Bioniche fait une présentation devant le sous-comité sur la salubrité des aliments de la Chambre des communes



    
    - La société demande l'approbation de programmes visant à réduire le
    risque de contamination des aliments et de l'eau par E. coli O157 -
    

    BELLEVILLE, ON, le 28 mai /CNW/ - Bioniche Life Sciences Inc. (BNC à la
Bourse de Toronto), société biopharmaceutique canadienne de recherche axée sur
la technologie, a annoncé aujourd'hui avoir fait une présentation hier devant
le sous-comité sur la salubrité des aliments de la Chambre des communes.
C'était une occasion pour la société de mieux faire connaître son intervention
à la ferme avant l'abattage pour réduire la prévalence de la bactérie mortelle
E. coli O157 et de rechercher un appui additionnel pour ses programmes de
vaccination.
    "Bioniche a proposé la mise en oeuvre d'un programme du gouvernement du
Canada préconisant l'adoption de notre vaccin bovin contre E. coli O157, le
seul vaccin de ce type enregistré dans le monde", a déclaré Rick Culbert,
président de Bioniche Food Safety. "Une telle initiative placerait le Canada
au rang de chef de file en matière de salubrité alimentaire, préserverait la
confiance des consommateurs dans les produits agricoles canadiens et serait
bénéfique pour la santé publique."
    Le sous-comité sur la salubrité des aliments de la Chambre des communes a
été mis sur pied à la suite de l'éclosion de listériose survenue au Canada
l'année dernière. Comme pour la listériose, l'infection par E. coli O157 peut
s'avérer mortelle pour les humains. On estime que 100 000 cas d'infection
humaine à E. coli O157:H7 sont signalés chaque année en Amérique du Nord. De 2
% à 7 % des personnes infectées développent le syndrome hémolytique et
urémique (SHU), maladie caractérisée par une insuffisance rénale (lors de
récentes éclosions, cette proportion a grimpé jusqu'à 16 %). Cinq pour cent
des patients atteints du syndrome hémolytique et urémique en meurent; parmi
eux, beaucoup d'enfants et de personnes âgées, chez qui les reins sont plus
vulnérables aux lésions.
    Les bovins sont les principaux porteurs de E. coli O157, mais le
micro-organisme qui rend les humains malades, n'a pas le même effet sur ces
animaux. Les humains peuvent être infectés après avoir été en contact avec de
l'eau ou des aliments contaminés. Il a été démontré dans le cadre d'études sur
le terrain que le vaccin contre E. coli de Bioniche - qui sera commercialisé
sous la marque Econiche - réduit la colonisation de O157 chez les vaches ainsi
que la quantité de bactéries excrétées dans le fumier, ce qui diminue donc le
nombre de bactéries auxquelles les humains risquent d'être exposés.
    Les interventions à la ferme, telles que la vaccination du bétail avec
Econiche, visant à réduire l'excrétion d'E. coli O157 par le bétail peuvent
réduire la contamination des aliments et de l'eau et ainsi les conséquences de
l'infection humaine par cette bactérie mortelle. Des essais cliniques réalisés
avec Econiche ont révélé une réduction importante de la quantité d'E. coli
excrétée dans le fumier des vaches vaccinées.
    Bioniche estime que la plupart des éleveurs de bovins du Canada sont
désireux d'administrer le vaccin, mais ne peuvent se le permettre sans une
hausse compensatoire de leur revenu. En même temps, les producteurs de viande
bovine estiment que les dépenses engagées pour vacciner leur troupeau contre
E. coli O157 ne leur rapportent aucun avantage direct ou immédiat. Bioniche
s'efforce d'obtenir l'appui du gouvernement sous la forme d'un financement
initial pour encourager l'adoption de la vaccination, considérant que E. coli
O157 constitue un risque grave pour la santé humaine.
    Econiche est fabriqué dans les installations de production de Bioniche à
Belleville, en Ontario. Des travaux d'agrandissement d'une valeur de 25 M$
sont en cours dans ces installations et ont reçu le soutien du gouvernement de
l'Ontario et du gouvernement fédéral. L'approvisionnement en vaccins sera
limité pendant ces travaux.

