Bilan de l'année 2007 - L'UMQ a obtenu des gains importants pour les municipalités



    QUEBEC, le 21 déc. /CNW Telbec/ - L'Union des municipalités du Québec
(UMQ) est fière des gains obtenus en 2007 dans plusieurs dossiers importants
pour les municipalités et qui concernent ses priorités d'action. Le
gouvernement du Québec a ainsi donné suite à plusieurs de ses revendications,
notamment celle d'investir massivement dans les infrastructures
environnementales et routières. Un enjeu prioritaire pour l'Union au cours des
dix dernières années.
    C'est pourquoi l'Union a accueilli avec beaucoup d'enthousiasme le Plan
québécois pour les infrastructures annoncé par le gouvernement, et dont une
somme de 3,15 milliards sera affectée aux infrastructures municipales. Pour
l'UMQ, la réhabilitation des infrastructures est plus qu'une question de
qualité de vie, c'est une question de développement et de compétitivité
économique pour le Québec et ses régions.
    L'Union a d'ailleurs salué l'adoption du projet de loi 32 qui encadre le
déploiement de ce plan d'investissement de 30 milliards pour les 15 prochaines
années. Toutefois, l'Union demeure préoccupée par le financement de ce vaste
chantier par les municipalités qui doivent en financer le tiers, alors
qu'elles n'ont que l'impôt foncier comme principale source de revenu et
doivent composer avec un taux d'endettement le plus élevé au Canada. Pour
l'UMQ, une source de financement permanente dédiée aux infrastructures
municipales est primordiale si l'on veut éviter que les citoyens les plus
pauvres ne soient accablés par une hausse de leur taxe foncière. Il faut
rappeler que l'impôt foncier est régressif et ne tient pas compte de la
capacité de payer des contribuables.
    En ce qui concerne les ponts municipaux, l'UMQ a toujours maintenu que
leur transfert ne tenait pas la route, notamment par ce que les municipalités
n'ont pas la capacité financière et fiscale nécessaire pour supporter cette
responsabilité, ni souvent l'expertise technique requise. L'annonce de la
reprise en charge de ceux-ci par le ministère des Transports a donc été
accueillie avec satisfaction.
    Malgré l'amputation de son article sur le taux d'alcoolémie, l'Union est
heureuse de l'adoption du projet de loi 42 sur la sécurité routière puisqu'il
donne suite à plusieurs recommandations de la Table québécoise de la sécurité
routière, dont l'UMQ est un membre actif. Par ailleurs, la ministre des
Transports a introduit un amendement à la loi qui permet désormais aux
municipalités de réglementer la vitesse sur leur réseau, et notamment dans les
quartiers résidentiels, une autre demande de l'Union.
    Autre priorité d'action pour l'Union : l'occupation du territoire. L'UMQ
a effectué une vaste réflexion sur la question de l'occupation dynamique et
durable du territoire et elle a adopté, en 2007, un plan d'action intitulé
"Plan d'action pour tout le territoire québécois : pour un avenir viable de
l'ensemble du territoire". Dans le cadre du Fonds d'initiative pour l'avenir
rural, l'UMQ recevra une subvention de 450 000 $ pour la création du groupe de
travail sur la complémentarité rurale urbaine sous son leadership. Une
excellente nouvelle pour le monde municipal québécois.
    A l'issue du Sommet sur l'avenir du secteur forestier, l'Union a salué la
démarche qui a permis de réunir tous les acteurs de l'industrie, mais souligné
du même souffle la nécessité d'entreprendre rapidement des actions qui auront
des effets structurants à long terme. L'Union est d'ailleurs heureuse de
l'adoption du projet de loi 39 qui permettra notamment de faire bénéficier les
entreprises forestières d'un allégement administratif de 50 millions de
dollars.
    Pour l'UMQ, le Québec doit se doter d'une vision d'avenir pour la filière
bois. Une vision qui permettra aux régions de profiter pleinement d'un nouveau
régime forestier qui devra être plus flexible et ouvert à l'innovation. Il est
essentiel que l'industrie et le milieu municipal définissent ensemble les
impacts découlant des décisions à venir dans le but de favoriser le
développement du Québec dans son ensemble, mais aussi l'épanouissement des
communautés locales. L'UMQ souhaite par ailleurs que, dans la gestion du
régime forestier, le gouvernement du Québec privilégie les 2e et 3e
transformations sur place dans une optique de développement durable. L'UMQ
attend beaucoup du livre vert du ministre des Ressources naturelles et de la
Faune du Québec, M. Claude Béchard, et entend participer aux consultations
annoncées.

    Les enjeux pour 2008

    Au cours de l'année qui vient, l'UMQ ne ménagera aucun effort pour
obtenir de pareils gains dans des dossiers prioritaires pour le monde
municipal. Les membres du conseil d'administration de l'UMQ ont d'ailleurs
rencontré, cet automne, les chefs des trois partis représentés à l'Assemblée
nationale ainsi que plus de 70 député-es. Il a été question des grands enjeux
pour l'Union en 2008 dont, entre autres :

    
    - Une source de financement permanente dédiée aux infrastructures
      municipales ;
    - La compensation à 100% des coûts de recyclage d'ici 2010 ;
    - L'occupation dynamique et durable du territoire ; une politique et des
      actions concrètes ;
    - Des mesures pour assurer l'avenir de l'industrie forestière en
      associant les communautés locales et en favorisant les 2e et 3e
      transformations.
    

    Depuis sa fondation en 1919, l'UMQ représente les municipalités de toutes
tailles dans toutes les régions du Québec. Elle a pour mission de contribuer
au progrès et à la promotion de municipalités démocratiques, dynamiques et
performantes, dédiées au mieux-être des citoyennes et citoyens. La structure
de l'UMQ, qui regroupe ses membres en caucus d'affinité : municipalités
locales, municipalités de centralité, villes d'agglomération, grandes villes
et municipalités de la Métropole, est l'expression de toute la diversité et de
la solidarité municipale québécoise.




Renseignements :

Renseignements: François Sormany, Directeur des communications, (514)
282-7700, poste 265, Cellulaire: (514) 910-7272, fsormany@umq.qc.ca; Source:
Josée Maryse Sauvageau, Conseillère aux communications et au marketing, Union
des municipalités du Québec


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.