BCE annonce ses résultats du troisième trimestre de 2007



    
    - Forte croissance du nombre d'abonnés et du PMU des services sans fil
    - Accroissement important du BAIIA et de la marge du BAIIA des services
      sans fil
    - Amélioration soutenue des résultats financiers globaux grâce à une
      hausse des produits d'exploitation et à une réduction des coûts
    - Solide croissance du bénéfice avec un BPA de 0,50 $ et un BPA avant
      éléments extraordinaires de 0,54 $, en hausse de 38,9 % et de 12,5 %
      respectivement

    Le présent communiqué contient des déclarations prospectives. Pour une
    description des facteurs de risque et des hypothèses connexes, veuillez
    consulter la section intitulée "Mise en garde concernant les déclarations
    prospectives" plus loin dans le communiqué. Le présent communiqué devrait
    être lu en parallèle avec le rapport de gestion du troisième trimestre de
    2007 de BCE Inc. daté du 6 novembre 2007 (disponible à
    http://www.bce.ca/data/documents/reports/fr/2007/q3/2007q3-sr-fr.pdf )
    qui est intégré par renvoi au présent communiqué, déposé par BCE Inc.
    auprès de la Securities and Exchange Commission des Etats-Unis, sur
    formule 6-K, et auprès des commissions canadiennes des valeurs
    mobilières.
    

    MONTREAL, Québec, le 7 nov. /CNW Telbec/ - Le regain du secteur Services
sans fil de Bell Canada et l'attention constante accordée à la rentabilité ont
entraîné une croissance soutenue du BAIIA et du bénéfice, selon les résultats
du troisième trimestre de 2007 annoncés aujourd'hui par BCE Inc. (TSX,
NYSE : BCE), la plus grande entreprise de communications du Canada.
    "Bell a continué de progresser sur deux fronts au cours du trimestre,
franchissant de nouvelles étapes vers la conclusion de la transaction de
fermeture du capital et produisant des résultats en constante amélioration, a
déclaré Michael Sabia, chef de la direction de Bell Canada. En ce qui touche
la fermeture du capital de l'entreprise, nos actionnaires se sont prononcés à
une très grande majorité en faveur de la transaction. Nous avons également
reçu l'approbation du Bureau de la concurrence et obtenu de la Cour supérieure
du Québec un calendrier qui assurera une résolution expéditive des procédures
juridiques connexes. Nous prévoyons toujours conclure cette transaction au
premier trimestre de 2008."
    "De plus, nous avons poursuivi nos progrès au niveau de l'exploitation
avec un troisième trimestre record pour les activations brutes de services
sans fil, une amélioration de la croissance des produits d'exploitation et la
poursuite d'une croissance soutenue du BAIIA et du bénéfice, a ajouté
M. Sabia. Nous avons aussi continué de réaliser nos objectifs de réduction des
coûts et d'accentuer nos efforts pour nous éloigner des ventes d'équipements à
faible marge."
    Le secteur Services sans fil de Bell(1) a connu son meilleur troisième
trimestre à ce jour avec 445 000 activations brutes, soit 15,6 % de plus que
l'an dernier. Les activations nettes pour le trimestre ont été de 137 000,
soit 7,0 % de plus que l'an dernier. Les produits d'exploitation du réseau ont
augmenté de 8,0 % et le PMU pondéré a atteint 56 $. Le BAIIA des Services sans
fil s'est accru de 17,2 %, avec contribution au BAIIA de 92 %. Les marges du
BAIIA sur les produits d'exploitation du réseau ont atteint 46,1 %, une
augmentation de 3,6 points de pourcentage.
    "Tous nos efforts pour revitaliser le secteur Services sans fil ont porté
fruit au cours du trimestre, a affirmé George Cope, président et chef de
l'exploitation de Bell Canada. Les clients des services sans fil ont réagi
positivement à nos offres, au lancement de nouveaux appareils axés sur les
données et à l'expansion de notre présence sur le marché, tandis que nous
avons continué à enregistrer une solide croissance du BAIIA."
    "Dans notre secteur Services sur fil, comme prévu, les produits
d'exploitation des services locaux et interurbains traditionnels ont fléchi à
un rythme plus lent que l'an dernier, nos unités d'affaires ayant continué de
se concentrer sur la rentabilité, et nos pertes de SAR cumulatives pour
l'année sont relativement stables", a dit M. Cope.
    "Le taux de croissance des produits d'exploitation de Bell a constamment
progressé cette année, passant de 0,4 % au premier trimestre à 2,0 % au
troisième trimestre, grâce à une amélioration du taux d'érosion des produits
d'exploitation de nos services sur fil, a ajouté M. Cope. Le BAIIA de Bell a
continué de progresser de façon soutenue grâce à une hausse des produits
d'exploitation, à une réduction des coûts et à une diminution de la charge de
retraite, qui ont plus que contrebalancé l'érosion continue des services
traditionnels à marges plus élevées."
    Avec les récents changements réglementaires, Bell dispose maintenant de
la flexibilité nécessaire pour grouper et offrir en forfait ses services
téléphoniques locaux avec d'autres services non réglementés en Ontario et au
Québec, dans des zones représentant environ 90 % des lignes d'accès
résidentielles de Bell et 40 % des lignes d'accès d'affaires de Bell. Tirant
parti de cette flexibilité, le service Téléphonie résidentielle a été ajouté
au Forfait de Bell dans le marché du Québec en septembre.
    Bell a engagé des dépenses en immobilisations de 575 millions $ au
troisième trimestre, continuant de se concentrer sur l'amélioration de
l'expérience client et élargissant la gamme de services offerts aux clients,
par des investissements dans des domaines comme le réseau sans fil évolution à
données optimisées (EVDO) de Bell et la fibre jusqu'au voisinage.

