Bilan sommaire de la fête nationale 2007 au Québec - Des budgets gelés et un peu de mauvais temps : le MNQ lance un cri d'alarme



    MONTREAL, le 25 juin /CNW Telbec/ - Rappelant qu'il vient de coordonner
la Fête nationale avec un budget amputé et gelé pour la quatrième année
consécutive, le Mouvement national des Québécoises et Québécois (MNQ) estime
qu'il ne pourra bientôt plus offrir un événement d'aussi grande qualité à la
population si le gouvernement ne lui donne pas rapidement davantage de moyens
et de soutien. Il lance aujourd'hui, via sa présidente, Mme Chantale Trottier,
un véritable cri d'alarme.
    Soulignant que le mauvais temps a sévi dans plusieurs régions le 23 juin
en soirée, plus particulièrement dans l'Est du Québec, et que les basses
températures ont affecté à la baisse l'assistance dans certains cas, le MNQ
craint que de nombreuses organisations fassent difficilement leurs frais ou
n'aient aucun surplus à injecter dans la prochaine édition de la Fête
nationale.
    "Déjà affectée par les importantes compressions de 2004, la Fête
nationale vit des années difficiles, malgré son succès grandissant, indéniable
et l'attachement profond qui unit l'événement à la population", a fait
remarquer Mme Trottier. "Les bénévoles sont à bout de souffle et c'est
compréhensible. A l'impossible nul n'est tenu !", a-t-elle ironisé.
    Le MNQ annonce qu'il s'apprête à entamer avec le gouvernement du Québec
des discussions au sujet du renouvellement de son protocole. Après avoir agi
sous des ententes de différentes durées depuis 1984, dont une de cinq ans
entre 2001 et 2006, le MNQ a obtenu pour 2007 un protocole valable douze mois
seulement, signé au terme de plus de six mois de discussions. Il invite le
gouvernement à signer une entente d'au moins trois ans et d'y prévoir des
sommes qui permettraient, dans un premier temps, d'annuler l'effet des
compressions de 2004 et, par la suite, de palier à différents manques. Le
budget de la Fête nationale géré par le MNQ est de 3,025 millions $; il était
prévu dans le protocole signé en 2001 qu'il soit supérieur de 625 000 $ pour
2006, soit à 3,650 millions $.
    A titre d'exemple, le Mouvement s'inquiète de la précarité de l'événement
des plaines d'Abraham, dont le financement est historiquement moindre que
celui présenté au parc Maisonneuve, surtout quand sont prises en considération
les exigences de sécurité plus grandes, notamment à l'égard de la durée du
spectacle et de l'occupation de la place d'Youville qui ont été rendues
nécessaires après l'émeute de 1996. Il n'y a par ailleurs pas un sou de plus
au budget de 2008, alors qu'on voudrait célébrer de façon exceptionnelle la
Fête nationale quelques jours avant le 400e anniversaire de Québec. La Société
du 400e anniversaire a renvoyé la balle au gouvernement, lequel demande à son
tour à la Société de trouver des fonds.
    Les quelque 750 fêtes locales et de quartier doivent actuellement se
partager un budget d'environ 800 000 $. Avec une subvention moyenne d'à peine
plus de 1000 $ par événement venant du MNQ, les comités sont condamnés à se
tourner vers leurs municipalités, des députés, des commanditaires et à
compter, bien malgré eux, sur l'apport de revenus provenant de la vente de
matériel de fierté, de rafraîchissements et de bière.

    Les grands spectacles de Québec et de Gatineau

    Malgré qu'il ait légèrement plu en début de soirée sur les plaines
d'Abraham et que le mercure oscillait autour de 12 degrés Celsius, plus de
250 000 personnes ont assisté au grand spectacle. Animé par France D'Amour, il
mettait en vedette Kain, Nicola Ciccone, Xavier Caféine, Ricky Paquette,
Martin Deschamps, Laurence Jalbert, Luc Picard, Lynda Thalie,
Plume Latraverse, Florent Vollant, Jenny Rock et Joel Denis. A Gatineau, plus
de 25 000 personnes se sont massées près de la polyvalente Le Carrefour, pour
voir Les Respectables, Karkwa, Damien Robitaille et La Tuque bleue. C'est par
un temps parfait que s'est déroulé la Grande tablée Desjardins sur les plaines
d'Abraham, le 24 en après-midi, alors que plus de 20 000 se sont rassemblées
dans le cadre d'activités à caractère familial.
    La présidente du MNQ a profité de l'occasion pour saluer le travail
accompli par le Comité de la Fête nationale à Montréal, lequel a piloté le
grand spectacle du parc Maisonneuve et le défilé populaire qui a effectué un
retour réussi sur la rue Sherbrooke et à la télévision !

