"Avantage Nouveau-Brunswick" aurait une incidence très négative sur l'éducation postsecondaire dans la province



    OTTAWA, le 14 sept. /CNW Telbec/ - L'Association canadienne des
professeures et professeurs d'université (ACPPU) soutient que le gouvernement
du Nouveau-Brunswick devrait rejeter les recommandations et le rapport
présentés aujourd'hui par la Commission sur l'éducation postsecondaire au
Nouveau-Brunswick.
    Le rapport recommande de déclasser des universités pour en faire des
polytechniques. Il propose la fermeture du campus de Saint John de
l'Université du Nouveau-Brunswick ainsi que celle des campus de Shippagan et
d'Edmunston de l'Université de Moncton pour y ouvrir, à la place, trois
nouvelles polytechniques. Le campus de Bathurst du Collège communautaire du
Nouveau-Brunswick risque de connaître le même sort.
    "Il est absolument nécessaire d'apporter des améliorations au système
d'éducation postsecondaire du Nouveau-Brunswick, mais en suivant les
recommandations de ce rapport, on ferait fausse route", affirme Greg Allain,
président de l'ACPPU et professeur à l'Université de Moncton.
    "Aucune autre province canadienne n'a jamais déclassé l'une de ses
universités pour en faire une polytechnique. En fait, c'est habituellement le
contraire qui se produit", fait-il remarquer.
    Le rapport recommande également de déréglementer la fixation des droits
de scolarité en utilisant le même modèle que l'Ontario, lequel permettrait aux
établissements d'augmenter ces droits de façon draconienne. Il suggère
également de fixer le "plafond" de la dette étudiante à 28 000 $ sur quatre
ans, un niveau beaucoup trop élevé, ou à 7 000 $ par année scolaire par
étudiant, et de supprimer la bourse de 2 000 $ à laquelle ont actuellement
droit les étudiants de première année.
    "Cette recommandation est inacceptable, compte tenu du fait que, comme le
reconnaît le rapport, les étudiants du Nouveau-Brunswick se classent déjà
deuxièmes au pays pour ce qui est de l'ampleur des droits de scolarité qu'ils
doivent payer", soutient M. Allain.
    "Soulignons également que cette province est celle où le revenu moyen par
ménage est parmi les plus bas au Canada", ajoute-t-il. "Si nous souhaitons
augmenter le nombre d'inscriptions dans nos universités, nous devons commencer
par les rendre plus accessibles, et non inabordables."
    M. Allain n'est pas certain de savoir où ces recommandations mèneraient
le Nouveau-Brunswick sur le plan du financement global de l'éducation
postsecondaire.
    "Parmi toutes les provinces, le Nouveau-Brunswick est déjà au dernier
rang pour ce qui est du financement de l'éducation postsecondaire", dit-il.
"Ce rapport ne semble proposer aucune mesure pour améliorer la situation."
    L'ACPPU est également préoccupée par le fait que le rapport semble ouvrir
la porte à l'octroi de subventions de l'Etat à des collèges privés et à but
lucratif, comme Lansbridge.
    En outre, le rapport recommande la mise en place d'une Commission sur
l'éducation postsecondaire du Nouveau-Brunswick, organisme auquel ni étudiant
ni professeur ne siégerait et qui serait chargé de la mise en valeur de normes
de qualité qui semblent avoir été élaborées strictement en fonction du secteur
privé.

    L'ACPPU est le porte-parole national de plus de 57 000 professeures et
professeurs en poste dans plus de 100 universités et collèges établis d'un
océan à l'autre.




Renseignements :

Renseignements: Kerry Pither, agente de communications, (613) 726-5186;
Plus tard aujourd'hui, l'ACPPU affichera une analyse détaillée de ce rapport
sur son site Web, à www.acppu.ca

Profil de l'entreprise

Association canadienne des professeures et professeurs d'université (ACPPU)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.