BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2011*

VANCOUVER, le 12 mai /CNW/ -

  • Le bénéfice attribuable aux actionnaires ordinaires s'est élevé à 142 millions de $CA pour le trimestre clos le 31 mars 2011, en hausse de 6,8 % par rapport à celui de la même période de 2010.

  • Le rendement des capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires s'est établi à 16,6 % pour le trimestre clos le 31 mars 2011, comparativement à 16,2 % pour la même période de 2010.**

  • Le ratio d'efficience a été de 57,0 % pour le trimestre clos le 31 mars 2011, contre 52,2 % pour la période correspondante de 2010.

  • Au 31 mars 2011, le total des actifs s'élevait à 79,1 milliards de $CA, en regard des 78,8 milliards de $CA constatés à la même date en 2010.

  • Au 31 mars 2011, le total des actifs sous administration s'élevait à 33,2 milliards de $CA, comparativement à 32,4 milliards de $CA au 31 mars 2010.

  • Le ratio de capital de catégorie 1 et le ratio de capital total s'établissaient respectivement à 13,4 % et à 16,2 % au 31 mars 2011, comparativement à 12,3 % et à 14,8 % au 31 mars 2010.**

Les résultats sont fondés sur les états financiers non audités de la période, établis conformément aux Normes internationales d'information financière que la banque a adoptées le 1er janvier 2011. Tous les chiffres de la période précédente, qui étaient présentés auparavant selon les principes comptables généralement reconnus du Canada, ont été retraités. Il y a lieu de se reporter aux états financiers non audités et aux notes afférentes du rapport aux actionnaires du premier trimestre de 2011 de la banque.

L'abréviation « $CA » désigne le dollar canadien.

** Ces ratios ont été calculés selon les lignes directrices énoncées par le Bureau du surintendant des institutions financières (« BSIF »), conformément aux normes en matière de suffisance du capital du Nouvel accord de Bâle.


Banque HSBC Canada

                                                                                                                                                     Commentaire financier

_______________________________________________________________________________________________________________________________

 

Aperçu

La Banque HSBC Canada a enregistré un bénéfice de 160 millions de $CA au premier trimestre de 2011, une progression de 6 millions de $CA, ou 3,9 %, comparativement au bénéfice de 154 millions de $CA dégagé dans la même période de 2010. Un bénéfice attribuable aux actionnaires ordinaires de 142 millions de $CA a été constaté pour le trimestre clos le 31 mars 2011, ce qui représente une hausse de 9 millions de $CA, ou 6,8 %, par rapport à celui inscrit au premier trimestre de 2010. Cette amélioration a découlé essentiellement de la hausse des produits de commissions et du recul des charges de dépréciation liées aux prêts dont les effets ont été en partie atténués par la diminution des produits d'intérêts nets et l'augmentation des charges opérationnelles. La baisse des taux d'imposition prévus par la loi a également contribué à la hausse du bénéfice pour cette période.

Commentant les résultats, Lindsay Gordon, président et chef de la direction de la Banque HSBC Canada, a déclaré :

« L'amélioration des conditions économiques, la réduction des créances irrécouvrables et la force des secteurs fondamentaux de la HSBC se sont traduites par d'autres bons résultats opérationnels au premier trimestre. Nous avons continué de mettre l'accent sur la croissance et de miser sur nos capacités mondiales afin de répondre aux besoins de nos clients, et ce, tout en maintenant une bonne capitalisation et de solides liquidités. »

« Nous prévoyons que l'économie enregistrera une amélioration modeste, mais continue, tout au long de 2011, et la HSBC est bien placée pour appuyer les ambitions de croissance de ses clients alors que le marché de l'emploi au Canada et le commerce avec les marchés émergents progressent. »

Analyse des résultats financiers consolidés du premier trimestre de 2011

Les produits d'intérêts nets du premier trimestre de 2011 se sont établis à 382 millions de $CA, contre 394 millions de $CA pour la période correspondante de 2010, ce qui traduit une diminution de 12 millions de $CA, ou 3,0 %. Cette diminution est essentiellement attribuable à la contraction des écarts de taux causée par les pressions de la concurrence et au repli des volumes de prêts, lui-même attribuable à la réduction des prêts commerciaux et des créances du secteur du crédit à la consommation ainsi qu'à des initiatives stratégiques visant à réduire la concentration dans le segment de l'immobilier commercial. Ces baisses ont été atténuées par l'incidence favorable des hausses de taux d'intérêt de la Banque du Canada sur les actifs de la banque dont les taux sont fondés sur le taux préférentiel.

Les produits de commissions nets se sont élevés à 163 millions de $CA au premier trimestre de 2011, contre 146 millions de $CA à la même période de 2010, affichant ainsi une hausse de 17 millions de $CA, ou 11,6 %. Les commissions de gestion d'actifs et aux facilités de crédit ainsi que les commissions de courtage ont augmenté de 18 millions de $CA grâce à la montée des ventes et à l'appréciation des titres de participation des services de gestion de patrimoine, à l'augmentation des volumes d'acceptations bancaires et de lettres de crédit de soutien ainsi qu'à l'intensification des opérations de commerce international des services aux entreprises. Ces facteurs ont été contrebalancés en partie par la diminution, depuis un an, des commissions tirées des services de financement de sociétés.

Les produits de négociation nets du premier trimestre de 2011 se sont établis à 37 millions de $CA, comparativement à 36 millions de $CA au même trimestre de 2010. Le principal facteur à l'origine de cette légère hausse a été l'accroissement des produits tirés des opérations de change par suite d'initiatives de marketing visant expressément l'accroissement des volumes d'opérations des clients.

