Avis aux médias - Une spécialiste éthiopienne de la santé discutera de la tragédie invisible que constituent les fistules



    Cette complication de la grossesse fait souvent en sorte que les femmes
    qui en sont victimes deviennent affaiblies, ne peuvent procréer et
    connaissent des "fuites" d'urine et de selles s'écoulant par le vagin

    HALIFAX, le 16 juin /CNW Telbec/ - Le Dr Mulu Muleta, chirurgienne
d'Ethiopie, se trouve à Halifax pour présenter un discours sur la fistule
obstétricale, soit une pathologie qui est pratiquement inconnue au Canada,
mais qui détruit en silence la vie de près de deux millions de femmes de par
le monde. Le discours du Dr Muleta s'inscrira dans le cadre du colloque sur la
santé des femmes à l'échelle internationale 2009, qui se déroulera demain, le
mercredi 17 juin 2009, au World Trade and Convention Centre de Halifax.
    La fistule obstétricale est une complication de la grossesse qui entraîne
l'apparition d'un passage entre le vagin et le rectum ou la vessie. Cette
pathologie est attribuable à la prolongation du travail; elle résulte en des
fuites continues d'urine et/ou de selles s'écoulant par le vagin. La
prévalence de cette pathologie atteint son apogée au sein des pays en
développement, dans les régions qui ont un accès restreint à des soins
obstétricaux d'urgence ou à la césarienne. Dans ces endroits, un arrêt de
progression du travail peut se prolonger pendant des jours, ce qui met la vie
de la mère en danger et mène souvent à l'apparition de fistules et à la
mortinaissance.
    "La fistule constitue réellement une tragédie à de nombreux égards", a
affirmé le Dr Muleta, qui traite des Ethiopiennes présentant une fistule
depuis les 18 dernières années. "En plus de leurs lésions physiques, ces
femmes en viennent souvent à connaître de graves problèmes sociaux, dont le
divorce, le fait d'être tenues à l'écart des activités religieuses, le fait
d'être séparées de leur famille, l'aggravation de la pauvreté, la malnutrition
et une souffrance pratiquement intolérable."
    En Ethiopie, où le Dr Muleta pratique la médecine, une fistule apparaît
dans le cadre d'environ deux naissances sur 1 000; on estime que 26 000
Ethiopiennes connaissent actuellement cette difficulté. Le problème est en
grande partie attribuable à un accès restreint, au cours de l'accouchement, à
des professionnels de la santé formés; dans ce pays, 94 % des accouchements se
déroulent en l'absence d'un professionnel de la santé.
    Malgré les efforts de toilette personnelle des femmes qui présentent une
fistule non traitée, l'odeur que provoquent ces fuites d'urine et de selles
est envahissante, ce qui fait en sorte que de nombreuses femmes se trouvent
ostracisées par leur communauté, par leur milieu de travail et même par leur
famille. Il en résulte un cercle vicieux qui peut mener à davantage de
pauvreté et de stigmatisation pour ces femmes.

    Les Canadiens travaillent à l'éradication du phénomène des fistules

    "Les Canadiens sont des chefs de file en ce qui concerne les efforts
internationaux visant à assurer la sûreté de la grossesse et de
l'accouchement, mais nous nous devons de déployer beaucoup plus d'efforts pour
en arriver à l'éradication du phénomène des fistules", a affirmé le Dr Scott
Farrell, obstétricien-gynécologue de Halifax, président de la Société des
obstétriciens et gynécologues du Canada, et bénévole auprès du Programme
international pour la santé des femmes. "Nous disposons de l'expertise et des
connaissances nécessaires pour prévenir les fistules et pour assurer la sûreté
de la grossesse partout dans le monde. Ce dont nous avons besoin, c'est d'un
plus grand engagement de la part des gouvernements, des organisations
internationales et des professionnels de la santé pour faire en sorte que
cette expertise soit mise à contribution dans les régions du monde qui en ont
le plus besoin."
    Le colloque sur la santé des femmes à l'échelle internationale est
présenté par le Programme international pour la santé des femmes (PISF). Le Dr
Farrell est l'un des nombreux professionnels de la santé canadiens qui
oeuvrent à l'étranger de façon bénévole dans le cadre des activités de ce
programme sans but lucratif, lequel offre des services de formation sur les
urgences obstétricales aux professionnels de la santé des pays moins
développés. Le PISF centre ses activités sur la prévention des causes les plus
courantes de mortalité ou de morbidité au cours de la grossesse et de
l'accouchement.

    Les médias sont invités à participer au colloque sur la santé des femmes
à l'échelle internationale, qui se déroulera au World Trade and Convention
Centre de Halifax, le mercredi 17 juin 2009, de 8 h à 17 h (HAA). Le discours
du Dr Muleta débutera à 10 h 15 (HAA).

    Pour plus de renseignements
    ---------------------------

    Un document d'information contenant des renseignements supplémentaires
    sur la fistule obstétricale est disponible en ligne à
    http://www.sogc.org/media/advisories-20090616b_f.asp


    A propos du colloque sur la santé des femmes à l'échelle internationale
    -----------------------------------------------------------------------

    Le colloque sur la santé des femmes à l'échelle internationale invite des
conférenciers d'honneur de partout dans le monde à se pencher sur les raisons
pour lesquelles, malgré des décennies d'engagement international, un
demi-million de femmes meurent toujours au cours de la grossesse et de
l'accouchement chaque année. Ce colloque compte des conférenciers d'honneur
canadiens et internationaux (dont des spécialistes de la santé, des
anthropologues, des sociologues, des économistes et des juristes) qui
examineront le rôle du Canada et du monde pour ce qui est de la prévention de
cette tragédie. Cet événement est présenté par le Programme international pour
la santé des femmes, soit l'une des initiatives de la Société des
obstétriciens et gynécologues du Canada. http://iwhp.sogc.org.

    Le programme intégral de l'événement est disponible en ligne à :
    http://iwhp.sogc.org/uploads/File/ageACM2009IWHPwebFr.pdf




Renseignements :

Renseignements: Personne-ressource pour les médias: Il est possible
d'obtenir les commentaires du Dr Muleta, du Dr Farrell et d'autres
conférenciers d'honneur en communiquant avec: Natalie Wright, Directrice des
communications et de l'éducation publique, SOGC, (613) 240-0169

Profil de l'entreprise

Société des obstétriciens et gynécologues du Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.