Avocats sans frontières, section Québec : 29 avocats, 32 missions, 9 pays et des initiatives prochaines au Pakistan, en Colombie et en Haiti



    MONTREAL, le 10 déc. /CNW Telbec/ - En cette Journée internationale des
droits de la personne, Me Pierre Brun et Me Pascal Paradis, respectivement
président du Comité exécutif et directeur général d' Avocats sans frontières,
section Québec (ASFQ), dressent le bilan de leurs interventions et abordent
les causes auxquelles ils comptent se consacrer au cours de la prochaine
année.
    A la fin de 2007, 29 avocates et avocats ont déjà participé à une ou
plusieurs des 32 missions d'Avocats sans frontières, section Québec dans neuf
pays (Afghanistan, Bangladesh, Chili, Colombie, Haiti, Nigeria, Pérou, Sierra
Leone et Venezuela). Plus de 600 personnes ont adhéré à un moment ou un autre
à l'organisation au cours des cinq dernières années.
    Actuellement, on dénombre une cinquantaine de bénévoles dont le
dévouement assurément hors du commun se concentre principalement sur des
projets en Colombie, au Nigeria et en Haiti. Les prochaines actions de
l'organisme concernent Haiti et la Colombie, alors que des interventions en
développement pourraient bientôt toucher le Pakistan.
    D'entrée de jeu, Me Brun souligne que "même en résumant très
succinctement l'action de ces avocates et avocats, leur impact et leur portée
sautent aux yeux. Nos interventions produisent des résultats concrets : nous
contribuons à l'acquittement de personnes menacées de la peine de mort ou de
châtiments corporels. Nous permettons la libération de personnes emprisonnées
sans procès. Nous favorisons une meilleure défense des droits des plus faibles
et des plus démunis. Nous améliorons la sécurité et les conditions de pratique
des avocats qui prennent en charge la défense des droits fondamentaux de ceux
qui en ont le plus besoin. Nous renforçons la capacité des organisations
d'avocats et de la société civile à défendre et à promouvoir les droits
humains. Et nous participons à de nombreuses activités de formation."

    Des effets à court et à long terme

    Tous se souviendront du résultat très concluant de la première mission
d'ASFQ en 2003, soit la libération d'Amina Lawal, qui avait été condamnée à la
lapidation pour cause d'adultère. Or, Me Brun tient à rappeler que plusieurs
mois après la libération de cette femme, le procureur général d'un Etat
nigérian, fervent défenseur d'une application stricte de la charia, admettait
qu'à la suite des interventions d'Avocats sans frontières, section Québec, il
n'avait procédé à aucune tentative de condamnation à mort par lapidation.

    Dénonciation de la situation au Pakistan

    Me Pascal Paradis a pour sa part rappelé qu'"en novembre dernier, Avocats
sans frontières, section Québec a publiquement dénoncé la suspension de l'Etat
de droit au Pakistan et la violence contre les avocats dans ce pays, en plus
de demander au gouvernement canadien d'agir."
    Et il a déclaré : "Compte tenu de la gravité des violations des droits
humains et des standards internationaux, l'organisme envisage des
interventions au Pakistan dès que la situation de sécurité dans le pays le
permettra et que des visas pourront être obtenus."

    Vives inquiétudes quant à la Colombie

    Avocats sans frontières, section Québec a également organisé en octobre
dernier, une tournée à Toronto, Ottawa et Montréal, de l'avocat colombien
Alirio Uribe, éminent défenseur des droits humains. A cette occasion, ils ont
fait connaître la situation de la Colombie au gouvernement canadien, aux
parlementaires, aux organismes juridiques et de la société civile, de même
qu'au public.
    Dans les prochaines semaines, ASFQ publiera, en collaboration avec
l'Association américaine des juristes, les versions française et anglaise d'un
rapport sur la situation des avocats et de la justice en Colombie, rapport
dont les conclusions sont accablantes.
    La version espagnole du rapport a été remise en mains propres au
Rapporteur officiel spécial des Nations Unies sur les défenseurs des droits de
l'Homme lors d'un événement public qui s'est déroulé le 21 novembre dernier, à
Buenos Aires.

