Bilan du ministre Robert Poëti

QUÉBEC, le 24 avril 2015 /CNW Telbec/ - Le 23 avril 2015 marquait le premier anniversaire du mandat du ministre des Transports et ministre responsable de région de Montréal, M. Robert Poëti. À cette occasion, il dresse un bilan positif de ses réalisations. « J'ai pris mes responsabilités afin d'offrir à la population québécoise un réseau routier fiable et des services de transport qui répondent à ses attentes tout en travaillant conjointement avec plusieurs partenaires dans le but de stimuler et relancer le développement économique, social et culturel de la région métropolitaine », a déclaré le ministre.

Des investissements responsables dans les infrastructures routières partout au Québec
« Depuis mon arrivée en poste, j'ai présenté aux Québécois deux programmations des travaux routiers composées d'investissements majeurs qui avaient comme objectif principal le maintien de nos actifs routiers. J'ai également eu le plaisir de lancer de grands projets, tels que l'élargissement de l'autoroute Henri-IV à Québec, l'inauguration du nouveau tronçon de l'autoroute 5 en Outaouais et celle de deux segments l'autoroute 35 en Montérégie. Dans la même veine, les prolongements des autoroutes 73, en Beauce, et 410, en Estrie, se poursuivent et sont en voie de se terminer », a affirmé M. Poëti.

De la même façon, le projet de covoiturage sur l'autoroute Robert-Bourassa, à Québec, est en cours depuis septembre 2014. Dès novembre, les propriétaires de véhicules électriques ou hybrides rechargeables pouvaient également accéder à cette voie réservée aux heures indiquées, peu importe le nombre de passagers.

En février, le ministre a procédé à la signature du plus important contrat d'infrastructure de l'histoire du Québec, soit celui de l'échangeur Turcot en mode conception-construction, avec le consortium KPH Turcot, au montant de 3,67 milliards de dollars.

Le transport collectif constitue également une priorité. Plus concrètement, l'investissement de plus de 1,1 milliard de dollars pour 2015-2016 en est une preuve tangible. « En tant que Montréalais, je souhaite apporter ma contribution afin de donner à la métropole du Québec des moyens de jouer pleinement son rôle de plaque tournante de notre économie. Des systèmes de transport efficaces et une collaboration étroite avec le maire Denis Coderre sont, selon moi, des ingrédients essentiels », a précisé le ministre.

Le Train de l'Est, longtemps attendu, a été mis en service le 1er décembre 2014. Sa popularité ne se dément pas depuis.

Par ailleurs, le ministre a collaboré à l'entente de principe entre le gouvernement et la Caisse de dépôt et placement du Québec. Deux projets majeurs sont ciblés, soit un système de transport collectif sur le nouveau pont Champlain et un autre reliant le centre-ville de Montréal, l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau et l'Ouest-de-l'Île de Montréal. « Grâce à une entente novatrice entre le gouvernement et la Caisse de dépôt et placement du Québec, nous pourrons développer et moderniser un plus grand nombre d'infrastructures publiques. C'est une avancée déterminante », a affirmé M. Poëti.

Le ministre est également intervenu dans plusieurs dossiers sensibles au cours de la dernière année afin de soutenir l'économie des régions. En décembre, il annonçait un des investissements pour appuyer des solutions en transport interurbain en Mauricie, en Chaudière-Appalaches et en Gaspésie après un arrêt soudain des services de transport intermunicipaux. La collaboration avec les intervenants du milieu a permis de mettre en place des services fiables et abordables de mobilité interurbaine pour les collectivités. Les données préliminaires démontrent que ces services, qui contribuent à consolider le dynamisme de ces régions, connaissent du succès.

Au début de janvier, le ministre a contribué à prolonger la desserte maritime hivernale de L'Île-d'Anticosti et de la Basse-Côte-Nord, permettant ainsi d'approvisionner les commerces et les résidents durant tout l'hiver. Enfin, en mars, M. Poëti annonçait que le gouvernement du Québec se portait acquéreur du tronçon de chemin de fer entre Matapédia et Gaspé dans le but d'y maintenir des activités ferroviaires.

« Ces réalisations prouvent que le rôle du Ministère est hautement stratégique et touche tous les modes de transport. J'entends continuer à travailler avec les communautés de partout au Québec. Tout n'est pas qu'une question d'argent : il s'agit d'intervenir de manière appropriée, en collaboration étroite avec le milieu », a conclu M. Poëti.