    Les événements régionaux :

    Le mauvais temps qui a prévalu sur plusieurs régions du Québec a fait la
vie dure aux organisateurs et aux spectateurs. Ainsi, toutes les activités ont
dû être annulées à Rimouski et celles de Rivière-du-Loup ont connu une baisse
significative d'assistance par rapport à 2006. A Sherbrooke, par 9 degrés
Celsius en soirée, le 23, le site n'a accueilli qu'environ 2 500 personnes.
Heureusement, les organisateurs ont pu compter sur la prestation d'Yves
Lambert, le 24, pour faire le plein de spectateurs. A Baie-Comeau, le site a
été si détrempé le 23 que les activités du 24 ont dû être annulées.
    Parmi les 21 événements régionaux, la palme de la plus grande
participation populaire revient cette année à Repentigny. Plus de
100 000 personnes sont allés voir les Cowboys Fringants. On note des hausses
d'assistance aux événements régionaux de Lanaudière, du Centre-du-Québec, du
Suroît, des Hautes-Rivières, de la Mauricie et de l'Abitibi-Témiscamingue. Au
total, quelque 300 000 personnes ont assisté aux événements régionaux.

    Voici les estimations de foule qui ont été fournies par les organisateurs
de spectacles à travers le Québec :

    Rimouski - annulé
    Rivière-du-Loup - 3 000
    Alma - 4 000
    Trois-Rivières - 15 000
    Sherbrooke - 12 000
    La Sarre - 12 000
    Baie-Comeau - 2 000
    Paspébiac - 2 500
    Sainte-Côme-Linière - 9 000 le 23 et 7 000 le 24
    Thetford Mines - 10 000
    Repentigny - 100 000
    Saint-Jérôme - 25 000
    Sainte-Agathe-des-Monts - 8 000
    Longueuil - 20 000 sans compter le 24
    Saint-Jean-sur-Richelieu - 10 000 le 23 et10 000 le 24
    Salaberry-de-Valleyfield - 6 000 le 23 et 15 000 le 24
    Mercier - 12 000 le 23 et 8 000 le 24
    Sorel-Tracy - 10 000
    Victoriaville - 15 000
    Drummondville - 8 000

    Fêtes locales et de quartier

    Encore cette année, la popularité des fêtes locales et de quartier a été
confirmée. Partout au Québec, plus de 750 activités ont eu lieu, rassemblant
jeunes et moins jeunes, de même que beaucoup de familles.
    Sans même compter tous ceux et celles qui ont assisté à la Fête par la
voie du petit écran, c'est plus de 2 millions de Québécoises et Québécois qui
ont activement fêté.

    "A nous, le monde !"

    Rappelons que c'est sur le thème "A nous, le monde !" que se sont tenues
cette année les festivités de la Fête nationale. L'édition 2007 a donc été une
occasion de saluer les succès québécois sur la scène internationale. De la
culture au monde des affaires, en passant par le sport, la diplomatie, les
oeuvres humanitaires et la science, entre autres, les exemples de "succès sans
frontières" n'ont jamais été aussi éclatants et inspirants pour le Québec
entier.
    La présidente a mentionné à quel point ce thème a été porteur et apprécié
des Québécoises et Québécois. A plusieurs endroits, la thématique a été
exploitée de façon originale dans le cadre des événements. Expositions de
photos du temps de l'Expo 67, quiz et rallyes portant sur l'époque, concours
de châteaux de sable représentant des pavillons de Terre des hommes,
pot-pourri yé-yé ont entre autres été organisés.
    Le MNQ tient à remercier les quelque 20 000 bénévoles qui ont pris part à
l'organisation de la Fête nationale, à souligner la contribution du
gouvernement du Québec et la précieuse collaboration de ses Sociétés
affiliées.

    Fondé en 1947, le Mouvement national des Québécoises et Québécois (MNQ)
regroupe aujourd'hui dix-neuf Sociétés nationales et des Sociétés
Saint-Jean-Baptiste réparties sur tout le territoire du Québec et comptant, au
total, quelque 110 000 membres. Le MNQ coordonne la mise en oeuvre de la Fête
nationale au nom du Gouvernement du Québec depuis 1984. Quant à la SSJB de
Montréal, affiliée au MNQ, son Comité de la Fête nationale est mandaté
directement par le Gouvernement du Québec pour réaliser les événements
nationaux que sont le spectacle au parc Maisonneuve et le défilé.




Renseignements :

Renseignements: Brigitte Chabot, Brigitte Chabot Communications, (514)
861-7870; Source: Martin Roy, Responsable de la Fête nationale et des
communications, Mouvement national des Québécoises et Québécois, (514)
527-9891, mroy@mnq.qc.ca, www.mnq.qc.ca

Profil de l'entreprise

Mouvement national des Québécoises et Québécois

Renseignements sur cet organisme

Fête nationale du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.