les frais autres que d'intérêts ont monté de 13 millions de dollars
américains ou de 3,5 %. Compte non tenu des variations de la provision
constituée au titre du litige impliquant Visa, les frais ont augmenté de 36
millions de dollars américains. Cette hausse a découlé essentiellement de
l'incidence de 25 millions de dollars américains des acquisitions réalisées au
Wisconsin, d'une hausse de 5 millions de dollars américains des coûts de
gestion des affaires sur des marchés de crédit moins favorables et de
l'augmentation de 4 millions de dollars américains des frais de publicité.

    
    Groupe Gestion privée (groupe GP)

    (en millions de
     dollars canadiens,                     Augmentation        Augmentation
     sauf indication                         (Diminution)        (Diminution)
     contraire)              T2-2009          c. T2-2008          c. T1-2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net
     d'intérêts (bic)            156        (9)     (5 %)      (22)    (12 %)
    Revenu autre que
     d'intérêts                  291       (54)    (16 %)       11       3 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu total (bic)           447       (63)    (12 %)      (11)     (3 %)
    Dotation à la provision
     pour pertes sur créances      2         1      45 %         1       4 %
    Frais autres que
     d'intérêts                  353         3       1 %       (22)     (6 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu avant impôts
     sur les bénéfices            92       (67)    (42 %)       10      11 %
    Impôts sur les
     bénéfices (bic)              30       (22)    (41 %)        5      15 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net                    62       (45)    (42 %)        5       9 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Amortissement des actifs
     incorporels (après impôts)    1         1       -           -       -
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net avant
     amortissement                63       (44)    (42 %)        5       9 %
    -------------------------------------------------------------------------

    Rendement des capitaux
     propres                    25,9 %            (14,7 %)             2,3 %
    Rendement des capitaux
     propres avant
     amortissement              26,3 %            (14,7 %)             2,4 %
    Levier d'exploitation      (13,1 %)             n.s.                n.s.
    Levier d'exploitation
     avant amortissement       (13,1 %)             n.s.                n.s.
    Ratio de
     productivité (bic)         79,1 %            10,3 %              (2,6 %)
    Ratio de productivité
     avant amortissement (bic)  78,9 %            10,3 %              (2,7 %)
    Marge nette d'intérêts
     sur l'actif
     productif (bic)            6,83 %           (2,37 %)            (1,65 %)
    Actif productif moyen      9 382     2 124      29 %     1 064      13 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Etats-Unis - Points
     saillants (en millions
     de dollars américains)
    Revenu total (bic)            51        (8)    (13 %)       11      27 %
    Frais autres que d'intérêts   51        (2)     (3 %)       (2)     (4 %)
    Revenu net                    (1)       (5)  (+100 %)        7      96 %
    Revenu net avant
     amortissement                 -        (4)  (+100 %)        8      99 %
    Actif productif moyen      2 278       148       7 %         8       -
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    (en millions de
     dollars canadiens,                     Augmentation
     sauf indication                         (Diminution)
     contraire)           Cumul 2009       c. cumul 2008
    -----------------------------------------------------
    Revenu net
     d'intérêts (bic)            334        14       5 %
    Revenu autre que
     d'intérêts                  571      (138)    (20 %)
    -----------------------------------------------------
    Revenu total (bic)           905      (124)    (12 %)
    Dotation à la provision
     pour pertes sur créances      3         1      46 %
    Frais autres que
     d'intérêts                  728         6       1 %
    -----------------------------------------------------
    Revenu avant impôts
     sur les bénéfices           174      (131)    (43 %)
    Impôts sur les
     bénéfices (bic)              55       (47)    (45 %)
    -----------------------------------------------------
    Revenu net                   119       (84)    (41 %)
    -----------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------

    Amortissement des actifs
     incorporels (après impôts)    2         1       -
    -----------------------------------------------------
    Revenu net avant
     amortissement               121       (83)    (41 %)
    -----------------------------------------------------

    Rendement des capitaux
     propres                    24,7 %           (13,8 %)
    Rendement des capitaux
     propres avant
     amortissement              25,1 %           (13,7 %)
    Levier d'exploitation      (12,7 %)             n.s.
    Levier d'exploitation
     avant amortissement       (12,8 %)             n.s.
    Ratio de
     productivité (bic)         80,4 %            10,1 %
    Ratio de productivité
     avant amortissement (bic)  80,2 %            10,2 %
    Marge nette d'intérêts
     sur l'actif
     productif (bic)            7,62 %           (1,31 %)
    Actif productif moyen      8 841     1 649      23 %
    -----------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------

    Etats-Unis - Points
     saillants (en millions
     de dollars américains)
    Revenu total (bic)            91       (30)    (25 %)
    Frais autres que d'intérêts  104        (8)     (7 %)
    Revenu net                    (9)      (15)  (+100 %)
    Revenu net avant
     amortissement                (8)      (15)  (+100 %)
    Actif productif moyen      2 274       162       8 %
    -----------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------
    n.s. - non significatif


    Comparaison du deuxième trimestre de 2009 et du deuxième trimestre
    de 2008
    

    Le revenu net, soit 62 millions de dollars, a diminué de 45 millions ou
de 42 % depuis un an, ce qui reflète la situation délicate des marchés
boursiers et le faible niveau des taux d'intérêt. Les résultats tiennent
compte de un mois de revenu de BMO Société d'assurance-vie qui a été acquise,
ce qui a eu très peu d'incidence sur le revenu net du trimestre.
    Le revenu a fléchi de 63 millions de dollars ou de 12 % et a été affaibli
par la réduction des revenus tirés des services de placement traditionnels et
des services tarifés des fonds d'investissement, ce qui témoigne de
l'incidence négative que le manque de tonus des marchés boursiers a eue sur
les actifs sous gestion et sous administration du groupe. Le revenu provenant
des services de courtage a été réduit par la compression des marges sur les
dépôts. Le renforcement du dollar américain a haussé le revenu de 13 millions
de dollars ou de 2,5 points de pourcentage.
    Les frais autres que d'intérêts ont monté de 3 millions de dollars, ce
qui inclut ceux de BMO Société d'assurance-vie pour un mois et les frais plus
élevés associés à l'élargissement, l'an dernier, du personnel de vente.
L'appréciation du dollar américain a augmenté les frais de 12 millions ou de
3,3 points de pourcentage, ce qui a été compensé par la diminution de ceux
liés au revenu et par une gestion dynamique des frais.
    Les actifs sous gestion et sous administration ont été touchés par
l'affaiblissement des conditions de marché et ont reculé de 21 milliards de
dollars ou de 8,7 % malgré l'avantage de 13 milliards inhérent à
l'appréciation du dollar américain. Les volumes des dépôts à terme ont
fortement augmenté, ceux-ci s'étant accrus de 9 milliards ou de 21 % depuis un
an.
    En date du 1er avril 2009, BMO a mené à terme l'acquisition de La
Compagnie d'Assurance-Vie AIG du Canada, qui arbore maintenant la marque BMO
Société d'assurance-vie, celle-ci étant désormais utilisée pour toutes les
communications avec les clients et les courtiers et à des fins de marketing. A
compter du troisième trimestre, toutes les activités de BMO Assurance-vie
seront intégrées au groupe Gestion privée puisqu'elles s'harmonisent
parfaitement avec la stratégie de gestion de patrimoine et que l'objectif est
de réunir la capacité en matière d'assurance et les compétences qui
caractérisent déjà ce groupe.

    Comparaison du deuxième trimestre de 2009 et du premier trimestre de 2009

    Le revenu net a augmenté de 5 millions de dollars ou de 8,7 % par rapport
au trimestre précédent. Les résultats du premier trimestre avaient été réduits
par des charges de 17 millions (11 millions après impôts) liées à l'évaluation
des titres à enchères que nous avions offert d'acheter de clients.
    Le revenu, soit 447 millions de dollars, a fléchi de 11 millions puisque
l'incidence favorable de l'inclusion de un mois de revenu de BMO Société
d'assurance-vie et des charges du trimestre précédent relatives à des titres à
enchères a été plus qu'annulée par le recul des revenus tirés des services de
placement traditionnels et des fonds d'investissement. Le revenu net
d'intérêts a été touché par le recul des marges des produits de placement à
terme et de celles des dépôts de nos services de courtage.
    Les frais autres que d'intérêts ont baissé de 22 millions de dollars
depuis le trimestre précédent en raison d'une gestion dynamique des frais et
de la baisse de ceux liés au revenu, ce qui a été contrebalancé en partie par
l'inclusion des frais de BMO Société d'assurance-vie pour un mois dans le
deuxième trimestre. Le trimestre précédent tenait compte d'une charge au titre
de la rémunération à base d'actions annuelle des employés admissibles à la
retraite.

    Comparaison du premier semestre de 2009 et du premier semestre de 2008

    Le revenu net a diminué de 84 millions de dollars ou de 41 % depuis un
an, ce qui a résulté de la situation complexe des marchés boursiers et du
faible niveau des taux d'intérêt. De plus, les résultats du premier semestre
de 2009 ont été affaiblis par des charges de 11 millions après impôts liées à
l'évaluation de titres à enchères.
    Le revenu a fléchi de 124 millions de dollars ou de 12 %, ce qui a
découlé essentiellement de la réduction des revenus tirés des services de
placement traditionnels et services tarifés des fonds d'investissement, ce qui
témoigne de l'incidence négative que le manque de tonus des marchés boursiers
a eue sur les actifs sous gestion et sous administration du groupe. La hausse
du revenu net d'intérêts est essentiellement attribuable à l'essor des volumes
des produits de placement à terme ainsi que des prêts et dépôts de la gestion
bancaire privée, ce qui a été contrebalancé en partie par la baisse des
revenus tirés des services de courtage en raison de la compression des marges
sur les soldes des dépôts. Le raffermissement du dollar américain a haussé le
revenu de 23 millions ou de 2,2 points de pourcentage.
    Les frais autres que d'intérêts ont monté de 6 millions de dollars ou de
0,7 %, ce qui est imputable à l'inclusion des résultats de BMO Société
d'assurance-vie pour un mois et des frais plus élevés associés à
l'élargissement, l'an passé, du personnel de vente. L'appréciation du dollar
américain a augmenté les frais de 23 millions ou de 3,2 points de pourcentage.
Ces facteurs ont été compensés en partie par des diminutions de la
rémunération incitative et des frais liés au revenu en lien avec la baisse du
revenu et par les répercussions d'une gestion dynamique des frais.

    
    BMO Marchés des capitaux (BMO MC)

    (en millions de
     dollars canadiens,                     Augmentation        Augmentation
     sauf indication                         (Diminution)        (Diminution)
     contraire)              T2-2009          c. T2-2008          c. T1-2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net
     d'intérêts (bic)            504       263     100 %       (12)     (2 %)
    Revenu autre que
     d'intérêts                  308      (143)    (32 %)       97      46 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu total (bic)           812       120      17 %        85      12 %
    Dotation à la provision
     pour pertes sur créances     44        15      51 %         2       3 %
    Frais autres que
     d'intérêts                  451        10       2 %       (22)     (5 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu avant impôts sur
     les bénéfices               317        95      42 %       105      50 %
    Impôts sur les
     bénéfices (bic)              68        33      87 %        35    +100 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net                   249        62      33 %        70      40 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Amortissement des actifs
     incorporels (après impôts)    -         -       -           -       -
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net avant
     amortissement               249        62      33 %        70      40 %
    -------------------------------------------------------------------------

    Revenu de produits de
     négociation                 489        86      21 %       167      52 %
    Revenu d'Investissements
     et services aux grandes
     entreprises et autre
     revenu                      323        34      12 %       (82)    (20 %)
    Rendement des capitaux
     propres                    14,7 %             2,3 %               4,8 %
    Rendement des capitaux
     propres avant
     amortissement              14,8 %             2,4 %               4,9 %
    Levier d'exploitation       14,8 %              n.s.                n.s.
    Levier d'exploitation
     avant amortissement        14,8 %              n.s.                n.s.
    Ratio de
     productivité (bic)         55,6 %            (8,0 %)             (9,4 %)
    Ratio de productivité avant
     amortissement (bic)        55,6 %            (8,0 %)             (9,4 %)
    Marge nette d'intérêts sur
     l'actif productif (bic)    1,09 %            0,53 %              0,02 %
    Actif productif moyen    190 022    15 279       9 %    (1 013)     (1 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Etats-Unis - Points
     saillants (en millions
     de dollars américains)
    Revenu total (bic)           344       100      40 %      (141)    (29 %)
    Frais autres que d'intérêts  159         9       4 %       (32)    (17 %)
    Revenu net                   108        46      72 %       (90)    (46 %)
    Actif productif moyen     66 121    (5 123)     (7 %)   (2 768)     (4 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    (en millions de
     dollars canadiens,                     Augmentation
     sauf indication                         (Diminution)
     contraire)           Cumul 2009       c. cumul 2008
    -----------------------------------------------------
    Revenu net
     d'intérêts (bic)          1 020       469      85 %
    Revenu autre que
     d'intérêts                  519       105      25 %
    -----------------------------------------------------
    Revenu total (bic)         1 539       574      59 %
    Dotation à la provision
     pour pertes sur créances     86        28      49 %
    Frais autres que
     d'intérêts                  924       101      12 %
    -----------------------------------------------------
    Revenu avant impôts sur
     les bénéfices               529       445    +100 %
    Impôts sur les
     bénéfices (bic)             101       175    +100 %
    -----------------------------------------------------
    Revenu net                   428       270    +100 %
    -----------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------

    Amortissement des actifs
     incorporels (après impôts)    -         -       -
    -----------------------------------------------------
    Revenu net avant
     amortissement               428       270    +100 %
    -----------------------------------------------------

    Revenu de produits de
     négociation                 811       421    +100 %
    Revenu d'Investissements
     et services aux grandes
     entreprises et autre
     revenu                      728       153      27 %
    Rendement des capitaux
     propres                    12,3 %             7,6 %
    Rendement des capitaux
     propres avant
     amortissement              12,3 %             7,6 %
    Levier d'exploitation       47,2 %              n.s.
    Levier d'exploitation
     avant amortissement        47,2 %              n.s.
    Ratio de
     productivité (bic)         60,0 %           (25,3 %)
    Ratio de productivité avant
     amortissement (bic)        60,0 %           (25,2 %)
    Marge nette d'intérêts sur
     l'actif productif (bic)    1,08 %            0,47 %
    Actif productif moyen    190 537     9 972       6 %
    -----------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------

    Etats-Unis - Points
     saillants (en millions
     de dollars américains)
    Revenu total (bic)           829       292      54 %
    Frais autres que d'intérêts  350        (9)     (3 %)
    Revenu net                   306       189    +100 %
    Actif productif moyen     67 528    (5 312)     (7 %)
    -----------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------
    n.s. - non significatif


    Comparaison du deuxième trimestre de 2009 et du deuxième trimestre
    de 2008
    

    Le revenu net s'élève à 249 millions de dollars, en hausse de 62 millions
ou de 33 % par rapport à la même période l'an dernier. Les résultats du
trimestre tiennent compte de charges de 117 millions (80 millions après
impôts), tel que nous le précisons dans la section Incidence de la conjoncture
des marchés financiers sur les résultats du deuxième trimestre. Les résultats
d'il y a un an incluaient un avantage net de 42 millions (28 millions après
impôts), tel qu'il est indiqué dans la section Eléments notables.
    Le revenu a crû de 120 millions de dollars, pour s'établir à 812
millions. L'appréciation du dollar américain a augmenté le revenu de 78
millions par rapport à la même période l'an dernier. Les revenus des services
bancaires aux grandes entreprises ont progressé, les secteurs sensibles aux
taux d'intérêt ont continué d'enregistrer d'excellents résultats et les
revenus générés par les activités de prise ferme de titres de participation se
sont accrus. Ces hausses de revenus ont été partiellement neutralisées par la
diminution des revenus de négociation, par des pertes nettes sur titres ainsi
que par la baisse des commissions.
    Le revenu de produits de négociation a augmenté de 21 % depuis un an en
raison de la qualité du rendement de certaines activités de base. Nos secteurs
sensibles aux taux d'intérêt continuent d'inscrire des résultats supérieurs à
ceux des exercices précédents. Les revenus de négociation ont monté dans tous
les secteurs, sauf dans celui de la négociation sur les taux d'intérêt, et ce,
à cause des charges du trimestre associées aux conditions des marchés
financiers. Le rendement de nos activités liées aux produits de base s'est
encore amélioré, ayant fortement augmenté en regard du faible rendement de
l'exercice précédent. La hausse des revenus de négociation de nos activités de
produits de négociation a été contrebalancée par des pertes de négociation sur
des swaps sur défaillance qu'a constatées notre secteur Investissements et
services aux grandes entreprises et autre revenu, tel qu'il est indiqué
ci-dessous.
    Le revenu du secteur Investissements et services bancaires aux grandes
entreprises et autre revenu a bondi de 34 millions de dollars ou de 12 % en
raison de la hausse considérable du revenu net d'intérêts des services
bancaires aux grandes entreprises, hausse qui a résulté de l'élargissement des
marges par suite des récentes initiatives commerciales et de l'augmentation
des commissions sur prêts. Les commissions de prise ferme de titres de
participation ont dépassé celles constatées il y a un an, même si les
activités de prise ferme de titres d'emprunt et de fusion et d'acquisition ont
été moins intenses. Les hausses du revenu ont été atténuées par des pertes de
négociation de 119 millions découlant de la valeur de marché des swaps sur
défaillance qui ont été utilisés pour couvrir notre portefeuille de prêts. En
outre, des pertes nettes sur titres ont découlé de rajustements à la juste
valeur de certains investissements de banque d'affaires.
    Le revenu net d'intérêts a augmenté par rapport à la même période il y a
un an grâce à la hausse du revenu net d'intérêts des services bancaires aux
grandes entreprises dont il a été fait mention ci-dessus ainsi qu'à la
progression des revenus de nos secteurs sensibles aux taux d'intérêt et à la
forte hausse du revenu net d'intérêts lié aux activités de négociation. Ce
dernier est constitué des intérêts gagnés sur les actifs de négociation, moins
les coûts de financement de ces derniers. La marge nette d'intérêts s'est
améliorée de 53 points de base par rapport à la même période l'an dernier en
raison des marges plus importantes qu'ont dégagées les prêts aux grandes
entreprises et les secteurs sensibles aux taux d'intérêt.
    Les frais autres que d'intérêts se sont accrus de 10 millions de dollars
ou de 2,4 %. Le raffermissement du dollar américain a entraîné une hausse des
frais de 34 millions. Après rajustement pour tenir compte de l'incidence du
change, les frais du groupe ont baissé, et ce, grâce en grande partie à la
réduction des frais liés au personnel. Le levier d'exploitation avant
amortissement du groupe s'établit à 14,8 %.