Perte nette liée aux instruments financiers désignés comme étant à la juste valeur. La banque constate à la juste valeur certaines débentures subordonnées, certains dépôts ainsi que certains passifs de filiales. Comme les écarts de taux ont encore rétréci durant le premier trimestre de 2011, la variation de la juste valeur de ces soldes a donné lieu à des charges de 8 millions de $CA durant ce trimestre, soit le même montant que celui du premier trimestre de l'exercice précédent.

Les profits diminués des pertes liés aux placements financiers du premier trimestre de 2011 se sont établis à 16 millions de $CA, contre 3 millions de $CA un an plus tôt, en hausse de 13 millions de $CA. Celle-ci découle de la cession du portefeuille d'actions préférentielles disponibles à la vente ainsi que de la montée des profits sur certaines obligations gouvernementales et de titres de créance bancaires vendus durant le trimestre considéré.

Les autres produits opérationnels du premier trimestre de 2011 se sont chiffrés à 40 millions de $CA, en regard de 42 millions de $CA pour la même période de 2010, en baisse de 2 millions de $CA, ou 4,8 %. Leur diminution est essentiellement imputable au recul des recouvrements associés à la prestation de services de technologie à d'autres sociétés du Groupe HSBC, les charges connexes ayant été inscrites dans le Total des charges opérationnelles, dont il est question ci-après.

Des charges de dépréciation liées aux prêts et autres provisions relatives au risque de crédit de 49 millions de $CA ont été inscrites au premier trimestre de 2011, contre 69 millions de $CA pour la même période de 2010. Bien que les conditions demeurent incertaines, le recul, de 2010 à 2011, des charges de dépréciation liées aux prêts a découlé de la baisse des charges évaluées individuellement à l'égard du portefeuille de prêts commerciaux de la banque et de la diminution des comptes de correction de valeur évalués collectivement pour ce qui est du portefeuille du crédit à la consommation par suite du recul des soldes des créances et des situations de défaut.

Le total des charges opérationnelles du premier trimestre de 2011 s'est élevé à 359 millions de $CA, comparativement à 320 millions de $CA pour la période correspondante de 2010, ce qui signale une hausse de 39 millions de $CA, ou 12,2 %. La rémunération et les avantages du personnel ont augmenté de 28 millions de $CA en raison, surtout, de l'accroissement des commissions et de la rémunération incitative liée au rendement, par suite de l'amélioration du rendement sous-jacent, de la hausse des salaires du personnel à temps plein ainsi que de l'augmentation des charges associées aux avantages postérieurs au départ à la retraite par suite d'améliorations apportées à certains régimes de retraite de la banque. Le reste de l'augmentation par rapport à la même période de 2010 a résulté de la hausse des charges inhérentes à la technologie et aux services, incluant celles engagées pour fournir des services de technologie à d'autres sociétés du Groupe HSBC (les produits connexes étant pris en compte dans les Autres produits opérationnels indiqués ci-dessus), et de l'accroissement des coûts des services externes, hausse qui a été atténuée par la diminution des coûts des locaux et du matériel.

Charge d'impôt. Le taux d'impôt effectif du premier trimestre de 2011 a été de 28,3 %, contre 31,3 % au premier trimestre de 2010. La diminution enregistrée au cours du trimestre considéré a résulté en grande partie d'une réduction des taux d'impôt prévus par la loi.

État de la situation financière

Le total des actifs s'établissait à 79,1 milliards de $CA au 31 mars 2011, pour une progression de 1,1 milliard de $CA par rapport au 31 décembre 2010, laquelle découle essentiellement d'une hausse de 0,5 milliard de $CA des actifs détenus à des fins de transaction et de 0,7 milliard de $CA des prêts et avances à des clients. Les liquidités sont demeurées solides, la trésorerie et les soldes détenus dans des banques centrales, les effets en cours de compensation auprès d'autres banques, les actifs détenus à des fins de transaction, les prêts et avances à des banques et les placements financiers atteignant 25,9 milliards de $CA au 31 mars 2011, contre 26,1 milliards de $CA au 31 décembre 2010. Les prêts et avances à des clients sont passés de 45,2 milliards de $CA au 31 décembre 2010, à 46,0 milliards de $CA, en raison essentiellement de la hausse du solde des conventions de revente conclues avec des clients. Exclusion faite de ces conventions, les prêts et avances à des clients ont diminué de 0,2 milliard de $CA, nos clients entreprises cherchant à réduire leur endettement.

Le montant brut des prêts douteux a été de 857 millions de $CA, en hausse de 59 millions de $CA en regard de 798 millions de $CA au 31 décembre 2010, mais en baisse de 143 millions de $CA par rapport au trimestre clos le 31 mars 2010. Le total des prêts douteux, déduction faite des comptes de correction de valeur spécifiques relatifs aux créances irrécouvrables, se chiffrait à 630 millions de $CA au 31 mars 2011, contre 571 millions de $CA au 31 décembre 2010. Le total des prêts douteux comprend des prêts du secteur du crédit à la consommation de 116 millions de $CA (117 millions de $CA au 31 décembre 2010) dont la dépréciation est évaluée collectivement. Le compte de correction de valeur relatif à un ensemble de prêts de ce secteur s'est élevé à 140 millions de $CA, contre 148 millions de $CA au 31 décembre 2010 et le compte de correction de valeur total s'est chiffré à 387 millions de $CA, comparativement à 400 millions de $CA au 31 décembre 2010.

