Avenir de l'agriculture et de l'agroalimentaire - Pour Solidarité rurale, le rapport Pronovost dresse les prémisses d'un nouveau contrat social nécessaire pour le Québec



    NICOLET, QC, le 12 fév. /CNW Telbec/ - En marge du dévoilement du rapport
Pronovost, sur l'avenir de l'agriculture et de l'agroalimentaire, Solidarité
rurale du Québec salue le travail des commissaires et appelle les différents
acteurs du monde agricole et agroalimentaire à faire preuve d'ouverture pour
préparer le Québec à des changements qui seront, à terme, bénéfiques, pour
l'ensemble de la société.
    "C'est un travail rigoureux qui a été effectué par les commissaires. On
retrouve dans leur rapport, des recommandations qui répondent aux
préoccupations des 764 mémoires entendus lors des audiences, mais aussi une
vision novatrice qui découle d'une solide analyse des perspectives d'avenir
compte tenu de la position du Québec dans le contexte mondial." analyse
monsieur Jacques Proulx, président de Solidarité rurale du Québec. "En bref,
les commissaires ont mis la table pour un profond changement qui est
nécessaire et qui à terme, sera profitable pour les agriculteurs qui font face
à une crise majeure, sans tomber dans la facilité ou la complaisance. C'est un
nouvel équilibre, rassemblant tant les citoyens que les agriculteurs, les
transformateurs et les collectivités, autour d'un nouveau contrat social qui
découlera des recommandations de la Commission Pronovost."

    Un contrat social autour de l'occupation et du développement des
    territoires

    Au moment des audiences, Solidarité rurale avait porté à l'attention des
commissaires des données inquiétantes concernant l'apport de l'agriculture au
monde rural. La Coalition questionnait entre autres le fait que plus de la
moitié de l'activité agricole se concentre dans seulement trois régions du
Québec, alors que 80% du PIB en transformation alimentaire profitait à
Montréal et ses couronnes. En outre, elle avait soulevé d'importantes
inquiétudes concernant la concentration grandissante des entreprises
agricoles, alors que cinq à six fermes disparaissaient chaque semaine,
laissant, dans bien des villages, une seule ferme active par rang. De plus,
elle avait demandé une application modulée de la loi sur la protection du
territoire agricole, afin qu'elle soit renforcée dans les régions où
l'étalement urbain gruge les meilleures terres, mais assouplie dans les
milieux ruraux où elle protège souvent des terres laissées en friche depuis
des années, à l'heure où 53% du territoire zoné agricole n'est pas occupé par
une ferme. Dans la même perspective de développement durable des territoires,
Solidarité rurale avait proposé que les programmes soient modulés en fonction
du lieu d'exploitation, de façon à ce que l'on soutienne davantage la
production dans les territoires désavantagés par la qualité de leur terre et
leur situation géographique.
    Or, la Coalition voit dans ce rapport plusieurs mesures aptes à
redéployer l'agriculture et la transformation alimentaire partout sur le
territoire québécois.
    "Pour nous, aujourd'hui, ce rapport est une main tendue à tous les
acteurs, qu'ils soient agriculteurs, consommateurs, transformateurs,
collectivités ou gouvernements, pour relancer ce secteur tout en recherchant
le bien commun. Le statu quo n'est plus soutenable. Le défi est grand, le vrai
changement n'est jamais facile, mais les échéanciers et les mesures de
transitions proposés par la commission sont sages et devraient permettre une
évolution harmonieuse. Bien d'autres ont réussi ce virage nécessaire avant
nous; je pense ici à l'Allemagne, à l'Autriche et à plusieurs états de nos
voisins américains. J'ai confiance que nous y arriverons aussi." conclut
monsieur Proulx.

    A propos de la coalition

    Créée en 1991 pour assurer le suivi des Etats généraux du monde rural,
Solidarité rurale du Québec a pour mission de promouvoir la revitalisation et
le développement du monde rural, de ses villages et de ses communautés, de
manière à renverser le mouvement de déclin et de déstructuration des campagnes
québécoises. Composée d'une vingtaine d'organismes nationaux, de quelque
80 membres corporatifs et de plusieurs membres individuels, la Coalition agit,
depuis 1997, à titre d'instance conseil du gouvernement du Québec en matière
de ruralité.




Renseignements :

Renseignements: Jacques Proulx, président, Solidarité rurale du Québec,
(819) 293-6825; Source: Cynthia Rivard, directrice, Communications et affaires
publiques, Solidarité rurale du Québec, (819) 293-6825, Cell.: (819) 386-7464

Profil de l'entreprise

Solidarité rurale du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.