Bilan de l'industrie québécoise du capital de risque pour l'année 2008 - Le capital de risque québécois suit la courbe mondiale



    MONTREAL, le 17 févr. /CNW Telbec/ - Réseau Capital publie aujourd'hui
les statistiques des résultats de l'activité de l'industrie du capital de
risque au Québec pour l'année 2008, tels que compilés par la firme Thomson
Reuters.
    Les niveaux d'activité du capital-risque (C-R) ont diminué sur une base
internationale en 2008. Le Québec n'y échappe pas et a vu son activité
transactionnelle ralentir de 46 %, 349 millions de dollars ayant été investis
au total en comparaison de 642 millions en 2007. Le nombre de compagnies
québécoises financées par du C-R a totalisé 141, en baisse de 26 %. Ces
résultats sont parmi les plus bas depuis le milieu des années 90.
    Les tendances québécoises sont similaires à celles du marché canadien où
les investissements ont baissés de 36% par rapport à 2007. L'investissement a
aussi considérablement baissé en Ontario avec une réduction de 40% de son
activité.
    Le Québec a représenté 26 % de tous les investissements au Canada en 2008
comparativement à 31 % en 2007. L'activité québécoise a néanmoins continué de
représenter la plus large part des entreprises financées par du C-R, soit 38 %
des compagnies financées à l'échelle du pays.

    Type d'investisseurs

    Les fonds de travailleurs et autres fonds fiscalisés du Québec ont été
dominants en 2008, investissant 111 millions de dollars dans 96 compagnies,
soit près du tiers de tous les investissements. Les fonds privés indépendants
ont été au second rang en 2008; ils ont investi un total de 83 millions de
dollars dans 37 compagnies, bien que ce montant soit aussi inférieur aux  94
millions de dollars qu'ils avaient investis en 2007. Les fonds privés ont
quand même représenté près du quart de tous les investissements.
    La présence affaiblie des investisseurs américains et autres
investisseurs étrangers en C-R a été un facteur majeur qui a influencé les
tendances au Québec comme au Canada. L'année dernière, les niveaux d'activité
étrangère de C-R au Québec ont chuté de 62 %, passant de 204 millions de
dollars en 2007 à 78 millions de dollars investis en 2008, ce montant étant le
plus bas en cinq ans. Cette activité a ainsi représenté seulement 22 % de tous
les investissements.
    Selon François Chaurette, coprésident de Réseau Capital et associé
principal chez Novacap, "Le retrait des investisseurs étrangers combiné aux
effets de la récession et du resserrement du crédit affectent
significativement notre industrie et ce, sans reprise significative avant
2010. Devant tous ces constats, Réseau Capital mobiliseras l'ensemble de ses
membres pour faire face à la situation précaire de notre industrie et de nos
compagnies en portefeuilles, à savoir : La nécessité de nouveaux capitaux
disponibles aux levées de fonds et celle de supporter les besoins de
financement de nos entreprises en capital de risque pour accroître les
investissements en R & D; et éviter de créer des manques de liquidités dans de
la chaîne d'investissement."

    Activité par stade

    L'activité d'investissement de C-R dans les entreprises québécoises en
début de croissance a baissé considérablement, 100 millions de dollars ayant
été investis dans 44 entreprises en 2008, soit 57 % de moins que les  235
millions de dollars investis en 2007. Les entreprises aux stades de
prédémarrage et démarrage ont obtenu 3 millions et 47 millions de dollars
respectivement, une baisse respective de 66 % et 24 %. Les transactions aux
autres stades de début de croissance ont aussi chuté, les investissements en
2008 se chiffrant à 49 millions de dollars par rapport à 162 millions de
dollars en 2007.
    C'est en partie à cause de cette situation que l'activité au stade avancé
a dominé les tendances québécoises l'an dernier, absorbant 71 % de l'activité
totale, ou un investissement de 250 millions de dollars dans 98 entreprises.
Mais, les dollars investis ont également diminué de 39 % par rapport aux  407
millions de dollars investis en 2007. Les transactions au stade d'expansion
ont absorbé la réduction la plus appréciable, l'investissement s'élevant à 207
millions de dollars en 2008, ou 45 % de moins que les  379 millions de dollars
en 2007.

    Investissement par secteurs

    L'activité transactionnelle a généralement préféré les secteurs des TI en
2008, ceux-ci ayant attiré 45 % de tous les investissements, en hausse sur
leur part précédente de 33 %. Mais, en termes réels, les niveaux d'activité
liée aux TI au Québec ont tout de même fléchi sur une base annuelle. Au total,
157 millions de dollars ont été investis dans 43 compagnies de TI en 2008,
soit 25 % de moins que les 209 millions investis dans 62 compagnies l'année
précédente.
    Les secteurs des sciences de la vie ont été victimes d'une chute
substantielle d'activité en 2008, contrairement à 2007, où ils avaient attiré
la part du lion. Au total, 112 millions de dollars ont été investis dans 26
compagnies, soit moins de la moitié des 256 millions de dollars qui avaient
été injectés dans le même nombre de compagnies en 2007. Les sciences de la vie
ont ainsi acquis une part de 32 % de toute l'activité québécoise, pourcentage
inférieur à sa part de 40 % de l'année précédente.

    Levée de fonds

    L'activité de levée de fonds de C-R au Canada a rapporté la somme nette
de 1,2 milliard de dollars l'an dernier, ce qui représente une baisse de 2 %
par rapport à 2007. Ce sont les gestionnaires de fonds de C-R québécois qui
ont obtenu la plus large part des nouveaux engagements canadiens, soit 46 %.
    Les fonds privés indépendants ont attiré le volume le plus considérable
de nouveaux engagements en 2008, soit 673 millions de dollars, ce qui
représente une hausse appréciable de 45 % par rapport aux 464 millions de
dollars amassés l'année précédente.
    Selon François Chaurette, coprésident de Réseau Capital et associé
principal chez Novacap, "Il n'en demeure pas moins que la levée de fonds
diminue constamment chaque année depuis 2001. Cependant, il est intéressant de
noter que les fonds levés par les fonds privés indépendants ont, quant à eux,
connu une croissance annuelle composée de 19,5 % en 5 ans, signe encourageant
en cette période de morosité économique."

    A propos de Réseau Capital

    Réseau Capital - l'Association du capital-risque et du placement privé du
Québec a été fondée en 1989. Réseau Capital, regroupe des membres, qui
représentent les sociétés d'investissement en capital privé et public, ainsi
que les cabinets de professionnels oeuvrant dans l'industrie et a pour mission
de contribuer au développement et au bon fonctionnement de la chaîne
d'investissement. Les axes d'intervention privilégiés de l'association sont la
formation, l'information, le réseautage, la promotion et la représentation.




Renseignements :

Renseignements: Robert Pierre Venne, Relations médias pour Réseau
Capital, Ligne directe: (514) 993-6260, rpv@sympatico.ca; Source: Janie C.
Béique, Coprésidente Réseau Capital, Fonds de solidarité FTQ - Vice-présidente
principale, Nouvelle économie; François Chaurette, Coprésident Réseau Capital,
Novacap - Associé principal

Profil de l'entreprise

Réseau Capital

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.