Le total des comptes de clients est passé de 45,5 milliards de $CA au 31 décembre 2010 à 44,3 milliards de $CA au 31 mars 2011. Ce sont les dépôts à terme des particuliers et les comptes courants portant intérêt qui ont accusé les plus fortes baisses.

Les titres de créance émis sont passés de 14,8 milliards de $CA au 31 décembre 2010 à 15,2 milliards de $CA au 31 mars 2011 en raison surtout de l'essor des dépôts de gros à terme.

Résultats des secteurs au premier trimestre de 2011

Services bancaires de détail et gestion de patrimoine

Le bénéfice avant la charge d'impôt s'est établi à 7 millions de $CA pour le premier trimestre de 2011, comparativement à un bénéfice de 6 millions de $CA pour le même trimestre un an plus tôt. La hausse du bénéfice est en grande partie attribuable aux services de gestion de patrimoine qui ont profité de fortes ventes et de l'augmentation des volumes d'opérations des clients.

Le secteur des services bancaires de détail et gestion de patrimoine a continué de déployer des efforts afin de devenir le chef de file des banques internationales pour les clients fortunés au Canada. Pour ce faire, il offre à sa clientèle privilégiée une connectivité internationale grâce à des produits novateurs, lui donne accès aux marchés émergents et consolide les liens avec cette clientèle en lui proposant des taux et des groupes de produits qui reflètent véritablement ses besoins.

*  En novembre 2010, notre société mère avait annoncé que, avec prise d'effet en mars 2011, les services bancaires de détail et les services de gestion de patrimoine seraient gérés dans le cadre d'un secteur d'activité unique aux fins d'évaluation du rendement du Groupe HSBC par groupe de clients ou secteur d'activité. C'est ainsi que ce nouveau secteur d'activité intégrera les services financiers aux particuliers et les services de gestion globale d'actifs qui, auparavant, faisaient partie des services bancaires internationaux et marchés. Toutefois, les commentaires relatifs aux services bancaires de détail et gestion de patrimoine dans ce document ne reflètent que les résultats des services financiers aux particuliers. Les changements apportés à la structure seront pris en compte dans les résultats du deuxième trimestre de 2011.

Les produits d'intérêts nets se sont établis à 94 millions de $CA, affichant un recul de 2 millions de $CA, ou 2,1 %, en regard du premier trimestre de 2010. Ce recul est essentiellement attribuable à la contraction des volumes et à la hausse des coûts de financement, ce qui a été atténué par la montée des produits générés par les services de valeurs mobilières.

Les produits de commissions nets se sont élevés à 56 millions de $CA, en hausse de 8 millions de $CA, ou 16,7 %, en regard du premier trimestre de 2010. Cette hausse résulte de la progression des produits tirés des services de gestion de patrimoine par suite de la croissance des ventes et de l'intensification des activités de négociation ainsi que de la hausse des produits provenant du programme Services internationaux aux immigrants investisseurs.

Les charges de dépréciation liées aux prêts et autres provisions relatives au risque de crédit se sont chiffrées à 2 millions de $CA, soit 7 millions de $CA, ou 77,8 %, de moins qu'au premier trimestre de 2010, en raison d'une reprise des provisions pour dépréciation évaluées collectivement par suite d'une baisse des volumes et des situations de défaut.

Le total des charges opérationnelles a été de 149 millions de $CA, dépassant de 12 millions de $CA, ou 8,8 %, le montant constaté au premier trimestre de 2010 en raison de la hausse des frais de personnel, tel qu'il est indiqué dans l'analyse des résultats consolidés.

Services aux entreprises

Le bénéfice avant la charge d'impôt a été de 137 millions de $CA pour le premier trimestre de 2011, contre un bénéfice de 153 millions de $CA pour le trimestre correspondant de 2010. La diminution du bénéfice reflète principalement la lenteur de la reprise économique à l'échelle mondiale ainsi que le mouvement continu de désendettement observé chez les clients et son incidence sur notre portefeuille de prêts.

Les services aux entreprises ont tout mis en œuvre pour conserver le titre de Meilleure banque pour la petite entreprise, s'appuyant à cette fin sur leur stratégie HSBC Direct Entreprises, et pour demeurer le chef de file dans les services internationaux en rehaussant leurs compétences transfrontalières, et ce, surtout grâce à des investissements dans l'Est du Canada.

Les produits d'intérêts nets se sont établis à 173 millions de $CA, accusant une baisse de 21 millions de $CA, ou 10,8 %, en regard de la période correspondante de 2010. Cette baisse est survenue parce que les volumes de prêts se sont contractés de 8,4 %, les clients réduisant leur endettement, facteur qui a été compensé en partie par la croissance des dépôts.

Les produits de commissions nets se sont élevés à 69 millions de $CA au premier trimestre de 2011, ce qui représente une hausse de 12 millions de $CA, ou 21,1 %, en regard du premier trimestre de 2010. Cette hausse a résulté surtout de l'accroissement des commissions générées par les acceptations bancaires et d'autres produits associés au crédit.

Les charges de dépréciation liées aux prêts et autres provisions relatives au risque de crédit ont, comparativement à celles du premier trimestre de 2010, baissé de 13 millions de $CA, ou 43,3 %, pour s'établir à 17 millions de $CA. La contraction du portefeuille de prêts, une meilleure qualité du crédit et une réduction du portefeuille de prêts non productifs se sont traduites par une diminution des charges pour dépréciation évaluées individuellement dans les secteurs de l'énergie et des ventes en gros et de détail et par une reprise de charges de dépréciation évaluées collectivement.

