BCE et l'acquéreur concluent une entente finale - Les ententes de financement et de crédit sont signées



    Le prix d'achat de 42,75 $ par action ordinaire reste inchangé
    La clôture de la transaction aura lieu le ou avant le 11 décembre 2008
    Les dividendes sur actions ordinaires sont suspendus
    La transition vers le nouveau leadership s'amorce

    MONTREAL, Québec, le 4 juill. /CNW Telbec/ - BCE a annoncé aujourd'hui
que l'entreprise a conclu une entente finale avec une société formée par un
groupe d'investisseurs dirigé par Teachers' Private Capital, la division
d'investissement privé du Régime de retraite des enseignantes et des
enseignants de l'Ontario, Providence Equity Partners Inc., Madison Dearborn
Partners, LLC, et Merrill Lynch Global Private Equity.
    Par suite de la signature de l'entente finale, modifiant l'entente
définitive datée du 29 juin 2007 :

    
    - Le prix d'achat demeurera de 42,75 $ par action ordinaire;
    - L'acquéreur et les prêteurs ont produit des documents de crédit
      entièrement négociés et signés aux fins du financement de la
      transaction, y compris une entente de crédit signée et d'autres
      documents de financement clés;
    - L'indemnité de rupture inverse payable par l'acquéreur dans les
      circonstances envisagées par l'entente définitive a été accrue à
      1,2 milliard $;
    - La clôture de la transaction aura lieu le ou avant le 11 décembre 2008;
      et
    - D'ici la clôture, l'entreprise ne versera pas de dividendes sur ses
      actions ordinaires, mais continuera de verser des dividendes sur ses
      actions privilégiées.

    "L'entente finale, avec le financement définitif maintenant en place,
préserve le prix de 42,75 $ par action ordinaire annoncé en juin dernier, ce
qui, selon le Conseil, est très nettement dans le meilleur intérêt des
actionnaires, de l'entreprise et de Bell Canada, compte tenu notamment des
conditions actuelles des marchés des capitaux, a dit Richard J. Currie,
président du Conseil de BCE et de Bell Canada. Comme il a été annoncé
précédemment, BCE a obtenu toutes les approbations de tierces parties avant
l'échéance du 30 juin établie dans l'entente initiale", a ajouté M. Currie.
    "La signature des ententes de financement et de crédit et la résolution
des enjeux posés par le financement de cette transaction sont les jalons
essentiels pour en arriver à l'étape de clôture aussi bien avec l'acquéreur
qu'avec les prêteurs", a déclaré Michael J. Sabia, chef de la direction de
BCE.
    L'entente finale a été approuvée par le conseil d'administration après
examen, entre autres choses, d'attestations d'équité concernant la
contrepartie à payer pour les actions ordinaires.
    A l'assemblée extraordinaire des actionnaires en septembre dernier,
Michael Sabia a indiqué qu'une fois franchis les obstacles nécessaires à la
conclusion d'une entente procurant une valeur réelle et convaincante aux
actionnaires, le temps serait venu pour lui de céder sa place comme chef de la
direction de BCE et de Bell Canada.
    "Avec la signature de l'entente finale et l'obtention d'engagements
contractuels pour le financement de la transaction, je suis heureux d'affirmer
que la travail est maintenant largement accompli. L'attention de l'entreprise
doit maintenant se tourner vers les activités de Bell Canada et les
préparatifs de sa transformation en société fermée, de sorte que le moment est
opportun pour céder la place à George Cope. Nous planifions cette transition
depuis quelque temps, et c'est maintenant l'heure d'aller de l'avant, a ajouté
M. Sabia. J'ai beaucoup apprécié l'occasion qui m'a été donnée de diriger
cette grande entreprise."
    Le conseil d'administration de BCE a confirmé que George Cope, nommé
président et chef de l'exploitation de Bell Canada en octobre 2005, succédera
à M. Sabia à titre de chef de la direction de BCE et de Bell Canada, à compter
du 11 juillet.
    "Le conseil d'administration a confiance dans la capacité de George de
diriger BCE et Bell Canada pendant la période qui reste à l'entreprise comme
société ouverte et par la suite", a déclaré M. Currie.
    "Je suis honoré d'avoir la chance de diriger l'entreprise de communication
canadienne la plus importante et la mieux connue, et emballé par les
possibilités qui s'annoncent pour Bell, pour nos clients et pour notre
équipe", a dit M. Cope.
    Revenant rétrospectivement sur la performance de l'entreprise depuis 2002,
M. Currie a affirmé : "Michael a ramené avec succès l'entreprise à ses
compétences de base, les communications, en tant que stratégie pour créer une
réelle valeur pour les actionnaires, d'abord par la décision de regagner 100 %
de la propriété de Bell Canada. Travaillant avec le conseil d'administration,
Michael a affronté les défis financiers liés à Téléglobe, a démantelé la
société de portefeuille en cédant les actifs non essentiels pour des
rendements excédant les attentes, a déplacé les flux de revenus de Bell Canada
vers les plates-formes de croissance, a refaçonné l'équipe de haute direction
en faisant appel aux meilleurs spécialistes de l'exploitation des télécoms, a
mené une campagne en faveur d'un nouveau cadre réglementaire pour améliorer
notre capacité de livrer concurrence, et a lancé une importante initiative de
changement de culture pour intensifier la concentration de l'entreprise sur le
client."
    "La signature de cette entente pour la fermeture du capital de
l'entreprise, la plus importante transaction de ce type dans le monde, à
42,75 $ par action ordinaire est le dénouement d'un solide leadership qui a
créé une valeur substantielle pour les actionnaires, a ajouté M. Currie. Le
conseil d'administration est reconnaissant envers Michael pour sa contribution
remarquable au succès de l'entreprise."
    Les firmes Stikeman Elliott, Sullivan & Cromwell, Davies Ward Phillips &
Vineberg, Kellogg Huber Hansen Todd Evans & Figel et Lenczner Slaght Royce
Smith Griffin ont agi à titre de conseillers juridiques, tandis que les firmes
Goldman, Sachs & Co., BMO Marchés des capitaux, RBC Marchés des capitaux, CIBC
Marchés des capitaux et Greenhill & Co. ont agi à titre de conseillers
financiers.
    Un avis de changement important, donnant plus de détails sur l'entente
finale, sera déposé auprès des commissions canadiennes des valeurs mobilières
et auprès de la Securities and Exchange Commission des Etats-Unis, et sera
disponible à www.sedar.com et à www.sec.gov.

