Baisse des exportations ontariennes jusqu'en 2010



    TORONTO, le 29 avr. /CNW Telbec/ - D'après les prévisions à l'exportation
provinciales d'Exportation et développement Canada (EDC), les exportations
ontariennes devraient baisser de 12 % en 2009, puis augmenter de 6 % seulement
en 2010.
    "L'économie ontarienne restera freinée par la récession américaine et le
resserrement du crédit mondial, ce que montrent bien les prévisions à
l'exportation d'EDC pour la province jusque fin 2010", a déclaré M. Peter
Hall, économiste en chef d'EDC.
    "L'avantage concurrentiel que représente la dépréciation du dollar
canadien sera balayé par l'effet d'une faiblesse générale de la demande
américaine. L'automobile, les machines et les matériaux de construction seront
très durement touchés quand les exportations canadiennes ressentiront le plein
impact du plongeon de la demande commerciale et à la consommation aux
Etats-Unis."
    Le sort de l'industrie automobile, dont les exportations devraient
reculer de 3 % en 2009, avant de repartir légèrement à la hausse (+12 %) en
2010, témoigne de la faiblesse générale des exportations ontariennes. Les
réductions de production massives entament la performance globale de la
province, étant donné que le secteur de l'automobile représente environ 31 %
des exportations internationales de l'Ontario.
    EDC s'attend à une baisse de 18 % du nombre de véhicules exportés en
2009, mais la dépréciation marquée du CAD depuis 2008 atténuera l'impact.
    Les volumes physiques de pièces d'automobile devraient chuter de 12 % en
2009, mais l'encaissement augmentera en fait de 2 %, grâce en partie à l'effet
du taux de change. En 2010, EDC s'attend à ce que la valeur des exportations
bénéficie d'un redressement modéré de la demande (+10 %), mais cela ne suffira
pas pour entraîner une reprise.
    Les exportations du secteur des biens industriels, qui représentent 33 %
des exportations internationales de l'Ontario, devraient diminuer de 25 % en
2009, puis commencer à se redresser en 2010, avec une croissance de 9 %.
    EDC s'attend à ce que la demande de métaux et de minerais reste à des
niveaux très faibles, avec des fermetures et des réductions de production
prévues dans le bassin du nickel de Sudbury. Le secteur relativement important
de l'exploitation aurifère ontarienne estompe la piètre tenue de la production
des métaux de base, bien qu'il existe plusieurs projets prêts à commencer à
forer que l'on pourra commencer à exploiter quand les cours se redresseront.
    L'industrie des produits chimiques, qui occupe une place importante dans
le secteur des biens industriels, est confrontée à une sombre année en 2009,
car elle dépend depuis longtemps de la demande américaine. Les exportations
ontariennes de produits chimiques devraient plonger de 16 % en 2009, avec un
recul des prix comme des volumes.
    N'était l'industrie pharmaceutique, qui est beaucoup moins à la merci des
cycles économiques, la baisse aurait été encore plus sévère. Les produits
pharmaceutiques représentent plus d'un tiers des exportations de produits
chimiques de l'Ontario, et avec l'attention que la nouvelle administration
américaine porte aux soins de santé, les exportations de ce segment de marché
devraient se raffermir dans les deux prochaines années.
    Les exportations canadiennes devraient baisser de 22,2 % en 2009, avant
de regagner 7,4 % en 2010. A l'échelle nationale, la croissance économique
devrait reculer de 2 % en 2009, puis afficher une légère augmentation (+1,7 %)
en 2010. A l'échelle internationale, EDC prévoit une contraction de 1,3 % du
PIB mondial en 2009 et une progression de 2,3 % en 2010. Les Prévisions à
l'exportation d'EDC se trouvent sur son site Web :
http://www.edc.ca/prévisions

    Organisme de crédit à l'exportation du Canada, EDC offre des solutions
commerciales novatrices pour aider les exportateurs et les investisseurs
canadiens à réussir sur les marchés mondiaux. Chaque année, plus de 8 300
entreprises canadiennes et leurs clients étrangers tirent profit de ses
connaissances et de ses partenariats pour faire des affaires sur environ 200
marchés. EDC, société financièrement autonome, est un chef de file reconnu
dans l'établissement de rapports financiers et l'analyse économique. Elle
figure parmi les 100 meilleurs employeurs du Canada pour la huitième année
consécutive.




Renseignements :

Renseignements: Personne-ressources pour les médias: Phil Taylor,
Exportation et développement Canada, (613) 598-2904, Blackberry:
ptaylor@edc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.