    Econiche

    En septembre 2007, Econiche a obtenu une reconnaissance internationale
avec le prix "Animal Pharm Industry Excellence" à titre de meilleur nouveau
produit vétérinaire pour le bétail. Il a été mis au point dans le cadre d'une
alliance stratégique formée en 2000 entre l'Université de la
Colombie-Britannique, l'Alberta Research Council (ARC), la Vaccine and
Infectious Disease Organization (VIDO) de l'Université de la Saskatchewan et
Bioniche, qui détient les droits de commercialisation mondiale du vaccin. Le
vaccin empêche la bactérie E. coli O157 de se fixer aux intestins des bovins,
réduisant sa prolifération dans l'animal et ainsi la quantité de bactéries
dispersées dans l'environnement avec le fumier. Au cours des six dernières
années, plus de 30 000 bovins ont été vaccinés dans le cadre de tests
cliniques.
    Plusieurs articles sur Econiche ont été publiés dans des revues révisées
par des pairs. Deux articles ont été publiés en novembre 2007 dans le Journal
of Food Protection. Ils étaient liés à des études de provocation sur le
terrain réalisées à l'University of Nebraska-Lincoln et menées chez près de
900 animaux en 2002 et en 2003. Parmi les conclusions des chercheurs David
Smith et Rod Moxley et al : Le fait de vacciner la majorité des bovins d'un
enclos a un effet immunoprotecteur considérable sur les bovins non vaccinés du
même enclos, phénomène qui se nomme "immunité collective". Un autre article a
été publié dans le numéro 5 du volume 5 de 2008 de Foodborne Pathogens and
Disease. Il décrit les résultats d'un essai clinique du vaccin sur des bovins
à l'engraissement, lequel visait à vérifier l'efficacité d'un programme de
vaccination à deux doses du vaccin Econiche contre les protéines de type III
secrétées par Escherichia coli O157:H7 entéhémorragique sur la probabilité de
détecter le micro-organisme sur des dispositifs d'échantillonnage dans
l'environnement des animaux. Un quatrième article est paru dans le numéro 2 du
volume 6 du Journal of Food Protection (mars 2009) résumant les résultats
d'une vaste étude avec Econiche menée dans des parcs d'engraissement. Les
conclusions des chercheurs David R. Smith, Rodney A. Moxley et al indiquent
qu'un programme de vaccination à deux doses réduit la probabilité de
colonisation par E. coli O157:H7 de la muqueuse du rectum terminal des bovins
à l'engraissement, au moment de l'abattage. Dans cette étude, les bovins
vaccinés étaient moins susceptibles d'être colonisés par E. coli O157:H7 que
les bovins non vaccinés, et ce, dans une proportion de 92 %. Il s'agissait de
la deuxième étude publiée démontrant que le vaccin de Bioniche est efficace à
plus de 90 % contre la colonisation par E.Coli.

    Bioniche Life Sciences Inc.

    Bioniche Life Sciences Inc. est une société biopharmaceutique canadienne
de recherche axée sur la technologie qui découvre, met au point, fabrique et
commercialise des produits exclusifs destinés au marché mondial de la santé
humaine et animale. La société entièrement intégrée emploie environ 200
personnes qualifiées évoluant au sein de trois divisions : santé humaine,
santé animale et salubrité des aliments. Le principal objectif de la société
est la mise au point de traitements anticancéreux exclusifs dont le
financement est assuré par la commercialisation des produits de santé animale
et humaine. Bioniche a été classée parmi les 50 Employeurs de choix au Canada,
petites et moyennes entreprises, pour 2009. Pour plus de détails, veuillez
consulter le site www.Bioniche.com.

    Hormis les renseignements de nature historique, le présent communiqué
peut contenir des énoncés prospectifs qui reflètent les attentes actuelles de
la société par rapport aux événements futurs. Ces énoncés prospectifs sont
assujettis à divers facteurs de risque et d'incertitude, notamment l'évolution
de la conjoncture commerciale, la conclusion fructueuse des études cliniques
en temps opportun, la création d'alliances commerciales, l'incidence des
produits et des prix de la concurrence, la mise au point de nouveaux produits,
le processus d'autorisation réglementaire et d'autres risques décrits
périodiquement dans les rapports trimestriels et annuels de la société.

    %SEDAR: 00013159EF c8316




Renseignements :

Renseignements: Jennifer Shea, vice-présidente, Communications,
relations avec les investisseurs et le gouvernement, Bioniche Life Sciences
Inc., Tél.: (613) 966-8058, Cell.: (613) 391-2097, Jennifer.Shea@Bioniche.com

Profil de l'entreprise

Telesta Therapeutics Inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.