Le total des charges opérationnelles s'est élevé à 96 millions de $CA, dépassant de 17 millions de $CA, ou 21,5 %, celui inscrit au premier trimestre de 2010 en raison, principalement, des sommes investies dans le secteur, dont celles consenties aux ressources humaines et au marketing.

Services bancaires internationaux et marchés

Le bénéfice avant la charge d'impôt a été de 79 millions de $CA pour le premier trimestre de 2011, contre un bénéfice de 54 millions de $CA pour le trimestre correspondant de 2010. La hausse est principalement attribuable à l'augmentation des produits d'intérêts nets découlant des réductions des coûts du financement et des liquidités, de la progression des soldes d'actifs disponibles à la vente, de l'incidence favorable de la hausse des taux d'intérêt de la Banque du Canada et des profits provenant de la sortie de certains placements financiers.

Le secteur des services bancaires internationaux et marchés a poursuivi ses efforts afin de s'imposer comme banque internationale de choix, menant à cette fin des activités axées sur notre clientèle de base pour combler ses besoins à l'échelle mondiale et offrant des produits internationaux aux clients canadiens et des produits canadiens aux clients outre-frontières.

Les produits d'intérêts nets ont été de 49 millions de $CA, en hausse de 27 millions de $CA, ou 122,7 %, par rapport à ceux du premier trimestre de 2010. Cette hausse reflète la majoration des taux d'intérêt de la Banque du Canada, l'incidence positive de la hausse des soldes d'actifs disponibles à la vente et l'élargissement des écarts de taux des clients. Les coûts du financement et des liquidités ont également fléchi grâce à la stabilité des marchés financiers.

Les produits de commissions nets se sont établis à 28 millions de $CA, en baisse de 5 millions de $CA, ou 15,2 %, comparativement à ceux du premier trimestre de 2010. La cause en revient à une baisse des commissions sur les facilités de crédit par suite d'une diminution de l'encours des prêts et au recul des commissions des services de conseil. Ces facteurs ont été annulés en partie par la hausse des commissions de gestion d'actifs, les fonds sous gestion ayant monté grâce au montant élevé des ventes nettes et à la bonne tenue des marchés boursiers.

Les produits de négociation nets se sont contractés de 1 million de $CA par rapport au premier trimestre de 2010 pour s'établir à 21 millions de $CA. Les produits générés par les opérations de change ont augmenté grâce au niveau élevé des activités des clients, mais cette hausse a été contrebalancée par une diminution des taux et des produits tirés de la négociation de produits de crédit.

Des profits liés aux placements financiers de 16 millions de $CA et provenant de la sortie d'actifs disponibles à la vente ont été réalisés au cours du premier trimestre de 2011, en hausse de 13 millions de $CA par rapport au premier trimestre de 2010. Reflet de l'amélioration de la conjoncture, la vente d'un portefeuille d'actions préférentielles a généré un profit de 6 millions de $CA. Par ailleurs, des profits de 10 millions de $CA ont été constatés à la vente de certains titres de créance de gouvernements et de banques.

Les charges de dépréciation liées aux prêts et autres provisions relatives au risque de crédit ont été nulles pour le trimestre considéré. Un recouvrement net de 2 millions de $CA avait été constaté au premier trimestre de 2010 en raison de la reprise de charges de dépréciation évaluées collectivement.

Le total des charges opérationnelles a été de 36 millions de $CA, en hausse de 7 millions de $CA, ou 24,1 %, par rapport à celui du premier trimestre de 2010, ce qui est imputable à l'engagement de certains coûts de restructuration et à la hausse des coûts opérationnels des succursales.

Crédit à la consommation

Le bénéfice avant la charge d'impôt du crédit à la consommation a été de 8 millions de $CA pour le premier trimestre de 2011, contre un bénéfice de 18 millions de $CA pour le trimestre correspondant de 2010. La baisse est principalement attribuable au recul des produits d'intérêts nets par suite de la diminution de la moyenne des créances.

Les principaux objectifs du crédit à la consommation demeurent l'amélioration de la productivité du personnel de vente ainsi que la gestion des risques et de la qualité du crédit.

Les produits d'intérêts nets du premier trimestre se sont établis à 70 millions de $CA, soit 13 millions de $CA, ou 15,7 %, de moins que les 83 millions de $CA inscrits à ce chapitre au même trimestre un an plus tôt. La moyenne des créances a reculé d'environ 0,5 milliard de $CA, ou 16,0 %, ce qui a entraîné une baisse des produits d'intérêts nets au premier trimestre de 2011 par rapport à celui de 2010. Le repli de la moyenne des créances a découlé des décisions de resserrement du crédit qui ont été prises en 2007 et en 2008.

Les produits de commissions nets ont progressé de 2 millions de $CA, ou 25,0 %, par rapport au premier trimestre de 2010, pour atteindre 10 millions de $CA au premier trimestre de 2011, ce qui a résulté principalement de la hausse des produits d'interchange de cartes de crédit, facteur attribuable à la hausse des volumes d'opérations par carte de crédit et au recul des coûts des récompenses.

Les charges de dépréciation liées aux prêts et autres provisions relatives au risque de crédit ont, en comparaison de celles du premier trimestre de 2010, fléchi de 2 millions de $CA, ou 6,3 %, pour s'établir à 30 millions de $CA pour la période correspondante de 2011, ce qui est essentiellement imputable à la diminution des créances et des situations de défaut par suite de l'amélioration des conditions de marché et de l'attention soutenue qui a été accordée à l'amélioration de la qualité du crédit des portefeuilles.

