Bioniche obtient 10 M$ du gouvernement provincial pour augmenter sa production de vaccins en Ontario



    - Le financement s'inscrit dans la Stratégie d'investissement dans le
    secteur de fabrication de pointe -

    BELLEVILLE, ON, le 18 déc. /CNW/ - Bioniche Life Sciences Inc. (BNC à la
Bourse de Toronto), société biopharmaceutique canadienne de recherche axée sur
la technologie, a annoncé aujourd'hui l'obtention de 10 M$ du gouvernement de
l'Ontario pour soutenir l'optimisation de ses activités de production de
vaccins à son installation de Belleville, en Ontario. Le prêt remboursable de
10 M$ a été consenti dans le cadre de la Stratégie d'investissement dans le
secteur de fabrication de pointe (SISFP) du ministère du Développement
économique et du Commerce (MDEC). La ministre du Développement économique et
du Commerce, Sandra Pupatello, a annoncé la nouvelle ce matin au siège social
de Bioniche à Belleville, en compagnie de la ministre ontarienne de
l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales, Leona Dombrowsky.
    "Grâce au soutien de notre programme SISFP, Bioniche deviendra la
première société en Ontario à développer un savoir-faire axé sur l'innovation
en matière de vaccins pour animaux", a souligné la ministre Pupatello. "Les
investissements du gouvernement McGuinty dans ce type de fabrication de pointe
dans des secteurs clés visent à stimuler l'investissement et à créer des
emplois rémunérateurs pour les Ontariens; d'ailleurs, 73 postes sont prévus
ici même dans les installations de Bioniche."
    La ministre Dombrowsky a ajouté : "Notre gouvernement contribue à faire
de l'Ontario un chef de file en matière de technologie et de savoir-faire axés
sur la santé animale et la salubrité alimentaire. Cette aide financière est
une excellente nouvelle pour la population de Belleville et pour le secteur
agroalimentaire de notre province."
    Bioniche a mis au point le premier et unique vaccin bovin au monde
pouvant être administré sur place et visant à réduire la quantité de E. coli
O157:H7 excrétée par le bétail. Il s'agira du premier produit fabriqué dans
les installations de production optimisées de Belleville. Le vaccin est unique
en ce qu'il contribue à réduire l'excrétion d'un micro-organisme qui, tout en
étant potentiellement mortel chez l'humain, n'entraîne aucune maladie chez les
bovins. La société a obtenu, en décembre dernier, l'approbation de distribuer
son vaccin conformément à la réglementation de l'Agence canadienne
d'inspection des aliments (ACIA) relative au Permis de dissémination de
produits biologiques vétérinaires.
    La société a l'intention, au cours des deux prochaines années,
d'augmenter sa capacité de fabrication de vaccins à son installation de
Belleville, faisant passer sa production du vaccin contre E. coli O157:H7 à 40
millions de doses. Cette optimisation devrait coûter quelque 25 M$ et fait
partie d'un projet à long terme de 100 M$ d'aménagement d'un centre de
fabrication de vaccins axés sur la santé animale et la salubrité alimentaire.
Le financement du reste des 25 M$ nécessaires à l'exécution de la première
phase d'accroissement de la production est en voie d'être mis au point avec
d'autres sources. Des précisions à ce sujet suivront en temps opportun.
    "Ces fonds du gouvernement provincial représentent la pierre angulaire du
financement dont nous avons besoin pour concrétiser notre projet d'aménagement
d'un centre de fabrication de vaccins de pointe où nous produirons non
seulement notre vaccin bovin contre E. coli O157:H7, mais également d'autres
vaccins pour réduire les risques de transmission de maladies d'origine animale
à l'humain", a expliqué Graeme McRae, président et chef de la direction de
Bioniche Life Sciences Inc. "Le MDEC a, par le truchement de la SISFP,
fortement appuyé notre offensive contre ces graves menaces pour la santé
humaine qui sont responsables de maladies et de décès de milliers de personnes
chaque année."
    Près de 100 000 cas d'infection humaine par la bactérie E. coli O157:H7
sont signalés chaque année en Amérique du Nord. Selon les rapports médicaux,
de 2 % à 7 % des personnes infectées développent le syndrome hémolytique et
urémique (SHU), maladie caractérisée par une insuffisance rénale. Toutefois,
lors d'éclosions récentes, le pourcentage de cas de SHU a grimpé jusqu'à 16 %.
Environ cinq pour cent des patients atteints du SHU en meurent, dont beaucoup
d'enfants et de personnes âgées, chez qui les reins sont plus vulnérables. Les
personnes qui survivent au syndrome risquent de souffrir d'une dysfonction
rénale ou autre à long terme.
    Dans les annales canadiennes, le pire cas de contamination d'eau par la
bactérie E. coli O157:H7 est survenu en mai 2000, à Walkerton, en Ontario
(population : 5 000). Walkerton est situé à quelque 145 km à l'ouest de
Toronto. A la suite de violents orages et d'inondations, les eaux de
ruissellement d'exploitations agricoles contaminées à la bactérie E. coli ont
pénétré dans le système municipal d'approvisionnement en eau; or, devait-on
apprendre plus tard, les systèmes et processus de purification du système ne
fonctionnaient pas adéquatement. Sept personnes sont décédées des suites
directes de E. coli, 14 personnes âgées sont mortes à la suite de
complications liées à E. coli, et au moins 2 300 personnes (plus de 40 % de la
population de l'époque) sont tombées malades. Une des fermes où des bovins ont
été reliés à la contamination appartient au Dr David Biesenthal, vétérinaire
qui adhérait déjà aux pratiques exemplaires en matière de gestion du bétail
connues à l'époque. Le Dr Biesenthal est l'un des premiers à avoir adhéré à un
programme de vaccination reposant sur le vaccin bovin contre E. coli O157:H7
de Bioniche.
    "J'estime qu'il s'agit là d'un mécanisme de défense de plus permettant de
réduire les risques de contamination de l'environnement par la bactérie E.
coli O157:H7", a dit le Dr Biesenthal. "Il aide les milieux agricoles à faire
preuve de la diligence requise. Je félicite Bioniche et le gouvernement de
l'Ontario pour leur vision."
    En vertu des modalités du prêt, la société recevra un remboursement
de 50 % de ses frais admissibles jusqu'à hauteur de 10 M$. Le prêt est
conditionnel à l'obtention de certaines autres sources de financement qui font
actuellement l'objet de négociations.