    Comparaison du deuxième trimestre de 2009 et du premier trimestre de 2009

    Le revenu net a augmenté de 70 millions de dollars, ou de 40 %. Les
résultats du premier trimestre avaient été touchés par des charges totalisant
511 millions (348 millions après impôts) et liées à l'incidence de la
conjoncture des marchés financiers. Les résultats du deuxième trimestre de
2009 reflètent des charges de 117 millions (80 millions après impôts),
incluant les contrepassations liées à l'évaluation à la valeur de marché de
certaines charges comptabilisées au premier trimestre.
    Le revenu a progressé de 85 millions de dollars, en raison notamment du
fait que des pertes importantes liées à la conjoncture des marchés financiers
avaient été inscrites au premier trimestre, facteur atténué par la baisse du
revenu de négociation et le rendement plus normal de nos secteurs sensibles
aux taux d'intérêt au deuxième trimestre. Les revenus tirés des services
bancaires aux grandes entreprises ont fortement augmenté grâce à de meilleures
marges et à des commissions sur prêts plus élevées. Les revenus tirés des
fusions et acquisitions et de la prise ferme de titres d'emprunt ont progressé
depuis le trimestre précédent alors que ceux provenant des commissions et des
honoraires de prise ferme de titres de participation ont baissé.
    Les frais autres que d'intérêts ont reculé de 22 millions de dollars ou
de 4,5 % depuis le premier trimestre essentiellement en raison des charges de
24 millions liées aux indemnités de licenciement qui avaient été constatées
dans ce trimestre.

    Comparaison du premier semestre de 2009 et du premier semestre de 2008

    Le revenu net s'élève à 428 millions de dollars, ce qui traduit une
hausse de 270 millions par rapport à la même période l'an dernier. Les
résultats du premier semestre de 2009 ont été affaiblis par des charges de 628
millions (428 millions après impôts) liées à la conjoncture des marchés
financiers. Les résultats du même semestre de 2008 avaient été touchés par des
charges de 446 millions (296 millions après impôts).
    Le revenu a crû de 574 millions de dollars ou de 59 % en raison de la
vigueur des activités de base sous-jacentes. Les revenus de négociation et
ceux liés aux services bancaires aux grandes entreprises ont augmenté
fortement. Les revenus tirés des secteurs sensibles aux taux d'intérêt ont eux
aussi progressé de façon considérable et les activités de prise ferme de
titres de participation ont connu une certaine reprise. Le raffermissement du
dollar américain a catalysé le revenu généré par nos activités aux Etats-Unis.
Par contre, dans les six premiers mois de l'exercice, les pertes sur titres
ont monté et le niveau des activités de fusion et d'acquisition est demeuré
faible par rapport à il y a un an. Les revenus tirés des commissions ont
également baissé.
    Les frais autres que d'intérêts se sont accrus de 101 millions de
dollars, comparativement à l'exercice précédent à cause notamment de
l'accroissement de la rémunération variable, ce qui témoigne de l'amélioration
du revenu, et aussi des charges liées aux indemnités de licenciement
constatées en 2009 et du montant plus élevé de frais attribués et des coûts
informatiques.

    
    Services d'entreprise, y compris Technologie et opérations

    (en millions de
     dollars canadiens,                     Augmentation        Augmentation
     sauf indication                         (Diminution)        (Diminution)
     contraire)              T2-2009          c. T2-2008          c. T1-2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net
     d'intérêts (bic)           (385)     (215)  (+100 %)       43      10 %
    Revenu autre que
     d'intérêts                  197        64      49 %        85      78 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu total (bic)          (188)     (151)  (+100 %)      128      41 %
    Dotation à la provision
     pour pertes sur créances    215       186    +100 %       (57)    (20 %)
    Frais autres que d'intérêts  148       113    +100 %       101    +100 %
    Perte avant impôts sur les
     bénéfices et part des
     actionnaires sans contrôle
     dans des filiales           551       450    +100 %       (84)    (13 %)
    Impôts sur les bénéfices
     (recouvrement) (bic)       (242)      124    +100 %       (42)    (15 %)
    Part des actionnaires sans
     contrôle dans des filiales   19         -       -           -       -
    -------------------------------------------------------------------------
    Perte nette                  328       326    +100 %       (42)    (11 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Etats-Unis - Points
     saillants (en millions
     de dollars américains)
    Revenu total (bic)           (75)      (45)  (+100 %)       48      39 %
    Dotation à la provision
     pour pertes sur créances    162       119    +100 %       (62)    (27 %)
    Frais autres que d'intérêts   19        24    +100 %        33    +100 %
    Impôts sur les bénéfices
     (recouvrement) (bic)        (90)       56    +100 %       (40)    (29 %)
    Perte nette                  170       132    +100 %       (38)    (19 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    (en millions de
     dollars canadiens,                     Augmentation
     sauf indication                         (Diminution)
     contraire)           Cumul 2009       c. cumul 2008
    -----------------------------------------------------
    Revenu net
     d'intérêts (bic)           (813)     (452)  (+100 %)
    Revenu autre que
     d'intérêts                  309       157    +100 %
    -----------------------------------------------------
    Revenu total (bic)          (504)     (295)  (+100 %)
    Dotation à la provision
     pour pertes sur créances    487       350    +100 %
    Frais autres que d'intérêts  195       157    +100 %
    Perte avant impôts sur les
     bénéfices et part des
     actionnaires sans contrôle
     dans des filiales         1 186       802    +100 %
    Impôts sur les bénéfices
     (recouvrement) (bic)       (526)      236      82 %
    Part des actionnaires sans
     contrôle dans des filiales   38         1       6 %
    -----------------------------------------------------
    Perte nette                  698       567    +100 %
    -----------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------

    Etats-Unis - Points
     saillants (en millions
     de dollars américains)
    Revenu total (bic)          (198)     (102)  (+100 %)
    Dotation à la provision
     pour pertes sur créances    386       224    +100 %
    Frais autres que d'intérêts    5        30    +100 %
    Impôts sur les bénéfices
     (recouvrement) (bic)       (220)      116    +100 %
    Perte nette                  378       240    +100 %
    -----------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------
    

    Services d'entreprise

    Les Services d'entreprise comprennent les unités fonctionnelles qui
offrent à BMO Groupe financier une expertise et un soutien en matière de
gouvernance dans les domaines tels que la planification stratégique, le droit,
les finances, la vérification interne, la gestion des risques, les
communications, le marketing, les ressources humaines et la formation. Les
résultats d'exploitation comprennent les revenus et les frais liés à certaines
activités de titrisation, aux opérations de couverture visant les revenus de
sources étrangères et aux activités relevant de la gestion globale de l'actif
et du passif de BMO.
    Les écarts entre les dotations à la provision pour pertes sur créances
imputées aux groupes clients, qui sont calculées selon la méthode de la perte
prévue, et les dotations à la provision pour pertes sur créances pour la
période, calculées pour l'ensemble de l'organisation conformément aux PCGR,
sont généralement imputés (ou crédités) aux Services d'entreprise.

    Technologie et opérations

    Le groupe Technologie et opérations (T&O) assure à BMO Groupe financier
des services de gestion, de soutien et de gouvernance en matière de
technologie de l'information, de services d'exploitation, d'opérations
immobilières et d'impartition. Le groupe axe ses efforts sur les priorités
établies à l'échelle de l'organisation afin de maximiser la qualité et
l'efficience de l'exploitation et de permettre aux clients de vivre une
excellente expérience.

    Analyse des résultats financiers

    Aux fins de la communication de l'information financière, les résultats
d'exploitation de Technologie et opérations sont inclus dans ceux des Services
d'entreprise. Cependant, les coûts des services de T&O sont transférés aux
groupes clients (Services bancaires PE, groupe GP et BMO Marchés des
capitaux), et seules des sommes peu élevées sont conservées dans les résultats
de T&O. Par conséquent, les résultats de la présente section reflètent en
grande partie les résultats des autres unités fonctionnelles susmentionnées.
    La perte nette du trimestre s'établit à 328 millions de dollars,
comparativement à une perte nette de 2 millions l'an dernier, ce qui a découlé
de l'augmentation des dotations à la provision pour pertes sur créances en
lien avec l'utilisation, par BMO, de la méthode de la perte prévue, de la
diminution des revenus, et des charges de 118 millions liées aux indemnités de
licenciement qui ont été constatées durant le trimestre. Les revenus ont
fléchis en raison essentiellement des fluctuations négatives de certaines
positions de taux d'intérêt servant à la gestion de l'actif et du passif en
raison des variations des taux d'intérêt du marché, de l'incidence continue
des activités de financement, lesquelles ont rehaussé notre position, déjà
excellente, en matière de liquidités, et des répercussions des titrisations de
cartes de crédit qui avaient été réalisées en 2008.
    La perte nette a reculé de 42 millions de dollars depuis le premier
trimestre, mais les résultats se sont améliorés de 122 millions, compte non
tenu des charges de 80 millions après impôts liées aux indemnités de
licenciement. Les revenus ont augmenté grâce aux mesures visant à réduire le
portage négatif de certaines positions de taux d'intérêt servant à la gestion
de l'actif et du passif et de positions de gestion du risque de liquidité, à
des gains liés à l'évaluation à la valeur de marché sur des activités de
couverture durant le trimestre, alors que des pertes liées à l'évaluation à la
valeur de marché avaient été subies au cours du trimestre précédent, ainsi
qu'à la baisse des dotations à la provision pour pertes sur créances.
    La perte nette du premier semestre de 2009 a monté de 567 millions de
dollars depuis la même période il y a un an en raison notamment de la hausse
des dotations à la provision pour pertes sur créances, par suite de
l'utilisation de la méthode de la perte prévue, de la réduction des revenus et
des charges liées aux indemnités de licenciement, tel qu'il est indiqué
ci-dessus.

    
    Eléments notables

    (en millions de
     dollars canadiens,
     sauf indication
     contraire)            T2-2009  T1-2009  T2-2008  Cumul 2009  Cumul 2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Charges liées à la
     détérioration de la
     conjoncture des
     marchés financiers        117      528      (42)        645         446
    Impôts sur les
     bénéfices connexes         37      169      (14)        206         150
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence nette des
     charges liées à la
     détérioration de la
     conjoncture des
     marchés financiers a)      80      359      (28)        439         296
    -------------------------------------------------------------------------

    Indemnités de
     licenciement              118        -        -         118           -
    Impôts sur les
     bénéfices connexes         38        -        -          38           -
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence nette des
     indemnités de
     licenciement b)            80        -        -          80           -
    -------------------------------------------------------------------------

    Augmentation de la
     provision générale          -        -        -           -          60
    Impôts sur les
     bénéfices connexes          -        -        -           -          22
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence nette de
     l'augmentation de la
     provision générale c)       -        -        -           -         38
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence nette des
     éléments
     notables (a+b+c)          160      359      (28)        519        334
    -------------------------------------------------------------------------
    


    Eléments notables

    Deuxième trimestre de 2009

    Le revenu net du deuxième trimestre de 2009 a été affaibli par des
charges liées à la conjoncture des marchés financiers et à des indemnités de
licenciement de 235 millions de dollars (160 millions après impôts et 0,30 $
par action).

    Les résultats tiennent compte de charges liées à la conjoncture des
marchés financiers de 117 millions de dollars (80 millions après impôts et
0,15 $ par action) qu'a enregistrées BMO Marchés des capitaux, charges
composées des éléments suivants :

    
    -  des charges de 215 millions de dollars (147 millions après impôts)
       relatives à des expositions à une entité canadienne qui fournit une
       protection contre le risque de crédit (Apex);
    -  un avantage au titre de rajustements d'évaluation du crédit (REC) de
       98 millions de dollars avant impôts (67 millions après impôts).
    

    Les charges ci-dessus ont réduit de 117 millions de dollars le revenu
autre que d'intérêts lié aux activités de négociation. D'autres détails sur
ces charges sont présentés dans la section intitulée Incidence de la
conjoncture des marchés financiers sur les résultats du deuxième trimestre.
    Les résultats tiennent également compte de charges liées aux indemnités
de licenciement de 118 millions de dollars (80 millions après impôts et 0,15 $
par action) qu'ont inscrites les Services d'entreprise.

    Deuxième trimestre de 2008

    Les résultats de BMO dans le deuxième trimestre de 2008 tenaient compte
d'un avantage net de 42 millions de dollars (28 millions après impôts et 0,06
$ par action) lié à la conjoncture des marchés financiers.
    L'avantage net de 42 millions de dollars indiqué ci-dessus était reflété
dans le revenu autre que d'intérêts lié aux activités de négociation (71
millions), les autres revenus (6 millions) et les gains sur titres de
placement (-35 millions).

    Premier trimestre de 2009

    Les résultats du premier trimestre de 2009 ont été affaiblis par des
charges de 528 millions de dollars (359 millions après impôts ou 0,69 $ par
action) liées à la conjoncture des marchés financiers. BMO Marchés des
capitaux a constaté des charges non réalisées liées à la conjoncture des
marchés financiers de 511 millions (348 millions après impôts) et le groupe
Gestion privée a inscrit des charges de 17 millions (11 millions après impôts)
liées à des titres à enchères.
    Les charges de 528 millions de dollars indiquées plus haut ont réduit le
revenu autre que d'intérêts lié aux activités de négociation (285 millions),
les gains sur titres de placement (226 millions) et les autres revenus (17
millions).

    Premier semestre de 2009

    Le revenu net du premier semestre de 2009 a été touché par des charges de
763 millions de dollars (519 millions après impôts et 0,99 $ par action) liées
à la conjoncture des marchés financiers et aux indemnités de licenciement. BMO
Marchés des capitaux a inscrit des charges de 628 millions (428 millions après
impôts) liées à la conjoncture des marchés financiers et le groupe Gestion
privée a constaté des charges de 17 millions (11 millions après impôts) en
rapport avec des titres à enchères. Les Services d'entreprise ont également
comptabilisé des charges liées aux indemnités de licenciement de 118 millions
(80 millions après impôts).
    Le revenu autre que d'intérêts du premier semestre de 2009 a été réduit
par les charges de 645 millions de dollars dont il est fait mention ci-dessus.
Le revenu autre que d'intérêts lié aux activités de négociation (402
millions), les gains sur titres de placement (226 millions) et les autres
revenus (17 millions) ont baissé.

    Premier semestre de 2008

    Le revenu net du premier semestre de 2008 a été réduit par des charges de
506 millions de dollars (334 millions après impôts et 0,66 $ par action) au
titre de certaines activités de négociation, de rajustements d'évaluation et
de l'augmentation de la provision générale pour pertes sur créances. Ces
charges ont compris un montant de 446 millions (296 millions après impôts) lié
à la conjoncture des marchés financiers qu'a constaté BMO Marchés des capitaux
ainsi qu'une hausse de 60 millions (38 millions après impôts) de la provision
générale pour pertes sur créances, hausse que les Services d'entreprise ont
inscrite afin de refléter la croissance du portefeuille et le déplacement du
risque.
    Le revenu autre que d'intérêts du premier semestre de 2008 a été réduit
par les charges de 446 millions de dollars dont il est fait mention ci-dessus.
Le revenu autre que d'intérêts lié aux activités de négociation (349
millions), les gains sur titres de placement (58 millions) et les autres
revenus (39 millions) ont fléchi.

    
    Mesures conformes aux PCGR et mesures connexes non conformes aux PCGR
    utilisées dans le Rapport de gestion

    (en millions de
     dollars canadiens,
     sauf indication
     contraire)            T2-2009  T1-2009  T2-2008  Cumul 2009  Cumul 2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des frais autres
     que d'intérêts a)       1 888    1 841    1 680       3 729       3 294
    Amortissement des
     actifs incorporels
     liés aux
     acquisitions (note 1)     (12)     (10)     (10)        (22)        (20)
    -------------------------------------------------------------------------
    Frais autres que
     d'intérêts avant
     amortissement b)
     (note 2)                1 876    1 831    1 670       3 707       3 274
    -------------------------------------------------------------------------

    Revenu net                 358      225      642         583         897
    Amortissement des
     actifs incorporels
     liés aux acquisitions,
     déduction faite des
     impôts sur les bénéfices   10        8        8          18          16
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net avant
     amortissement (note 2)    368      233      650         601         913
    Dividendes sur actions
     privilégiées              (26)     (23)     (14)        (49)        (29)
    Charge au titre du
     capital (note 2)         (429)    (429)    (370)       (858)       (745)
    -------------------------------------------------------------------------
    Profit économique
     net (note 2)              (87)    (219)     266        (306)        139
    -------------------------------------------------------------------------

    Revenu c)                2 655    2 442    2 620       5 097       4 646
    Croissance du
     revenu (%) d)             1,3     20,5      3,6         9,7         1,1
    Ratio de productivité
     (%) ((a/c) x 100)        71,1     75,4     64,1        73,2        70,9
    Ratio de productivité
     avant amortissement (%)
     ((b/c) x 100) (note 2)   70,7     75,0     63,8        72,7        70,5
    Croissance des frais
     autres que
     d'intérêts (%) e)        12,4     14,1      4,1        13,2         0,2
    Croissance des frais
     autres que d'intérêts
     avant amortissement
     (%) f) (note 2)          12,3     14,1      4,3        13,2         0,3
    Levier d'exploitation
     (%) (d-e)               (11,1)     6,4     (0,5)       (3,5)        0,9
    Levier d'exploitation
     avant amortissement
     (%) (d-f) (note 2)      (11,0)     6,4     (0,7)       (3,5)        0,8
    RPA (à partir du revenu
     net) (en dollars)        0,61     0,39     1,25        1,00        1,72
    RPA avant amortissement
     (à partir du revenu net
     avant amortissement)
     (en dollars)             0,63     0,40     1,26        1,03        1,75
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Note 1 : L'amortissement d'actifs incorporels non liés à des acquisitions
             n'entre pas en ligne de compte pour déterminer le revenu net
             avant amortissement.
    Note 2 : Montants ou mesures non conformes aux PCGR.
    