Le total des charges opérationnelles a été de 43 millions de $CA, en hausse de 2 millions de $CA, ou 4,9 %, par rapport à celui du premier trimestre de 2010, et ce, en raison surtout de la hausse des frais de marketing.

Autres

Les activités ou les opérations qui ne se rapportent pas directement aux secteurs d'activité sont présentés dans le secteur Autres. Les principaux éléments inclus dans ce secteur comprennent une perte nette liée aux instruments financiers désignés comme étant à la juste valeur ainsi que les produits et les recouvrements de charges liés aux activités relatives aux technologies de l'information exercées pour le compte des autres sociétés du Groupe HSBC. Une perte avant la charge d'impôt de 8 millions de $CA a été inscrite dans le secteur Autres au premier trimestre de 2011, contre une perte de 7 millions de $CA au premier trimestre de 2010, en raison de l'incidence du rétrécissement des écarts de taux sur la juste valeur des propres titres de créance de la banque.

Dividendes

Au cours du premier trimestre de 2011, la banque a déclaré et versé des dividendes d'un montant de 75 millions de $CA sur ses actions ordinaires, soit le même montant qu'à la période correspondante de 2010.

Les dividendes trimestriels réguliers suivants ont été déclarés : 31,875 cents par action sur les actions préférentielles de catégorie 1, série C; 31,25 cents par action sur les actions préférentielles de catégorie 1, série D; 41,25 cents par action sur les actions préférentielles de catégorie 1, série E; et 7,75 cents par action sur les actions préférentielles de catégorie 2, série B, de la Banque HSBC Canada. Les dividendes seront versés le 30 juin 2011 aux actionnaires inscrits le 15 juin 2011.

Transition aux Normes internationales d'information financière (les « IFRS »)

Ces résultats du premier trimestre ont été établis conformément aux IFRS. Tel que nous l'avons déjà indiqué dans nos rapports intermédiaires et annuel de 2010, nous avons adopté les IFRS le 1er  janvier 2011 et avons harmonisé notre mode de présentation avec celui de notre société mère, HSBC Holdings plc, laquelle a adopté ces normes en 2005. Tous les montants de la période précédente paraissant dans le présent communiqué de presse, lesquels avaient été calculés antérieurement selon les principes comptables généralement reconnus du Canada (les « PCGR du Canada »), ont été retraités en fonction des IFRS.

L'incidence nette de l'adoption des IFRS sur le solde d'ouverture des capitaux propres à la date de transition, soit le 1er janvier 2010, a été une baisse de 146 millions de $CA, laquelle découlait essentiellement de changements dans la comptabilisation des prêts hypothécaires titrisés et des régimes d'avantages du personnel à prestations définies. En outre, les participations ne donnant pas le contrôle de 430 millions de $CA, présentées hors des capitaux propres selon les PCGR du Canada, ont été reclassées comme une composante du total des capitaux propres selon les IFRS. Le total des actifs a augmenté de 7,4 milliards de $CA, et ce, en raison surtout de la constatation des prêts hypothécaires titrisés qui avaient été retirés du bilan aux termes des PCGR du Canada.

Le montant retraité du bénéfice pour le premier trimestre de 2010 a été de 154 millions de $CA selon les IFRS, ce qui représente 55 millions de $CA de plus que le bénéfice net de 99 millions de $CA qui avait déjà été établi selon les PCGR du Canada. Les principales différences entre les PCGR du Canada et les IFRS qui influent sur le bénéfice de la période ayant fait l'objet d'un retraitement et des périodes à venir sont liées au changement dans la comptabilisation des prêts hypothécaires titrisés et des opérations de swaps connexes, lesquels étaient évalués à la valeur de marché selon les PCGR du Canada. Cette évaluation n'est pas obligatoire aux termes des IFRS puisque les actifs et les risques connexes sont pris en compte dans nos résultats financiers. Les changements touchent aussi les profits et pertes de change sur les actifs financiers disponibles à la vente, qui étaient constatés dans les autres éléments du résultat étendu selon les PCGR du Canada, mais qui sont portés en résultat en vertu des IFRS.

Une description détaillée de l'incidence de la transition aux IFRS sur nos méthodes comptables et une quantification des différences importantes découlant de l'application des normes IFRS par rapport aux PCGR du Canada ont été présentées dans le rapport de gestion figurant dans le rapport annuel 2010. Une mise à jour de cette analyse sera fournie dans le rapport intermédiaire du premier trimestre de 2011.

Mesures conformes ou non conformes aux IFRS paraissant dans ce communiqué de presse

Pour mesurer son rendement, la banque recourt à diverses mesures financières conformes ou non conformes aux IFRS. Les organismes de réglementation des valeurs mobilières exigent que les entreprises avertissent les lecteurs que le résultat et d'autres mesures qui ont été ajustés en fonction de critères autres que les IFRS n'ont pas un sens normalisé aux termes des IFRS et qu'il est donc improbable qu'ils soient comparables à des mesures semblables qu'utilisent d'autres entreprises. Ce qui suit indique diverses mesures non conformes aux IFRS que la direction surveille régulièrement.

Rendement des capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires − Bénéfice attribuable aux actionnaires ordinaires annualisé et divisé par les capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires, ce qui est calculé à l'aide des soldes de fin de mois de ces capitaux propres de la période.

