Bilan de l'industrie québécoise du capital de risque pour T1 2009 - Croissance au Québec !



    MONTREAL, le 12 mai /CNW Telbec/ - Réseau Capital publie aujourd'hui les
statistiques des résultats de l'activité de l'industrie du capital de risque
au Québec pour le premier trimestre (T1) 2009, tels que compilés par la firme
Thomson Reuters.
    Malgré le fléchissement généralisé de l'activité du capital-risque (C-R)
dans le monde, au Québec, le marché a pris de l'expansion au premier trimestre
de 2009. En fait, un total de 156 millions de dollars ont été investis au
Québec, soit 33 % de plus que les 118 millions de dollars investis au cours de
la même période en 2008. L'activité du T1 2009 a d'ailleurs également surpassé
celle du dernier trimestre de 2008 au cours duquel 90 millions de dollars
avaient été investis.
    Le portrait du Québec contraste nettement avec le portrait canadien où
les mises de fonds ont chuté de 25 %, passant de 367 millions de dollars au T1
2008 à 275 millions de dollars au T1 2009. Ce résultat a été principalement
attribuable à la plongée de l'activité de C-R en Ontario qui a connu une chute
de 62 % au cours des douze derniers mois. Ainsi, 57 % de tous les
investissements faits au pays au premier trimestre ont été effectués au
Québec, ce qui constitue une amélioration notable par rapport au 28 %
enregistré au cours de l'année 2008. En termes de nombre d'entreprises
financées, le Québec a aussi continué de bénéficier de la plus grosse part
d'entreprises financées par du C-R, soit 49% du total canadien.
    Au niveau de la moyenne des montants investis par entreprise, une poignée
de transactions majeures a contribué favorablement à augmenter cette moyenne
qui s'est chiffrée à 3,1 millions de dollars par entreprise québécoise, une
augmentation par rapport aux 2,3 millions de dollars notés au T1 2008, et au
1,7 million de dollars au T4 2008.
    Selon Janie C. Béique, co-présidente de Réseau Capital et Vice-présidente
principale, Nouvelle économie Fonds de solidarité FTQ, "Malgré un contexte
économique difficile internationalement, les entreprises technologiques
québécoises ont recueillies une part importante des investissements effectués
au Canada. Cela démontre la qualité des entreprises technologiques québécoises
et renforcit la nécessité de mettre rapidement en place des mesures pour
assurer leur accès continu au capital nécessaire à leur développement."

    Type d'investisseurs

    L'activité des fonds américains de C-R et d'autres investisseurs
étrangers dans le marché québécois, qui avait chuté précipitamment l'an
dernier, a repris de la vigueur au cours des premiers mois de 2009. Ces
investisseurs ont contribué à un total de 49 millions de dollars aux
entreprises québécoises, soit plus que le double des 18 millions de dollars
investis au T1 2008.
    Les investisseurs étrangers ont ainsi été à l'origine de 31 % de tous les
investissements au Québec entre janvier et mars et ont joué un rôle primordial
dans plusieurs financements majeurs.
    Les fonds de travailleurs et autres fonds fiscalisés du Québec ont aussi
amélioré leur activité. Ils ont investit 24 millions de dollars dans 34
compagnies en comparaison de 23 millions de dollars au même trimestre l'an
dernier. L'activité des fonds fiscalisés a ainsi représenté 15 % du total de
l'activité de C-R au Québec au T1 2009
    Les fonds gouvernementaux de C-R ont également augmenté leur activité de
17 %, investissant 15 millions de dollars entre janvier et mars. Par contre,
l'activité des fonds privés indépendants du Québec a été inférieure à la
normale suivant un investissement de 12 millions dollars, ou 32 % de moins que
l'activité enregistrée l'année précédente.