    Mesures non conformes aux PCGR

    Pour évaluer ses résultats, BMO utilise à la fois des mesures conformes
aux PCGR et certaines mesures non conformes aux PCGR. Les organismes de
réglementation du commerce des valeurs mobilières exigent que les entreprises
préviennent les lecteurs que les résultats et les autres mesures rajustés en
fonction de critères autres que les PCGR n'ont pas une signification standard
selon les PCGR et sont difficilement comparables avec des mesures similaires
utilisées par d'autres entreprises. Le tableau ci-dessus rapproche les mesures
non conformes aux PCGR, que la direction surveille régulièrement, et leurs
équivalents selon les PCGR.
    Nous indiquons parfois certaines mesures excluant les effets de ces
éléments, mais lorsque que nous le faisons, nous indiquons généralement aussi
la mesure conforme aux PCGR la plus semblable et donnons des détails sur
l'élément de rapprochement. Les montants et les mesures établis sur une telle
base sont considérés utiles puisqu'ils sont susceptibles de mieux refléter les
résultats d'exploitation courants ou de contribuer à la compréhension du
rendement par les lecteurs. Pour aider ceux-ci, nous fournissons également un
tableau qui résume les éléments notables ayant eu une incidence sur les
résultats des périodes concernées.
    Les mesures du revenu net avant amortissement, du ratio de productivité
avant amortissement et du levier d'exploitation avant amortissement peuvent
faciliter la comparaison de deux périodes où il s'est produit une acquisition,
surtout parce que l'amortissement des actifs incorporels liés aux acquisitions
peut ne pas avoir été considéré comme charge pertinente au moment de la
décision d'achat. Les mesures du résultat par action (RPA) avant amortissement
sont aussi fournies parce que les analystes s'y intéressent souvent et que le
RPA avant amortissement est utilisé par Thomson First Call pour surveiller les
prévisions de résultats faites par des tiers et dont les médias font souvent
état. Les mesures avant amortissement ajoutent l'amortissement après impôts
des actifs incorporels liés aux acquisitions aux résultats selon les PCGR pour
en tirer les mesures du revenu net avant amortissement (et du RPA avant
amortissement correspondant) et retranchent l'amortissement des actifs
incorporels liés aux acquisitions des frais autres que d'intérêts pour en
tirer les mesures de la productivité et du levier d'exploitation avant
amortissement.
    Le profit économique net est le revenu net avant amortissement
attribuable aux actionnaires ordinaires, moins une charge au titre du capital,
et constitue une mesure efficace de la valeur économique ajoutée.


    RENSEIGNEMENTS A L'INTENTION DES INVESTISSEURS ET DES MEDIAS

    Documents destinés aux investisseurs

    Les parties intéressées peuvent consulter le présent communiqué, les
présentations qui l'accompagnent et des données financières complémentaires
sur notre site www.bmo.com/relationsinvestisseurs.

    Téléconférence et cyberconférence trimestrielles

    Les parties intéressées sont invitées à se joindre à notre téléconférence
trimestrielle, le mardi 26 mai 2009 à 14 h 00 (HAE). A cette occasion, les
hauts dirigeants de BMO commenteront les résultats du trimestre et répondront
aux questions des investisseurs. La conférence sera accessible par téléphone,
au 416-695-9753 (région de Toronto) ou au 1-888-789-0089 (extérieur de
Toronto, sans frais). L'enregistrement de la conférence sera accessible
jusqu'au lundi 24 août 2009, au 416-695-5800 (région de Toronto) ou au
1-800-408-3053 (extérieur de Toronto, sans frais) (code d'accès 3278111).
    La cyberconférence trimestrielle sera accessible en direct à l'adresse
suivante : www.bmo.com/relationsinvestisseurs. Elle sera accessible en différé
sur notre site jusqu'au lundi 24 août 2009.

    
    Relations avec les médias
    Ralph Marranca, Toronto, ralph.marranca@bmo.com, 416-867-3996
    Ronald Monet, Montréal, ronald.monet@bmo.com, 514-877-1873

    Relations avec les investisseurs
    Viki Lazaris, première vice-présidente, viki.lazaris@bmo.com,
    416-867-6656
    Steven Bonin, directeur général, steven.bonin@bmo.com, 416-867-5452
    Andrew Chin, directeur principal, andrew.chin@bmo.com, 416-867-7019

    Chef des finances
    Russel Robertson, chef des finances intérimaire
    russ.robertson@bmo.com, 416-867-7360

    Secrétariat général
    Blair Morrison, vice-président et secrétaire général
    corp.secretary@bmo.com, 416-867-6785

    ------------------------------------------------------------------------

    Régime de réinvestissement des dividendes et d'achat d'actions destiné
    aux actionnaires

    Prix moyen du marché
    Février 2009  25,96 $ (25,44 $(*))
    Mars 2009  33,22 $
    Avril 2009 39,83 $
    (*) reflète un escompte de 2 % au titre du
        réinvestissement des dividendes


    Pour obtenir des renseignements sur les dividendes ou signaler un
    changement d'adresse ou un envoi en double, prière de s'adresser à la :

    Société de fiducie Computershare du Canada
    100 University Avenue, 9th Floor
    Toronto, Ontario M5J 2Y1
    Téléphone : 1-800-340-5021 (Canada et Etats-Unis)
    Téléphone : 514-982-7800 (international)
    Télécopieur : 1-888-453-0330 (Canada et Etats-Unis)
    Télécopieur : 416-263-9394 (international)
    Courriel : service@computershare.com


    Les actionnaires qui désirent obtenir de plus amples renseignements sont
    priés de s'adresser à la :

    Banque de Montréal
    Relations avec les actionnaires
    Secrétariat général
    One First Canadian Place, 19th Floor
    Toronto, Ontario M5X 1A1
    Téléphone : 416-867-6785
    Télécopieur : 416-867-6793
    Courriel : corp.secretary@bmo.com


    Pour de plus amples informations sur ce rapport, prière de s'adresser
    à la :

    Banque de Montréal
    Relations avec les investisseurs
    P.O. Box 1, One First Canadian Place, 18th Floor
    Toronto, Ontario M5X 1A1


    Pour consulter les résultats financiers en ligne, visitez notre site Web,
    à l'adresse www.bmo.com

    ------------------------------------------------------------------------

    (MD) Marque déposée de la Banque de Montréal



    Faits saillants

    (non vérifié)
     (en millions de
     dollars canadiens,
     sauf indication
     contraire)            Pour les périodes de trois mois terminées le
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                    Variation
                                                                          par
                                                                      rapport
                         30        31        31        31        30     au 30
                      avril   janvier   octobre   juillet     avril     avril
                       2009      2009      2008      2008      2008      2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Points
     saillants de
     l'état des
     résultats
    Revenu total    2 655 $   2 442 $   2 813 $   2 746 $   2 620 $     1,3 %
    Dotation à la
     provision
     pour pertes
     sur créances     372       428       465       484       151      +100
    Frais autres
     que
     d'intérêts     1 888     1 841     1 818     1 782     1 680      12,4
    Revenu net        358       225       560       521       642     (44,3)
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net
     par unité
     d'exploitation
    PE Canada         350 $     325 $     333 $     331 $     320 $     9,4 %
    PE Etats-Unis      25        34        12        28        30     (16,7)
    Groupe GP          62        57        75       108       107     (42,1)
    BMO MC            249       179       290       263       187      33,2
    Services
     d'entreprise a) (328)     (370)     (150)     (209)       (2)    (-100)
    -------------------------------------------------------------------------
    Données par
     action
     ordinaire
     (en dollars)
    Résultat dilué
     par action      0,61 $    0,39 $    1,06 $    0,98 $    1,25 $   (0,64)$
    Résultat dilué
     par action
     avant
     amortisse-
     ment b)         0,63      0,40      1,08      1,00      1,26     (0,63)
    Dividendes
     déclarés par
     action          0,70      0,70      0,70      0,70      0,70      0,00
    Valeur
     comptable
     d'une action   32,22     32,18     32,02     30,15     29,71      2,51
    Cours de
     clôture de
     l'action       39,50     33,25     43,02     47,94     50,10    (10,60)
    Valeur
     marchande
     globale des
     actions
     ordinaires
     (en milliards
     de dollars)     21,5      17,9      21,7      24,2      25,2      (3,7)
    -------------------------------------------------------------------------
                                            Au
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                    Variation
                                                                          par
                                                                      rapport
                         30        31        31        31        30     au 30
                      avril   janvier   octobre   juillet     avril     avril
                       2009      2009      2008      2008      2008      2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Points
     saillants du
     bilan
    Actif         432 245 $ 443 174 $ 416 050 $ 375 047 $ 375 158 $    15,2 %
    Solde net des
     prêts et
     accepta-
     tions d)     179 698   190 099   186 962   175 882   171 826       4,6
    Dépôts        247 169   264 580   257 670   248 657   238 580       3,6
    Capitaux
     propres
     attribuables
     aux
     actionnaires
     ordinaires    17 561    17 371    16 158    15 207    14 954      17,4
    -------------------------------------------------------------------------
                       Pour les périodes de trois mois terminées le
    -------------------------------------------------------------------------
                         30        31        31        31        30
                      avril   janvier   octobre   juillet     avril
                       2009      2009      2008      2008      2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Mesures
     financières
     (%) c)
    Rendement
     total des
     capitaux
     propres
     annualisé
     sur cinq ans    (1,2)     (6,9)      0,9       5,1       8,2
    Croissance
     du résultat
     dilué par
     action         (51,2)    (17,0)     21,8     (23,4)     (3,1)
    Croissance
     du résultat
     dilué par
     action,
     avant
     amortisse-
     ment b)        (50,0)    (18,4)     21,3     (23,1)     (3,8)
    Rendement
     des capitaux
     propres          8,1       4,9      14,0      13,5      17,9
    Rendement
     des capitaux
     propres,
     avant
     amortisse-
     ment b)          8,4       5,2      14,3      13,7      18,1
    Croissance
     du profit
     économique
     net b)         (+100)    (71,8)     +100     (56,5)     (7,9)
    Levier
     d'exploitation (11,1)      6,4      18,0       0,1      (0,5)
    Levier
     d'exploitation,
     avant
     amortisse-
     ment b)        (11,0)      6,4      18,0       0,0      (0,7)
    Croissance
     du revenu        1,3      20,5      27,9       7,5       3,6
    Ratio des
     frais autres
     que d'intérêts
     au revenu       71,1      75,4      64,6      64,9      64,1
    Ratio des
     frais autres
     que d'intérêts
     au revenu,
     avant
     amortisse-
     ment b)         70,7      75,0      64,2      64,5      63,8
    Dotation à
     la provision
     pour pertes
     sur créances
     en pourcentage
     du solde moyen
     des prêts et
     acceptations
     (annualisée) d) 0,79      0,90      1,01      1,10      0,35
    Solde brut des
     prêts et
     acceptations
     douteux en
     pourcentage
     du total des
     capitaux
     propres et de
     la provision
     pour pertes
     sur créances   12,95     11,91     11,34      9,09      9,54
    Encaisse et
     valeurs
     mobilières en
     pourcentage
     de l'actif
     total           28,2      28,2      29,1      29,6      29,6
    Ratio du
     capital de
     première
     catégorie -
     Bâle II        10,70     10,21      9,77      9,90      9,42
    Cote de crédit
     DBRS              AA        AA        AA        AA        AA
     Fitch            AA-       AA-       AA-       AA-       AA-
     Moody's          Aa1       Aa1       Aa1       Aa1       Aa1
     Standard &
      Poor's           A+        A+        A+        A+        A+
    -------------------------------------------------------------------------
    Ratios
     financiers
     (% sauf
     indication
     contraire) c)
    Rendement
     total des
     capitaux
     propres sur
     douze mois     (15,2)    (37,7)    (27,9)    (24,4)    (24,6)
    Rendement
     de l'action     7,09      8,42      6,51      5,84      5,59
    Ratio cours-
     bénéfice
     (nombre de
     fois)           13,0       9,0      11,4      13,4      12,9
    Ratio cours-
     valeur
     comptable
     (nombre de
     fois)           1,23      1,03      1,34      1,59      1,69
    Profit
     économique
     net (en
     millions de
     dollars) b)      (87)     (219)      145       122       266
    Rendement
     de l'actif
     moyen           0,32      0,19      0,54      0,52      0,66
    Marge nette
     d'intérêts
     sur l'actif
     productif
     moyen           1,55      1,51      1,71      1,59      1,48
    Revenu autre
     que d'intérêts
     en pourcentage
     du revenu
     total           49,6      45,5      49,8      53,2      55,2
    Croissance
     des frais
     autres que
     d'intérêts      12,4      14,1       9,9       7,4       4,1
    Croissance
     des frais
     autres que
     d'intérêts,
     avant amortisse-
     ment b)         12,3      14,1       9,9       7,5       4,3
    Ratio du
     capital total
     - Bâle II      13,20     12,87     12,17     12,29     11,64
    Ratio des
     capitaux
     propres à
     l'actif          4,6       4,3       4,3       4,5       4,4
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                         Pour les périodes de
                        six mois terminées le
    --------------------------------------------
                                      Variation
                                            par
                                        rapport
                         30        30     au 30
                      avril     avril     avril
                       2009      2008      2008
    --------------------------------------------
    Points
     saillants de
     l'état des
     résultats
    Revenu total    5 097 $   4 646 $     9,7 %
    Dotation à la
     provision
     pour pertes
     sur créances     800       381      +100
    Frais autres
     que
     d'intérêts     3 729     3 294      13,2
    Revenu net        583       897     (35,0)
    --------------------------------------------
    Revenu net
     par unité
     d'exploitation
    PE Canada         675 $     611 $    10,5 %
    PE Etats-Unis      59        56       5,4
    Groupe GP         119       203     (41,4)
    BMO MC            428       158      +100
    Services
     d'entreprise a) (698)     (131)    (-100)
    --------------------------------------------
    Données par
     action
     ordinaire
     (en dollars)
    Résultat dilué
     par action      1,00 $    1,72 $   (0,72)$
    Résultat dilué
     par action
     avant
     amortisse-
     ment b)         1,03      1,75     (0,72)
    Dividendes
     déclarés par
     action          1,40      1,40      0,00
    Valeur
     comptable
     d'une action   32,22     29,71      2,51
    Cours de
     clôture de
     l'action       39,50     50,10    (10,60)
    Valeur
     marchande
     globale des
     actions
     ordinaires
     (en milliards
     de dollars)     21,5      25,2      (3,7)
    --------------------------------------------
                 Pour les périodes de six
                     mois terminées le
    --------------------------------------------
                         30        30
                      avril     avril
                       2009      2008
    --------------------------------------------
    Mesures
     financières
     (%) c)
    Rendement
     total des
     capitaux
     propres
     annualisé
     sur cinq ans    (1,2)      8,2
    Croissance
     du résultat
     dilué par
     action         (41,9)    (12,2)
    Croissance
     du résultat
     dilué par
     action,
     avant
     amortisse-
     ment b)        (41,1)    (12,1)
    Rendement
     des capitaux
     propres          6,5      12,2
    Rendement
     des capitaux
     propres,
     avant
     amortisse-
     ment b)          6,8      12,5
    Croissance
     du profit
     économique
     net b)         (+100)    (44,8)
    Levier
     d'exploitation  (3,5)      0,9
    Levier
     d'exploitation,
     avant
     amortisse-
     ment b)         (3,5)      0,8
    Croissance
     du revenu        9,7       1,1
    Ratio des
     frais autres
     que d'intérêts
     au revenu       73,2      70,9
    Ratio des
     frais autres
     que d'intérêts
     au revenu,
     avant
     amortisse-
     ment b)         72,7      70,5
    Dotation à
     la provision
     pour pertes
     sur créances
     en pourcentage
     du solde moyen
     des prêts et
     acceptations
     (annualisée) d) 0,85      0,45
    Solde brut des
     prêts et
     acceptations
     douteux en
     pourcentage
     du total des
     capitaux
     propres et de
     la provision
     pour pertes
     sur créances   12,95      9,54
    Encaisse et
     valeurs
     mobilières en
     pourcentage
     de l'actif
     total           28,2      29,6
    Ratio du
     capital de
     première
     catégorie -
     Bâle II        10,70      9,42
    Cote de crédit
     DBRS              AA        AA
     Fitch            AA-       AA-
     Moody's          Aa1       Aa1
     Standard &
      Poor's           A+        A+
    --------------------------------------------
    Ratios
     financiers
     (% sauf
     indication
     contraire) c)
    Rendement
     total des
     capitaux
     propres sur
     douze mois     (15,2)    (24,6)
    Rendement
     de l'action     7,09      5,59
    Ratio cours-
     bénéfice
     (nombre de
     fois)           13,0      12,9
    Ratio cours-
     valeur
     comptable
     (nombre de
     fois)           1,23      1,69
    Profit
     économique
     net (en
     millions de
     dollars) b)     (306)      139
    Rendement
     de l'actif
     moyen           0,25      0,46
    Marge nette
     d'intérêts
     sur l'actif
     productif
     moyen           1,53      1,46
    Revenu autre
     que d'intérêts
     en pourcentage
     du revenu
     total           47,6      48,6
    Croissance
     des frais
     autres que
     d'intérêts      13,2       0,2
    Croissance
     des frais
     autres que
     d'intérêts,
     avant amortisse-
     ment b)         13,2       0,3
    Ratio du
     capital total
     - Bâle II      13,20     11,64
    Ratio des
     capitaux
     propres à
     l'actif          4,6       4,4
    --------------------------------------------
    --------------------------------------------
    Tous les ratios figurant dans ce rapport ont été établis d'après des
    chiffres non arrondis.
     a) Les Services d'entreprise comprennent l'unité Technologie et
        opérations.
     b) Se reporter à la section "Mesures non conformes aux PCGR" dans le
        Rapport de gestion pour une explication des résultats avant
        amortissement et du profit économique net. Les organismes de
        réglementation du commerce des valeurs mobilières exigent que les
        entreprises préviennent les lecteurs de ces analyses que les
        résultats et autres mesures rajustés en fonction de critères autres
        que les principes comptables généralement reconnus (PCGR) n'ont pas
        une signification standard selon les PCGR et sont difficilement
        comparables avec des mesures similaires utilisées par d'autres
        entreprises.
     c) Résultats pour la période terminée à la date indiquée ou situation à
        cette date, selon le cas.
     d) Avec prise d'effet au premier trimestre de 2009, les titres pris en
        pension ou empruntés sont exclus du solde net des prêts et des
        acceptations de même que des statistiques sur le crédit. Tous les
        chiffres correspondants ont été retraités.