    
    Faits saillants financiers

    -------------------------------------------------------------------------
    (En millions de dollars, sauf les      T3 2007     T3 2006   Variation
     montants par action) (non vérifié)                                 (%)
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits d'exploitation de Bell(i)       3 701 $     3 628 $       2,0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits d'exploitation de BCE(ii)       4 494 $     4 407 $       2,0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA(2) de Bell                         1 386 $     1 335 $       3,8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA de BCE                             1 789 $     1 712 $       4,5 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice d'exploitation de Bell            679 $       616 $      10,2 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice d'exploitation de BCE             897 $       799 $      12,3 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie liés aux
     activités d'exploitation de BCE         1 603 $     1 596 $       0,4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie disponibles
     de BCE(3)                                 421 $       442 $      (4,8 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    BPA de BCE                                0,50 $      0,36 $      38,9 %
    -------------------------------------------------------------------------
    BPA de BCE avant frais de
     restructuration et autres éléments,
     gains nets sur placements et coûts
     engagés pour créer Bell Aliant(4)        0,54 $      0,48 $      12,5 %
    -------------------------------------------------------------------------
      (i)  Bell comprend les secteurs Services sans fil de Bell et Services
           sur fil de Bell.
      (ii) BCE comprend Bell, Bell Aliant et Télésat.

    Le bénéfice net par action (BPA) de BCE a été de 0,50 $ pour le trimestre,
comparativement à 0,36 $ pour la même période l'année précédente. Cette hausse
est reliée à une augmentation du BAIIA, à une baisse des intérêts débiteurs et
à une diminution des frais de restructuration et autres frais, qui ont plus
que contrebalancé une hausse de l'amortissement. Le BPA avant frais de
restructuration et autres éléments, gains nets sur placements et coûts engagés
pour créer Bell Aliant(4) a été de 0,54 $ pour le trimestre, comparativement à
0,48 $ pour la même période un an plus tôt.

    Secteur Services sans fil de Bell

    Le secteur Services sans fil de Bell a enregistré de solides activations
nettes pour le trimestre et son meilleur troisième trimestre à ce jour au
chapitre des activations brutes, tout en continuant d'améliorer la
rentabilité.

