Bactérie Listéria et fromages québécois - LE GOUVERNEMENT CHAREST INQUIETE LES CONSOMMATEURS QUEBECOIS



    QUEBEC, le 9 sept. /CNW Telbec/ - Le député des Iles-de-la-Madeleine et
porte-parole du Parti Québécois en matière d'agriculture, de pêcheries et
d'alimentation, Maxime Arseneau, accuse le gouvernement Charest et son
ministre de l'Agriculture, Laurent Lessard, de miner la confiance des
consommateurs et de nuire à la réputation des fromages québécois en
improvisant dans ce dossier.
    "Depuis le début de cette crise, le gouvernement Charest fuit ses
responsabilités et refuse la transparence qui s'impose envers la population.
De son côté, le ministre Lessard ordonne des mesures draconiennes, mal
expliquées et aux conséquences graves. Le geste posé par le MAPAQ en fin de
semaine a inquiété tout le monde et a nui grandement à la réputation des
fromages québécois. Maintenant, que va faire le ministre Lessard afin que les
consommateurs retrouvent la confiance envers les fromages québécois et quel
sera le coup de main qu'il offrira aux producteurs et aux détaillants afin de
corriger son dégât?", se demande Maxime Arseneau.
    Le porte-parole du Parti Québécois estime qu'aucun compromis n'est à
faire lorsqu'il est question de sécurité alimentaire. Il s'explique mal
pourquoi le ministre Lessard a pris des mesures aussi drastiques pour endiguer
la propagation de la Listéria alors qu'il n'impose pas les tests appropriés
avant la mise en marché des fromages? "A en juger par le côté drastique du
geste posé en fin de semaine, il faut croire que c'est très important et que
le risque était élevé. Alors, si tel est le cas, pourquoi ne pas faire les
tests en amont?", se questionne le député.
    Maxime Arseneau reproche au ministre Lessard de vouloir saboter un
secteur de l'industrie agricole québécoise qui fonctionnait assez bien. "Le
fromage québécois s'est taillé une place de choix sur les tablettes au cours
des dernières années, assez pour faire une bonne concurrence aux fromages
étrangers. C'est un produit à haute valeur ajoutée. Le gouvernement a la
responsabilité de relancer cette industrie de transformation dès maintenant et
ne doit pas l'abandonner à la moindre crise. Au contraire, le ministre doit
réunir les producteurs autour d'une table et ensemble, ils trouveront les
solutions pour assurer la protection des consommateurs et relancer cette
industrie qui fait la fierté des Québécois", a conclu le député des
Iles-de-la-Madeleine.
    -%SU: SAN,URG,SOC,CPN
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.