Avis aux médias - Lock-out au Journal de Québec - Le MédiaMatinQuébec prend congé pour la période des Fêtes



    QUEBEC, le 23 déc. /CNW Telbec/ - Le MédiaMatinQuébec, quotidien gratuit
des travailleurs en lock-out du Journal de Québec, fera relâche pour la
période des Fêtes. Il reprendra ses publications et sa distribution le mardi
8 janvier 2008.
    Le lock-out au Journal de Québec dure depuis plus de huit mois.
    Les négociations entre les parties reprendront le 15 janvier en présence
d'un conciliateur.
    D'autre part, le 14 janvier, la Commission des relations du travail
entendra les plaintes déposées par le SCFP (FTQ) contre le Journal de Québec
concernant le recours à de travailleurs de remplacement en contravention avec
les dispositions anti-scabs du Code du travail.

    Rappel du conflit

    Les employés de bureau et de la rédaction du Journal de Québec sont sous
le coup d'un lock-out décrété par l'employeur le 22 avril. Avant le
déclenchement du lock-out, aucun des trois syndicats n'avait demandé de mandat
de grève à ses membres ni même exercé de moyens de pression. En solidarité
avec leurs collègues jetés sur le trottoir par la décision de Quebecor/Sun
Media, les employés de l'imprimerie ont voté la grève à 97 %.
    Depuis la fondation du Journal de Québec en 1967, aucun conflit de
travail n'avait eu lieu. Il y a un peu plus d'un an et demi, tous les employés
syndiqués du Journal avaient accepté de reconduire la convention collective
pour un an en partenariat avec l'employeur qui faisait face à un concurrent,
Le Soleil, qui passait au format tabloid pour mieux le concurrencer.
    Depuis le 24 avril, les employés en conflit publient et distribuent cinq
jours semaine le MédiaMatinQuébec, un quotidien gratuit, pour rappeler leur
cause à la population de Québec. Quebecor/Corporation Sun Media a entrepris
plusieurs recours judiciaires pour empêcher la publication du
MédiaMatinQuébec. Toutes ces démarches ont échoué.
    Malgré le conflit, le Journal de Québec continue d'être publié. Dans une
décision rendue le 23 août 2007, en application de l'article 109 du Code du
travail (dispositions anti-scabs), la Commission des relations du travail
(CRT) du Québec a ordonné à la direction du Journal de Québec de cesser de
recourir aux services de quatre personnes qui remplissaient les fonctions de
salariés en conflit. De nouvelles plaintes concernant l'utilisation de
travailleurs illégaux par Quebecor ont été déposées par les syndicats en
octobre et novembre. Au total, ces plaintes visent 17 personnes. Elles seront
entendues par la CRT à compter du 14 janvier.
    Par ailleurs, une des personnes visées par ces plaintes se retrouve
conjointement accusée avec Quebecor Média inc., la Corporation Sun Média (Le
Journal de Québec) et le portail Internet Canoe d'avoir transgressé une
ordonnance du tribunal pour avoir publié l'identité d'une victime d'agression
sexuelle, l'été dernier. Une ordonnance de non-publication sur l'identité de
la jeune femme avait été prononcée par le tribunal au début des procédures
judiciaires. Les coaccusés devront comparaître au Palais de justice de Québec,
le 5 février prochain.




Renseignements :

Renseignements: Denis Bolduc, porte-parole des syndiqués en conflit,
(418) 564-8772; Alexandre Boulerice, Information SCFP, cell. (514) 668-7148;
Source: Syndicat canadien de la fonction publique


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.