    Mise en garde concernant les déclarations prospectives

    Le présent communiqué contient des déclarations prospectives concernant la
transformation proposée de BCE en société fermée et d'autres déclarations qui
ne sont pas des faits historiques. Ces déclarations prospectives sont
assujetties à d'importants risques, incertitudes et hypothèses. Les résultats
ou événements dont il est question dans ces déclarations pourraient différer
sensiblement des résultats ou événements réels. En conséquence, nous ne
pouvons garantir que les déclarations prospectives se réaliseront.
    Le moment et la conclusion de la transaction proposée de transformation de
BCE en société fermée sont assujettis au respect par chacune des parties de
ses engagements en vertu des documents de transaction, ainsi qu'à certaines
modalités et conditions, y compris, mais sans s'y limiter, les modalités, et
certains droits de résiliation mis à la disposition des parties, inclus dans
l'entente définitive datée du 29 juin 2007, dans sa version modifiée par
l'entente finale datée du 4 juillet 2008, régissant les conditions de la
transaction. Les conditions de la transaction, y compris le maintien des
approbations requises des autorités anti-trust, pourraient ne pas être
remplies conformément à leur intention et/ou les parties à l'entente
définitive pourraient exercer leurs droits de résiliation et, dans une telle
éventualité, la transaction proposée de transformation de BCE en société
fermée pourrait être modifiée, restructurée ou résiliée, selon le cas.
L'incapacité de conclure la transaction proposée pourrait avoir une importante
incidence défavorable sur le cours des actions de BCE.
    Les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué sont
faites à la date du communiqué et, par conséquent, pourraient changer après
cette date. Sauf conformément à une exigence des lois canadiennes sur les
valeurs mobilières, nous n'assumons pas l'obligation de mettre à jour ou de
réviser l'une ou l'autre des déclarations prospectives contenues dans le
présent communiqué, que ce soit à la lumière de nouvelles informations,
d'événements futurs ou autrement. De plus, nous n'avons aucune obligation de
commenter les attentes ou déclarations de tierces parties concernant la
transaction proposée de transformation de BCE en société fermée. Pour plus de
détails au sujet de certains de ces facteurs de risque et hypothèses et
d'autres éléments, voir le rapport de gestion annuel 2007 de BCE daté du
5 mars 2008, compris dans le rapport annuel 2007 de Bell Canada Entreprises,
le rapport de gestion du premier trimestre de 2008 de BCE daté du 6 mai 2008,
ainsi que l'entente définitive datée du 29 juin 2007 dans sa version modifiée
et la circulaire de procuration de la direction de BCE datée du 7 août 2007,
tous déposés par BCE auprès des commissions canadiennes des valeurs mobilières
(disponibles à www.sedar.com) et auprès de la Securities and Exchange
Commission des Etats-Unis (disponibles à www.sec.gov). Ces documents sont
également disponibles sur le site Web de BCE (www.bce.ca).

    A propos de BCE Inc.

    BCE est la plus grande entreprise de communications du Canada et fournit
un ensemble de services de communications des plus complets et des plus
novateurs à ses clients de résidence et d'affaires au Canada. Assurés sous la
marque Bell, ils comprennent les services téléphoniques local, interurbain et
sans fil, l'accès Internet haute vitesse et sans fil, les services IP-large
bande, les services des technologies de l'information et des communications
(ou services à valeur ajoutée), ainsi que les services de télévision directe
par satellite et par VDSL. BCE a aussi une participation dans CTVglobemedia,
première société canadienne de médias. Les actions de BCE sont cotées en
Bourse au Canada et aux Etats-Unis.
    




Renseignements :

Renseignements: Pierre Leclerc, Relations avec les médias, Bell Canada,
(514) 391-2007, 1 877 391-2007, pierre.leclerc@bell.ca; Thane Fotopoulos,
Relations avec les investisseurs, BCE, (514) 870-4619,
thane.fotopoulos@bell.ca

Profil de l'entreprise

BCE INC.

Renseignements sur cet organisme

BCE & BELL ENTREPRISE & FINANCES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.