Avis aux médias - L'Association canadienne des soins de santé a une réaction mitigée face au Budget 2007



    OTTAWA, le 19 mars /CNW Telbec/ - L'Association canadienne des soins des
santé a accueilli favorablement plusieurs mesures annoncées aujourd'hui dans
le Budget 2007, mais s'est montrée déçue de l'occasion manquée d'aller de
l'avant sur des éléments clés du renouvellement du système de santé.
    "Le Budget 2007 comprend du financement pour de nombreuses initiatives
importantes, mais il n'offre pas un réel appui à des volets cruciaux du
renouvellement du système de santé", a déclaré Sharon Sholzberg-Gray,
présidente et directrice générale de l'ACS. "Il demeure urgent de combler
plusieurs besoins, notamment en ce qui a trait à un dossier de santé
électronique complet, à une stratégie nationale pour les produits
pharmaceutiques, à un financement significatif de la recherche en santé et à
un programme élargi de soins à domicile et de soins de longue durée."
    En établissant la Commission canadienne pour la santé mentale, comme l'a
recommandé le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences
et de la technologie, le gouvernement fait un pas important vers la résolution
des problèmes en santé mentale. L'ACS applaudit à cet engagement.
    L'enrichissement des Transferts canadiens en matière de programmes
sociaux (TCPS) par l'entremise d'une augmentation des montants de base et
d'une clause d'indexation est également une mesure positive. L'ACS plaide
depuis longtemps en faveur d'une telle approche et favorise les transferts de
fonds calculés sur la base d'un montant égal par habitant. En augmentant les
TCPS, il y aura plus d'argent pour l'éducation postsecondaire et les
programmes sociaux, y compris le soutien aux enfants.
    "Ces investissements dans les déterminants de la santé amélioreront
l'état de santé des Canadiens", a déclaré Garnet Burns, président du conseil
d'administration de l'ACS.
    L'ACS constate avec intérêt la création d'une Fiducie pour les garanties
de délai d'attente. Comme elle le soulignait toutefois dans sa réaction au
Budget 2006, il importe que le gouvernement définisse soigneusement sa
garantie de délai d'attente pour en faire une soupape de sûreté lorsque les
soins n'ont pas été obtenus en temps opportun, plutôt qu'une invitation aux
poursuites devant les tribunaux. Par ailleurs, l'ACS continue de prôner une
approche globale envers les délais d'attente, notant non seulement
l'importance de la quantité de services offerts, mais aussi de leur qualité et
de leur pertinence. L'ACS attend d'en apprendre davantage sur les principes
opérationnels de la Fiducie. Par exemple, est-ce que la Fiducie remboursera
les frais de voyage d'un patient et de sa famille, pour combien de temps, au
pays ou à l'extérieur du pays? Est-ce que les repères seront calculés en
utilisant des listes de fournisseurs intégrées ou individuelles? Les plus
grosses difficultés viendront des détails à régler.
    Un dossier de santé électronique pancanadien, complet et
interexploitable, est un élément essentiel pour régler la question des délais
d'attente, assurer des services de santé de grande qualité et gérer les coûts
du système de santé. L'ACS a recommandé l'injection de 6,2 milliards de
dollars sur cinq ans pour la mise en place d'un dossier de santé électronique.
L'Association est déçue des 400 millions de dollars prévus au Budget 2007 à ce
sujet, car ce montant ne permettra pas de progresser beaucoup.
    Bien que le Budget 2007 alloue du financement additionnel à la recherche
par le biais de divers programmes et agences subventionnaires, le soutien aux
Instituts de recherche en santé du Canada est insuffisant pour leur permettre
d'atteindre leurs multiples objectifs de recherche. Le montant alloué aux IRSC
dans ce budget pourrait même les ralentir dans leur élan et inverser le
mouvement récent de 'recrutement des cerveaux'.
    L'ACS est également préoccupée de voir plusieurs domaines demeurer 'en
suspens' : la création d'un régime d'assurance-médicaments; la pénurie de
ressources humaines en santé; et l'établissement d'un programme de soins à
domicile et de soins communautaires élargi qui comprend les soins continus et
les soins aux malades chroniques.

    Les positions de l'ACS sont contenues dans son mémoire prébudgétaire
affiché à l'adresse suivante : http://www.cha.ca/fedfunding.htm.

    Fondée en 1931, l'Association canadienne des soins de santé est la
fédération des hôpitaux et des organismes de santé provinciaux et territoriaux
du Canada. Par ses membres, l'ACS représente un vaste continuum de services
fournis par des autorités régionales de la santé, des hôpitaux et d'autres
établissements et organismes qui sont régis par des conseils d'administration
et des administrateurs agissant dans l'intérêt public.
    L'ACS est un chef de file en matière d'élaboration et de promotion de
solutions politiques en santé qui répondent aux besoins des Canadiens et elle
est résolument en faveur d'un système de santé public qui donne accès à un
continuum de services de santé comparables, à la grandeur du Canada.




Renseignements :

Renseignements: ou pour fixer une entrevue, veuillez communiquer avec:
Graeme Wilkes, Conseiller en communications, (613) 241-8005, poste 205,
Cellulaire: (613) 282-6003

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION CANADIENNE DES SOINS DE SANTE

Renseignements sur cet organisme

REACTIONS FACE AU BUDGET FEDERAL 2007

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.