Benoit Labonté développe deux nouvelles mesures concrètes relatives à l'éthique à la Ville de Montréal: dépôt de deux motions



    
    Pour rétablir la confiance des citoyens, le maire doit rendre des comptes
                                                          - Benoit Labonté
    

    MONTREAL, le 7 avr. /CNW Telbec/ - Le chef de l'Opposition officielle de
la Ville de Montréal et maire de l'arrondissement de Ville-Marie, Benoit
Labonté, a demandé, aujourd'hui, au Conseil de Ville de mandater le
vérificateur général afin qu'il examine l'ensemble du processus d'attribution
du contrat des compteurs d'eau. Il a également proposé le libellé d'un code
d'éthique qui pourrait être adopté lors de la prochaine séance du Conseil de
Ville, le 27 avril prochain.
    Le maire Gérald Tremblay ne s'étant engagé qu'à transmettre l'information
au vérificateur général et de lui laisser l'initiative de déclencher une
enquête, cela est loin d'être suffisant pour l'Opposition officielle. "Seul le
Conseil de Ville a le pouvoir de mandater le Vérificateur général et de lui
assurer les ressources nécessaires afin qu'il puisse réaliser son enquête. Le
vérificateur général devra faire rapport au Conseil lors de sa séance de la
fin août 2009", a déclaré Benoit Labonté.
    Par ailleurs, l'Opposition officielle demande que le Conseil de Ville de
Montréal adopte le Code d'éthique et de déontologie, dont elle présentera les
divers éléments lors de la séance du 27 avril prochain. "Le conseil doit poser
un geste fort démontrant qu'il n'accepte pas les apparences de conflits
d'intérêts. J'attends du maire Gérald Tremblay qu'il dénonce clairement et
fortement les actes posés par les gens de son administration et qu'il
travaille avec nous afin que de telles situations ne se reproduisent plus", a
ajouté Benoit Labonté.
    Le maire Labonté et les élus de l'Opposition officielle souhaitent que
l'ensemble de l'administration municipale réponde aux plus hautes normes en
matière d'éthique, d'intégrité et de transparence. "Il est inconcevable qu'une
ville comme Montréal et ses organismes associés gèrent un budget annuel
combiné de plus de 5 milliards de dollars, sans qu'il n'y ait de normes
claires et contraignantes en matière d'éthique ou de reddition de comptes", a
fait remarquer le chef de l'Opposition officielle.
    "Nous ne pouvons nous satisfaire d'une simple lettre de l'ancien
président du comité exécutif de la Ville et d'une promesse d'intention du
maire Tremblay. Il ne doit pas exister de zones grises et d'incertitudes par
rapport à ce qui est conforme ou pas, et, aujourd'hui, le malaise est trop
grand pour ne pas agir rapidement et résolument. Il en va du lien de confiance
de la population envers ses institutions", a conclu le maire Labonté.




Renseignements :

Renseignements: Caroline Martel, Attachée de presse, Cabinet du chef de
l'Opposition officielle, (514) 872-2934, Cell.: (514) 247-0446

Profil de l'entreprise

Ville de Montréal - Cabinet de la chef de l'Opposition officielle

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.