Bilan essence CAA-Québec 2008: les marges explosent à Montréal



    QUEBEC, le 12 févr. /CNW Telbec/ - En 2008, alors que la marge au détail
moyenne prélevée par les stations-service dans la région de Québec pour chaque
litre d'essence vendu était semblable à celle de 2007, celle prélevée auprès
des Montréalais a explosé de 43 % par rapport à l'année précédente. En effet,
de 3,3 cents/litre en 2007, elle s'est plutôt établie à 5,8 cents/litre en
2008, dépassant ainsi la moyenne provinciale de 5,7 cents/litre calculée par
la Régie de l'énergie.
    S'il est certes normal que la marge au détail varie d'une région à
l'autre, car la vente au détail de l'essence obéit entre autres à des
dynamiques locales différentes, la situation qui a prévalu l'an dernier à
Montréal défie la logique des lois du marché. En principe, là où l'on observe
les plus hauts volumes de vente, cette marge devrait être moindre. "Il est
assurément difficile de comprendre pourquoi d'une année à l'autre les
détaillants ont augmenté leur marge à Montréal alors que d'autres régions du
Québec, notamment les Laurentides et Lanaudière, qui regroupent pourtant des
marchés beaucoup moins importants, sont en mesure de conserver des marges
moyennes sous les 4 cents par litre", déplore Sophie Gagnon, directrice
principale des relations publiques et gouvernementales de CAA-Québec.
    CAA-Québec s'explique donc mal ce changement de situation à Montréal et
souhaite toujours travailler avec les autorités gouvernementales à trouver des
solutions afin de procurer aux automobilistes un prix qui reflète plus
fidèlement les fluctuations des indicateurs pétroliers (pétrole brut et
essence raffinée). De leur côté, même si les automobilistes de la région de
Québec n'ont pas subi une hausse significative de la marge au détail, il n'en
demeure pas moins que celle-ci se situe à 6,7 cents/litre, soit 1 cent/litre
plus élevée que la moyenne provinciale.

    Prix réaliste versus prix à la pompe

    A Montréal, le prix à la pompe de l'essence ordinaire a été plus élevé
que le prix réaliste calculé par CAA-Québec pour son microsite Info Essence
(www.caaquebec.com/infoessence/fr/default.asp) 142 jours ouvrables sur 249,
une augmentation de 21 jours par rapport à 2007. A Québec, il en a été ainsi
128,5 jours, une baisse dans ce cas-ci par rapport aux 144 jours de l'année
précédente. A Sherbrooke, le prix à la pompe a excédé le prix réaliste pendant
170 jours.

    Des hauts et des bas...

    Les prix les plus bas observés ont été respectivement de 70,9 cents à
Montréal, 78,4 cents à Québec et 77,4 cents à Sherbrooke, tous en décembre. On
était loin des maximums observés à la mi-juin : 151,4 cents à Montréal et
Québec. A Sherbrooke, le plafond a été de 145,4 cents (de la mi-juin à la
mi-juillet ainsi qu'à la mi-septembre).

    Prix à la hausse la veille de congés ou de week-ends? Encore un mythe...

    Sur 50 semaines, le prix de l'essence ordinaire a augmenté 11 fois le
vendredi à Montréal, contre 1 à Québec et 4 à Sherbrooke. Sur les 8 longues
fins de semaine de 2008, Montréal a connu 4 annonces de hausses la veille du
congé et 4 baisses; Québec, 3 baisses, 1 hausse et 4 périodes de stabilité; et
Sherbrooke, 3 baisses et 5 périodes de stabilité.

    Et le prix à la rampe de chargement?

    Le prix à la rampe de chargement de Montréal s'est établi en moyenne à
74,39 cents par litre, contre 74,5 cents à Toronto. L'écart de 1 cents qui
prévalait et qui favorisait Montréal il y a un an a fondu et s'est donc
amenuisé à 0,11 cents. Difficile de ne pas faire une fois de plus un lien avec
la redevance verte maintenant exigée du gouvernement du Québec et appliquée
depuis 2007.

    Une marge de raffinage à la baisse

    Si la marge moyenne a baissé de 5,6 cents par litre par rapport à 2007,
passant de 13,8 cents qu'elle était à 8,2 cents, elle a connu elle aussi des
soubresauts surprenants. Elle a par exemple grimpé à 32 cents le 16 septembre
et plongé à... -2 cents le 5 novembre.

    Et les automobilistes? Frustrés!

    "Qu'on se le tienne pour dit, conclut Mme Gagnon, ce n'est pas parce que
les prix sont stables que les automobilistes paient nécessairement le juste
prix. Nous invitons en effet les gens à consulter régulièrement notre site
Info Essence, d'où il leur est possible de mieux juger du prix ayant cours
dans leur région. A Québec, par exemple, les prix ont notamment été stables du
29 février au 16 avril, mais comme à ce moment la marge au détail était de
10,3 cents, la situation n'était pas à leur avantage." En mettant à jour
quotidiennement son prix réaliste, CAA-Québec a souvent l'occasion de
constater que les automobilistes ont de bonnes raisons d'être frustrés.
Certains mouvements brusques du prix à la pompe ont lieu au moment où tous les
indicateurs que l'organisation suit rigoureusement sont stables.

    Rappelons que CAA-Québec, organisme à but non lucratif fondé en 1904,
offre à ses quelque 950 000 membres des services, privilèges et avantages dans
les domaines de l'automobile, du voyage, de l'habitation et des services
financiers.




Renseignements :

Renseignements: Philippe St-Pierre, (418) 624-2424, poste 2418,
pstpierre@caaquebec.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.