Bilan de l'an 1 du gouvernement libéral: L'année des promesses brisées

QUÉBEC, le 7 avril 2015 /CNW Telbec/ - Le leader parlementaire de la Coalition Avenir Québec et député de Granby, François Bonnardel, a dressé aujourd'hui le bilan de la première année au pouvoir du gouvernement de Philippe Couillard et constate que cette année aura été marquée par de nombreuses promesses brisées.

La promesse brisée qui irrite le plus le leader parlementaire caquiste est sans contredit celle de ne pas alourdir le fardeau fiscal des contribuables. «Les conséquences de cette promesse brisée ont été nombreuses. Le gouvernement a laissé les taxes scolaires et les tarifs d'électricité augmenter, en plus d'imposer une hausse des tarifs de garde, des taxes d'assurances automobiles, des droits d'immatriculation, et j'en passe. Ces nouvelles hausses attaquent donc cruellement le pouvoir d'achat des Québécois », se désole-t-il.

Du côté de la création d'emplois, le gouvernement libéral a beaucoup déçu lors de la dernière année. Sa promesse de créer 250 000 emplois en cinq ans est partie en fumée après que cette première année se soit soldée par une perte de plus de 1 000 emplois. « Pour respecter sa promesse, le gouvernement libéral devrait créer près de 90 000 emplois en 2017 et en 2018 et rien ne laisse présager qu'il sera en mesure de la faire. Le parti libéral n'a toujours pas présenté de plan de relance économique valable qui permettrait de créer des emplois de qualité. Donc, de promesse à cible, c'est maintenant devenu un échec », explique François Bonnardel.

En plus de ces deux promesses majeures brisées par les libéraux, le leader parlementaire de la Coalition Avenir Québec souligne aussi les nombreux écarts de conduite des ministres libéraux qui ont dû être rappelés à l'ordre par le premier ministre. « De Christine St-Pierre qui a dû s'excuser à Jean-François Lisée, en passant par les innombrables bourdes d'Yves Bolduc, sans compter les injustes sanctions financières que la ministre Charbonneau voulait imposer aux parents dans sa loi sur les places fantômes dans les garderies, le gouvernement libéral a connu de nombreux «flips-flops». Cette instabilité au conseil des ministres laisse croire que Philippe Couillard n'a peut-être pas misé sur la meilleure équipe et qu'il a de la difficulté à exercer son leadership », considère-t-il.

Finalement, le député de Granby rappelle que Philippe Couillard avait promis de diriger «le gouvernement le plus transparent que les Québécois auront eu», mais que cette promesse a été ébranlée fortement à de nombreuses reprises. «Les libéraux ont refusé d'accéder à la demande de la CAQ d'élargir le mandat de la Protectrice du citoyen pour qu'elle puisse enquêter sur les sociétés d'État. De plus, les conditions de départ de Thierry Vandal, à la tête d'Hydro-Québec, sont demeurées dans l'ombre, alors qu'il est question ici de fonds publics. Le gouvernement libéral a aussi tardé à rendre public le rapport Godbout, malgré les demandes répétitives de la CAQ.  Bref, on constate que Philippe Couillard a échoué à maintenir cette promesse » conclut-il.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.