Bilan 2007 du prix de l'essence: disparités injustifiées à la pompe, résume CAA-Québec



    QUEBEC, le 19 fév. /CNW Telbec/ - Le bilan 2007 du prix de l'essence
permet à CAA-Québec de confirmer l'existence de deux marchés tout à fait
différents. Le premier, celui de Montréal et de l'ouest de la province,
relativement équilibré, où, à certains moments, il a été possible pour les
automobilistes de se procurer de l'essence sous le prix réaliste de
CAA-Québec, et un autre, celui de Québec et de l'est de la province, où
l'essence était vendue, plus souvent qu'autrement, à un prix plus élevé que le
prix réaliste.
    "A Montréal, le prix à la pompe de l'essence ordinaire a été plus élevé
que le prix réaliste calculé par CAA-Québec pendant 121 jours ouvrables sur
245 (49 %), explique Mme Sophie Gagnon, directrice principale, relations
publiques et gouvernementales, au sein de cet organisme. "A Québec, cette
situation a prévalu 144 jours (59 %). Et même les jours où le prix à la pompe
descendait légèrement sous le prix réaliste, les automobilistes étaient encore
défavorisés par rapport à ceux de Montréal puisque, contrairement à ce qui
prévalait dans la région de la métropole, le prix réaliste de Québec était
calculé à partir d'une marge au détail déjà supérieure à la moyenne des
52 dernières semaines pour l'ensemble du Québec. En effet, à Québec, la marge
au détail moyenne est près de 20 % plus élevée que la marge au détail moyenne
de la province, ce qui gonfle inévitablement le prix réaliste dans cette
région. Cela dit, nos observations nous ont permis de cerner d'autres
tendances."

    
    Disparités entre Montréal et Québec

    - La marge au détail prélevée par les détaillants est restée en moyenne
      plus élevée à Québec (6,2 cents par litre) qu'à Montréal (3,3 cents par
      litre). Les automobilistes montréalais ont donc été avantagés,
      considérant le fait que la marge au détail provinciale moyenne a été de
      5,2 cents par litre.

    - C'est en janvier qu'on a connu les prix les plus bas (82,4 cents à
      Montréal, 87,4 cents à Québec) et en mai, les plus hauts (118,4 cents à
      Montréal, 122,4 cents à Québec).

    Autres constats

    - Le prix de l'essence qui monte le vendredi ou à l'aube des longs
      week-ends semble une fois de plus avoir été un mythe en 2007. A
      Montréal, il a certes monté six fois le vendredi, mais aucune
      augmentation de prix n'a été observée ce même jour de la semaine à
      Québec. Pour ce qui est des huit longues fins de semaine, CAA-Québec a
      observé quatre baisses, trois hausses et une période de stabilité à
      Montréal, contre trois baisses et cinq périodes de stabilité à Québec.

    - Le prix à la rampe de chargement à Montréal s'est établi en moyenne à
      62,1 cents par litre, tandis que ce même prix était de 63 cents à
      Toronto. Alors qu'il y a toujours eu un écart approximatif de un cent
      en faveur de Montréal, depuis le jeudi 6 décembre, ce prix reste
      maintenant plus élevé à Montréal. Difficile de ne pas faire un lien
      avec la redevance verte maintenant exigée du gouvernement du Québec,
      appliquée rétroactivement à octobre 2007.

    - La marge de raffinage moyenne s'est établie à 13,8 cents le litre. Elle
      a cependant grimpé à 28,7 cents le 15 mai, et est tombée à 3,3 cents le
      26 octobre. Pendant 91 jours ouvrables consécutifs, c'est-à-dire du
      1er mars au 17 juillet, cette marge a été supérieure à 15 cents du
      litre. Il s'agit d'une donnée que CAA-Québec entend continuer à suivre
      afin de mieux en cerner l'évolution.

    - Si les automobilistes du Québec continuent à être les plus taxés, c'est
      Montréal qui remporte la palme des grandes villes canadiennes, avec son
      taux de taxation sur le prix moyen d'un litre d'essence ordinaire le
      plus élevé (38 %, par rapport à la moyenne de 32 % pour le pays).
    

    Et les autres villes?

    Outre Montréal et Québec, la ville de Sherbrooke fait également l'objet
d'observations dans le cadre du programme Info Essence, et ce, depuis le
16 mai 2007. CAA-Québec a pu notamment y observer de longues périodes de
stabilité de prix qui n'étaient pas toujours à l'avantage des automobilistes.
Pendant ces périodes, de fortes marges au détail ont en effet pu être notées
(supérieures à 7 cents du litre). A ce chapitre, CAA-Québec a notamment pu
constater que, de façon générale, l'ouest du Québec est avantagé sur le plan
des marges au détail, souvent inférieures à la moyenne des 52 dernières
semaines, la situation inverse prévalant pour l'est.

    Info Essence : toujours utile!

    CAA-Québec invite donc plus que jamais les automobilistes à suivre
l'évolution du prix réaliste qu'il calcule pour leur région respective afin de
leur offrir la possibilité de gérer efficacement leurs achats de carburant en
consultant son outil Info Essence au www.caaquebec.com.

    Rappelons que CAA-Québec, un organisme à but non lucratif fondé en 1904,
offre à ses 925 000 membres des services, privilèges et avantages dans les
domaines de l'automobile, du voyage, de l'habitation et des services
financiers.




Renseignements :

Renseignements: Montréal: Claudia Martin, (514) 861-7111, poste 3210,
clmartin@caaquebec.com; Québec: Philippe St-Pierre, (418) 624-2424, poste
2418, pstpierre@caaquebec.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.