    Préoccupations quant à l'état de la justice en Haiti

    A la suite des missions effectuées depuis 2006, Avocats sans frontières,
section Québec se montrent particulièrement préoccupés par la situation de la
justice en Haiti. Cinq missions y sont déjà confirmées en 2008 pour assister
la société civile dans les domaines du droit des femmes et de l'aide
juridique, de même que pour des activités de formation en droits humains.

    Contre les agressions à l'acide au Bangladesh

    En août dernier, Avocats sans frontières, section Québec a effectué au
Bangladesh une mission exploratoire dans le cadre d'un projet envisagé de
soutien à la lutte contre l'impunité dans les causes d'agressions à l'acide
contre les femmes. L'organisme évalue actuellement les suites à donner à cette
mission compte tenu, entre autres, des difficultés causées par l'application
de la peine de mort au Bangladesh.

    Principales réalisations

    Avant de dresser sommairement le bilan des activités d'Avocats sans
frontières, section Québec, Me Pascal Paradis a déclaré : "En cinq ans, nous
avons travaillé avec des avocates et avocats qui composent quotidiennement
avec la menace, l'oppression et le risque. Nous avons prêté assistance à
d'autres qui ont été victimes d'attentat. Nous avons rencontré des victimes de
torture et d'enlèvement. Nous avons recueilli le témoignage de juristes sur
des cas atroces de violations des droits humains. Nous avons constaté les
conditions inhumaines dans lesquelles sont détenues abusivement une quantité
effarante de personnes non coupables, ou coupables de délits mineurs,
généralement sans avoir vu un avocat, encore moins un juge. Sans parler des
nombreux cas de corruption, d'absence de ressources et de manque de
formation."

    
    En Colombie

    - Amélioration de la sécurité d'avocats agressés ou menacés : soutien
      moral, enquêtes et mesures de protection - une dizaine de dossiers sont
      actuellement suivis.
    - Observation de procès et amélioration du respect des règles du procès
      équitable.
    - Formation de centaines de juristes et amélioration de la préparation
      des juristes colombiens dans le passage au système accusatoire :
      séminaires et conférences dans 10 villes.
    - Progression du sentiment favorable à la création d'un ordre
      professionnel des avocats.

    En Haiti

    - Formations d'une semaine pour étudiants et membres de la société civile
      à l'Université d'Etat d'Haiti : droit des femmes et droit international
      du travail.
    - Appui légal de quatre mois à une organisation de défense des droits des
      femmes : analyse des lois haitiennes pour y relever les biais sexistes
      et proposer des réformes propres à assurer le droit des femmes à
      l'égalité.
    - Partenariat entre la Faculté de droit de l'Université Laval et
      l'Université d'Etat d'Haiti.
    - Liens entre les organisations haitiennes de défense des droits humains.

    Au Nigéria

    - En plus du renversement de la condamnation à mort par lapidation de
      Amina Lawal, 7 acquittements et 7 libérations sous caution de personnes
      emprisonnées abusivement.
    - Assistance légale à des personnes détenues et commutations de peines
      cruelles : 13 personnes ont maintenant un avocat nigérian qui leur est
      assigné et 33 autres dossiers sont suivis.
    - Appui financier au Nigeria Legal Aid Council et aide matérielle à des
      avocats de la défense.
    - Formation d'avocats de l'aide juridique et de policiers.
    

    Les fondements les plus nobles de la profession

    Me Brun a conclu en réitérant qu'"en marge de leur pratique régulière,
les membres d'Avocats sans frontières, section Québec traduisent en actions
entièrement bénévoles leurs valeurs collectives et personnelles, et illustrent
concrètement les fondements les plus nobles de la profession d'avocat, à
savoir rendre service à ceux et celles qui en ont le plus besoin, ceux et
celles dont les droits les plus fondamentaux sont bafoués."

    Solidarité, partage et coopération entièrement bénévoles

    Avocats sans frontières, section Québec est une organisation non
gouvernementale, non partisane et à but non lucratif. La mission d'ASFQ est de
contribuer à la défense des droits des groupes les plus vulnérables dans les
pays en voie de développement ou en crise, notamment par le renforcement des
intervenants de la justice et particulièrement les avocats.

    Pour en savoir plus sur Avocats sans frontières, section Québec :
www.asfquebec.org




Renseignements :

Renseignements: Me Maude Choko, Vice-présidente aux communications,
(514) 521-7895

Profil de l'entreprise

Avocats sans frontières Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.