Le ministre compte également l'adoption de deux projets de loi à son actif. La Loi sur les véhicules hors route (VHR) place désormais le Québec à l'avant-garde de la législation relative à l'encadrement de la pratique du VHR, notamment en ce qui a trait aux autoquads. Plus récemment, le projet de loi visant à ce que l'Office de la protection du consommateur devienne responsable de la gestion des licences de commerçants et de recycleurs de véhicules routiers était adopté. Ce secteur commercial sera désormais mieux encadré.

Sécurité routière et cyclisme
Dès l'été 2014, M. Poëti a mis en place un groupe de discussion sur la sécurité des cyclistes afin d'assurer un meilleur partage de la route. Épaulé par M. Louis Garneau, conseiller spécial dans le dossier de la sécurité des cyclistes, ce groupe a permis aux représentants cyclistes d'exprimer leurs préoccupations et leur vision concernant la pratique du vélo. Des avenues de solution alimentent déjà les réflexions conjointes du Ministère et de la Société de l'assurance automobile dans le contexte de la modernisation du Code de la sécurité routière.

Toujours dans une volonté d'assurer un partage de la route plus sécuritaire, le ministre a aussi donné son accord à un projet pilote d'une durée de trois ans, visant à encadrer adéquatement la circulation des utilisateurs d'aides à la mobilité motorisées. Ce projet pilote, qui débutera dans les prochaines semaines, vise entre autres à expérimenter l'usage de ces appareils sur les trottoirs, les voies cyclables et certains chemins publics. Les nouvelles règles devraient aussi offrir aux utilisateurs d'aides à la mobilité motorisées une plus grande flexibilité dans leurs déplacements et un meilleur choix de parcours.

En collaboration avec le maire de Montréal, un mécanisme de vérification des antécédents judiciaires des chauffeurs de taxi a été mis sur pied le 1er décembre 2014. Adoptée en 2002, la loi n'était toujours pas appliquée. Ainsi, le ministre Poëti a réactivé les processus correctifs l'automne dernier.

Par ailleurs, le ministre a déjà fait en sorte d'augmenter la pénalité liée à l'usage d'un cellulaire tenu en main au volant. « L'utilisation d'un cellulaire au volant d'un véhicule représente une importante source de distraction. Ce comportement dangereux constitue d'ailleurs l'une des principales préoccupations des Québécois et des Québécoises quant à leur sécurité sur les routes. C'est pourquoi la sanction sera renforcée. C'est un appel à la prudence pour tous les usagers du réseau routier », a affirmé le ministre Poëti.

Leadership pour la métropole
En tant que ministre responsable de la région de Montréal, M. Robert Poëti a fait preuve de leadership pour la région, et plusieurs projets structurants sont en cours de réalisation. Montréal joue un rôle capital pour la prospérité du Québec, et le gouvernement le reconnaît.

Le ministre pilote diverses initiatives culturelles, économiques et sociales. Ainsi, un investissement de 220 millions de dollars a été annoncé pour le soutien aux célébrations du 375e anniversaire de Montréal et la réalisation de différents legs. Parmi ces legs, mentionnons le nouveau pavillon du Musée des beaux-arts de Montréal, les travaux de restauration du parc Jean-Drapeau, l'aménagement touristique de l'oratoire Saint-Joseph et la réhabilitation de la gare maritime et de la jetée Alexandra, sans compter les coûts associés à l'étude du projet de recouvrement partiel de l'autoroute Ville-Marie.

Le gouvernement s'est par ailleurs engagé à investir 4 millions de dollars dans la réalisation de l'étude de faisabilité liée au projet de l'Université McGill en vue de la reconversion du site de l'hôpital Royal-Victoria.

Puis, la Table Québec-Montréal a été créée pour donner suite à la volonté gouvernementale de reconnaître les responsabilités uniques assumées par la Ville de Montréal et d'élaborer un projet de loi.

« Nous nous sommes engagés à reconnaître un statut de métropole à Montréal. Montréal devrait ainsi disposer d'outils qui lui sont propres et des moyens requis pour assumer efficacement les responsabilités qui lui reviennent. Pour faire avancer le Québec, nous devons faire avancer notre métropole, parce que c'est une locomotive pour notre économie. Nous continuerons d'être là, à l'écoute des partenaires, des entrepreneurs, des créateurs et des citoyens qui font briller et rayonner le Québec », a conclu le ministre Poëti.

 

SOURCE Cabinet du ministre des Transports

Renseignements : Anne-Catherine Couture, Attachée de presse adjointe, Cabinet du ministre des Transports, Tél. : 418 643-6980

Profil de l'entreprise

Cabinet du ministre des Transports

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.