Rendement après impôt de la moyenne des actifs − Bénéfice attribuable aux actionnaires ordinaires annualisé et divisé par la moyenne des actifs, ce qui est calculé à l'aide des soldes moyens quotidiens de la période.

Rendement après impôt de la moyenne des actifs pondérés en fonction des risques - Bénéfice attribuable aux actionnaires ordinaires annualisé et divisé par les soldes mensuels moyens des actifs pondérés en fonction des risques de la période. Les actifs pondérés en fonction des risques sont calculés selon les lignes directrices énoncées par le BSIF, conformément aux normes en matière de suffisance du capital du Nouvel accord de Bâle.

Ratio d'efficience - Calculé en divisant le total des charges opérationnelles de la période par le résultat opérationnel net avant les charges de dépréciation liées aux prêts et autres provisions relatives au risque de crédit de la période.

Ratio d'efficience ajusté - Ratio d'efficience ajusté pour tenir compte du montant net des charges intragroupe et des recouvrements auprès d'entités du Groupe HSBC conformément à l'information que la banque présente à sa société mère. Ces produits et charges sont inscrits à leur montant brut dans les postes Autres produits opérationnels et Charges générales et administratives des états financiers consolidés.

Produits d'intérêts nets, produits de commissions nets et produits de négociation nets en pourcentage du total du résultat opérationnel net - Produits d'intérêts nets, produits de commissions nets et produits de négociation nets divisés par le résultat opérationnel net avant les charges de dépréciation liées aux prêts et autres provisions relatives au risque de crédit de la période.

Ratio des avances à des clients aux comptes des clients - Prêts et avances à des clients divisés par les comptes des clients, ce qui est calculé à l'aide des soldes à la fin de la période.

Moyenne du total des capitaux propres attribuables aux actionnaires à la moyenne du total des actifs - La moyenne des capitaux propres attribuables aux actionnaires est calculée à l'aide des soldes de fin de mois du total des capitaux propres attribuables aux actionnaires et la moyenne du total des actifs est calculée en utilisant les soldes moyens quotidiens de la période.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent document peut contenir des renseignements prospectifs, dont des énoncés concernant les activités de la Banque HSBC Canada et les actions qu'elle devrait poser. Ces énoncés peuvent être reconnus par le fait qu'ils ne sont pas formellement liés à des faits passés ou actuels. En outre, ils comportent souvent des mots ou des expressions comme « s'attendre à », « estimer », « prévoir », « projeter », « avoir l'intention de », « planifier », « être d'avis que » et d'autres mots ou expressions similaires dans le cadre de l'analyse du rendement financier ou opérationnel futur. Ces énoncés faisant l'objet d'un certain nombre de risques et d'incertitudes, les résultats réels pourraient différer des résultats prévus. Parmi les facteurs qui pourraient causer ces différences figurent de nouvelles normes réglementaires, des modifications législatives, des changements d'ordre technologique, l'évolution des marchés financiers internationaux, des modifications dans les politiques monétaires et économiques des gouvernements, les fluctuations des taux d'intérêt, l'inflation et les conditions économiques générales dans les régions où la Banque HSBC Canada est présente. De plus, l'industrie bancaire canadienne étant un milieu très concurrentiel, les pressions exercées sur la marge nette d'intérêts de la banque peuvent être dues aux seules mesures prises individuellement par des banques ou d'autres institutions financières. Les fluctuations économiques peuvent également influer sur les marchés boursiers et des changes et, par conséquent, sur les produits de la banque. La liste de facteurs énumérés ci-dessus n'est pas exhaustive et d'autres incertitudes et facteurs de risque éventuels pourraient également avoir des répercussions sur la situation financière et les résultats de la banque. Tout énoncé prospectif contenu dans le présent document n'est valable qu'à la date de ce dernier. La banque n'est nullement tenue, et rejette expressément une telle obligation, de mettre à jour ou de modifier les énoncés prospectifs et les hypothèses, que ce soit en raison de renseignements nouveaux, d'événements futurs ou autrement, sauf si la loi l'exige.

Renseignements relatifs à la Banque HSBC Canada

La Banque HSBC Canada, filiale de la société HSBC Holdings plc, est le chef de file des banques internationales au Canada et possède plus de 260 bureaux au pays, dont plus de 140 succursales bancaires. Avec un actif de 2 455 milliards de $US au 31 décembre 2010, le Groupe HSBC, qui compte environ 7 500 bureaux répartis dans 87 pays et territoires, se classe parmi les consortiums de services bancaires et financiers les plus importants au monde.

Un exemplaire du rapport du premier trimestre de 2011 de la Banque HSBC Canada sera acheminé aux actionnaires en mai 2011.

Banque HSBC Canada   Sommaire
     
  Trimestre clos le  
  31 mars
2011
  31 mars
2010
  31 décembre
2010
 
             
Pour la période (millions de $CA)            
Bénéfice avant la charge d'impôt   223     224     169  
Résultat opérationnel net avant les charges de dépréciation liées aux prêts et autres provisions relatives au risque de crédit 630   613   653  
Bénéfice attribuable aux actionnaires ordinaires 142   133   96  
             
À la fin de la période (millions de $CA)            
Capitaux propres 4 414   4 216   4 426  
Actifs pondérés en fonction du risque1 33 531   37 239   34 152  
Prêts et avances à des clients (déduction faite des comptes de correction de valeur) 45 959   49 526   45 218  
Comptes des clients 44 252   42 294   45 460  
             
Ratios de capital (%)1            
Capital de catégorie 1 13,4   12,3   13,3  
Capital total 16,2   14,8   16,0  
             
