Banque CIBC: La hausse de la production industrielle en Extrême-Orient annonce un début de reprise



    
    Les placements en actions dans les secteurs qui sont les premiers à se
    relever comme celui des métaux de base pourraient être lucratifs
    

    TORONTO, le 11 mai /CNW/ - Banque CIBC (CM aux bourses de Toronto et de
New York) - Le secteur des métaux de base mérite un regain d'intérêt de la
part des investisseurs alors que la production industrielle progresse en Asie
et que les perspectives pointent de plus en plus vers une reprise de la
production nord-américaine à la fin de l'année, peut-on lire dans un nouveau
rapport de Marchés mondiaux CIBC.
    "L'activité industrielle est effectivement en train de se rétablir, non
pas en Amérique du Nord, mais en Extrême-Orient", indique Avery Shenfeld,
économiste en chef, dans son plus récent rapport "Canadian Portfolio
Strategy". "Là-bas, les usines reviennent à la vie."
    La Chine semble être la première région à avoir franchi le moment
critique, fait remarquer M. Shenfeld, comme en témoignent la hausse des
importations de métaux et des investissements dans les immobilisations et la
légère augmentation de l'indice des gestionnaires en approvisionnement du
pays.
    Ailleurs en Extrême-Orient, divers indices laissent croire que les usines
"commencent à reprendre leur élan". Ainsi, le Japon a vu sa production
progresser de 1,6 % en mars, le premier gain notable en 10 mois. Selon les
estimations pour les mois d'avril et mai, les hausses mensuelles seraient de
4,3 % et 6,1 %, respectivement. Pendant ce temps, la production industrielle
de la Corée a affiché un gain mensuel de 4,8 % en mars après avoir bondi de
7,1 % en février.
    La façon la plus simple pour les investisseurs canadiens de profiter de
ces signes de reprise est d'accroître leur exposition "dans les secteurs qui
sont habituellement les premiers à se relever dans le cadre d'une reprise de
la production industrielle", souligne M. Shenfeld, qui suggère aux
investisseurs de s'intéresser aux produits de base autres qu'énergétiques,
particulièrement les métaux de base.
    "Par le passé, les métaux de base ont été parmi les premiers à se relever
dans le domaine des ressources, ce qui signifie que les titres de
participation de ce secteur ont généralement eu tendance à offrir un meilleur
rendement que le marché dans les dernières phases d'une récession et au début
d'un redressement."
    "Bien que les métaux de base comptent parmi les secteurs les plus
performants sur les marchés depuis quelque temps, leurs actions se négocient
encore à près de 50 % en dessous des niveaux atteints pendant la phase
d'expansion", ajoute M. Shenfeld. "Les prix des produits de base non
énergétiques augmentent habituellement dans les premières phases d'une
reprise, ou même avant, ce qui s'explique en partie par le fait que les
entreprises doivent reconstituer leurs stocks avant de pouvoir relancer leurs
chaînes de production."
    Un autre élément qui favorise la demande pour les métaux de base est "une
reprise touchant principalement l'Asie et alimentée par les dépenses en
infrastructure", explique M. Shenfeld. "Le plan de relance de 586 milliards de
dollars de la Chine met l'accent sur les logements et les infrastructures,
notamment l'expansion des réseaux ferroviaire et électrique, des domaines
d'activité qui consomment beaucoup de métaux."
    Le rapport contient également des prévisions favorables pour les services
financiers canadiens où, selon M. Shenfeld, le "brouillard d'incertitude qui
pèse sur le secteur (commence) à se lever."
    L'année sera quand même difficile pour le secteur financier canadien en
raison du crédit, souligne-t-il, mais "les scénarios pessimistes qui ont fait
plonger les actions des institutions financières à leurs niveaux le plus bas
des six dernières années semblent de plus en plus irréalistes, ce qui élimine
un important risque baissier."
    Quant aux perspectives plus générales pour les actions et le TSX, M.
Shenfeld croit que "nous sommes dans les premières phases d'un cycle
haussier."
    Les investisseurs assisteront peut-être à une embellie ou à un retrait
partiel des prédictions économiques incertaines au cours du trimestre qui
vient, mais comme le souligne M. Shenfeld "il y a suffisamment d'aspects
positifs à moyen terme" pour justifier une pondération en actions en fonction
de l'indice de référence. "En fin de compte, le marché a raison d'anticiper
une croissance des bénéfices en 2010 et dans les années subséquentes, même si
les facteurs défavorables associés aux excès précédents dans le domaine des
prêts font en sorte que cette première année de reprise mondiale sera marquée
par une croissance modeste."
    Les "mois de ralentissement des récessions précédentes ont toujours
représenté une bonne période pour détenir des actions" précise-t-il en
ajoutant que "la marge de manoeuvre demeure amplement suffisante pour laisser
entrevoir plusieurs années d'un marché haussier."
    Vous pouvez consulter la version intégrale de ce rapport de Marchés
mondiaux CIBC à l'adresse :
http://research.cibcwm.com/economic_public/download/psmay09.pdf.

    Le secteur des services bancaires de gros de la Banque CIBC offre une
gamme complète de produits de crédit intégré et de marchés des capitaux, de
services bancaires d'investissement et de services de banque d'affaires à des
clients des marchés financiers clés en Amérique du Nord et partout dans le
monde. Nous proposons également des solutions novatrices et des services
consultatifs dans un vaste éventail de secteurs et nous fournissons des études
de premier ordre à notre clientèle d'investisseurs constituée de sociétés, de
gouvernements et d'institutions.





Renseignements :

Renseignements: Avery Shenfeld, économiste en chef, Marchés Mondiaux
CIBC, (416) 594-7356, avery.shenfeld@cibc.ca, ou Tom Wallis, Communications et
affaires publiques, (416) 980-4048, tom.wallis@cibc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.