    Etats financiers consolidés intermédiaires

    Etat consolidé des résultats

    (non vérifié)
     (en millions de
     dollars canadiens,
     sauf indication
     contraire)               Pour les périodes de trois mois terminées le
    -------------------------------------------------------------------------
                               30         31         31         31         30
                            avril    janvier    octobre    juillet      avril
                             2009       2009       2008       2008       2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu d'intérêts,
     de dividendes et
     de commissions
    Prêts                 1 825 $    2 213 $    2 554 $    2 467 $    2 609 $
    Valeurs mobilières      685        828        748        705        805
    Dépôts à d'autres
     banques                 48         96        182        203        230
    -------------------------------------------------------------------------
                          2 558      3 137      3 484      3 375      3 644
    -------------------------------------------------------------------------
    Frais d'intérêts
    Dépôts                  967      1 446      1 590      1 612      1 842
    Dette subordonnée        56         60         61         61         51
    Titres d'une fiducie
     de capital et
     actions privilégiées    19         21         23         22         23
    Autres passifs          179        279        397        394        554
    -------------------------------------------------------------------------
                          1 221      1 806      2 071      2 089      2 470
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net
     d'intérêts           1 337      1 331      1 413      1 286      1 174
    Dotation à la
     provision pour
     pertes sur
     créances (note 3)      372        428        465        484        151
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net
     d'intérêts,
     déduction faite de
     la dotation à la
     provision pour
     pertes sur créances    965        903        948        802      1 023
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu autre que
     d'intérêts
    Commissions et droits
     sur titres             235        248        270        294        270
    Frais de service -
     Dépôts et ordres de
     paiement               204        205        203        190        181
    Revenus (pertes) de
     négociation             63        224        435        220        192
    Commissions sur prêts   148        119        120        116        101
    Frais de services de
     cartes                  33         24         58         88         78
    Frais de gestion de
     placements et de
     garde de titres         84         88         87         86         85
    Revenus tirés de fonds
     d'investissement       106        114        140        151        144
    Revenus de titrisation  262        264        167        133        133
    Commissions de prise
     ferme et de
     consultation           103         77         66         97         98
    Gains (pertes) sur
     titres, autres que de
     négociation            (42)      (314)      (252)       (75)        14
    Revenus de change,
     autres que de
     négociation             25         13         (4)        25         30
    Revenus d'assurance      62         56         52         56         52
    Autres                   35         (7)        58         79         68
    -------------------------------------------------------------------------
                          1 318      1 111      1 400      1 460      1 446
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net d'intérêts
     et revenu autre que
     d'intérêts           2 283      2 014      2 348      2 262      2 469
    -------------------------------------------------------------------------
    Frais autres que
     d'intérêts
    Rémunération du
     personnel (note 9)   1 129      1 087      1 007      1 044        980
    Bureaux et
     matériel (note 2)      339        327        338        312        300
    Amortissement des
     actifs incorporels
     (note 2)                54         51         48         45         45
    Déplacements et
     expansion des
     affaires                73         82         95         87         74
    Communications           57         51         57         50         53
    Taxes d'affaires et
     impôts sur le
     capital                 13         15         11         20         (1)
    Honoraires               82         92        113        102         90
    Autres                  141        136        157        122        139
    -------------------------------------------------------------------------
                          1 888      1 841      1 826      1 782      1 680
    -------------------------------------------------------------------------
    Charge de
     restructuration
     (reprise) (note 10)      -          -         (8)         -          -
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu avant
     provision pour
     (recouvrement des)
     impôts sur les
     bénéfices et part
     des actionnaires
     sans contrôle dans
     des filiales           395        173        530        480        789
    Impôts sur les
     bénéfices               18        (71)       (49)       (59)       128
    -------------------------------------------------------------------------
                            377        244        579        539        661
    Part des actionnaires
     sans contrôle dans
     des filiales            19         19         19         18         19
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net            358 $      225 $      560 $      521 $      642 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Dividendes sur
     actions
     privilégiées            26 $       23 $       25 $       19 $       14 $
    Résultat net
     attribuable aux
     actionnaires
     ordinaires             332 $      202 $      535 $      502 $      628 $
    Nombre moyen
     d'actions
     ordinaires
     (en milliers)      543 634    520 020    503 004    504 124    502 054
    Nombre moyen
     d'actions
     ordinaires compte
     tenu des titres
     dilutifs (en
     milliers)          544 327    523 808    506 591    508 032    506 638
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat par action
     (en dollars
     canadiens)
    De base                0,61 $     0,39 $     1,06 $     1,00 $     1,25 $
    Dilué                  0,61       0,39       1,06       0,98       1,25
    Dividendes déclarés
     par action
     ordinaire             0,70       0,70       0,70       0,70       0,70
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

                Pour les périodes de six mois
                         terminées le
    -----------------------------------------
                               30         30
                            avril      avril
                             2009       2008
    -----------------------------------------
    Revenu d'intérêts,
     de dividendes et
     de commissions
    Prêts                 4 038 $    5 593 $
    Valeurs mobilières    1 513      1 753
    Dépôts à d'autres
     banques                144        545
    -----------------------------------------
                          5 695      7 891
    -----------------------------------------
    Frais d'intérêts
    Dépôts                2 413      4 139
    Dette subordonnée       116        100
    Titres d'une fiducie
     de capital et
     actions privilégiées    40         46
    Autres passifs          458      1 218
    -----------------------------------------
                          3 027      5 503
    -----------------------------------------
    Revenu net
     d'intérêts           2 668      2 388
    Dotation à la
     provision pour
     pertes sur
     créances (note 3)      800        381
    -----------------------------------------
    Revenu net
     d'intérêts,
     déduction faite de
     la dotation à la
     provision pour
     pertes sur créances  1 868      2 007
    ------------------------------------------
    Revenu autre que
     d'intérêts
    Commissions et droits
     sur titres             483        541
    Frais de service -
     Dépôts et ordres de
     paiement               409        363
    Revenus (pertes) de
     négociation            287       (109)
    Commissions sur prêts   267        193
    Frais de services de
     cartes                  57        145
    Frais de gestion de
     placements et de
     garde de titres        172        166
    Revenus tirés de fonds
     d'investissement       220        298
    Revenus de titrisation  526        213
    Commissions de prise
     ferme et de
     consultation           180        190
    Gains (pertes) sur
     titres, autres que de
     négociation           (356)        12
    Revenus de change,
     autres que de
     négociation             38         59
    Revenus d'assurance     118        114
    Autres                   28         73
    ------------------------------------------
                          2 429      2 258
    ------------------------------------------
    Revenu net d'intérêts
     et revenu autre que
     d'intérêts           4 297      4 265
    ------------------------------------------
    Frais autres que
     d'intérêts
    Rémunération du
     personnel (note 9)   2 216      1 925
    Bureaux et
     matériel (note 2)      666        591
    Amortissement des
     actifs incorporels
     (note 2)               105         90
    Déplacements et
     expansion des
     affaires               155        146
    Communications          108         95
    Taxes d'affaires et
     impôts sur le
     capital                 28         11
    Honoraires              174        169
    Autres                  277        267
    ------------------------------------------
                          3 729      3 294
    ------------------------------------------
    Charge de
     restructuration
     (reprise) (note 10)      -          -
    ------------------------------------------
    Revenu avant
     provision pour
     (recouvrement des)
     impôts sur les
     bénéfices et part
     des actionnaires
     sans contrôle dans
     des filiales           568        971
    Impôts sur les
     bénéfices              (53)        37
    ------------------------------------------
                            621        934
    Part des actionnaires
     sans contrôle dans
     des filiales            38         37
    ------------------------------------------
    Bénéfice net            583 $      897 $
    ------------------------------------------
    ------------------------------------------

    Dividendes sur
     actions
     privilégiées            49 $       29 $
    Résultat net
     attribuable aux
     actionnaires
     ordinaires             534 $      868 $
    Nombre moyen
     d'actions
     ordinaires
     (en milliers)      531 631    500 544
    Nombre moyen
     d'actions
     ordinaires compte
     tenu des titres
     dilutifs (en
     milliers)          532 418    506 099
    ------------------------------------------
    Résultat par action
     (en dollars
     canadiens)
    De base                1,00 $    1,73 $
    Dilué                  1,00      1,72
    Dividendes déclarés
     par action
     ordinaire             1,40      1,40
    ------------------------------------------
    ------------------------------------------
    Les notes afférentes aux états financiers consolidés intermédiaires en
    font partie intégrante.
    Certains chiffres comparatifs ont été reclassés en fonction de la
    présentation adoptée pour la période à l'étude.



    Etats financiers consolidés intermédiaires

    Bilan consolidé

    (non vérifié)
     (en millions
     de dollars
     canadiens)                                  Au
    -------------------------------------------------------------------------
                               30         31         31         31         30
                            avril    janvier    octobre    juillet      avril
                             2009       2009       2008       2008       2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Actif
    Encaisse             14 232 $   26 390 $   21 105 $   22 054 $   22 237 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Valeurs mobilières
    Titres de
     négociation         66 704     61 752     66 032     63 628     64 443
    Titres disponibles
     à la vente          39 295     35 189     32 115     23 426     22 453
    Autres                1 501      1 517      1 991      1 821      1 774
    -------------------------------------------------------------------------
                        107 500     98 458    100 138     88 875     88 670
    -------------------------------------------------------------------------
    Titres pris en
     pension ou
     empruntés           38 521     32 283     28 033     32 433     33 596
    -------------------------------------------------------------------------
    Prêts
    Prêts hypothécaires
     à l'habitation      48 100     50 107     49 343     51 757     52 583
    Prêts à tempérament
     et autres prêts
     aux particuliers    44 316     44 355     43 737     40 292     37 954
    Prêts sur cartes de
     crédit               2 100      2 105      2 120      3 532      4 338
    Prêts aux entreprises
     et aux
     administrations
     publiques           77 271     84 557     84 151     71 961     67 942
    -------------------------------------------------------------------------
                        171 787    181 124    179 351    167 542    162 817
    Engagements de
     clients aux termes
     d'acceptations       9 736     10 716      9 358      9 834     10 345
    Provision pour
     pertes sur créances
     (note 3)            (1 825)    (1 741)    (1 747)    (1 494)    (1 336)
    -------------------------------------------------------------------------
                        179 698    190 099    186 962    175 882    171 826
    -------------------------------------------------------------------------
    Autres actifs
    Instruments dérivés  77 473     81 985     65 586     43 167     44 557
    Bureaux et matériel
     (note 2)             1 684      1 709      1 721      1 582      1 570
    Ecarts d'acquisition  1 670      1 706      1 635      1 449      1 398
    Actifs incorporels
     (note 2)               671        676        710        658        662
    Actifs divers        10 796      9 868     10 160      8 947     10 642
    -------------------------------------------------------------------------
                         92 294     95 944     79 812     55 803     58 829
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'actif    432 245 $  443 174 $  416 050 $  375 047 $  375 158 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Passif et capitaux
     propres
    Dépôts
    Banques              27 874 $   31 422 $   30 346 $   29 988 $   30 938 $
    Entreprises et
     administrations
     publiques          118 205    133 388    136 111    131 748    122 707
    Particuliers        101 090     99 770     91 213     86 921     84 935
    -------------------------------------------------------------------------
                        247 169    264 580    257 670    248 657    238 580
    -------------------------------------------------------------------------
    Autres passifs
    Instruments dérivés  75 070     77 764     60 048     36 786     40 347
    Acceptations          9 736     10 716      9 358      9 834     10 345
    Titres vendus à
     découvert           14 131     16 327     18 792     17 415     20 053
    Titres mis en
     pension ou prêtés   46 170     36 012     32 492     28 148     29 894
    Passifs divers       14 708     12 969     14 071     11 650     13 940
    -------------------------------------------------------------------------
                        159 815    153 788    134 761    103 833    114 579
    -------------------------------------------------------------------------
    Dette subordonnée
     (note 11)            4 379      4 389      4 315      4 204      4 199
    -------------------------------------------------------------------------
    Titres d'une fiducie
     de capital           1 150      1 150      1 150      1 150      1 150
    -------------------------------------------------------------------------
    Actions privilégiées
     (note 12)                -          -        250        250        250
    -------------------------------------------------------------------------
    Capitaux propres
    Capital-actions
     (note 12)            8 099      7 676      6 454      6 458      6 114
    Surplus d'apport         77         76         69         68         67
    Bénéfices non
     répartis            11 391     11 434     11 632     11 471     11 327
    Cumul des autres
     éléments du
     résultat étendu
     (perte)                165         81       (251)    (1 044)    (1 108)
    -------------------------------------------------------------------------
                         19 732     19 267     17 904     16 953     16 400
    -------------------------------------------------------------------------
    Total du passif et
     des capitaux
     propres            432 245 $  443 174 $  416 050 $  375 047 $  375 158 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Les notes afférentes aux états financiers consolidés intermédiaires en
    font partie intégrante.
    Certains chiffres comparatifs ont été reclassés en fonction de la
    présentation adoptée pour la période à l'étude.



    Etats financiers consolidés intermédiaires

    Etat consolidé du résultat étendu

    (non vérifié)                         Pour les              Pour les
     (en millions de                  périodes de trois     périodes de six
      dollars canadiens)              mois terminées le     mois terminées le
    -------------------------------------------------------------------------
                                          30         30         30         30
                                       avril      avril      avril      avril
                                        2009       2008       2009       2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net                       358 $      642 $      583 $      897 $
    Autres éléments du résultat
     étendu
      Variation nette des gains
       non réalisés sur les titres
       disponibles à la vente          181         77        247         75
      Variation nette des gains
       non réalisés sur les
       couvertures de flux de
       trésorerie                       27         80        219        144
      Gain net (perte) provenant
       de la conversion du montant net
       des investissements dans des
       établissements à l'étranger    (124)         4        (50)       206
    -------------------------------------------------------------------------
    Total du résultat étendu           442 $      803 $      999 $    1 322 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------



    Etat consolidé de la variation des capitaux propres

    (non vérifié)                         Pour les              Pour les
     (en millions de                  périodes de trois     périodes de six
      dollars canadiens)              mois terminées le     mois terminées le
    -------------------------------------------------------------------------
                                          30         30         30         30
                                       avril      avril      avril      avril
                                        2009       2008       2009       2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Actions privilégiées
    Solde au début de la période     1 896 $    1 196 $    1 746 $    1 196 $
    Actions émises au cours de
     la période (note 12)              275        250        425        250
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période     2 171      1 446      2 171      1 446
    -------------------------------------------------------------------------
    Actions ordinaires
    Solde au début de la période     5 818      4 452      4 773      4 411
    Actions émises au cours de la
     période (note 12)                   -          -      1 000          -
    Actions émises en vertu du
     régime de réinvestissement
     de dividendes et d'achat
     d'actions destiné aux
     actionnaires                      103         27        138         55
    Actions émises en vertu du
     régime d'options sur actions        7          9         17         22
    Actions émises à l'acquisition
     d'une entreprise                    -        180          -        180
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période     5 928      4 668      5 928      4 668
    -------------------------------------------------------------------------
    Surplus d'apport
    Solde au début de la période        76         65         69         58
    Frais liés aux options sur
     actions/options exercées            1          2          6          9
    Prime sur les actions
     autodétenues                        -          -          2          -
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période        77         67         77         67
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfices non répartis
    Solde au début de la période    11 434     11 056     11 632     11 166
    Revenu net                         358        642        583        897
    Dividendes
      - Actions privilégiées           (26)       (14)       (49)       (29)
      - Actions ordinaires            (382)      (352)      (760)      (702)
    Frais d'émission d'actions          (4)        (5)       (26)        (5)
    Actions autodétenues                11          -         11          -
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période    11 391     11 327     11 391     11 327
    -------------------------------------------------------------------------
    Cumul des autres éléments
     du résultat étendu - Gain
     (perte) provenant des titres
     disponibles à la vente
    Solde au début de la période        (8)        33        (74)        35
    Gains non réalisés sur les
     titres disponibles à la vente
     survenus au cours de la période
     (déduction faite d'impôts sur
     les bénéfices de 138 $, 29 $,
     118 $ et 17 $)                    211         60        167         35
    Reclassement des (gains) pertes
     dans le revenu net au cours de
     la période (déduction faite
     d'impôts sur les bénéfices de
     19 $, 9 $, 33 $ et 19 $)          (30)        17         80         40
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période       173        110        173        110
    -------------------------------------------------------------------------
    Cumul des autres éléments du
     résultat étendu - Gain (perte)
     provenant des couvertures de
     flux de trésorerie
    Solde au début de la période       450       (102)       258       (166)
    Gains sur couvertures de flux
     de trésorerie survenus au cours
     de la période (déduction faite
     d'impôts sur les bénéfices de
     17 $, 37 $, 95 $ et 52 $)          25         77        218        104
    Reclassement des pertes sur
     couvertures de flux de trésorerie
     dans le revenu net (déduction
     faite d'impôts sur les bénéfices
     de moins de 1 $, 2 $, 1 $ et 19 $)  2          3          1         40
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période       477        (22)       477        (22)
    -------------------------------------------------------------------------
    Cumul des autres éléments du
     résultat étendu - Perte
     provenant de la conversion du
     montant net des investissements
     dans des établissements à
     l'étranger
    Solde au début de la période      (361)    (1 200)      (435)    (1 402)
    Gain (perte) non réalisé
     provenant de la conversion du
     montant net des investissements
     dans des établissements à
     l'étranger                       (363)        26       (135)       618
    Incidence de la couverture du
     gain (de la perte) non réalisé
     provenant de la conversion du
     montant net des investissements
     dans des établissements à
     l'étranger (déduction faite
     d'impôts sur les bénéfices de
     104 $, 11 $, 38 $ et 196 $)       239        (22)        85       (412)
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période      (485)    (1 196)      (485)    (1 196)
    -------------------------------------------------------------------------
    Cumul total des autres éléments
     du résultat étendu (perte)        165     (1 108)       165     (1 108)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des capitaux propres      19 732 $   16 400 $   19 732 $   16 400 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Les notes afférentes aux états financiers consolidés intermédiaires en
    font partie intégrante.



