Baisse des investissements miniers - Des actions doivent être prises pour stimuler l'industrie minière selon l'Association minière du Québec

QUÉBEC, le 17 nov. 2015 /CNW Telbec/ - À la suite de la publication, par l'Institut de la statistique du Québec (ISQ), des données d'investissements miniers au Québec pour 2014, qui révèlent une baisse de 35 % par rapport à 2013, l'Association minière du Québec (AMQ) plaide en faveur d'un meilleur soutien au développement de l'industrie minière du Québec.

« Les chiffres dévoilés confirment une fois de plus que l'industrie minière tourne au ralenti et qu'il est primordial de limiter les contraintes qui pourraient faire en sorte de rendre la situation encore plus difficile. Lorsque les investissements miniers et les dépenses d'exploration sont à la baisse, ça engendre des impacts aujourd'hui, mais également sur l'avenir, puisque ce sont les complexes miniers de demain qui pourraient ne pas voir le jour, avec les conséquences économiques que l'on suppose pour les régions et le Québec », a déclaré Josée Méthot, présidente-directrice générale de l'AMQ.

Depuis quelques années, une série de nouvelles mesures gouvernementales se sont ajoutées et d'autres sont en processus d'implantation, toutes ayant pour effet d'alourdir les façons de faire au Québec et nuisant ainsi à son attractivité : assujettissement de presque tous les projets à la procédure d'évaluation et d'examen des impacts environnementaux, hausse des coûts liés aux objectifs gouvernementaux de réduction des gaz à effet de serre et d'autres frais, lourdeur administrative et réglementaire, dédoublement des processus avec le fédéral, etc.

Selon l'Association, le développement de nouveaux projets et la mise en opération de nouvelles mines au cours des dernières années confirment que le Québec continue d'attirer les investisseurs, mais elle juge toute de même qu'est venu le temps de réellement penser à des mesures permettant de rendre le Québec encore plus attrayant : allégements réglementaires et administratifs, diminution des coûts, accompagnement dans le développement de projets, etc.

« Bien qu'à la baisse, les investissements miniers ont tout de même atteint trois milliards de dollars en 2014, ce qui est non négligeable. Ce sont des investissements privés qui contribuent à la prospérité socioéconomique du Québec. Mais si les contraintes continuent de s'accumuler, ceux-ci poursuivront leur baisse, comme l'anticipe d'ailleurs l'ISQ pour 2015. Tout le Québec a à gagner de la présence d'une industrie minière forte ici et plutôt que de chercher des façons de la ralentir, trouvons ensemble des solutions pour qu'elle s'épanouisse », a affirmé Mme Méthot.

Signe encourageant pour l'avenir, de nouvelles filières minérales tendent à voir le jour : l'apatite, le lithium, le graphite, les terres rares, etc. « En développant de nouvelles filières minérales, le Québec s'assure de profiter de façon plus importante des retombées de l'industrie minière, en limitant les impacts engendrés par la baisse des activités dans d'autres filières, et ainsi, garder une stabilité dans l'économie du Québec », a conclu Josée Méthot.

Rappelons que l'industrie minière au Québec c'est :

  • 45 000 emplois directs et indirects, dont plusieurs sont occupés par des membres des Premières Nations;
  • 1,7 milliard de dollars en salaires dans le seul secteur de la production;
  • Un important réseau de 3 800 fournisseurs répartis sur tout le territoire et principalement dans les grands centres que sont Montréal et Québec;
  • Des investissements miniers de 3 milliards de dollars en 2014, principalement en Abitibi-Témiscamingue, dans le Nord-du-Québec et sur la Côte-Nord;
  • 1 milliard de dollars versés en moyenne par année aux différents paliers de gouvernement, dont 710 millions $ au seul gouvernement du Québec;
  • Une contribution de 1 % au PIB du Québec.

 

À propos de l'Association minière du Québec

Fondée en 1936, l'Association minière du Québec (AMQ) agit à titre de porte-parole proactif des entreprises minières en production, en exploitation et en transformation, des entrepreneurs miniers, des entreprises minières en développement, de même que de fournisseurs, d'institutions, d'organismes sans but lucratif et de divers partenaires du secteur minier. Fière des 45 000 emplois de qualité et des investissements miniers de 3,25 milliards de dollars que l'industrie minière a générés au Québec au cours de la dernière année, l'AMQ a pour mission de promouvoir, soutenir et développer une industrie minérale québécoise engagée, responsable et innovante.

 

SOURCE Association minière du Québec inc.

Renseignements : Source : Mathieu St-Amant, Directeur, Communications stratégiques, Association minière du Québec, Tél. : 418 657-2016, poste 110, Courriel : mstamant@amq-inc.com ; Renseignements médias : Marilyne Brunet, Conseillère, Communications stratégiques, Association minière du Québec, Tél. : 418 657-2016, poste 107, Courriel : mbrunet@amq-inc.com

RELATED LINKS
http://www.amq-inc.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.