Bientôt 2 000 logements sur l'ancien site de Postes Canada - Montréal donne le feu vert à la construction d'un quartier d'avant-garde aux abords du canal de Lachine



    MONTREAL, le 20 août /CNW Telbec/ - Le comité exécutif de la Ville de
Montréal a donné le feu vert à la transformation de l'ancien site de Postes
Canada, aux abords du canal de Lachine, en un quartier d'avant-garde à
proximité du centre-ville. La décision du comité exécutif d'autoriser la
réalisation du projet Les Bassins du Nouveau Havre permet donc à Montréal de
donner suite au consensus établi au sein de la communauté du Sud-Ouest en
faveur d'un projet mixte comptant 2 000 unités de logements de divers types,
des commerces, des services de même qu'un pôle d'emplois.
    Estimé à 760 M$, le projet soumis par la Société immobilière du Canada
(SIC) vise à requalifier un site qui a marqué l'histoire du port intérieur de
Montréal. Ce projet exemplaire permet de rappeler très concrètement la
présence des quatre bassins remblayés au cours des années 1960. Construit au
pourtour des bassins qui seront partiellement déblayés et restaurés, le
complexe immobilier proposé par la SIC est conforme aux grandes politiques de
la Ville en matière d'aménagement du territoire, notamment au chapitre du
transport, du développement durable, de l'habitation, de la famille et de la
mixité sociale.
    "En donnant son aval au projet, Montréal favorise un mode de vie de plus
en plus recherché, notamment par les jeunes familles qui veulent améliorer
leur qualité de vie en réduisant à la fois le temps consacré aux déplacements
et les émissions de GES dans l'environnement. La densification de quartiers à
proximité du centre-ville est une priorité pour Montréal. Elle contribue à
réduire notre dépendance à l'automobile et à favoriser le transport collectif
et actif", a expliqué M. Luis Miranda, responsable du développement économique
et des services aux citoyens au comité exécutif.
    Le projet, dont la réalisation exige des modifications au Plan et à la
réglementation d'urbanisme, sera soumis au conseil municipal du 24 août
prochain. La grande majorité des bâtiments du complexe respecteront la hauteur
de 25 mètres prescrite par le Plan d'urbanisme aux abords du canal de Lachine.
Seuls deux emplacements auront une hauteur plus élevée : un à l'intersection
des rues Guy et Ottawa, d'une hauteur de 44 mètres, et un autre à la limite
est de la propriété le long de la rue du Séminaire, d'une hauteur de 60
mètres. Aucun de ces deux emplacements ne se trouve en front du canal.

    Suivi des recommandations de l'Office

    Les modifications apportées au projet de règlement par suite des
commentaires exprimés lors des consultations publiques permettent à
l'arrondissement d'assurer un meilleur encadrement de l'aménagement et de
l'architecture. Ainsi, les bâtiments de plus de 25 mètres feront l'objet d'une
évaluation spécifique au chapitre de l'ensoleillement et des vents. Par
ailleurs, deux cônes visuels identifiés au Plan de protection et de mise en
valeur du Mont-Royal traversent le site. Dans chacun des cas, les bâtiments
projetés par la SIC présentent une hauteur inférieure au seuil maximal
prescrit. Enfin, dans la partie ouest du site, la gamme des usages commerciaux
en bordure de l'ancien bassin portuaire numéro 4 a été élargie. De même, les
ateliers d'artistes et les galeries d'art sont désormais permis sur un plus
large territoire.
    Par ailleurs, l'accord de développement conclu entre la Ville et la SIC
permet de répondre à plusieurs observations formulées devant l'Office au
chapitre notamment du patrimoine, des espaces verts et de la qualité du milieu
de vie. Ainsi, le promoteur cédera 29 % du site à la Ville pour l'aménagement
d'espaces publics. Les allées piétonnes et les espaces récréatifs occuperont à
eux seuls 20 % du site. Ils seront concentrés autour des bassins 3 et 4, dans
la partie ouest du site. La Ville s'engage d'ailleurs à rappeler le caractère
historique des lieux en restaurant la partie supérieure des murs de ces deux
bassins. Le promoteur est aussi tenu de mettre en valeur les bassins 1 et 2,
du côté est du site, en retraçant les murs et en maintenant un niveau d'eau
adéquat. Enfin, la SIC s'est engagée à déployer ses meilleurs efforts pour
accueillir un CPE et une clinique médicale sur le site.

    Un milieu de vie exceptionnel

    "Les modifications apportées au règlement et les exigences inscrites dans
l'accord de développement nous permettent de créer un milieu de vie
exceptionnel, aussi bien pour la population du Sud-Ouest que pour l'ensemble
des Montréalais qui pourront davantage profiter du canal en raison des
nombreux accès publics qui seront aménagés sur le site", a fait valoir Mme
Jacqueline Montpetit, mairesse de l'arrondissement du Sud-Ouest.
    Le promoteur, qui vise une certification en développement durable (LEED),
a accepté de se soumettre à quelque 40 dispositions relatives à
l'environnement et au transport. Outre les clauses portant sur un mode inédit
de gestion des eaux de ruissellement ou celles sur la performance énergétique
ou la gestion des matières résiduelles, l'accord de développement oblige le
promoteur à défrayer, pendant six mois, 50 % du coût des cartes mensuelles de
transport pour chaque logement non pourvu d'une place de stationnement. De
plus, des espaces pour les vélos en libre-service (BIXI) seront réservés et
des démarches seront entreprises en vue d'offrir un programme d'auto-partage
sur le site et de conclure une entente avec Voyagez Futé.
    Enfin, comme le recommandait l'OCPM, la SIC a conclu une entente avec le
Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) afin que ce dernier
puisse mener à terme ses projets d'économie sociale, d'ateliers résidences
pour artistes et d'auberge internationale. Les terrains visés par le RESO lui
sont réservés pour une période de deux ans. Notons par ailleurs que 44 % de
toutes les unités d'habitation du projet seront conçues pour les familles. De
plus, la SIC construira 20 % de logements sociaux. La construction de ces 400
nouvelles unités destinées aux ménages à faible revenu sera prise en charge
par l'organisme Bâtir son quartier.

    A propos des Bassins du Nouveau Havre

    Le projet évalué à 760 M$ devrait s'échelonner sur une douzaine d'années.
Il doit comporter à terme 2 000 unités de logement, incluant 600 logements
sociaux et abordables, 325 000 pieds carrés d'espaces consacrés aux commerces,
aux bureaux et aux services, ainsi que des espaces publics. Il occupera un
terrain d'un million de pi2 dans le quadrilatère formé par les rues Ottawa, du
Séminaire, Richmond et le canal de Lachine.




Renseignements :

Renseignements: Isabelle Poulin, Service des communications et des
relations avec les citoyens, (514) 872-4641; Source: Bernard Larin, Cabinet du
maire et du comité exécutif, (514) 872-9998


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.