Baisses d'impôt - Une proposition indécente et irrespectueuse, de la part des libéraux



    MONTREAL, le 21 mars /CNW Telbec/ - La Fédération autonome du collégial
(FAC) dénonce l'intention du Parti libéral du Québec d'affecter à des baisses
d'impôt la marge de manoeuvre de 700 millions de dollars dégagée par le budget
fédéral de lundi. Au moment où les sommes annoncées pour le réinvestissement
en enseignement supérieur apparaissent nettement insuffisantes, la promesse
purement électoraliste du premier ministre Charest se révèle indécente et
irresponsable.
    Rappelons que les avancées du plus récent budget Flaherty sont loin de
satisfaire les attentes exprimées en matière d'enseignement supérieur. Ainsi
l'enseignement supérieur devra, à terme, se contenter, en lieu et place du 1,1
milliard de dollars nécessaire au rétablissement du niveau de financement des
cégeps et des universités, de quelque 309 millions.
    En regard des besoins criants qui existent dans les cégeps et les
universités, l'intention de Jean Charest de transformer en baisses d'impôt les
700 millions excédentaires ne représente ni plus ni moins qu'une abdication de
ses responsabilités envers l'ensemble de la société québécoise. "Comment
monsieur Charest peut-il demander aux cégeps et aux universités de lui faire
confiance pour résoudre les problèmes financiers qu'ils éprouvent ? Le surplus
des transferts fédéraux permettrait en grande partie de résoudre les impasses
budgétaires actuelles. Pourtant, les libéraux préfèrent les baisses d'impôt à
l'amélioration et au développement de l'enseignement supérieur. Pire encore,
ils maintiennent qu'il faut augmenter les droits de scolarité afin de financer
les institutions universitaires. Comment faire confiance à l'équipe libérale
devant une telle manipulation politique ?" de souligner le président de la
FAC, Jean-Claude Drapeau.
    La position libérale est d'autant plus incompréhensible que, le 14
décembre dernier, alors qu'ils annonçaient un premier réinvestissement dans
les cégeps et les universités, messieurs Charest et Fournier laissaient
clairement entendre qu'avec ce premier geste, Québec demandait à Ottawa de
maintenant faire sa part pour rétablir le financement de l'enseignement
supérieur. "Messieurs Charest et Fournier auraient-ils déjà oublié qu'ils
réclamaient alors que le fédéral rétablisse les transferts en éducation
postsecondaire à ce qu'ils étaient en 1994-1995 ? Maintenant qu'Ottawa rend
l'argent disponible, messieurs Charest et Fournier auraient tout avantage à
retrouver, à défaut d'un peu d'honnêteté et de respect, un peu de mémoire !

    La Fédération autonome du collégial est une organisation syndicale qui
représente quelque 4 000 enseignantes et enseignants de cégep répartis sur
l'ensemble du territoire québécois. Elle s'emploie, jour après jour, à
défendre les meilleures conditions d'enseignement pour ses membres, tout en
développant une réflexion pédagogique novatrice centrée sur la réussite des
étudiantes et étudiants et sur l'accessibilité aux études collégiales pour
l'ensemble des Québécoises et des Québécois.
    (www.lafac.qc.ca)




Renseignements :

Renseignements: Jean-Claude Drapeau, président, (514) 943-0329; Source:
Guy Desmarais, vice-président aux communications, (514) 943-9561

Profil de l'entreprise

FEDERATION AUTONOME DU COLLEGIAL

Renseignements sur cet organisme

QUEBEC : ELECTIONS 2007

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.