Besoins grandissants de main-d'oeuvre dans l'industrie de la construction: "La CCQ entretient un mythe et un discours qui falsifient la réalité" - Jocelyn Dupuis, directeur général de la FTQ-Construction



    MONTREAL, le 28 janv. /CNW Telbec/ - L'industrie de la construction au
Québec atteint des sommets, avec notamment près de 125 millions d'heures
travaillées pour 2007. Il est cependant faux de croire que cette croissance
des activités profite à tous les travailleurs et les travailleuses de la
construction.

    Le mythe démantelé
    ------------------

    La Commission de la construction du Québec (CCQ) prétend que l'industrie
aura besoin de 13 000 nouveaux travailleurs par année d'ici 2011 pour combler
les besoins de main-d'oeuvre. A ce propos, Jocelyn Dupuis, directeur général
de la FTQ-Construction, est très clair: "La FTQ-Construction a toujours
favorisé la mobilité de la main-d'oeuvre, en accordant la priorité aux
régions. Pour l'instant, il n'est pas du tout question de pénurie de
main-d'oeuvre dans l'industrie. C'est inconcevable d'ouvrir tout grand les
bassins alors que plusieurs travailleurs vivent de l'assurance-emploi un peu
partout au Québec." Il ajoute que "La CCQ entretient un mythe et un discours
qui falsifient la réalité". S'il est vrai que les projets d'infrastructures,
d'entretien routier, de projets hydroélectriques, d'investissements
commerciaux et institutionnels, etc. iront en grandissant dans un avenir
proche, la Commission a tout faux de prétendre à l'urgence d'investir temps et
efforts dans le recrutement massif de nouveaux travailleurs.

    Le discours trompeur et enjôleur
    --------------------------------

    En 2006, 19 019 travailleurs et travailleuses ont quitté l'industrie de
la construction, soit environ 15% de la main-d'oeuvre. "La Commission omet de
se questionner sur les raisons de ces départs massifs. 15%, c'est un taux de
roulement considérable! C'est donc dire que pour 2006, l'industrie aura gagné
95 nouveaux salariés... Pour une industrie en pleine croissance, qui a besoin
de travailleurs et de travailleuses, il semble que l'incapacité de rétention
de la main-d'oeuvre soit le problème central de l'industrie de la
construction", d'affirmer Richard Goyette, directeur général adjoint de la
FTQ-Construction.
    13 000 travailleurs et travailleuses, c'est exactement le nombre de
salariés par année dont prétend avoir "besoin" la Commission. Si l'industrie
arrivait à retenir normalement sa main-d'oeuvre, elle n'aurait même pas à se
poser de questions aujourd'hui.
    La FTQ-Construction est d'avis que la Commission noie le poisson dans
l'eau et évite le véritable problème. Evidemment, la FTQ-Construction, tout
comme la Commission, est d'avis qu'il faut intensifier les efforts pour
favoriser la formation professionnelle, qu'il faut promouvoir l'industrie de
la construction et intéresser les jeunes. Mais le vrai débat n'est pas là...
    Comment ce fait-il que les jeunes qui entrent dans l'industrie ne restent
pas? Il est déplorable qu'il n'y ait pas plus de femmes dans l'industrie; la
FTQ-Construction est d'accord. Pourquoi ne parle-t-on jamais de toutes celles
qui ont essayé, mais qui n'ont jamais pu travailler ou même simplement gagner
leur vie de leur métier? La Commission se met au goût du jour et parle
d'intégration des communautés culturelles. D'accord... La CCQ s'est-elle déjà
intéressée à savoir pourquoi notre industrie ne les attire pas?
    Les beaux discours de la Commission paraissent bien et font surtout
plaisir aux principaux intéressés: les employeurs et le Ministre du Travail.
En attendant, la FTQ-Construction continue de défendre ses travailleurs et
travailleuses. "Tant que ces véritables problèmes ne seront pas envisagés, la
Commission peut bien continuer à parader dans ses beaux habits et à parler de
recrutement, de promotion et de publicité.", de conclure Jocelyn Dupuis.

    La FTQ-Construction est la plus importante association syndicale de
l'industrie de la construction, représentant un peu plus de 44% des
travailleurs et des travailleuses de l'industrie, soit près de 67 000 membres.




Renseignements :

Renseignements: Maude Messier, responsable des communications,
cellulaire: (514) 213-0770; Source: FTQ-Construction


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.