Bilan de la Politique de protection et de mise en valeur des milieux naturels: Montréal en voie d'atteindre son objectif de 6 % du territoire protégé en milieu terrestre



    MONTREAL, le 15 avr. /CNW Telbec/ - Le responsable du développement
durable au comité exécutif de la Ville de Montréal, M. Alan DeSousa, est
heureux d'annoncer, dans le cadre de la présentation publique du bilan
2007-2008 de la Politique de protection et de mise en valeur des milieux
naturels devant la commission sur les grands équipements et activités
d'intérêt d'agglomération, que 5 % du territoire montréalais est désormais
protégé et que l'objectif de 6 % en milieu terrestre est en voie d'être
atteint.
    Première ville au Québec à se doter d'une politique formelle de
protection des milieux naturels, en 2004, Montréal posait un premier geste
visionnaire en faveur de la protection et de l'enrichissement de la
biodiversité sur son territoire, et ce dans le but d'améliorer la qualité des
milieux de vie, de contribuer au pouvoir d'attraction de Montréal et
d'accroître les lieux de contact des Montréalais avec la nature. "D'une
situation hémorragique, où nous perdions annuellement 75 ha de bois -
l'équivalent d'un Jardin botanique par année -, nous sommes passés de 3 % du
territoire protégé à 5 % et sommes maintenant en voie d'atteindre notre
objectif final. Cela est d'autant plus significatif que Montréal doit composer
avec un fort passé industriel et demeure la ville la plus urbanisée au
Québec", a tenu à rappeler M. DeSousa.
    Les actions de conservation menées en 2007-2008, fidèles à l'approche de
développement durable sur laquelle se fonde la Politique de protection des
milieux naturels, ont été rendues possibles grâce à d'importantes
acquisitions, mais se sont surtout démarquées par leur capacité à proposer des
projets novateurs intégrant la protection de la biodiversité au développement
urbain.
    Le projet de conservation sur le mont Royal, à l'origine d'une entente
concluante avec les propriétaires institutionnels présents sur la montagne et
de la signature du pacte patrimonial, est l'une des réalisations
significatives de ce bilan. La consolidation de l'écoterritoire de la coulée
verte du ruisseau De Montigny, rendue possible entre autres grâce à
l'important don écologique de l'île Lapierre par le propriétaire, de même que
la bonification du parc-nature du Ruisseau-De Montigny, en marge du
parachèvement de l'autoroute 25 mené par le ministère des Transports du
Québec, font également partie des acquis dont profiteront les générations
présentes et futures. Quant à la définition du projet de développement de
Pierrefonds-Ouest à partir de la définition et de l'intégration d'une zone de
conservation de 180 ha, au sein de l'écoterritoire du corridor écoforestier de
l'Anse-à-l'Orme, elle montre aussi qu'une planification du développement qui
respecte l'intégrité des écosystèmes est possible. Ce ne sont bien sûr là que
quelques-unes des réalisations des deux dernières années, en faveur d'un
développement urbain soucieux de l'environnement.
    Sans l'appui et la collaboration de nos précieux partenaires du milieu
environnemental et sans la conviction des propriétaires privés et
institutionnels, de même que la prédisposition des développeurs, il va de soi
que de tels projets ne pourraient voir le jour. Non seulement Montréal se
distingue-t-elle par la variété des interventions de conservation qu'elle met
sur pied, mais l'augmentation du nombre de dons écologiques et le réflexe
grandissant des promoteurs en faveur de la protection de notre patrimoine
naturel contribuent à faire de Montréal une ville toujours plus "verte".
    Aux nombreuses démarches menées en faveur de la préservation de notre
patrimoine vert devront maintenant correspondre des actions adaptées pour
aménager et mettre en valeur ces sites nouvellement protégés. D'une approche
d'abord centrée sur les quartiers en développement, en périphérie, il
importera dorénavant de se concentrer sur les quartiers centraux, à l'aide de
nouvelles approches, tout en poursuivant les nombreux projets structurants qui
ont vu le jour, jusqu'ici.
    Pour en savoir plus, consultez le Bilan préliminaire 2007-2008 de la
Politique de protection et de mise en valeur des milieux naturels :
www.ville.montreal.qc.ca/natureenville




Renseignements :

Renseignements: Maude Brasseur, Service des communications et des
relations avec les citoyens, (514) 872-1473; Source: Darren Becker, Cabinet du
comité exécutif, (514) 872-6412


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.