    - Le total des produits d'exploitation des Services sans fil de Bell a
      progressé de 8,0 %, atteignant 1 072 millions $. Les produits
      d'exploitation du réseau sans fil se sont accrus de 8,0 %, se situant à
      974 millions $.
    - Le bénéfice d'exploitation des Services sans fil de Bell a augmenté de
      23 % pour atteindre 339 millions $.
    - Le BAIIA des Services sans fil de Bell s'est accru de 17,2 % pour
      atteindre 449 millions $, avec contribution de 92 % au BAIIA. Les
      marges du BAIIA sur les produits d'exploitation du réseau ont atteint
      46,1 %, une hausse de 3,6 points de pourcentage.
    - Le PMU pondéré a augmenté de 3 $, atteignant 56 $, sous l'effet d'une
      hausse de 2 $ du PMU des services postpayés, qui a atteint 68 $, et
      d'une augmentation de 3 $ du PMU des services prépayés, qui s'est situé
      à 19 $.
    - Le coût d'acquisition a diminué de 10,6 %, se situant à 371 $ par
      activation brute, sous l'effet d'une baisse des subventions sur les
      appareils et de la hausse des activations brutes.
    - Le taux de désabonnement pondéré de 1,7 % a été de 0,2 point de
      pourcentage supérieur à celui du troisième trimestre de 2006, reflétant
      un taux de désabonnement des services postpayés de 1,4 %, une hausse de
      0,3 point de pourcentage attribuable à l'intensité de la concurrence
      sur le marché. Le taux de désabonnement des services prépayés a fléchi
      de 0,1 point de pourcentage, se situant à 2,7 %.
    - La clientèle du secteur Services sans fil de Bell a atteint 6 021 000.
    - Le total des activations brutes a été de 445 000, une hausse de 15,6 %
      par rapport à l'an dernier.
    - Le total des activations nettes a été de 137 000 pour le trimestre, une
      augmentation de 7,0 % par rapport au troisième trimestre de 2006 et une
      importante hausse par rapport aux activations nettes du premier et du
      deuxième trimestres.

    Secteur Services sur fil de Bell

    Le secteur Services sur fil de Bell a fait des progrès dans plusieurs
domaines malgré l'érosion continuelle des services traditionnels.

    - Le total des produits d'exploitation des Services sur fil de Bell a
      diminué de 0,2 %, se situant à 2 641 millions $ pour le trimestre, car
      les gains des produits d'exploitation des services vidéo et des
      services de données ont été contrebalancés par des diminutions des
      produits d'exploitation des services locaux et d'accès et des services
      interurbains.
    - Le bénéfice d'exploitation des Services sur fil de Bell est demeuré
      inchangé à 340 millions $ pour le trimestre, la baisse du marché des
      services voix et données à marges plus élevées et la hausse de
      l'amortissement ayant été contrebalancées par une augmentation des
      produits d'exploitation des services vidéo, une réduction des coûts,
      une baisse de la charge de retraite et une diminution des frais de
      restructuration et autres frais.
    - Le BAIIA des Services sur fil de Bell a diminué de 1,6 %, se situant à
      937 millions $, l'érosion continue de la clientèle de nos lignes
      d'accès local (SAR) résidentiels ayant été en grande partie
      contrebalancée par des initiatives de tarification, des réductions de
      coûts et une baisse de la charge de retraite.
    - Les produits d'exploitation des services locaux et d'accès ont fléchi
      de 3,7 % pour se situer à 892 millions $, ce qui constitue une
      amélioration par rapport à la baisse de 7,8 % enregistrée au troisième
      trimestre de 2006.
    - Le total de SAR a diminué de 93 000 pour le trimestre, comparativement
      à une baisse de 59 000 à la même période l'an dernier.
    - Le nombre de SAR résidentiels a diminué de 104 000 pour le trimestre,
      davantage que la perte de 90 000 enregistrée l'an dernier, sous l'effet
      du débranchement de clients qui ne paient pas et de l'expansion de la
      couverture d'un important câblodistributeur concurrent, facteurs qui
      ont plus que contrebalancé la croissance continuelle des reconquêtes de
      clients. Pour les neuf premiers mois de l'exercice, le recul du nombre
      de SAR résidentiels est resté relativement stable, se situant à
      394 000 cette année comparativement à 386 000 pour la période
      correspondante en 2006.
    - Le nombre de SAR d'affaires s'est accru de 11 000 pour le trimestre.
    - Les produits d'exploitation des services interurbains ont diminué de
      8,4 %, se situant à 306 millions $, ce qui constitue une amélioration
      par rapport à la baisse de 13,2 % enregistrée au troisième trimestre de
      2006.
    - Les produits d'exploitation des services de données ont augmenté de
      1,2 % pour le trimestre, atteignant 892 millions $, grâce à une
      croissance des produits d'exploitation des services Internet et à des
      produits d'exploitation plus élevés des services IP-large bande,
      facteurs partiellement contrebalancés par une poursuite de l'érosion
      des services de données traditionnels.
    - Le nombre d'abonnés des services Internet haute vitesse a progressé de
      8,0 % par rapport à l'année précédente, avec 34 000 activations nettes
      pour le trimestre.
    - Les produits d'exploitation des services vidéo ont augmenté de 14,2 %,
      se situant à 330 millions $ pour le trimestre, en raison largement
      d'une hausse de 6 $ du PMU, qui a atteint 60 $.
    - Le nombre d'abonnés des services vidéo a augmenté de 1,8 % par rapport
      à l'an dernier, atteignant 1 820 000.
    - Les activations nettes de services vidéo, s'élevant à 3 000 pour le
      trimestre, ont subi l'incidence d'un taux de désabonnement de 1,3 %, un
      niveau supérieur de 0,3 point de pourcentage à celui de l'an dernier.