    Etats financiers consolidés intermédiaires

    Etat consolidé des flux de trésorerie

    (non vérifié)                         Pour les              Pour les
     (en millions de                  périodes de trois     périodes de six
      dollars canadiens)              mois terminées le     mois terminées le
    -------------------------------------------------------------------------
                                          30         30         30         30
                                       avril      avril      avril      avril
                                        2009       2008       2009       2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie liés aux
     activités d'exploitation
    Revenu net                         358 $      642 $      583 $      897 $
    Rajustements en vue de déterminer
     les flux de trésorerie nets
     provenant des (affectés aux)
     activités d'exploitation
      Dévaluation de titres, autres
       que de négociation               17         35        258         74
      Perte nette (gain net) sur
       titres, autres que de
       négociation                      25        (49)        98        (86)
      (Augmentation) diminution
       nette des titres de
       négociation                  (2 786)      (846)     2 094      8 352
      Dotation à la provision pour
       pertes sur créances             372        151        800        381
      (Gain) à la vente de prêts
       titrisés (note 4)              (208)      (116)      (390)      (175)
      Variation des instruments
       dérivés
        - (Augmentation) diminution
           des actifs dérivés        3 645     (7 425)   (12 423)   (10 867)
        - Augmentation (diminution)
           des passifs dérivés      (1 241)     7 448     15 937      5 567
      Amortissement des bureaux et
       du matériel                      65         62        130        123
      Amortissement des actifs
       incorporels                      54         45        105         90
      (Augmentation) diminution
       nette des impôts futurs sur
       les bénéfices                    42         28        (88)        43
      (Augmentation) diminution
       nette des impôts exigibles
       sur les bénéfices               211        (66)       190       (527)
      Variation des intérêts courus
        - Diminution des intérêts
           à recevoir                   57         87        266        330
        - (Diminution) des intérêts
           à payer                     (47)      (207)      (184)      (262)
      Variation nette des autres
       éléments et charges à payer  (1 291)    (1 495)    (1 805)    (2 468)
      (Gain) à la vente de
       terrains et de bâtiments         (5)         -         (5)         -
    -------------------------------------------------------------------------
    Montant net des flux de
     trésorerie provenant des
     (affectés aux) activités
     d'exploitation                   (732)    (1 706)     5 566      1 472
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie liés aux
     activités de financement
    (Diminution) nette des dépôts  (14 363)    (6 483)    (9 444)    (2 275)
    (Diminution) nette des titres
     vendus à découvert             (2 104)    (8 335)    (4 692)    (5 248)
    Augmentation (diminution)
     nette des titres mis en
     pension ou prêtés              11 537      1 099     14 919     (2 803)
    Augmentation (diminution)
     nette du passif des
     filiales                         (113)     1 221       (113)     2 886
    Remboursement de la dette
     subordonnée (note 11)               -       (150)      (140)      (150)
    Produit de l'émission de
     dette subordonnée (note 11)         -        900          -        900
    Rachat d'actions privilégiées
     classées dans le passif             -          -       (250)         -
    Produit de l'émission d'actions
     privilégiées (note 12)            275        250        425        250
    Produit de l'émission d'actions
     ordinaires (note 12)                7          9      1 017         22
    Frais d'émission d'actions          (4)        (5)       (26)        (5)
    Dividendes versés en espèces      (305)      (339)      (671)      (676)
    -------------------------------------------------------------------------
    Montant net des flux de
     trésorerie provenant des
     (affectés aux) activités
     de financement                 (5 070)   (11 833)     1 025     (7 099)
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie liés aux
     activités d'investissement
    Diminution nette des dépôts
     productifs d'intérêts à
     d'autres banques                5 793      4 016      8 316      1 270
    Achats de titres, autres que
     de négociation                (12 467)    (6 108)   (24 327)   (12 934)
    Echéances de titres, autres
     que de négociation              2 123      6 728      6 153     12 194
    Produit de la vente de titres,
     autres que de négociation       5 562      1 826     11 273      5 798
    (Augmentation) diminution
     nette des prêts                 5 368     (5 082)      (130)    (9 039)
    Produit de la titrisation de
     prêts (note 4)                    944      2 600      5 581      3 145
    (Augmentation) diminution
     nette des titres pris en
     pension ou empruntés           (7 268)     9 749    (11 347)     4 840
    Produit de la vente de
     terrains et de bâtiments           11          -         11          -
    Bureaux et matériel - achats
     nets                              (46)       (71)       (87)      (104)
    Logiciels achetés et conçus
     - achats nets                     (42)       (32)       (88)       (59)
    Acquisitions (note 8)             (310)       (64)      (316)      (104)
    -------------------------------------------------------------------------
    Montant net des flux de
     trésorerie provenant des
     (affectés aux) activités
     d'investissement                 (332)    13 562     (4 961)     5 007
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence des variations du
     taux de change sur la
     trésorerie et les équivalents
     de trésorerie                    (570)        28       (517)       118
    -------------------------------------------------------------------------
    Augmentation (diminution)
     nette de la trésorerie et des
     équivalents de trésorerie      (6 704)        51      1 113       (502)
    Trésorerie et équivalents de
     trésorerie au début de la
     période                        16 951      3 097      9 134      3 650
    -------------------------------------------------------------------------
    Trésorerie et équivalents de
     trésorerie à la fin de la
     période                        10 247 $    3 148 $   10 247 $    3 148 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Composition :
    Trésorerie et dépôts non
     productifs d'intérêts à la
     Banque du Canada et à
     d'autres banques                9 007 $    1 949 $    9 007 $    1 949 $
    Chèques et autres effets en
     transit, montant net            1 240      1 199      1 240      1 199
    -------------------------------------------------------------------------
                                    10 247 $    3 148 $   10 247 $    3 148 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Autres renseignements sur les
     flux de trésorerie
    Intérêts versés au cours de
     la période                      1 270 $    2 660 $    3 207 $    5 706 $
    Impôts sur les bénéfices payés
     (remboursés) au cours de la
     période                          (146)$      244 $       (6)$      608 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Les notes afférentes aux états financiers consolidés intermédiaires en
    font partie intégrante.
    Certains chiffres comparatifs ont été reclassés en fonction de la
    présentation adoptée pour la période à l'étude.



    Notes afférentes aux états financiers consolidés

    30 avril 2009 (non vérifié)
    -------------------------------------------------------------------------

    Note 1 : Normes de présentation

    Les présents états financiers consolidés intermédiaires doivent être lus
    en tenant compte des notes afférentes à nos états financiers consolidés
    annuels de l'exercice terminé le 31 octobre 2008, telles qu'elles
    figurent aux pages 108 à 151 de notre Rapport annuel 2008. Les présents
    états financiers consolidés intermédiaires ont été dressés en conformité
    avec les principes comptables généralement reconnus (PCGR) du Canada,
    selon les mêmes conventions comptables et méthodes de calcul que celles
    utilisées pour nos états financiers consolidés annuels de l'exercice
    terminé le 31 octobre 2008, sous réserve de ce qui est présenté à la
    note 2.

    Note 2 : Modification d'une convention comptable

    Le 1er novembre 2008, nous avons adopté les nouvelles exigences de
    l'Institut Canadien des Comptables Agréés (l'"ICCA") portant sur la
    comptabilisation des écarts d'acquisition et des actifs incorporels. Nous
    avons retraité les chiffres des états financiers des périodes antérieures
    afin de refléter cette modification. Ces nouvelles règles exigent que
    nous reclassions certains logiciels du poste Bureaux et matériel dans le
    poste Actifs incorporels.

    Le tableau suivant présente l'incidence sur les chiffres de la période à
    l'étude et des périodes antérieures de cette modification de la
    convention comptable :

    (en millions de dollars canadiens)
    -------------------------------------------------------------------------
                               30         31         31         31         30
                            avril    janvier    octobre    juillet      avril
                             2009       2009       2008       2008       2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Bilan consolidé
      (Diminution) des
       bureaux et du
       matériel            (510)$     (515)$     (506)$     (469)$     (454)$
      Augmentation des
       actifs incorporels   510        515        506        469        454
    -------------------------------------------------------------------------
    Etat consolidé des
     résultats
      (Diminution) des
       bureaux et du
       matériel             (42)$      (41)$      (37)$      (34)$      (35)$
      Augmentation de
       l'amortissement
       des actifs
       incorporels           42         41         37         34         35
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Le tableau suivant présente les chiffres retraités de la période à
    l'étude et des périodes antérieures pour les logiciels comptabilisés dans
    les actifs incorporels :

    (en millions de dollars canadiens)
    -------------------------------------------------------------------------
                               30         31         31         31         30
                            avril    janvier    octobre    juillet      avril
                             2009       2009       2008       2008       2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Actifs incorporels
      Logiciels
       achetés 1)         1 006 $    1 009 $    1 003 $      980 $      974 $
      Logiciels
       conçus 1) 2)         774        743        696        614        567
    -------------------------------------------------------------------------
    Actifs incorporels -
     Logiciels            1 780      1 752      1 699      1 594      1 541
    -------------------------------------------------------------------------
    Amortissement cumulé (1 270)    (1 237)    (1 193)    (1 125)    (1 087)
    -------------------------------------------------------------------------
    Valeur comptable        510 $      515 $      506 $      469 $      454 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
     1) Amortissement linéaire sur la durée de vie utile d'un maximum de
        cinq ans.
     2) Ces chiffres incluent 55 millions de dollars au 30 avril 2009,
        58 millions au 31 janvier 2009, 55 millions au 31 octobre 2008,
        57 millions au 31 juillet 2008 et 51 millions au 30 avril 2008 à
        l'égard des logiciels en développement qui ne sont pas amortissables.

    Note 3 : Provision pour pertes sur créances

    La provision pour pertes sur créances inscrite à notre bilan consolidé
    est maintenue à un montant que nous considérons adéquat pour éponger les
    pertes sur créances liées à nos prêts, aux engagements de clients aux
    termes d'acceptations et à nos autres instruments de crédit. La portion
    liée aux autres instruments de crédit est comptabilisée dans les passifs
    divers inscrits à notre bilan consolidé. Au 30 avril 2009 et au 30 avril
    2008, il n'y avait pas de provision pour pertes sur créances liée aux
    autres instruments de crédit comptabilisée dans les passifs divers.

    Le tableau ci-dessous présente l'évolution de notre provision pour pertes
    sur créances :

    (en millions de dollars canadiens)
    -------------------------------------------------------------------------
                                          Prêts sur cartes      Prêts aux
                                          de crédit, prêts     entreprises
                              Prêts       à tempérament et        et aux
                          hypothécaires   autres prêts aux   administrations
                          à l'habitation    particuliers        publiques
    -------------------------------------------------------------------------
    Pour les périodes         30       30       30       30       30       30
     de trois mois         avril    avril    avril    avril    avril    avril
     terminées le           2009     2008     2009     2008     2009     2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Provision spécifique
     au début de la
     période                16 $     15 $      1 $      1 $    390 $    234 $
    Dotation à la
     provision pour
     pertes sur créances     6       (1)     169       69      197       83
    Recouvrements            -        -       22       27       10        8
    Radiations              (1)      (2)    (149)     (96)    (141)     (14)
    Ecarts de change
     et autres               -        -        -        -       (9)       1
    -------------------------------------------------------------------------
    Provision spécifique à
     la fin de la période   21       12       43        1      447      312
    -------------------------------------------------------------------------

    Provision générale au
     début de la période    21        8      258      357    1 015      572
    Dotation à la
     provision pour pertes
     sur créances            -       (1)     (22)     (41)      14       30
    Ecarts de change
     et autres               -        -        -        -      (20)      34
    -------------------------------------------------------------------------
    Provision générale à
     la fin de la période   21        7      236      316    1 009      636
    -------------------------------------------------------------------------
    Provision totale        42 $     19 $    279 $    317 $  1 456 $    948 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    --------------------------------------------------------
                           Engagements de
                             clients aux
                               termes
                           d'acceptations          Total
    --------------------------------------------------------
    Pour les périodes         30       30       30       30
     de trois mois         avril    avril    avril    avril
     terminées le           2009     2008     2009     2008
    --------------------------------------------------------
    Provision spécifique
     au début de la
     période                 - $      - $    407 $    250 $
    Dotation à la
     provision pour
     pertes sur créances     -        -      372      151
    Recouvrements            -        -       32       35
    Radiations               -        -     (291)    (112)
    Ecarts de change
     et autres               -        -       (9)       1
    --------------------------------------------------------
    Provision spécifique à
     la fin de la période    -        -      511      325
    --------------------------------------------------------

    Provision générale au
     début de la période    40       40    1 334      977
    Dotation à la
     provision pour pertes
     sur créances            8       12        -        -
    Ecarts de change
     et autres               -        -      (20)      34
    --------------------------------------------------------
    Provision générale à
     la fin de la période   48       52    1 314    1 011
    --------------------------------------------------------
    Provision totale        48 $     52 $  1 825 $  1 336 $
    --------------------------------------------------------
    --------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------
                                          Prêts sur cartes      Prêts aux
                                          de crédit, prêts     entreprises
                              Prêts       à tempérament et        et aux
                          hypothécaires   autres prêts aux   administrations
                          à l'habitation    particuliers        publiques
    -------------------------------------------------------------------------
    Pour les périodes         30       30       30       30       30       30
     de six mois           avril    avril    avril    avril    avril    avril
     terminées le           2009     2008     2009     2008     2009     2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Provision spécifique
     au début de la
     période                13 $     14 $      2 $      1 $    411 $    142 $
    Dotation à la
     provision pour pertes
     sur créances            9        -      298      137      493      184
    Recouvrements            -        -       50       46       18       11
    Radiations              (1)      (2)    (307)    (183)    (474)     (29)
    Ecarts de change
     et autres               -        -        -        -       (1)       4
    -------------------------------------------------------------------------
    Provision spécifique à
     la fin de la période   21       12       43        1      447      312
    -------------------------------------------------------------------------

    Provision générale au
     début de la période     8       11      242      327    1 030      517
    Dotation à la provision
     pour pertes sur
     créances               13       (4)      (6)     (11)     (14)      66
    Ecarts de change
     et autres               -        -        -        -       (7)      53
    -------------------------------------------------------------------------
    Provision générale à
     la fin de la période   21        7      236      316    1 009      636
    -------------------------------------------------------------------------
    Provision totale        42 $     19 $    279 $    317 $  1 456 $    948 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    --------------------------------------------------------
                           Engagements de
                             clients aux
                               termes
                           d'acceptations          Total
    --------------------------------------------------------
    Pour les périodes         30       30       30       30
     de six mois           avril    avril    avril    avril
     terminées le           2009     2008     2009     2008
    --------------------------------------------------------
    Provision spécifique
     au début de la
     période                 - $      - $    426 $    157 $
    Dotation à la
     provision pour pertes
     sur créances            -        -      800      321
    Recouvrements            -        -       68       57
    Radiations               -        -     (782)    (214)
    Ecarts de change
     et autres               -        -       (1)       4
    --------------------------------------------------------
    Provision spécifique à
     la fin de la période    -        -      511      325
    --------------------------------------------------------

    Provision générale au
     début de la période    41       43    1 321      898
    Dotation à la provision
     pour pertes sur
     créances                7        9        -       60
    Ecarts de change
     et autres               -        -       (7)      53
    --------------------------------------------------------
    Provision générale à
     la fin de la période   48       52    1 314    1 011
    --------------------------------------------------------
    Provision totale        48 $     52 $  1 825 $  1 336 $
    --------------------------------------------------------
    --------------------------------------------------------

    Note 4 : Titrisation

    Les tableaux suivants résument nos activités de titrisation relatives à
    nos actifs et leur incidence sur notre état consolidé des résultats, pour
    les périodes de trois mois et de six mois terminées le 30 avril 2009 et
    2008 :

    (en millions de dollars canadiens)
    -------------------------------------------------------------------------
                               Prêts
                           hypothécaires    Prêts sur cartes
                          à l'habitation       de crédit            Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Pour les périodes         30       30       30       30       30       30
     de trois mois         avril    avril    avril    avril    avril    avril
     terminées le           2009     2008     2009     2008     2009     2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Produit net en
     espèces 1)            932 $  2 063 $      - $    525 $    932 $  2 588 $
    Investissement dans
     des entités de
     titrisation 2)          -        -        -       24        -       24
    Prix d'achat différé    58      110        -       13       58      123
    Passif de gestion       (4)     (15)       -       (2)      (4)     (17)
    -------------------------------------------------------------------------
                           986    2 158        -      560      986    2 718
    Prêts vendus           950    2 112        -      550      950    2 662
    -------------------------------------------------------------------------
    Gain à la vente
     de prêts provenant
     de nouvelles
     opérations de
     titrisation            36 $     46 $      - $     10 $     36 $     56 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Gain à la vente de
     prêts à des entités
     de titrisation à
     rechargement           51 $     20 $    121 $     40 $    172 $     60 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                               Prêts
                           hypothécaires    Prêts sur cartes
                          à l'habitation      de crédit            Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Pour les périodes         30       30       30       30       30       30
     de six mois           avril    avril    avril    avril    avril    avril
     terminées le           2009     2008     2009     2008     2009     2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Produit net en
     espèces 1)          5 549 $  2 611 $      - $    525 $  5 549 $  3 136 $
    Investissement dans
     des entités de
     titrisation 2)          -        -        -       24        -       24
    Prix d'achat
     différé               147      134        -       13      147      147
    Passif de gestion      (24)     (19)       -       (2)     (24)     (21)
    -------------------------------------------------------------------------
                         5 672    2 726        -      560    5 672    3 286
    Prêts vendus         5 610    2 675        -      550    5 610    3 225
    -------------------------------------------------------------------------
    Gain à la vente
     de prêts provenant
     de nouvelles
     opérations de
     titrisation            62 $     51 $      - $     10 $     62 $     61 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Gain à la vente de
     prêts à des
     entités de
     titrisation à
     rechargement           91 $     35 $    237 $     79 $    328 $    114 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
     1) Le produit net en espèces représente le produit en espèces, déduction
        faite des frais d'émission.
     2) Inclut les prêts sur cartes de crédit titrisés conservés par la
        Banque et inscrits à son bilan.

    Les moyennes pondérées des hypothèses clés utilisées pour évaluer le prix
    d'achat différé des nouvelles opérations de titrisation sont les
    suivantes :

    -------------------------------------------------------------------------
                                                 Prêts
                                             hypothécaires   Prêts sur cartes
                                           à l'habitation 1)   de crédit 2)
    -------------------------------------------------------------------------
    Pour les périodes                           30       30       30       30
     de trois mois                           avril    avril    avril    avril
     terminées le                             2009     2008     2009     2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Durée de vie moyenne pondérée (années)    4,40     4,44        -     0,35
    Taux de remboursement anticipé (%)       14,00    14,00        -    40,77
    Taux d'intérêt (%)                        5,49     5,64        -    21,28
    Pertes prévues sur créances                  -        -        -     2,31
    Taux d'actualisation (%)                  2,74     4,15        -    10,39
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                                                 Prêts
                                             hypothécaires   Prêts sur cartes
                                           à l'habitation 1)   de crédit 2)
    -------------------------------------------------------------------------
    Pour les périodes                           30       30       30       30
     de six mois                             avril    avril    avril    avril
     terminées le                             2009     2008     2009     2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Durée de vie moyenne pondérée (années)    3,24     4,44        -     0,35
    Taux de remboursement anticipé (%)       25,49    13,16        -    40,77
    Taux d'intérêt (%)                        4,25     5,55        -    21,28
    Pertes prévues sur créances                  -        -        -     2,31
    Taux d'actualisation (%)                  2,52     4,28        -    10,39
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
     1) Comme les prêts hypothécaires à l'habitation sont entièrement
        garantis, il n'y a pas de pertes prévues sur créances.
     2) Il n'y a pas eu d'opérations de titrisation de prêts sur cartes de
        crédit au cours des périodes de trois mois et de six mois terminées
        le 30 avril 2009.

    Note 5 : Entités à détenteurs de droits variables

    Entités de titrisation canadiennes des clients

    Les entités de titrisation canadiennes des clients (aussi appelées
    conduits multicédants soutenus par des banques) aident nos clients à
    titriser leurs actifs et à obtenir ainsi des sources de financement de
    substitution.