    Investissement par secteurs

    Les niveaux accrus d'activité de C-R au Québec au premier trimestre se
sont situés dans plusieurs secteurs. Le principal bénéficiaire a été le
secteur des technologies qui a reçu 82 millions de dollars affectés à une
douzaine de compagnies, soit 82 % de plus que les 45 millions de dollars
investis l'année précédente. Par conséquent, l'activité liée aux TI a
représenté plus de la moitié de tous les investissements au Québec au T1 2009,
comparativement à 41 % pour toute l'année 2008.
    Le sous-secteur des télécommunications a été le moteur de cette tendance,
2 entreprises, dont Airborne Mobile de Montréal, ayant absorbé 54 millions de
dollars, une amélioration notable sur les 17 millions de dollars acquis il y a
un an.
    Contrairement à l'activité liée aux TI, l'activité dans le secteur des
sciences de la vie au Québec a malheureusement considérablement diminué au
premier trimestre. Seulement 5 millions de dollars ont été versés à 4
compagnies, environ un quart des 21 millions de dollars investis au TI 2008.
Cette tendance s'est également reflétée au niveau canadien où le secteur des
sciences de la vie a obtenu seulement 4 % du total des sommes investies en
C-R, une de ses parts les plus faibles jamais inscrites.
    Les secteurs traditionnels au Québec ont pris de l'élan au premier
trimestre. Grâce principalement à Zoom Media et à l'activité dans d'autres
secteurs commerciaux, 32 compagnies appartenant à ces secteurs ont reçu 60
millions de dollars, une hausse de 52 % par rapport aux 39 millions de dollars
du T1 2008. L'activité traditionnelle a acquis 38 % du total des dollars
investis au T1, une amélioration en comparaison de toute l'année dernière.

    Activité par stade

    Après un repli constant au cours de 2008, les investissements dans les
entreprises en début de croissance ont connu un certain regain de vigueur au
T1 2009. Quoique moins nombreuses, les 18 entreprises en début de croissance
ont attiré plus de la moitié des capitaux, soit 83 millions de dollars. Ce
montant se compare à 35 millions de dollars injectés dans des entreprises à ce
stade de développement l'an dernier.
    Parmi ces 18 entreprises, 8 étaient au stade de démarrage et se sont
approprié 65 millions de dollars, soit plus que le triple des 21 millions de
dollars qu'elles avaient attirés au T1 2008. Les démarrages seuls ont
représenté 42 % de l'activité totale au Québec comparativement à 11 % durant
toute l'année dernière. Aucune activité n'a toutefois été rapportée au niveau
de prédémarrage au T1 2009.
    Par ailleurs, la moitié des compagnies financées au cours du trimestre
cherchaient du C-R pour la première fois, et elles ont attiré 111 millions de
dollars, soit plus que le double des 43 millions de dollars absorbés au T1
2008. La nouvelle activité a ainsi absorbé 71 % de toutes les mises de fonds,
une part bien supérieure à celle de 28 % inscrite pour toute l'année dernière.

    Levée de fonds

    L'activité canadienne de levée de fonds de C-R a été particulièrement
tiède au cours des trois premiers mois, les nouveaux engagements totalisant
149 millions $, ce qui est loin des 418 millions de dollars engagés à la même
période l'an dernier. Les gestionnaires de fonds de C-R établis au Québec ont
représenté 29 % du total au T1 2009.
    Selon Janie C. Béique, co-présidente de Réseau Capital et Vice-présidente
principale, Nouvelle économie Fonds de solidarité FTQ, "Encore une fois, les
statistiques démontrent la grande difficulté qu'éprouvent les fonds de
capitaux de risque à lever du capital. En tant que source importante de
capitaux pour les entreprises technologiques du Québec, il est primordial de
mettre en oeuvre des mesures pour faciliter leur financement. La création du
Fonds Teralys, qui vise a atteindre 825 M$ de capitalisation, devrait non
seulement faciliter la capitalisation de ces fonds privés mais également
contribuer à positionner le Québec comme une terre fertile au développement
d'entreprises prometteuses. Il est important de soutenir nos jeunes
entreprises d'aujourd'hui, elles sont le futur du Québec de demain. Toutefois,
tel que soutenu par Réseau Capital, pour atteindre cet objectif d'autres
mesures devront être mis en place rapidement."

    A propos de Réseau Capital

    Réseau Capital - l'Association du capital-risque et du placement privé du
Québec a été fondée en 1989. Réseau Capital regroupe des membres, qui
représentent les sociétés d'investissement en capital privé et public, ainsi
que les cabinets de professionnels oeuvrant dans l'industrie et a pour mission
de contribuer au développement et au bon fonctionnement de la chaîne
d'investissement. Les axes d'intervention privilégiés de l'association sont la
formation, l'information, le réseautage, la promotion et la représentation.




Renseignements :

Renseignements: Robert Pierre Venne, Relations médias pour Réseau
Capital, Ligne directe: (514) 993-6260, rpv@sympatico.ca; Source: Janie C.
Béique, Coprésidente Réseau Capital, Fonds de solidarité FTQ - Vice-présidente
principale, Nouvelle économie; François Chaurette, Coprésident Réseau Capital,
Novacap - Associé principal

Profil de l'entreprise

Réseau Capital

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.