    Bell Aliant Communications régionales

    Les produits d'exploitation de Bell Aliant ont augmenté de 1,6 % pour
atteindre 838 millions $ au troisième trimestre, grâce à une croissance des
services Internet et de technologies de l'information qui a contrebalancé des
baisses des services locaux et d'accès, des services interurbains et des
services de données. Le bénéfice d'exploitation a augmenté de 9,9 % pour
atteindre 178 millions $, en raison d'une hausse des produits d'exploitation
et d'une réduction des coûts.

    Télésat

    Les produits d'exploitation de Télésat ont été de 130 millions $ pour le
trimestre, en hausse de 15,0 % par rapport à l'exercice précédent, grâce aux
produits d'exploitation de son satellite Anik F3, qui est opérationnel depuis
mai dernier, et à la croissance de son service bidirectionnel à large bande.
Le bénéfice d'exploitation a été de 47 millions $, en hausse de 47 % en raison
de produits d'exploitation plus élevés, partiellement contrebalancés par une
hausse de l'amortissement.
    Le 31 octobre 2007, l'entreprise a conclu la vente précédemment annoncée
de Télésat à une nouvelle société d'acquisition formée par l'Office
d'investissement des régimes de pensions du secteur public du Canada et Loral
Space and Communications Inc. Déduction faite de la dette prise en charge et
des dépenses liées à la transaction, BCE a tiré un produit de 3,2 milliards $
de la transaction, qui s'est faite entièrement au comptant, et s'attend à
déclarer un gain d'environ 1,86 milliard $ au quatrième trimestre.

    Perspectives

    Par suite de l'approbation de la transformation de BCE en société fermée
par ses actionnaires le 21 septembre 2007, l'entreprise ne présente plus et ne
met plus à jour une orientation.

    Notes

    L'information contenue dans le présent communiqué est non vérifiée.

    (1) Conformément aux pratiques de l'industrie nord-américaine, le nombre
        total d'activations brutes, d'activations nettes et d'abonnés des
        services sans fil inclut 100 % des abonnés de Virgin Mobile. Le PMU,
        le taux de désabonnement, l'utilisation par abonné et le coût
        d'acquisition de clientèle des services sans fil continuent d'être
        calculés en incluant 50 % des résultats de Virgin Mobile, un niveau
        correspondant à la participation de Bell dans cette entreprise.

    (2) Le terme BAIIA n'a pas de définition normalisée en vertu des PCGR du
        Canada. Il est donc peu probable qu'il puisse être comparé avec des
        mesures similaires présentées par d'autres sociétés. Nous définissons
        le BAIIA (bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement) comme les
        produits d'exploitation moins les charges d'exploitation, c'est-à-
        dire qu'il représente le bénéfice d'exploitation avant
        l'amortissement et les frais de restructuration et autres éléments.