Ratios de rendement (%)2            
Rendement des capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires 16,6   16,2   10,8  
Rendement après impôt de la moyenne du total des actifs 0,72   0,67   0,47  
Rendement après impôt de la moyenne des actifs pondérés en fonction des risques 1,7   1,4   1,1  
             
Ratios de couverture du crédit (%)            
Charges de dépréciation liées aux prêts en pourcentage du total du résultat opérationnel 7,8   11,3   17,6  
Charges de dépréciation liées aux prêts en pourcentage de la moyenne du montant brut des avances et acceptations à des clients 0,1   0,1   0,2  
Total des comptes de correction de valeur en pourcentage du total des prêts douteux et acceptations à la fin de la période 69,9   62,2   73,1  
             
Ratios d'efficience et de la composition des produits (%)2            
Ratio d'efficience 57,0   52,2   56,7  
Ratio d'efficience ajusté 54,4   48,8   53,7  
En pourcentage du total du résultat opérationnel :            
- Produits d'intérêts nets 60,6   64,3   61,6  
- Produits de commissions nets 25,9   23,8   27,0  
- Produits de négociation nets 5,9   5,9   4,1  
             
Ratios financiers (%)2            
Ratio des avances à des clients aux comptes des clients 103,9   117,1   99,5  
Moyenne du total des capitaux propres attribuables aux actionnaires à la moyenne du total des actifs 5,5   5,3   5,5  
             
Total des actifs sous administration            
Fonds sous gestion 32 057   30 382   31 501  
Biens en garde 1 128   2 009   1 303  
Total des actifs sous administration 33 185   32 391   32 804  

1 Calculés selon les lignes directrices énoncées par le BSIF, conformément aux normes en matière de suffisance du capital du Nouvel accord de Bâle.  
2 Il s'agit de montants ou de mesures non conformes aux IFRS. Se reporter à la rubrique qui traite de l'utilisation de mesures non conformes aux IFRS dans ce document.  


Banque HSBC Canada

Compte consolidé de résultat (non audité)
   
  Trimestre clos le  
Montants en millions de $CA 31 mars   31 mars   31 décembre  
(sauf les montants par action) 2011   2010   2010  
             
             
Produits d'intérêts   607     570     627  
Charges d'intérêts (225)   (176)   (225)  
             
Produits d'intérêts nets 382   394   402  
             
             
Produits de commissions 183   166   198  
Charges de commissions (20)   (20)   (22)  
             
Produits de commissions nets 163   146   176  
             
Produits de négociation, à l'exclusion des produits d'intérêts nets 36   31   24  
Produits d'intérêts nets sur les activités de négociation 1   5   3  
             
Produits de négociation nets 37   36   27  
             
Perte nette liée aux instruments financiers désignés comme étant à la juste valeur (8)   (8)   (4)  
Profits diminués des pertes liés aux placements financiers 16   3   -  
Autres produits opérationnels 40   42   52  
             
Résultat opérationnel net avant les charges de dépréciation liées
aux prêts et autres provisions relatives au risque de crédit
630   613   653  
Charges de dépréciation liées aux prêts et autres provisions relatives au risque de crédit (49)   (69)   (115)  
Résultat opérationnel net 581   544   538  
             
Rémunération et avantages du personnel (208)   (180)   (197)  
Charges générales et administratives (137)   (127)   (157)  
Amortissement des immobilisations corporelles (10)   (10)   (10)  
Amortissement des immobilisations incorporelles (4)   (3)   (6)  
Total des charges opérationnelles (359)   (320)   (370)  
Bénéfice opérationnel 222   224   168  
             
Quote-part du bénéfice des entreprises associées 1   -   1  
Bénéfice avant la charge d'impôt 223   224   169  
Charge d'impôt (63)   (70)   (51)  
             
Bénéfice de la période   160     154     118  
             
Bénéfice attribuable aux actionnaires ordinaires   142     133     96  
Bénéfice attribuable aux détenteurs d'actions préférentielles 15   15   15  
Bénéfice attribuable aux actionnaires 157   148   111  
Bénéfice attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle 3   6   7  
             
Nombre moyen d'actions ordinaires en circulation (en milliers) 498 668   498 668   498 668  
Résultat de base par action ordinaire 0,28   0,27   0,19  

Banque HSBC Canada État consolidé de la situation financière (non audité)
   
  Au 31 mars   Au 31 mars   Au 31 décembre  
Montants en millions de $CA 2011   2010   2010  
             
ACTIFS            
             
Trésorerie et soldes détenus dans la banque centrale   63     95     79  
Effets en cours de compensation auprès d'autres banques 103   97   84  
Actifs détenus à des fins de transaction 4 487   4 346   3 947  
Dérivés 1 422   1 055   1 363  
Prêts et avances à des banques 5 590   3 847   5 792  
Prêts et avances à des clients 45 959   49 526   45 218  
Placements financiers 15 693   14 381   16 149  
Autres actifs 599   412   567  
Paiements anticipés et produits à recevoir 223   202   186  
Engagements de clients en contrepartie d'acceptations 4 679   4 580   4 372  
Participation dans des entreprises associées 43   43   43  
Immobilisations corporelles 119   144   123  
Goodwill et immobilisations incorporelles 94   105   94  
Total des actifs   79 074     78 833     78 017  
             
