Autre aberration du bilan conservateur: le libre-échange Canada-Colombie



    OTTAWA, le 25 sept. /CNW Telbec/ - Le Syndicat canadien de la fonction
publique (SCFP) intervient dans la campagne électorale pour rappeler que le
projet conservateur de libre-échange avec la Colombie doit absolument être
stoppé. A l'occasion de son Conseil exécutif national, le syndicat a adopté
une résolution en ce sens (scfp.ca/colombie). Largement rejeté par la société
civile colombienne, les syndicats canadiens et même le Comité permanent du
commerce international des communes, cet accord "équivaut à signer l'arrêt de
mort de tous ceux qui s'opposent aux politiques de l'actuel gouvernement
colombien", selon Paul Moist, président national du SCFP.
    Cet accord s'ajoute au bilan catastrophique du gouvernement Harper sur la
scène internationale. Finalisé en douce en juin dernier, l'accord consacre des
liens étroits avec le gouvernement du président Alvaro Uribe, qui laisse agir
en toute impunité les groupes paramilitaires qui terrorisent et assassinent en
grand nombre des Autochtones, des Afro-Colombiens et des syndicalistes.
    Environ 5 millions de Colombiens, dont beaucoup de femmes et d'enfants,
ont été déplacés de force pour que leurs terres soient saisies au profit
d'entreprises privées. "Le libre-échange avec la Colombie va mettre de l'huile
sur le feu, puisqu'il signale aux multinationales que le processus de
dépossession brutale des Colombiens va se poursuivre. C'est aussi une tape
dans le dos de Harper à Uribe, dont le bilan en matière de droits humains est
abominable et ne s'améliore pas. La Colombie bat tous les records
d'assassinats de syndicalistes: on en compte déjà 41 en 2008, et rien de moins
que 2500 depuis 1986", a déploré Paul Moist.
    "Que Stephen Harper veuille être un proche allié du gouvernement le plus
répressif des Amériques, cela dit tout sur sa vision des affaires étrangères.
Cet accord serait un autre clou dans le cercueil pour les communautés
persécutées et pour la réputation du Canada. La meilleure façon qu'ont les
Canadiens de corriger le problème, c'est de se débarrasser des conservateurs
de Harper le 14 octobre prochain", a conclu Paul Moist, qui a représenté le
SCFP lors d'une mission d'observation en Colombie en juillet dernier.

    Plusieurs articles récents sur les travaux de solidarité internationale
du SCFP en Colombie sont disponibles au scfp.ca/justicemondiale




Renseignements :

Renseignements: Sébastien Goulet, service des communications du SCFP,
(613) 808-0675; Paul Moist, président national du SCFP, (613) 558-2873

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien de la fonction publique

Renseignements sur cet organisme

ELECTIONS FEDERALES 2008

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.