        Nous utilisons le BAIIA, entre autres mesures, pour évaluer le
        rendement d'exploitation de nos activités permanentes, avant
        l'incidence de l'amortissement et des frais de restructuration et
        autres éléments. Nous excluons ces éléments parce qu'ils ont une
        influence sur la comparabilité de nos résultats financiers et peuvent
        éventuellement donner une représentation fausse de l'analyse des
        tendances en matière de rendement de l'exploitation. Nous excluons
        l'amortissement étant donné qu'il est largement fonction des méthodes
        comptables et des hypothèses utilisées par une société, ainsi que de
        facteurs hors exploitation comme le coût historique des
        immobilisations. Le fait d'exclure les frais de restructuration et
        autres éléments ne veut pas dire qu'ils sont nécessairement non
        récurrents.

        Le BAIIA nous permet de comparer notre rendement d'exploitation de
        manière constante. Nous estimons que certains investisseurs et
        analystes utilisent le BAIIA pour évaluer la capacité d'une société
        d'assurer le service de sa dette et de satisfaire à d'autres
        obligations de paiement, et qu'il constitue une mesure courante
        servant à évaluer les entreprises dans l'industrie des
        télécommunications.

        La mesure financière selon les PCGR du Canada la plus comparable est
        le bénéfice d'exploitation. Veuillez vous reporter à la section
        intitulée "Mesures financières non définies par les PCGR" du rapport
        de gestion du troisième trimestre de 2007 de BCE, qui est intégrée
        par renvoi au présent communiqué, pour un rapprochement du BAIIA avec
        le bénéfice d'exploitation.

    (3) Le terme flux de trésorerie disponibles n'a pas de définition
        normalisée en vertu des PCGR du Canada. Il est donc peu probable
        qu'il puisse être comparé avec des mesures similaires présentées par
        d'autres sociétés. Nous le définissons comme les flux de trésorerie
        liés aux activités d'exploitation, après les dépenses en
        immobilisations, le total des dividendes et les autres activités
        d'investissement. Nous considérons les flux de trésorerie disponibles
        comme un important indicateur de la solidité financière et du
        rendement de nos activités, car ils révèlent le montant des fonds
        disponibles pour rembourser la dette et réinvestir dans notre
        société. Nous présentons les flux de trésorerie disponibles de
        manière constante d'une période à l'autre, ce qui permet de comparer
        notre rendement financier de manière constante. Nous estimons que
        certains investisseurs et analystes utilisent également les flux de
        trésorerie disponibles pour évaluer une entreprise et ses actifs
        sous-jacents. Les flux de trésorerie liés aux activités
        d'exploitation sont la mesure financière selon les PCGR du Canada la
        plus comparable. Veuillez vous reporter à la section intitulée
        "Mesures financières non définies par les PCGR" du rapport de gestion
        du troisième trimestre de 2007 de BCE, qui est intégrée par renvoi au
        présent communiqué, pour un rapprochement des flux de trésorerie
        disponibles avec les flux de trésorerie liés aux activités
        d'exploitation.

    (4) Le terme bénéfice net (ou BPA) avant frais de restructuration et
        autres éléments, gains nets sur placements et coûts engagés pour
        créer Bell Aliant n'a pas de signification normalisée en vertu des
        PCGR du Canada. Il est donc peu probable qu'il puisse être comparé
        avec des mesures similaires présentées par d'autres sociétés.

        Nous utilisons le bénéfice net (ou le BPA) avant frais de
        restructuration et autres éléments, gains nets sur placements et
        coûts engagés pour créer Bell Aliant, entre autres mesures, pour
        évaluer le rendement d'exploitation de nos activités permanentes,
        avant l'incidence après impôts des frais de restructuration et autres
        éléments, des gains nets sur placements et des coûts engagés pour
        créer Bell Aliant. Nous excluons ces éléments parce qu'ils ont une
        influence sur la comparabilité de nos résultats financiers et peuvent
        éventuellement donner une représentation fausse de l'analyse des
        tendances en matière de rendement de l'exploitation. Le fait
        d'exclure ces éléments ne veut pas dire qu'ils sont nécessairement
        non récurrents.

        La mesure financière selon les PCGR du Canada la plus comparable est
        le bénéfice net attribuable aux actions ordinaires. Veuillez vous
        reporter à la section intitulée "Mesures financières non définies par
        les PCGR" du rapport de gestion du troisième trimestre de 2007 de
        BCE, qui est intégrée par renvoi au présent communiqué, pour un
        rapprochement du bénéfice net avant frais de restructuration et
        autres éléments, gains nets sur placements et coûts engagés pour
        créer Bell Aliant avec le bénéfice net attribuable aux actions
        ordinaires (total et par action).
    