    La Stratégie d'investissement dans le secteur de fabrication de pointe
    (SISFP)

    La SISFP est une stratégie d'une valeur de 500 M$ prévoyant l'octroi de
prêts remboursables sans intérêt, d'une durée maximale de cinq ans, dans le
but de soutenir les investissements dans les technologies et l'innovation. Les
projets novateurs découlant de cette stratégie généreront plus de 720 M$ en
nouveaux investissements et appuieront la création ou le maintien de plus
de 3 500 emplois rémunérateurs en Ontario.

    Le vaccin bovin contre E. coli O157:H7

    Ce vaccin a obtenu une reconnaissance internationale en septembre 2007
avec le prix "Animal Pharm Industry Excellence" à titre de meilleur nouveau
produit vétérinaire pour le bétail. Il a été mis au point par une alliance
stratégique formée en 2000 entre l'Université de la Colombie-Britannique,
l'Alberta Research Council (ARC), la Vaccine and Infectious Disease
Organization (VIDO) de l'Université de la Saskatchewan et Bioniche, qui
détient les droits de commercialisation mondiale du vaccin. Le vaccin empêche
la bactérie E. coli O157:H7 de se fixer aux intestins, réduisant sa
prolifération à l'intérieur de l'animal et, ainsi, la quantité de bactéries
dispersées dans l'environnement avec le fumier. Au cours des cinq dernières
années, on a vacciné plus de 30 000 bovins dans le cadre de tests cliniques.
L'utilisation commerciale du vaccin a commencé en septembre 2007, les
vétérinaires pouvant l'obtenir en soumettant des demandes de permis à l'ACIA
et à Bioniche.

    Bioniche Life Sciences Inc.

    Bioniche Life Sciences Inc. est une société biopharmaceutique canadienne
de recherche axée sur la technologie qui découvre, met au point, fabrique et
commercialise des produits exclusifs destinés au marché mondial de la santé
humaine et animale. La société entièrement intégrée emploie environ 200
personnes qualifiées évoluant au sein de trois divisions : santé humaine,
santé animale et salubrité des aliments. Le principal objectif de la société
est la mise au point de traitements anticancéreux exclusifs dont le
financement est assuré par la commercialisation des produits de santé animale
et humaine. Bioniche a été nommée l'une des 10 plus importantes entreprises
des sciences de la vie au Canada en 2008. Pour obtenir de plus amples
renseignements, veuillez consulter le site www.Bioniche.com.

    Hormis les renseignements de nature historique, le présent communiqué
peut contenir des énoncés prospectifs qui reflètent les attentes actuelles de
la société par rapport aux événements futurs. Ces énoncés prospectifs sont
assujettis à divers facteurs de risque et d'incertitude, notamment l'évolution
de la conjoncture commerciale, la conclusion fructueuse des études cliniques
en temps opportun, la création d'alliances commerciales, l'incidence des
produits et des prix de la concurrence, la mise au point de nouveaux produits,
le processus d'autorisation réglementaire et d'autres risques décrits
périodiquement dans les rapports trimestriels et annuels de la société.





Renseignements :

Renseignements: Jennifer Shea, directrice des communications
d'entreprise et des relations avec les investisseurs, Bioniche Life Sciences
Inc., Téléphone: (613) 966-8058, Cell.: (613) 391-2097,
Jennifer.Shea@Bioniche.com

Profil de l'entreprise

Telesta Therapeutics Inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.