    Les actifs détenus par nos entités de titrisation canadiennes des clients
    non consolidées totalisaient 8 423 millions de dollars au 30 avril 2009
    (11 106 millions au 31 octobre 2008). Notre risque de perte est lié à nos
    investissements dans le papier commercial émis par ces entités, aux
    contrats sur instruments dérivés que nous avons conclus avec elles et au
    soutien de trésorerie que nous leur fournissons sous forme de concours de
    trésorerie. Au 30 avril 2009, le montant de notre exposition au risque
    lié au papier commercial que nous détenions, classé dans les titres de
    négociation, s'élevait à 1 223 millions (2 139 millions au 31 octobre
    2008). Le montant des concours de trésorerie inutilisés s'élevait à
    8 682 millions au 30 avril 2009 (11 040 millions au 31 octobre 2008). Au
    30 avril 2009 et au 31 octobre 2008, aucun montant n'était utilisé aux
    termes des facilités. La juste valeur des instruments dérivés que nous
    avons conclus avec ces entités à détenteurs de droits variables (EDDV)
    était comptabilisée dans notre bilan consolidé comme un actif dérivé de
    75 millions au 30 avril 2009 (un actif dérivé de 55 millions au
    31 octobre 2008).

    Au 30 avril 2009, notre bilan consolidé comportait des actifs de
    218 millions de dollars classés dans les autres actifs (265 millions au
    31 octobre 2008) relatifs à deux EDDV que nous avons consolidées étant
    donné que nous absorbons la majorité des pertes prévues. Après la fin du
    trimestre, nous avons accru d'un montant additionnel de 1 milliard de
    dollars le financement des entités de titrisation des clients en
    refinançant deux programmes et, par conséquent, nous consoliderons des
    actifs d'environ 670 millions de dollars au troisième trimestre de 2009.

    Entité de titrisation américaine des clients

    Les actifs détenus par notre entité de titrisation américaine des clients
    non consolidée totalisaient 6 583 millions de dollars (5 518 millions de
    dollars américains) au 30 avril 2009 (7 993 millions ou 6 636 millions de
    dollars américains au 31 octobre 2008). Notre risque de perte
    relativement à notre entité de titrisation américaine des clients est lié
    au soutien de trésorerie que nous lui fournissons sous forme de facilités
    de trésorerie. Au 30 avril 2009, le montant de notre exposition au risque
    lié aux concours de trésorerie inutilisés s'élevait à 7 923 millions
    (6 641 millions de dollars américains) (10 015 millions ou 8 315 millions
    de dollars américains au 31 octobre 2008). Au 30 avril 2009, nous avions
    fourni un financement de 851 millions de dollars américains conformément
    aux modalités de ces facilités de trésorerie (851 millions de dollars
    américains au 31 octobre 2008). La juste valeur des instruments dérivés
    que nous avons conclus avec cette entité était comptabilisée dans notre
    bilan consolidé comme un actif dérivé de 1 million (1 million de dollars
    américains) au 30 avril 2009 (un actif dérivé de 1 million ou 1 million
    de dollars américains au 31 octobre 2008). Nous ne sommes pas tenus de
    consolider notre entité de titrisation américaine des clients.

    Entités de titrisation de la Banque

    Nous utilisons des entités de titrisation de la Banque pour titriser nos
    prêts hypothécaires canadiens et nos prêts sur cartes de crédit canadiens
    afin d'obtenir des sources de financement de substitution. Les actifs
    détenus par ces entités totalisaient 9 719 millions de dollars au
    30 avril 2009 (9 719 millions au 31 octobre 2008), tous ces actifs étant
    situés au Canada. Nous ne sommes pas tenus de consolider nos entités de
    titrisation de la Banque. Nous fournissons également un soutien de
    trésorerie à nos entités de titrisation de prêts hypothécaires de la
    Banque correspondant à la valeur nominale du papier commercial en cours.

    Le montant contractuel global du soutien de trésorerie s'élevait à
    5 100 millions de dollars au 30 avril 2009 et 31 octobre 2008. Aucune
    somme n'était utilisée au 30 avril 2009 et au 31 octobre 2008. Au
    30 avril 2009, nous détenions du papier commercial émis par ces entités
    pour un montant de 250 millions de dollars (509 millions au 31 octobre
    2008), lequel était classé comme titres de négociation.

    La juste valeur des instruments dérivés que nous avons conclus avec ces
    entités était comptabilisée dans notre bilan consolidé comme un actif
    dérivé de 164 millions de dollars au 30 avril 2009 (un actif dérivé de
    121 millions au 31 octobre 2008).

    Entité de protection de crédit

    Nous soutenons Apex Trust (Apex), une EDDV qui fournit aux détenteurs
    d'investissements dans des portefeuilles de créances d'entreprises une
    protection de crédit au moyen de swaps sur défaillance. Les actifs
    détenus par Apex s'élevaient à 2 880 millions de dollars au 30 avril 2009
    (2 794 millions au 31 octobre 2008). Une facilité de financement de
    premier rang pour un montant de 1 130 millions, dont nous fournissons
    1 030 millions, est à la disposition de Apex. Au 30 avril 2009, une somme
    de 632 millions était utilisée dans le cadre de notre facilité
    (553 millions au 31 octobre 2008). Nous avons également autorisé une
    facilité de crédit de premier rang remboursable à vue de 1 milliard de
    dollars pour Apex. Aucun montant n'a été prélevé sur cette facilité. Nous
    avons également conclu des contrats de swaps sur défaillance avec les
    contreparties des swaps et des swaps de compensation avec Apex.

    Par suite des directives publiées par l'ICCA relativement aux billets
    émis lors de la restructuration de l'Accord de Montréal, nous avons
    reclassé des billets à moyen terme de Apex d'une valeur de 815 millions
    de dollars des titres disponibles à la vente aux titres de négociation.
    Au 30 avril 2009, nous avons comptabilisé ces billets à une juste valeur
    de 407 millions (625 millions au 31 octobre 2008). Une tierce partie est
    exposée au risque lié aux billets à moyen terme de Apex en raison d'un
    swap sur rendement total, pour un montant de 600 millions, conclu avec
    nous. Le swap sur rendement total et les billets à moyen terme
    sous-jacents sont classés dans les instruments de négociation. Nous ne
    sommes pas tenus de consolider Apex.

    Entités de gestion de placements structurés

    Les entités de gestion de placements structurés offrent des possibilités
    d'investissement dans des portefeuilles de créances sur mesure et
    diversifiés dans plusieurs catégories d'actifs et de cotes. Nous détenons
    des droits dans deux entités de gestion de placements structurés et nous
    agissons à titre de gestionnaire d'actifs. Les actifs qui sont détenus
    par ces entités totalisaient 7 024 millions de dollars au 30 avril 2009
    (actifs totaux de 9 291 millions au 31 octobre 2008).

    Notre risque de perte est lié à nos investissements dans ces entités, aux
    contrats sur instruments dérivés que nous avons conclus avec elles et à
    un financement de premier rang que nous leur fournissons sous forme d'une
    facilité de trésorerie afin de financer le remboursement de billets de
    premier rang. Notre investissement dans les billets de capital des
    entités de gestion de placements structurés, qui est comptabilisé dans
    les titres disponibles à la vente inscrits à notre bilan consolidé, était
    nul au 30 avril 2009 et au 31 octobre 2008. Les sommes utilisées dans le
    cadre des facilités de trésorerie fournies aux entités de gestion de
    placements structurés totalisaient 7 379 millions de dollars au 30 avril
    2009 (5 208 millions au 31 octobre 2008). Le montant de notre exposition
    au risque comprenait des facilités inutilisées de 1 934 millions au
    30 avril 2009 (5 063 millions au 31 octobre 2008). La juste valeur des
    contrats sur instruments dérivés que nous avons conclus avec ces entités
    de gestion de placements structurés a été comptabilisée dans notre bilan
    consolidé comme un actif dérivé de 44 millions au 30 avril 2009 (un actif
    dérivé de 57 millions au 31 octobre 2008). Nous ne sommes pas tenus de
    consolider ces entités de gestion de placements structurés.

    Note 6 : Instruments financiers

    Modification d'une convention comptable

    Le 1er août 2008, nous avons choisi de transférer certains titres classés
    comme titres de négociation dans la catégorie des titres disponibles à la
    vente. Il s'agit de titres pour lesquels, en raison des circonstances
    actuelles du marché, nous avons changé notre intention de nous en défaire
    ou de les négocier à court terme, et avons plutôt décidé de les conserver
    pour un avenir prévisible.

    Le tableau qui suit présente l'évolution des titres transférés :

                                                                      Pour la
                                                                      période
                                                                       de six
                                                Pour les périodes        mois
    (en millions de                               de trois mois      terminée
    dollars canadiens)                             terminées le            le
    -------------------------------------------------------------------------
                                                     30         31         30
                                                  avril    janvier      avril
                                                   2009       2009       2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Juste valeur des titres au début de la
     période                                    1 737 $    1 955 $    1 955 $
    (Ventes/échéances) achats nets                (54)      (222)      (276)
    Variation de la juste valeur comptabilisée
     dans les autres éléments du résultat étendu   93         31        124
    Moins-value durable comptabilisée dans le
     revenu                                        (8)       (50)       (58)
    Incidence du taux de change                   (36)        23        (13)
    -------------------------------------------------------------------------
    Juste valeur des titres à la fin de la
     période                                    1 732 $    1 737 $    1 732 $
    -------------------------------------------------------------------------

    Evaluation de la juste valeur

    Nous utilisons une hiérarchie de la juste valeur pour classer par
    catégories les données que nous utilisons dans nos techniques
    d'évaluation pour mesurer la juste valeur. La mesure dans laquelle nous
    avons utilisé les cours du marché (niveau 1), des modèles internes fondés
    sur des données du marché observables (niveau 2) et des modèles internes
    ne comportant pas de données du marché observables (niveau 3) pour
    évaluer les titres, les passifs inscrits à la juste valeur, les actifs
    dérivés et les passifs dérivés était la suivante :

    (en millions de dollars canadiens)
    -------------------------------------------------------------------------
                               Titres                             Passifs
                            disponibles        Titres de         inscrits à
                             à la vente       négociation     la juste valeur
    -------------------------------------------------------------------------
                              30       31       30       31       30       31
                           avril  octobre    avril  octobre    avril  octobre
                            2009     2008     2009     2008     2009     2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Evaluation selon
     les cours du
     marché             21 836 $  9 044 $ 63 955 $ 64 129 $ 14 131 $ 18 792 $
    Evaluation selon
     des modèles
     internes (avec
     données
     observables)       15 542   20 873    1 553    1 441    1 131    1 070
    Evaluation selon
     des modèles
     internes (sans
     données
     observables)        1 917    2 198    1 196      462        -        -
    -------------------------------------------------------------------------
    Total               39 295 $ 32 115 $ 66 704 $ 66 032 $ 15 262 $ 19 862 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    --------------------------------------------------------
                                 Instruments dérivés
                        ------------------------------------
                                 Actif            Passif
                        ------------------------------------
                              30       31       30       31
                           avril  octobre    avril  octobre
                            2009     2008     2009     2008
    --------------------------------------------------------
    Evaluation selon
     les cours du
     marché              3 951 $  6 170 $  3 081 $  2 096 $
    Evaluation selon
     des modèles
     internes (avec
     données
     observables)       71 767   57 601   71 543   57 568
    Evaluation selon
     des modèles
     internes (sans
     données
     observables)        1 755    1 815      446      384
    --------------------------------------------------------
    Total               77 473 $ 65 586 $ 75 070 $ 60 048 $
    --------------------------------------------------------
    --------------------------------------------------------

    L'analyse de sensibilité pour les éléments les plus importants évalués
    selon les modèles internes sans données observables est décrite
    ci-dessous.

    Les titres de négociation comprenaient, au 30 avril 2009, 407 millions de
    dollars de billets à moyen terme de Apex, dont la valeur nominale
    s'élevait à 815 millions (voir la note 5). L'évaluation de ces billets à
    moyen terme a été déterminée par la direction en fonction des prévisions
    quant à la valeur actualisée des flux de trésorerie. La détermination du
    taux d'actualisation utilisé dans le modèle d'actualisation des flux de
    trésorerie est ce qui influe le plus sur l'évaluation de ces billets. Les
    variations des écarts de taux de crédit et les notations des swaps sur
    défaillance sous-jacents influent sur cette détermination. L'incidence de
    l'hypothèse que le taux d'actualisation augmente ou diminue de 50 points
    de base serait une variation de la juste valeur de (7) millions et de
    7 millions, respectivement. Pour le trimestre terminé le 30 avril 2009,
    l'incidence des variations de la juste valeur de notre investissement
    dans les billets à moyen terme de Apex sur le revenu net a été une charge
    de 41 millions avant impôts (218 millions avant impôts pour le semestre
    terminé le 30 avril 2009).

    Une tierce partie est exposée au risque lié aux billets à moyen terme de
    Apex en raison d'un swap sur rendement total conclu avec nous.
    L'évaluation de ce swap et des billets à moyen terme sous-jacents a été
    déterminée par la direction en fonction des prévisions quant à la valeur
    actualisée des flux de trésorerie. La détermination du taux
    d'actualisation utilisé dans le modèle d'actualisation des flux de
    trésorerie est ce qui influe le plus sur l'évaluation du swap et des
    titres sous-jacents. Les variations des écarts de taux de crédit et les
    notations des swaps de défaillance sous-jacents influent sur cette
    détermination. Au cours du trimestre, nous avons renégocié le swap sur
    rendement total, ce qui réduira considérablement la volatilité du revenu
    liée à l'opération de swap sur rendement total.

    Les titres de négociation comprenaient, au 30 avril 2009, des billets de
    145 millions de dollars (valeur nominale de 323 millions) liés à l'Accord
    de Montréal. L'évaluation de ces billets a été déterminée par la
    direction en fonction des prévisions quant à la valeur actualisée des
    flux de trésorerie. La détermination du taux d'actualisation utilisé dans
    le modèle d'actualisation des flux de trésorerie est ce qui influe le
    plus sur l'évaluation des billets. Les variations des écarts de taux de
    crédit et les notations des billets influent sur cette détermination.
    L'incidence de l'hypothèse que le taux d'actualisation augmente ou
    diminue de 50 points de base serait une variation de la juste valeur de
    (5) millions et de 5 millions, respectivement.

    Les actifs dérivés et les passifs dérivés comprenaient, au 30 avril 2009,
    les sommes de 1 029 millions et de 103 millions de dollars,
    respectivement, relatives à l'évaluation à la valeur de marché de swaps
    sur défaillance et de swaps sur rendement total à l'égard de produits
    structurés. L'évaluation de ces instruments dérivés a été déterminée par
    la direction en fonction d'estimations quant aux écarts actuels du marché
    pour des produits structurés similaires. L'incidence de l'hypothèse que
    l'écart augmente ou diminue de 10 points de base serait une variation de
    la juste valeur de (5) millions et de 5 millions, respectivement. Pour le
    trimestre terminé le 30 avril 2009, l'incidence des variations de la
    juste valeur de ces instruments dérivés sur le revenu net a été un
    produit de 25 millions avant impôts (31 millions avant impôts pour le
    semestre terminé le 30 avril 2009).

    Passifs financiers désignés comme étant détenus à des fins de transaction

    Au 30 avril 2009, la juste valeur et le montant dû à l'échéance
    contractuelle des billets structurés comptabilisés comme étant détenus à
    des fins de transaction étaient respectivement de 1 131 millions et
    1 178 millions de dollars (1 070 millions et 1 197 millions
    respectivement au 31 octobre 2008).

    La variation de la juste valeur de ces billets structurés a donné lieu à
    une diminution du revenu autre que d'intérêts, au poste Revenus de
    négociation, de 72 millions pour le trimestre terminé le 30 avril 2009
    (87 millions pour le semestre terminé le 30 avril 2009). La partie de la
    variation de la juste valeur attribuable aux variations du risque de
    crédit a été une perte non réalisée de 88 millions pour le trimestre
    terminé le 30 avril 2009 (66 millions pour le semestre terminé le
    30 avril 2009). La partie de la variation de la juste valeur attribuable
    aux variations du risque de crédit a été un gain non réalisé de
    49 millions pour la période allant de la date de désignation à titre
    d'instruments détenus à des fins de transaction jusqu'au 30 avril 2009.

    Nous gérons notre exposition aux variations de la juste valeur des
    billets structurés en concluant des contrats dérivés ou d'autres
    instruments financiers qui ont un effet opposé.

    Note 7 : Garanties

    Dans le cours normal de nos activités, nous utilisons divers types de
    garanties, les principaux étant présentés ci-dessous :

    Lettres de crédit de soutien et cautionnements bancaires

    Les lettres de crédit de soutien et les cautionnements bancaires
    représentent notre engagement d'effectuer des paiements à des tiers pour
    le compte d'une autre partie, si cette dernière n'est pas en mesure
    d'effectuer les paiements requis ou d'exécuter d'autres engagements
    contractuels. Le montant maximal à payer en vertu des lettres de crédit
    de soutien et des cautionnements bancaires était de 14 249 millions de
    dollars au 30 avril 2009 (15 270 millions au 31 octobre 2008). Les
    sûretés exigées relativement aux lettres de crédit de soutien et aux
    cautionnements bancaires sont conformes aux sûretés que nous exigeons
    pour les prêts.

    Au 30 avril 2009 et au 31 octobre 2008, aucun montant n'était inclus dans
    notre bilan consolidé relativement à ces lettres de crédit de soutien et
    cautionnements bancaires.

    Concours et autres facilités de trésorerie

    Les concours de trésorerie sont fournis à des programmes de papier
    commercial adossé à des actifs (PCAA), qui sont administrés par nous ou
    par des tiers, et constituent une source de financement de substitution
    pour les programmes en question lorsque ceux-ci ne peuvent accéder aux
    marchés du PCAA ou lorsque les actifs financiers détenus par ces
    programmes n'atteignent pas les objectifs de rendement prédéterminés. Les
    modalités des concours de trésorerie ne nous obligent pas à avancer des
    sommes aux programmes en question en cas de faillite de l'emprunteur. La
    durée des concours de trésorerie ne dépasse habituellement pas une année,
    mais elle peut être de plusieurs années.

    Le montant maximal à payer en vertu de ces concours et autres facilités
    de trésorerie totalisait 25 131 millions de dollars au 30 avril 2009
    (32 806 millions au 31 octobre 2008). Au 30 avril 2009, 1 287 millions
    étaient utilisés (1 143 millions au 31 octobre 2008) conformément aux
    modalités de ces concours de trésorerie, dont 1 015 millions
    (851 millions de dollars américains) (1 025 millions ou 851 millions de
    dollars américains au 31 octobre 2008) avaient trait à l'entité de
    titrisation américaine des clients dont traite la note 5.

