Bilan de la mission de la ministre St-Pierre au Japon - Une réponse enthousiaste et un intérêt manifeste des producteurs et des gens d'affaires japonais envers les artistes québécois



    TOKYO, Japon, le 3 oct. /CNW Telbec/ - Au moment de quitter le sol
japonais après une semaine fructueuse, la ministre de la Culture, des
Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, dresse un
bilan appréciable de sa mission. "Toutes les personnes que j'ai rencontrées
ont démontré un vif intérêt pour les artistes québécois et j'ai été
agréablement surprise de l'enthousiasme manifesté envers nos façons de faire,
nos coutumes, notre culture. Cette mission m'a permis de réaliser à quel point
la culture québécoise rayonne dans ce pays et de réaffirmer le rôle du
gouvernement du Québec comme partenaire des créateurs et des artistes dans
leurs démarches d'expansion sur les marchés internationaux", a déclaré la
ministre St-Pierre.
    Se produire au Japon est en effet devenu un passage obligé pour les
artistes qui veulent faire carrière hors de l'Amérique du Nord et de l'Europe.
D'autre part, le public nippon apprécie grandement les productions du Québec
comme en témoigne l'accueil plus que chaleureux réservé à la première du
spectacle ZED dans le nouveau théâtre permanent du Cirque du Soleil.

    Liens entre les affaires et la culture

    La ministre a eu plusieurs occasions de rencontrer des artistes, des
diffuseurs culturels et des gens d'affaires japonais, leur parlant chaque fois
de la créativité, de l'avant-gardisme et du dynamisme de notre secteur
culturel. Devant la Chambre de commerce du Canada au Japon, elle a fait valoir
l'importance du rayonnement culturel du Québec à l'étranger ainsi que les
bénéfices à tirer de l'association de productions québécoises à des efforts de
promotion commerciale. Elle a cité l'exemple du Groupe Kefir, importateur
japonais de produits alimentaires québécois, qui a financé la diffusion
d'artistes québécois au Japon, et de la brasserie Sapporo qui, par
l'intermédiaire de sa filiale Unibroue (Sleeman), a agi comme commanditaire
des célébrations du 400e anniversaire de la ville de Québec.
    Mme St-Pierre a multiplié les rencontres pour promouvoir les forces et
les spécificités culturelles et appuyer les démarches de développement de
marché des artistes québécois au Japon : à l'université de Meiji qui offre un
cours et qui a constitué un centre de documentation sur le Québec; au
symposium sur la danse contemporaine portant sur le Québec; enfin devant une
cinquantaine de Japonais lors de la rencontre inaugurale de l'Association
japonaise des études québécoises.

    Echanges politiques

    La mission été un franc succès au chapitre des relations
institutionnelles. Mme St-Pierre a été reçue par le gouverneur de la
préfecture de Kyoto, M. Keiji Yamada, avec qui elle a discuté des suites à
donner à la Déclaration d'intention signée en avril 2008 entre le Québec et
cette préfecture. Ils ont abordé notamment la protection du patrimoine
culturel matériel et immatériel. Mme St-Pierre a aussi visité le Musée
international des mangas de Kyoto où elle a exploré la possibilité d'une
collaboration entre ce musée et Bibliothèque et Archives nationales du Québec
afin de présenter à Montréal une exposition sur le thème des mangas japonais.
    Mme St-Pierre a eu l'occasion de s'entretenir avec la vice-ministre de
l'Education, de la Culture, des Sports, de la Science et de la Technologie,
Mme Tomoko Ukishima, de même qu'avec le directeur général de l'Agence des
affaires culturelles du Japon, M. Tamotsu Aoki. Elle a abordé avec eux la
question du rôle de l'Etat en matière de promotion de la culture et les
perspectives de développement des échanges culturels entre le Québec et le
Japon. La ministre a par ailleurs discuté de condition féminine avec une
députée membre de la Chambre des représentants et ex-ministre d'Etat pour
l'égalité des genres et des affaires sociales, Mme Kuniko Inoguchi. Enfin,
Mme St-Pierre a rencontré M. Jonathan Fried, ambassadeur du Canada au Japon,
qui vient tout juste d'entrer en fonction.
    -%SU: CLT
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Valérie Rodrigue, Attachée de presse, Cabinet de la
ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, (418)
380-2310; Source: Louise Lindsay, Conseillère en communication, Ministère de
la Culture, des Communications et de la Condition féminine, (418) 380-2363,
poste 7142

Profil de l'entreprise

CABINET DE LA MINISTRE DE LA CULTURE, DES COMMUNICATIONS ET DE LA CONDITION FEMININE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.