Autorisation de l'aéroport international du Grand Moncton à participer au programme de transbordement du fret aérien international



    OTTAWA, le 7 fév. /CNW Telbec/ - L'honorable Lawrence Cannon, ministre
des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités, a annoncé
aujourd'hui que l'aéroport international du Grand Moncton était autorisé à
participer au programme de transbordement du fret aérien international. Ce
programme facilite l'accès des transporteurs aériens à l'aéroport pour le
transbordement du fret, permettant à l'aéroport d'attirer de nouvelles
possibilités de marché et d'étendre ses activités de transbordement du fret
aérien.
    "Notre gouvernement est heureux d'avoir mis en place le programme de
transbordement du fret aérien international", a déclaré le ministre Cannon.
"L'aéroport international du Grand Moncton dispose maintenant d'un outil
supplémentaire qui lui permet d'accroître ses activités de transbordement du
fret aérien, ce qui aura des retombées sur l'économie locale."
    Le programme de transbordement du fret aérien international permet le
transbordement au Canada du fret aérien avant que celui-ci ne soit expédié
vers des pays tiers. Par exemple, le fret pourrait être acheminé des
Etats-Unis vers Moncton, où il serait entreposé temporairement, avant d'être
réexpédié à une destination en Europe. Pareillement, le fret aérien
international pourrait aussi arriver d'outre-mer pour être ensuite expédié par
train ou par camion de Moncton vers les Etats-Unis.
    "Notre économie et notre niveau de vie dépendent encore grandement de nos
exportations et de nos importations. L'an dernier, nos exportations se
chiffraient à 458 milliards de dollars et nos importations de marchandises, à
404 milliards de dollars", a indiqué l'honorable Greg Thompson, ministre des
Anciens Combattants et ministre responsable du Nouveau-Brunswick. "L'annonce
d'aujourd'hui indique une fois de plus à nos partenaires commerciaux que le
Canada est ouvert au monde des affaires. Ce programme facilitera le mouvement
des marchandises et procurera des avantages économiques à la région du Grand
Moncton ainsi qu'au reste du pays."
    "Nous sommes extrêmement heureux que le gouvernement du Canada, et en
particulier Transports Canada, ait officiellement reconnu l'aéroport
international du Grand Moncton en tant que centre de transbordement du fret
aérien", a indiqué M. Rob Robichaud, président et chef de la direction de
l'aéroport international du Grand Moncton. "Cette annonce cadre bien avec
notre intention d'accroître notre présence internationale sur le plan du fret
aérien. Nous remercions tous les ordres de gouvernement ainsi que nos nombreux
partenaires des secteurs public et privé d'avoir appuyé l'aéroport
international du Grand Moncton dans le cadre de cette initiative très
importante."
    Le programme permet à l'Office des transports du Canada d'autoriser tout
transporteur aérien canadien ou étranger à utiliser l'aéroport international
du Grand Moncton pour le transbordement du fret aérien international même si
ces droits ne sont pas prévus dans des accords bilatéraux de transport aérien
du Canada. De plus, les transporteurs aériens pourront combiner leurs
activités de transbordement de fret avec d'autres services pour lesquels ils
détiendraient un permis.
    La question de la sûreté du fret est abordée dans le cadre du processus
d'application, et ce, de façon soutenue, dans le contexte d'une surveillance
élargie de la sûreté par Transports Canada et des activités opérationnelles de
l'Agence des services frontaliers du Canada.

    Le programme de transbordement du fret aérien international a été
introduit à l'aéroport de Mirabel en 1982, dans le cadre d'un vaste effort
visant à favoriser l'utilisation des aéroports des environs de Montréal. Il a
depuis été élargi pour comprendre d'autres aéroports, dont ceux de Hamilton
(1987), de Windsor (1993), de Gander (2000), de Winnipeg (2004), d'Edmonton
(2006) et de Calgary (2007). Le programme a aussi été introduit à l'aéroport
international de Vancouver et à l'aéroport international d'Abbotsford.
    Dans le cadre de l'examen de sa politique aérienne internationale,
Transports Canada a déterminé que tous les aéroports du Canada devraient
pouvoir attirer des activités de transbordement du fret lorsque les conditions
du marché le permettent. Cette vision est conforme à la politique Ciel bleu,
la nouvelle politique sur le transport aérien international, qui est axée sur
le marché.




Renseignements :

Renseignements: Karine White, Attachée de presse, Cabinet du ministre
des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités, Ottawa, (613)
991-0700; Relations avec les médias, Transports Canada, Ottawa, (613)
993-0055; Transports Canada est en ligne à www.tc.gc.ca. Abonnez-vous aux
communiqués de presse et aux discours à www.tc.gc.ca/listserv/ et restez au
fait des dernières nouvelles de Transports Canada. Ce communiqué est
disponible en formats substituts pour les personnes ayant une déficience
visuelle.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.