    Facilités de rehaussement de crédit

    Lorsque les conditions le justifient, nous fournissons des facilités de
    rehaussement partiel de crédit pour des transactions effectuées dans le
    cadre de programmes de PCAA qui sont administrés par nous ou par des
    tiers. Au 30 avril 2009, des facilités de rehaussement de crédit de
    7 968 millions de dollars (6 243 millions au 31 octobre 2008) étaient
    incluses dans les concours de trésorerie. Ces facilités comprennent les
    montants qui ont trait à notre entité de titrisation américaine des
    clients dont il est question à la note 5.

    Facilités de financement de premier rang

    Nous fournissons également un soutien sous forme de financement de
    premier rang à nos entités de gestion de placements structurés et à notre
    entité de protection de crédit. La majorité de ces facilités soutiennent
    le remboursement de billets de premier rang des entités de gestion de
    placements structurés. Au 30 avril 2009, 8 011 millions de dollars
    étaient utilisés (5 761 millions au 31 octobre 2008) conformément aux
    modalités des facilités de financement relatives aux entités de gestion
    de placements structurés et à l'entité de protection de crédit dont
    traite la note 5.

    En plus de notre investissement dans des billets assujettis à l'Accord de
    Montréal, nous avons fourni une facilité de prêt de premier rang de
    300 millions de dollars. Aucun montant n'avait été utilisé dans le cadre
    de cette facilité au 30 avril 2009.

    Note 8 : Acquisitions

    Nous comptabilisons les acquisitions d'entreprises selon la méthode de
    l'acquisition. Selon cette méthode, le prix payé pour une entreprise doit
    être attribué aux actifs acquis, y compris les actifs incorporels
    identifiables, et aux passifs pris en charge, selon leur juste valeur à
    la date d'acquisition. Tout excédent est alors comptabilisé comme un
    écart d'acquisition. Les résultats d'exploitation des entreprises
    acquises sont intégrés à nos états financiers consolidés à compter de la
    date d'acquisition.

    Compagnie d'Assurance-Vie AIG du Canada

    Le 1er avril 2009, nous avons conclu l'acquisition de la Compagnie
    d'Assurance-Vie AIG du Canada ("BMO Société d'assurance-vie"), pour une
    contrepartie en espèces de 330 millions de dollars, sous réserve d'un
    ajustement postérieur à la conclusion de la transaction, établi en
    fonction de l'actif net. Cette acquisition permettra à nos clients
    d'accéder à une plus vaste gamme de solutions de placement, de
    planification financière et d'assurance. Dans le cadre de cette
    transaction, nous avons acquis des relations d'affaires qui constituent
    un actif incorporel, lequel est amorti de façon linéaire sur cinq ans,
    une entente de non-concurrence, qui est amortie de façon linéaire sur
    deux ans, un actif incorporel se composant de logiciels, qui est amorti
    de façon linéaire sur cinq ans, et d'actifs incorporels constitués de
    logiciels existants, qui sont amortis de façon linéaire sur cinq ans.
    L'écart d'acquisition relatif à cette transaction n'est pas déductible à
    des fins fiscales. BMO Société d'assurance-vie fait partie de notre
    groupe d'exploitation Gestion privée.

    Le tableau ci-dessous résume les justes valeurs estimatives des actifs
    acquis et des passifs pris en charge à la date de l'acquisition :

    (en millions de dollars canadiens)                          30 avril 2009
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                  BMO Société
                                                              d'assurance-vie
    -------------------------------------------------------------------------
    Encaisse                                                            352 $
    Valeurs mobilières                                                2 638
    Prêts                                                                54
    Bureaux et matériel                                                  18
    Ecarts d'acquisition                                                  1
    Actifs incorporels                                                   15
    Actifs divers                                                       142
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'actif                                                  3 220
    -------------------------------------------------------------------------
    Passifs divers                                                    2 890
    -------------------------------------------------------------------------
    Total du passif                                                   2 890
    -------------------------------------------------------------------------
    Prix d'achat                                                        330 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    La répartition du prix d'achat de BMO Société d'assurance-vie est
    susceptible d'être établie de façon plus précise au terme de l'évaluation
    des actifs acquis et des passifs pris en charge.

    Note 9 : Rémunération du personnel

    Options sur actions

    Au cours du semestre terminé le 30 avril 2009, nous avons attribué un
    total de 2 220 027 options sur actions. La moyenne pondérée de la juste
    valeur de ces options attribuées au cours du semestre terminé le 30 avril
    2009 était de 5,57 $ l'option. Les hypothèses moyennes pondérées
    suivantes ont été utilisées pour déterminer la juste valeur des options à
    la date d'attribution :

    Pour les options attribuées au cours de la période de six mois terminée
    le 30 avril 2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Rendement prévu des actions                                         5,9 %
    Volatilité prévue du cours des actions                             23,8 %
    Taux de rendement sans risque                                       2,6 %
    Période prévue jusqu'à l'exercice (en années)                       6,5
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Des changements dans les hypothèses utilisées peuvent produire des justes
    valeurs estimatives sensiblement différentes.

    Charges liées aux prestations de retraite et aux autres avantages sociaux
    futurs

    Le tableau qui suit fait état des charges liées aux prestations de
    retraite et aux autres avantages sociaux futurs :

    (en millions de dollars canadiens)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                Régimes de   Autres avantages
                                                 retraite     sociaux futurs
    -------------------------------------------------------------------------
    Pour les périodes                           30       30       30       30
     de trois mois                           avril    avril    avril    avril
     terminées le                             2009     2008     2009     2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations constituées des employés      38 $     46 $      2 $      5 $
    Frais d'intérêts sur l'obligation au
     titre des prestations constituées        65       56       14       12
    Perte actuarielle constatée dans la
     charge                                   19        2        -        3
    Amortissement du coût des modifications
     aux régimes                               3        3       (2)      (2)
    Rendement prévu des actifs des régimes   (62)     (73)      (1)      (2)
    -------------------------------------------------------------------------
    Charge liée aux prestations constituées   63       34       13       16
    Charge liée au Régime de pensions du
     Canada et au Régime des rentes du
     Québec                                   19       18        -        -
    Charge liée aux régimes à cotisations
     déterminées                               2        4        -        -
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des charges liées aux prestations
     de retraite et aux autres avantages
     sociaux futurs                           84 $     56 $     13 $     16 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                                                Régimes de   Autres avantages
                                                 retraite     sociaux futurs
    -------------------------------------------------------------------------
    Pour les périodes                           30       30       30       30
     de six mois                             avril    avril    avril    avril
     terminées le                             2009     2008     2009     2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations constituées des employés      68 $     80 $      6 $     10 $
    Frais d'intérêts sur l'obligation au
     titre des prestations constituées       131      114       26       25
    Perte actuarielle constatée dans la
     charge                                   38        6        -        6
    Amortissement du coût des modifications
     aux régimes                               6        5       (4)      (3)
    Rendement prévu des actifs des régimes  (123)    (145)      (3)      (3)
    -------------------------------------------------------------------------
    Charge liée aux prestations constituées  120       60       25       35
    Charge liée au Régime de pensions du
     Canada et au Régime des rentes du
     Québec                                   33       32        -        -
    Charge liée aux régimes à cotisations
     déterminées                               4        7        -        -
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des charges liées aux prestations
     de retraite et aux autres avantages
     sociaux futurs                          157 $     99 $     25 $     35 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Note 10 : Charge de restructuration

    Le tableau ci-dessous présente l'évolution de notre charge de
    restructuration pour 2007 :

                                                                Charges liées
                                                               aux indemnités
    (en millions de dollars canadiens)                        de licenciement
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde d'ouverture au 1er novembre 2007                               96 $
    Somme payée au cours de l'exercice terminé le
     31 octobre 2008                                                    (45)
    Reprise au cours de l'exercice terminé le 31 octobre 2008            (8)
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde au 31 octobre 2008                                             43
    Somme payée au cours du trimestre terminé le 31 janvier 2009        (13)
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde au 31 janvier 2009                                             30
    Somme payée au cours du trimestre terminé le 30 avril 2009           (7)
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde au 30 avril 2009                                               23 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Note 11 : Dette subordonnée

    Au cours du trimestre terminé le 31 janvier 2009, nos débentures série 12
    portant intérêt au taux de 10,85 %, d'une valeur de 140 millions de
    dollars, sont arrivées à échéance.

    Au cours du trimestre terminé le 31 janvier 2009, nous avons émis pour
    450 millions de dollars de billets de BMO de catégorie 1 - série A
    échéant le 31 décembre 2107, par l'intermédiaire de la Fiducie de capital
    BMO II. Cette fiducie est une entité à détenteurs de droits variables que
    nous ne sommes pas tenus de consolider; par conséquent, les billets de
    BMO de catégorie 1 - série A émis par la fiducie ne sont pas inscrits à
    notre bilan consolidé. Il y a lieu de se reporter à la note 11 de notre
    rapport aux actionnaires pour le premier trimestre pour obtenir des
    renseignements supplémentaires sur les billets de BMO de catégorie 1 -
    série A.

    Au cours du trimestre terminé le 30 avril 2008, nous avons émis une
    dette subordonnée de 900 millions de dollars aux termes de notre
    programme canadien de billets à moyen terme. Cette émissions de billets à
    moyen terme de série F, première tranche, arrive à échéance en mars 2023.
    Les intérêts sur cette émission sont payables semestriellement à un taux
    fixe de 6,17 % jusqu'au 28 mars 2018, et par la suite à un taux variable
    correspondant au taux des acceptations bancaires de trois mois majoré de
    2,50 %, payable trimestriellement, jusqu'à l'échéance.

    Au cours du trimestre terminé le 30 avril 2008, nous avons remboursé la
    totalité de nos billets à moyen terme de série A, deuxième tranche, à
    5,75 % et échéant en 2013, pour un montant total de 150 millions de
    dollars. Les billets ont été remboursés à un prix correspondant à 100 %
    du montant en capital, majoré des intérêts courus à la date du
    remboursement.

    Note 12 : Capital-actions

    Au cours du trimestre terminé le 30 avril 2009, nous avons émis
    11 000 000 d'actions privilégiées de catégorie B à taux rajusté tous les
    cinq ans et à dividende non cumulatif de 6,5 %, série 21, au prix de
    25,00 $ l'action, le prix d'émission global étant de 275 millions de
    dollars.

    Au cours du trimestre terminé le 31 janvier 2009, nous avons émis
    33 340 000 actions ordinaires au prix de 30,00 $ l'action, le prix
    d'émission global étant d'environ 1,0 milliard de dollars.

    Au cours du trimestre terminé le 31 janvier 2009, nous avons émis
    6 000 000 d'actions privilégiées de catégorie B à taux rajusté tous les
    cinq ans et à dividende non cumulatif de 6,5 %, série 18, au prix de
    25,00 $ l'action, le prix d'émission global étant de 150 millions de
    dollars.

    Au cours du trimestre terminé le 31 janvier 2009, nous avons racheté la
    totalité de nos 10 000 000 d'actions privilégiées de catégorie B à
    dividende non cumulatif, série 6, qui étaient classées dans le passif, au
    prix de 25,00 $ l'action, majoré des dividendes déclarés et non versés à
    la date du rachat, le prix de rachat global étant d'environ 253 millions
    de dollars.

    Au cours du trimestre terminé le 30 avril 2008, nous avons émis
    10 000 000 d'actions privilégiées perpétuelles de catégorie B à dividende
    non cumulatif, série 15, portant intérêt au taux de 5,8 %, au prix de
    25,00 $ l'action, le prix d'émission global étant de 250 millions de
    dollars.

    Au cours des trimestres terminés le 30 avril 2009 et le 30 avril 2008,
    nous n'avons pas racheté d'actions ordinaires.

    Nous n'avons pas racheté d'actions ordinaires en vertu de notre offre
    publique de rachat dans le cours normal de nos activités qui expire le
    7 septembre 2009 et en vertu de laquelle nous sommes autorisés à racheter
    un maximum de 15 000 000 d'actions ordinaires.

    Actions autodétenues

    Lorsque nous achetons nos actions ordinaires dans le cadre de nos
    activités de négociation, nous comptabilisons le coût de ces actions
    comme une réduction des capitaux propres. Si ces actions sont revendues
    pour une valeur supérieure à leur coût, l'écart est comptabilisé comme
    une augmentation du surplus d'apport. Si ces actions sont revendues pour
    une valeur inférieure à leur coût, l'écart est d'abord comptabilisé comme
    une réduction du surplus d'apport, dans la mesure où des montants
    relatifs aux actions autodétenues sont contenus dans le surplus d'apport,
    puis l'excédent est comptabilisé comme une réduction des bénéfices non
    répartis.

    Capital-actions en circulation a)

    (en millions de dollars canadiens,
     sauf indication contraire)                                 30 avril 2009
    -------------------------------------------------------------------------
                                       Nombre
                                    d'actions  Montant  Convertibles en...
    -------------------------------------------------------------------------
    Actions privilégiées classées
     dans les capitaux propres
      Catégorie B - Série 5        8 000 000    200 $  -
      Catégorie B - Série 10 c)   12 000 000    396    actions ordinaires b)
      Catégorie B - Série 13      14 000 000    350    -
      Catégorie B - Série 14      10 000 000    250    -
      Catégorie B - Série 15      10 000 000    250    -
      Catégorie B - Série 16      12 000 000    300    -
      Catégorie B - Série 18       6 000 000    150    -
      Catégorie B - Série 21      11 000 000    275    -
    -------------------------------------------------------------------------
                                              2 171
    Actions ordinaires           545 045 775  5 928
    -------------------------------------------------------------------------
    Capital-actions                           8 099 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Options sur actions émises
     en vertu du régime d'options
     sur actions                               s.o.    20 961 625 actions
                                                        ordinaires
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
     a) Pour de plus amples renseignements, se reporter aux notes 21 et 23
        afférentes à nos états financiers consolidés de l'exercice terminé le
        31 octobre 2008, aux pages 135 à 138 de notre Rapport annuel 2008.
     b) Le nombre d'actions pouvant être émises en vertu de la conversion ne
        peut être déterminé avant la date de la conversion.
     c) Valeur nominale de 300 millions de dollars américains.
    s.o. - sans objet

    Note 13 : Gestion du capital

    Notre cadre de gestion du capital est conçu pour maintenir un niveau de
    capital qui respecte nos ratios cibles pour le capital réglementaire,
    correspond à notre évaluation interne du capital économique requis, est
    conforme à nos cotes de crédit cibles, soutient les stratégies de nos
    groupes d'exploitation et accroît la valeur à long terme pour les
    actionnaires.

    Au 30 avril 2009, nous avons atteint nos cibles en matière de capital. La
    situation de notre capital au 30 avril 2009 est exposée en détail dans la
    section Gestion du capital, à la page 15 de notre Rapport de gestion
    inclus dans le présent Rapport aux actionnaires pour le deuxième
    trimestre.

    Note 14 : Gestion des risques

    Nous avons recours à une méthode globale pour constater, mesurer,
    surveiller et gérer les risques auxquels nous devons faire face à
    l'échelle de l'organisation. Les principaux risques liés aux instruments
    financiers sont le risque de crédit et de contrepartie, le risque de
    marché et le risque de liquidité et de financement.

    Risque de crédit et de contrepartie

    Nous sommes exposés au risque de crédit découlant de la possibilité que
    des contreparties ne s'acquittent pas de leurs obligations financières
    envers nous. Le risque de crédit est lié principalement aux prêts, aux
    instruments dérivés négociés sur les marchés hors cote et aux autres
    instruments de crédit. Il s'agit du plus important risque mesurable
    auquel nous devons faire face.

    Risque de marché

    Le risque de marché représente le risque d'incidence négative, sur le
    bilan ou l'état des résultats, de fluctuations défavorables de la valeur
    des instruments financiers à la suite d'une variation de certains
    paramètres du marché, notamment : les taux d'intérêt, les taux de change,
    le cours des actions et le prix des produits de base, et leur volatilité
    implicite, ainsi que les écarts de taux de crédit, la migration du crédit
    et les défaillances. Nous sommes exposés au risque de marché en raison de
    nos activités de négociation et de prise ferme, ainsi que de nos
    activités bancaires structurelles.

    Risque de liquidité et de financement

    Le risque de liquidité et de financement désigne la possibilité de subir
    une perte si nous ne sommes pas en mesure de respecter nos engagements
    financiers en temps opportun et à des prix raisonnables lorsqu'ils
    arrivent à échéance. Notre politique consiste à nous assurer de toujours
    disposer d'actifs liquides et d'une capacité de financement suffisants
    pour faire face à nos engagements financiers, y compris les obligations
    envers les déposants et les fournisseurs, ainsi qu'à nos engagements au
    titre de prêts, d'investissements et de nantissements, même en période
    difficile. La gestion du risque de liquidité et de financement est
    essentielle pour assurer le maintien de la confiance des déposants et la
    stabilité du revenu net.

    Les principales mesures au 30 avril 2009 sont exposées dans la section
    Gestion des risques, aux pages 11 à 13 de notre Rapport de gestion inclus
    dans le présent Rapport aux actionnaires pour le deuxième trimestre.

    Note 15 : Principes comptables généralement reconnus des Etats-Unis

    Le tableau suivant présente les conséquences qu'aurait eues
    l'établissement de nos états financiers consolidés selon les PCGR des
    Etats-Unis :


    (en millions de
     dollars canadiens,
     sauf le résultat             Pour les périodes de   Pour les périodes de
     par action)               trois mois terminées le  six mois terminées le
    -------------------------------------------------------------------------
                                          30         30         30         30
                                       avril      avril      avril      avril
                                        2009       2008       2009       2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net - selon les PCGR
     du Canada                         358 $      642 $      583 $      897 $
    Ajustements relatifs aux PCGR
     des Etats-Unis                     34         13        112         18
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net - selon les PCGR
     des Etats-Unis                    392 $      655 $      695 $      915 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat par action
      De base - selon les PCGR
       du Canada                      0,61 $     1,25 $     1,00 $     1,73 $
      De base - selon les PCGR
       des Etats-Unis                 0,67       1,28       1,21       1,77
      Dilué - selon les PCGR du
       Canada                         0,61       1,25       1,00       1,72
      Dilué - selon les PCGR des
       Etats-Unis                     0,67       1,27       1,21       1,75
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Compensation des montants relatifs à certains contrats

    Au cours du trimestre terminé le 31 janvier 2009, nous avons adopté les
    nouvelles directives américaines du Financial Accounting Standards Board
    qui permettent à une entité d'opérer une compensation des montants à la
    juste valeur comptabilisés au titre des garanties en trésorerie et de la
    juste valeur des dérivés conclus avec une même contrepartie en vertu d'un
    même contrat cadre de compensation. Ces nouvelles directives n'ont pas eu
    d'incidence sur notre rapprochement avec les PCGR des Etats-Unis, car
    notre politique actuelle en ce qui concerne la compensation est conforme
    à ces directives.