    A propos de BCE Inc.

    BCE est la plus grande entreprise de communications du Canada et fournit
un ensemble de services de communications des plus complets et des plus
novateurs à ses clients de résidence et d'affaires au Canada. Assurés sous la
marque Bell, ils comprennent les services téléphoniques local, interurbain et
sans fil, l'accès Internet haute vitesse et sans fil, les services IP-large
bande, les services des technologies de l'information et des communications
(ou services à valeur ajoutée), ainsi que les services de télévision directe
par satellite et par VDSL. BCE a aussi une participation dans CTVglobemedia,
première société canadienne de médias. Les actions de BCE sont cotées en
Bourse au Canada et aux Etats-Unis.

    Mise en garde concernant les déclarations prospectives

    Le présent communiqué contient des déclarations prospectives concernant
la transformation proposée de BCE en société fermée et les procédures
juridiques connexes, ainsi que d'autres déclarations qui ne sont pas des faits
historiques. Ces déclarations prospectives sont assujetties à d'importants
risques, incertitudes et hypothèses. Les résultats ou événements dont il est
question dans ces déclarations pourraient différer sensiblement des résultats
ou événements réels. En conséquence, vous êtes mis en garde contre le risque
d'accorder une crédibilité excessive à ces déclarations prospectives.
    La conclusion de la transaction proposée de fermeture du capital est
assujettie à certaines modalités et conditions, y compris, sans s'y limiter :
(i) l'approbation du CRTC, d'Industrie Canada et d'autres instances
gouvernementales concernées, (ii) l'approbation nécessaire des tribunaux et
(iii) certains droits de résiliation mis à la disposition des parties dans
l'entente définitive datée du 29 juin 2007 et régissant les conditions de la
transaction. Ces approbations pourraient ne pas être obtenues, les autres
conditions de la transaction pourraient ne pas être remplies conformément à
leur intention et/ou les parties à l'entente définitive pourraient exercer
leurs droits de résiliation et, dans une telle éventualité, la transaction
proposée de transformation de BCE en société fermée pourrait être modifiée,
restructurée ou résiliée, selon le cas. L'incapacité de conclure la
transaction proposée pourrait avoir une importante incidence défavorable sur
le cours des actions de BCE. En outre, selon les circonstances d'un éventuel
défaut de conclure la transaction proposée, BCE pourrait devoir payer
d'importants frais et coûts déterminés par l'acquéreur, en plus de ses propres
coûts engagés en relation avec les activités réalisées jusqu'à ce jour.
    Les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué sont
faites à la date du communiqué et, par conséquent, pourraient changer après
cette date. Toutefois, nous n'avons ni l'intention ni l'obligation de mettre à
jour ou de réviser l'une ou l'autre des déclarations prospectives, que ce soit
à la lumière de nouvelles informations, d'événements futurs ou autrement. De
plus, nous n'avons aucune obligation de commenter les attentes ou déclarations
de tierces parties concernant la transaction proposée de transformation de BCE
en société fermée. Pour plus de détails au sujet de certains de ces facteurs
de risque et hypothèses et d'autres éléments, voir l'entente définitive datée
du 29 juin 2007, le rapport de gestion du deuxième trimestre de 2007 de BCE
daté du 31 juillet 2007, le rapport de gestion du troisième trimestre de 2007
de BCE daté du 6 novembre 2007, ainsi que la circulaire de procuration de la
direction de BCE datée du 7 août 2007, tous déposés par BCE auprès des
commissions canadiennes des valeurs mobilières (disponibles à www.sedar.com)
et de la Securities and Exchange Commission des Etats-Unis (disponibles à
www.sec.gov). Ces documents sont également disponibles sur le site Web de BCE
à www.bce.ca.




Renseignements :

Renseignements: Pierre Leclerc, Bell Canada, Relations avec les médias,
(514) 391-2007, 1-877-391-2007, pierre.leclerc@bell.ca; Thane Fotopoulos, BCE,
Relations avec les investisseurs, (514) 870-4619, thane.fotopoulos@bell.ca

Profil de l'entreprise

BCE INC.

Renseignements sur cet organisme

BCE & BELL ENTREPRISE & FINANCES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.