Avis aux médias - Les syndicats nord-américains dénoncent la privatisation du secteur pétrolier au Mexique



    OTTAWA, le 17 juin /CNW Telbec/ - Alors que le Mexique est plongé dans un
débat public d'une rare intensité sur la privatisation possible de la société
d'Etat PEMEX, les syndicats nord-américains du secteur de l'énergie
poursuivent leur mobilisation et lancent un cri d'alarme contre la perte
colossale que pourraient vivre les Mexicains. A cet effet, le Syndicat
canadien de la fonction publique (SCFP) et le Syndicat canadien des
communications, de l'énergie et du papier (SCEP) ont délégué l'avocat canadien
Steven Shrybman, spécialiste du droit commercial, pour participer à une série
d'événements publics cette semaine au Mexique.
    Coordonnées par les syndicats nord-américains du secteur de l'énergie et
leurs alliés de la société civile, ces rencontres vont souligner que le
Mexique risque de perdre sa souveraineté énergétique ainsi qu'une source de
revenus vitale pour les services publics et les programmes sociaux. "En cette
période de grande insécurité énergétique, la dernière chose à faire est
d'abandonner les ressources-clés aux multinationales américaines. La perte de
PEMEX appauvrirait les Mexicains et créerait un précédent dangereux pour la
gestion publique des ressources énergétiques en Amérique du Nord", selon
Claude Généreux, secrétaire-trésorier national du SCFP.
    La privatisation des ressources énergétiques d'Amérique du Nord est dans
l'ADN du soi-disant 'Partenariat pour la sécurité et la prospérité' (PSP),
soutenu par des multinationales telles Exxon Mobil et Chevron. "Cela vient
aggraver une situation où, en dépit de nos énormes approvisionnements, la
plupart des Canadiens et Canadiennes dépendent entièrement des marchés
étrangers pour répondre à leurs besoins, a déclaré Dave Coles, président du
SCEP. Nous expédions la majeure partie de notre pétrole et de notre gaz aux
Etats-Unis."
    Même si la propriété publique du secteur pétrolier est inscrite dans la
Constitution mexicaine, le président Felipe Calderon vise l'adoption d'un
projet de loi qui instaurerait la privatisation par la porte d'en arrière en
permettant l'abandon d'activités stratégiques. Le SCFP et le SCEP croient que
ce processus empêtrerait le Mexique dans des contraintes commerciales majeures
en vertu de l'ALENA.

    
    QUI :    Steven Shrybman, avocat, Sack Goldblatt et Mitchell
             accompagné d'intervenants du Mexique et des Etats-Unis

    QUOI :   Conférence de presse des syndicats nord-américains du secteur de
             l'énergie

    OU :     Bureaux du Sindicato Unico de Trabajadores de la Industria
             Nuclear (SUTIN)
             Viaducto Rio Becerra No.139
             Col. Napoles
             México, DF

    QUAND :  le mercredi 18 juin 2008 à 13 h
    




Renseignements :

Renseignements: Sébastien Goulet, communications du SCFP, (613) 808-0675
(cell.); Michelle Walsh, communications du SCEP, (613) 230-5800, poste 222

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien de la fonction publique

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.