    Note 16 : Segmentation opérationnelle et géographique

    Groupes d'exploitation

    Nous exerçons nos activités par l'entremise de groupes d'exploitation,
    chacun de ces groupes ayant un mandat distinct. Nous déterminons nos
    groupes d'exploitation d'après notre structure de gestion et, par
    conséquent, il se peut que nos groupes et les résultats qui leur sont
    attribués ne puissent pas être comparés à ceux d'autres entreprises de
    services financiers. Nous évaluons les résultats de nos groupes en
    utilisant des mesures comme le revenu net, la croissance des revenus, le
    rendement des capitaux propres, le profit économique net et le ratio des
    frais autres que d'intérêts au revenu (ou ratio de productivité), ainsi
    que le levier d'exploitation avant amortissement.

    Services bancaires Particuliers et entreprises

    Les Services bancaires Particuliers et entreprises (Services bancaires
    PE) sont constitués de deux unités d'exploitation : Services bancaires
    Particuliers et entreprises - Canada et Services bancaires Particuliers
    et entreprises - Etats-Unis.

    Services bancaires Particuliers et entreprises - Canada

    Les Services bancaires Particuliers et entreprises - Canada (PE Canada)
    offrent une gamme complète de produits et services aux particuliers et
    aux entreprises, notamment en matière de services bancaires courants, de
    financement, d'investissement, de cartes de crédit et d'assurance, de
    même qu'un éventail complet de produits aux entreprises, de produits liés
    aux marchés financiers et de services-conseils, le tout par l'entremise
    d'un réseau de distribution comprenant des succursales, des services
    bancaires par téléphone et en ligne, des spécialistes en prêts
    hypothécaires et des guichets automatiques.

    Services bancaires Particuliers et entreprises - Etats-Unis

    Les Services bancaires Particuliers et entreprises - Etats-Unis (PE
    Etats-Unis) offrent une gamme complète de produits et services aux
    particuliers et aux entreprises de marchés de choix du Midwest américain,
    par l'intermédiaire de succursales et de circuits de services bancaires
    en direct comme les services bancaires par téléphone, les services
    bancaires en ligne et un réseau de guichets automatiques.

    Groupe Gestion privée

    Le groupe Gestion privée (groupe GP), qui exerce ses activités sous les
    marques BMO au Canada et Harris aux Etats-Unis, réunit tous nos services
    de gestion de patrimoine. Le groupe GP sert une grande diversité de
    segments de clientèle, qui vont du marché grand public aux clients à
    valeur nette très élevée en passant par certains segments choisis
    de clients institutionnels. Nous offrons à notre clientèle une vaste
    gamme de produits et solutions en matière de gestion de patrimoine,
    notamment des services de courtage traditionnels et en ligne et de
    l'assurance au Canada, et des services de gestion privée et des produits
    de placement au Canada et aux Etats-Unis. A compter du troisième
    trimestre de 2009, toutes nos activités d'assurance se feront au sein du
    groupe GP.

    BMO Marchés des capitaux

    BMO Marchés des capitaux (BMO MC) englobe tous nos secteurs d'activité
    qui offrent des services aux grandes entreprises, aux institutions et aux
    administrations publiques. Au Canada et aux Etats-Unis, BMO MC est
    présent dans un large éventail de secteurs. Ce groupe compte également
    des clients au Royaume-Uni, en Europe, en Asie et en Australie. Il offre
    à sa clientèle une gamme complète de services financiers, notamment en
    matière de prise ferme de titres d'emprunt et de participation, de crédit
    aux grandes entreprises, de financement de projets, de services-conseils
    liés aux fusions et acquisitions, de banques d'affaires, de titrisation,
    de gestion de trésorerie, de gestion du risque de marché, de recherche
    sur titres d'emprunt et de participation, ainsi que de vente et de
    négociation de titres institutionnels.

    Services d'entreprise

    Les Services d'entreprise comprennent les unités fonctionnelles qui
    offrent une expertise et un soutien en matière de gouvernance dans des
    domaines tels que la planification stratégique, le droit, les finances,
    la vérification interne, la gestion des risques, les communications,
    l'économie, le marketing d'entreprise, les ressources humaines et
    l'apprentissage. Les résultats d'exploitation comprennent les revenus et
    les frais liés à certaines activités de titrisation, aux opérations de
    couverture visant les revenus de sources étrangères et aux activités
    relevant de la gestion de certains postes du bilan et de la structure
    globale de l'actif et du passif.

    L'unité Technologie et opérations (T&O) nous assure des services de
    gestion, de soutien et de gouvernance en matière de technologie de
    l'information, de services d'exploitation, d'opérations immobilières et
    d'impartition. T&O axe ses efforts sur les priorités liées à la qualité
    et à l'efficience établies à l'échelle de l'organisation afin d'offrir
    aux clients une expérience exceptionnelle.

    Aux fins de la communication de l'information financière, les résultats
    d'exploitation de T&O sont inclus dans ceux des Services d'entreprise.
    Cependant, les coûts des services de T&O sont transférés aux trois
    groupes d'exploitation. Par conséquent, les résultats des Services
    d'entreprise reflètent en grande partie les activités décrites plus haut.

    Les données des Services d'entreprise comprennent également les revenus
    et les frais résiduels représentant l'écart entre les montants réellement
    gagnés ou engagés et les montants affectés à chaque groupe
    d'exploitation.

    Normes de présentation

    La présentation des résultats de nos groupes d'exploitation est fondée
    sur nos systèmes internes de communication de l'information financière.
    Les conventions comptables utilisées par ces groupes sont généralement
    conformes à celles qui sont utilisées dans la préparation des états
    financiers consolidés, tel que nous l'expliquons aux notes 1 et 2. Les
    différences notables dans les mesures comptables sont le rajustement sur
    une base d'imposition comparable et les dotations à la provision pour
    pertes sur créances, qui sont expliqués ci-dessous.

    Base d'imposition comparable

    Nous analysons le revenu net d'intérêts sur une base d'imposition
    comparable (bic) par groupe d'exploitation. Cette base comprend un
    rajustement qui augmente les revenus calculés selon les PCGR et la
    provision pour impôts sur les bénéfices établie selon les PCGR d'un
    montant qui porterait les revenus tirés de certains titres exonérés
    d'impôt à un niveau auquel ces revenus seraient assujettis à l'impôt, au
    taux d'imposition prévu par la loi. Les rajustements bic des groupes
    d'exploitation sont éliminés dans les résultats des Services
    d'entreprise.

    L'analyse sur une base d'imposition comparable neutralise l'incidence des
    placements effectués dans des titres exonérés d'impôt ou assortis
    d'avantages fiscaux plutôt que dans des titres entièrement imposables et
    au rendement plus élevé. Elle atténue les distorsions du revenu net
    d'intérêts liées au choix de placements assortis d'avantages fiscaux ou
    imposables.

    Dotations à la provision pour pertes sur créances

    Les dotations à la provision pour pertes sur créances sont généralement
    établies à l'égard de chaque groupe en fonction des pertes prévues pour
    chacun des groupes au cours d'un cycle économique. Les écarts entre les
    dotations pour pertes prévues et les dotations exigées en vertu des PCGR
    sont attribués aux Services d'entreprise.

    Répartitions intergroupes

    Diverses méthodes d'estimation et de répartition sont utilisées dans la
    préparation de l'information financière concernant les groupes
    d'exploitation. Nous attribuons les frais directement liés à la
    production de revenus aux groupes qui ont obtenu ces revenus. Les frais
    qui ne sont pas directement liés à la production de revenus, comme les
    frais généraux, sont répartis entre les groupes d'exploitation selon des
    formules de répartition appliquées de manière uniforme. Le revenu net
    d'intérêts des groupes d'exploitation reflète la répartition interne des
    charges et des crédits attribués aux actifs, aux passifs et au capital
    des groupes, aux taux du marché, compte tenu des échéances et des devises
    appropriées. La compensation de l'incidence nette de ces charges et
    crédits est reflétée dans les résultats des Services d'entreprise.

    Information géographique

    Nous exerçons nos activités principalement au Canada et aux Etats-Unis
    mais aussi au Royaume-Uni, en Europe, dans les Caraibes et en Asie,
    régions qui sont regroupées sous le poste Autres pays. Nous répartissons
    nos résultats par région selon l'emplacement du groupe responsable de la
    gestion des actifs, des passifs, des revenus et des frais y afférents,
    sauf pour ce qui est de la dotation consolidée à la provision pour pertes
    sur créances, qui est répartie en fonction du pays où le risque ultime
    est assumé.

    Le tableau ci-dessous présente nos résultats et actifs moyens répartis
    par unité d'exploitation :

    (en millions de dollars canadiens)
    -------------------------------------------------------------------------
    Pour la
     période de trois                                                   Total
     mois terminée                 PE                      Services    (selon
     le 30 avril         PE    Etats-    Groupe            d'entre-       les
     2009 2)         Canada      Unis        GP    BMO MC  prise 1)     PCGR)
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net
     d'intérêts       829 $     233 $     156 $     504 $    (385)$   1 337 $
    Revenu autre que
     d'intérêts       463        59       291       308       197     1 318
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu total    1 292       292       447       812      (188)    2 655
    Dotation à la
     provision pour
     pertes sur
     créances          93        18         2        44       215       372
    Frais autres que
     d'intérêts       702       234       353       451       148     1 888
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu avant
     impôts et part
     des actionnaires
     sans contrôle
     dans des
     filiales         497        40        92       317      (551)      395
    Impôts sur les
     bénéfices        147        15        30        68      (242)       18
    Part des
     actionnaires
     sans contrôle
     dans des
     filiales           -         -         -         -        19        19
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net        350 $      25 $      62 $     249 $    (328)$     358 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Actif moyen   122 914 $  33 361 $  10 209 $ 280 583 $  13 543 $ 460 610 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Ecarts
     d'acquisition
     (au)             122 $   1 083 $     353 $     110 $       2 $   1 670 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Pour la
     période de trois                                                   Total
     mois terminée                 PE                      Services    (selon
     le 30 avril         PE    Etats-    Groupe            d'entre-       les
     2008 2)         Canada      Unis        GP    BMO MC  prise 1)     PCGR)
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net
     d'intérêts       766 $     172 $     165 $     241 $    (170)$   1 174 $
    Revenu autre
     que d'intérêts   432        85       345       451       133     1 446
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu total    1 198       257       510       692       (37)    2 620
    Dotation à la
     provision pour
     pertes sur
     créances          82        10         1        29        29       151
    Frais autres
     que d'intérêts   654       200       350       441        35     1 680
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu avant
     impôts et part
     des actionnaires
     sans contrôle
     dans des
     filiales         462        47       159       222      (101)      789
    Impôts sur les
     bénéfices        142        17        52        35      (118)      128
    Part des
     actionnaires
     sans contrôle
     dans des
     filiales           -         -         -         -        19        19
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net        320 $      30 $     107 $     187 $      (2)$     642 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Actif moyen   124 694 $  25 481 $   8 024 $ 231 812 $   4 058 $ 394 069 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Ecarts
     d'acquisition
     (au)             104 $     876 $     323 $      93 $       2 $   1 398 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Pour la
     période de six                                                     Total
     mois terminée                 PE                      Services    (selon
     le 30 avril         PE    Etats-    Groupe            d'entre-       les
     2009 2)         Canada      Unis        GP    BMO MC  prise 1)     PCGR)
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net
     d'intérêts     1 654 $     473 $     334 $   1 020 $    (813)$   2 668 $
    Revenu autre
     que d'intérêts   912       118       571       519       309     2 429
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu total    2 566       591       905     1 539      (504)    5 097
    Dotation à la
     provision pour
     pertes sur
     créances         188        36         3        86       487       800
    Frais autres
     que d'intérêts 1 417       465       728       924       195     3 729
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu avant
     impôts et part
     des action-
     naires sans
     contrôle dans
     des filiales     961        90       174       529    (1 186)      568
    Impôts sur les
     bénéfices        286        31        55       101      (526)      (53)
    Part des action-
     naires sans
     contrôle dans
     des filiales       -         -         -         -        38        38
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net        675 $      59 $     119 $     428 $    (698)$     583 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Actif moyen   124 106 $  33 560 $   9 662 $ 284 413 $  10 085 $ 461 826 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Ecarts
     d'acquisition
     (au)             122 $   1 083 $     353 $     110 $       2 $   1 670 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Pour la
     période de six                                                     Total
     mois terminée                 PE                      Services    (selon
     le 30 avril         PE    Etats-    Groupe            d'entre-       les
     2008 2)         Canada      Unis        GP    BMO MC  prise 1)     PCGR)
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net
     d'intérêts     1 539 $     339 $     320 $     551 $    (361)$   2 388 $
    Revenu autre
     que d'intérêts   850       133       709       414       152     2 258
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu total    2 389       472     1 029       965      (209)    4 646
    Dotation à la
     provision pour
     pertes sur
     créances         165        19         2        58       137       381
    Frais autres
     que d'intérêts 1 346       365       722       823        38     3 294
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu avant
     impôts et part
     des action-
     naires sans
     contrôle dans
     des filiales     878        88       305        84      (384)      971
    Impôts sur
     les bénéfices    267        32       102       (74)     (290)       37
    Part des action-
     naires sans
     contrôle dans
     des filiales       -         -         -         -        37        37
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net        611 $      56 $     203 $     158 $    (131)$     897 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Actif moyen   124 033 $  24 836 $   7 939 $ 232 408 $   3 483 $ 392 699 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Ecarts
     d'acquisition
     (au)             104 $     876 $     323 $      93 $       2 $   1 398 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
     1) Les Services d'entreprise comprennent l'unité Technologie et
        opérations.
     2) Les données des groupes d'exploitation sont présentées sur une base
        d'imposition comparable - voir la section Normes de présentation.
    Les données des périodes antérieures ont été retraitées afin de tenir
    compte des changements apportés, au cours de la période à l'étude, à la
    structure organisationnelle et au mode de présentation.

    Le tableau ci-dessous présente nos résultats et actifs moyens répartis
    par région :

    (en millions de dollars canadiens)
    -------------------------------------------------------------------------
    Pour la période
     de trois mois terminée                      Etats-     Autres
     le 30 avril 2009                 Canada       Unis       pays      Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net d'intérêts              818 $      425 $       94 $    1 337 $
    Revenu autre que d'intérêts      1 016        265         37      1 318
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu total                     1 834        690        131      2 655
    Dotation à la provision pour
     pertes sur créances               127        245          -        372
    Frais autres que d'intérêts      1 331        520         37      1 888
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu avant impôts et part
     des actionnaires sans contrôle
     dans des filiales                 376        (75)        94        395
    Impôts sur les bénéfices            36        (30)        12         18
    Part des actionnaires sans
     contrôle dans des filiales         14          5          -         19
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net                         326 $      (50)$       82 $      358 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Actif moyen                    270 456 $  158 681 $   31 473 $  460 610 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Ecarts d'acquisition (au)          441 $    1 206 $       23 $    1 670 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Pour la période
     de trois mois terminée                      Etats-     Autres
     le 30 avril 2008                 Canada       Unis       pays      Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net d'intérêts              851 $      247 $       76 $    1 174 $
    Revenu autre que d'intérêts      1 155        287          4      1 446
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu total                     2 006        534         80      2 620
    Dotation à la provision pour
     pertes sur créances                79         73         (1)       151
    Frais autres que d'intérêts      1 240        397         43      1 680
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu avant impôts et part
     des actionnaires sans contrôle
     dans des filiales                 687         64         38        789
    Impôts sur les bénéfices           135          1         (8)       128
    Part des actionnaires sans
     contrôle dans des filiales         15          4          -         19
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net                         537 $       59 $       46 $      642 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Actif moyen                    233 857 $  128 427 $   31 785 $  394 069 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Ecarts d'acquisition (au)          421 $      970 $        7 $    1 398 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Pour la période
     de six mois terminée                        Etats-     Autres
     le 30 avril 2009                 Canada       Unis       pays      Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net d'intérêts            1 617 $      850 $      201 $    2 668 $
    Revenu autre que d'intérêts      1 812        632        (15)     2 429
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu total                     3 429      1 482        186      5 097
    Dotation à la provision pour
     pertes sur créances               238        562          -        800
    Frais autres que d'intérêts      2 616      1 033         80      3 729
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu avant impôts et part
     des actionnaires sans contrôle
     dans des filiales                 575       (113)       106        568
    Impôts sur les bénéfices            39        (86)        (6)       (53)
    Part des actionnaires sans
     contrôle dans des filiales         27         11          -         38
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net                         509 $      (38)$      112 $      583 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Actif moyen                    272 241 $  159 077 $   30 508 $  461 826 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Ecarts d'acquisition (au)          441 $    1 206 $       23 $    1 670 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Pour la période
     de six mois terminée                        Etats-     Autres
     le 30 avril 2008                 Canada       Unis       pays      Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net d'intérêts            1 758 $      460 $      170 $    2 388 $
    Revenu autre que d'intérêts      1 746        576        (64)     2 258
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu total                     3 504      1 036        106      4 646
    Dotation à la provision pour
     pertes sur créances               153        221          7        381
    Frais autres que d'intérêts      2 391        811         92      3 294
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu avant impôts et part
     des actionnaires sans contrôle
     dans des filiales                 960          4          7        971
    Impôts sur les bénéfices           143        (47)       (59)        37
    Part des actionnaires sans
     contrôle dans des filiales         28          9          -         37
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net                         789 $       42 $       66 $      897 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Actif moyen                    235 054 $  125 475 $   32 170 $  392 699 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Ecarts d'acquisition (au)          421 $      970 $        7 $    1 398 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Les données des périodes antérieures ont été retraitées afin de tenir
    compte des changements apportés, au cours de la période à l'étude, à la
    structure organisationnelle et au mode de présentation.
    





Renseignements :

Renseignements: Relations avec les médias: Ralph Marranca, Toronto,
ralph.marranca@bmo.com, (416) 867-3996; Ronald Monet, Montréal,
ronald.monet@bmo.com, (514) 877-1873; Relations avec les investisseurs: Viki
Lazaris, première vice-présidente, viki.lazaris@bmo.com, (416) 867-6656;
Steven Bonin, directeur général, steven.bonin@bmo.com, (416) 867-5452; Andrew
Chin, directeur principal, andrew.chin@bmo.com, (416) 867-7019; Chef des
finances: Russel Robertson, chef des finances intérimaire,
russ.robertson@bmo.com, (416) 867-7360; Secrétariat général: Blair Morrison,
vice-président et secrétaire général, corp.secretary@bmo.com, (416) 867-6785

Profil de l'entreprise

BMO Groupe financier

Renseignements sur cet organisme

BMO BANQUE DE MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.