PASSIFS ET CAPITAUX PROPRES            
             
Passifs            
Dépôts effectués par des banques   1 620     3 034     999  
Comptes des clients 44 252   42 294   45 460  
Effets en transit vers d'autres banques 178   87   101  
Passifs détenus à des fins de transaction 3 419   3 236   2 764  
Passifs financiers désignés comme étant à la juste valeur 976   1 133   983  
Dérivés 1 244   960   1 161  
Titres de créance émis 15 229   16 493   14 816  
Autres passifs 1 705   1 266   1 531  
Acceptations 4 679   4 580   4 372  
Passifs d'impôt exigible 31   2   76  
Charges à payer et produits différés 553   541   583  
Passifs d'impôt différé 1   1   1  
Passifs au titre des prestations de retraite 253   234   267  
Créances subordonnées 322   329   324  
Total des passifs   74 430     74 187     73 361  
             
             
Capitaux propres            
Actions préférentielles   946     946     946  
Actions ordinaires 1 225   1 225   1 225  
Autres réserves 110   155   197  
Résultats non distribués 2 133   1 890   2 058  
Total des capitaux propres attribuables aux actionnaires 4 414   4 216   4 426  
Participations ne donnant pas le contrôle 230   430   230  
Total des capitaux propres 4 644   4 646   4 656  
             
Total des passifs et des capitaux propres   79 074     78 833     78 017  
                   

Banque HSBC Canada
Tableau consolidé condensé des flux de trésorerie (non audité)
   
  Trimestre clos le  
Montants en millions de $CA 31 mars   31 mars   31 décembre  
  2011   2010   2010  
             
Flux de trésorerie générés par (affectés aux) :            
- activités opérationnelles   (525)     (156)     2 716  
- activités d'investissement 415   (1 386)   (408)  
- activités de financement (93)   (198)   (293)  
             
Augmentation (diminution) nette de la trésorerie et des équivalents de
    trésorerie
(203)   (1 740)   2 015  
Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de la période 6 680   6 069   4 665  
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période   6 477     4 329     6 680  
             
             
Composition :            
- Trésorerie et soldes détenus dans des banques centrales 63   95   79  
- Effets en cours de compensation auprès d'autres banques (75)   10   (17)  
- Prêts et avances à des banques échéant à moins d'un mois 5 590   3 847   5 792  
- Bons du Trésor et certificats de dépôts échéant à moins de trois mois 899   377   826  
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période   6 477     4 329     6 680  
             
   


Banque HSBC Canada

Présentation par groupes de clients (non audité)
 
La banque gère ses activités et en présente les résultats selon ses principaux groupes de clients.
 
Montants en millions de $CA
  Trimestre clos le 31 mars 2011
  Services
bancaires de
détail et gestion
de patrimoine
  Services aux
entreprises
  Services
bancaires
internationaux
et marchés
  Crédit à la
consommation
  Autres   Total
                       
Produits (charges) d'intérêts nets (nettes)   94     173     49     70     (4)     382
Produits de commissions nets 56   69   28   10   -   163
Produits de négociation nets 6   6   21   -   4   37
                       
Perte nette liée aux instruments financiers
désignés comme étant à la juste valeur
-   -   -   -   (8)   (8)
Profits diminués des pertes liés aux placements financiers -   -   16   -   -   16
Autres produits opérationnels 2   1   1   1   35   40
                       
Résultat opérationnel net avant les charges
de dépréciation liées aux prêts et autres
provisions relatives au risque de crédit
158   249   115   81   27   630
Charges de dépréciation liées aux prêts et autres
provisions relatives au risque de crédit
(2)   (17)   -   (30)   -   (49)
                       
Résultat opérationnel net   156     232     115     51     27     581
                       
Total des charges opérationnelles (149)   (96)   (36)   (43)   (35)   (359)
                       
Bénéfice (perte) opérationnel(le) 7   136   79   8   (8)   222
Quote-part du bénéfice des entreprises associées -   1   -   -   -   1
                       
Bénéfice (perte) avant la charge d'impôt 7   137   79   8   (8)   223
   
   
  Trimestre clos le 31 mars 2010
  Services
bancaires de
détail et gestion
de patrimoine
  Services aux
entreprises
  Services
bancaires
internationaux
et marchés
  Crédit à la
consommation
  Autres   Total
                       
Produits (charges) d'intérêts nets (nettes)   96     194     22     83     (1)   394
Produits de commissions nets 48   57   33   8   -   146
Produits de négociation nets 6   7   22   -   1   36
                       
Perte nette liée aux instruments financiers
désignés comme étant à la juste valeur
-   -   -   (1)   (7)   (8)
Profits diminués des pertes liés aux placements financiers -   -   3   -   -   3
Autres produits opérationnels 2   4   1   1   34   42
                       
Résultat opérationnel net avant les charges
de dépréciation liées aux prêts et autres
provisions relatives au risque de crédit
152   262   81   91   27   613
Charges de dépréciation liées aux prêts et autres
provisions relatives au risque de crédit
(9)   (30)   2   (32)   -   (69)
                       
Résultat opérationnel net   143     232     83     59     27     544
                       
Total des charges opérationnelles   (137)     (79)     (29)     (41)     (34)     (320)
                       
Bénéfice (perte) opérationnel(le) 6   153   54   18   (7)   224
Quote-part du bénéfice des entreprises associées -   -   -   -   -   -
                       
Bénéfice (perte) avant la charge d'impôt 6   153   54   18   (7)   224

 

 

 

 

 

SOURCE Banque HSBC Canada

Renseignements :

Demandes des médias :     Ernest Yee     604-641-2973    
      Sharon Wilks     416-868-3878    

 

Profil de l'entreprise

Banque HSBC Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.