Autorisation de l'aéroport international de Vancouver à participer au programme de transbordement du fret aérien international



    OTTAWA, le 7 fév. /CNW Telbec/ - L'honorable Lawrence Cannon, ministre
des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités, a annoncé
aujourd'hui que l'aéroport international de Vancouver était autorisé à
participer au programme de transbordement du fret aérien international. Ce
programme facilite l'accès des transporteurs aériens à l'aéroport pour le
transbordement du fret, permettant à l'aéroport d'attirer de nouvelles
possibilités de marché et d'étendre ses activités de transbordement du fret
aérien.
    "Notre gouvernement est heureux d'avoir mis en place le programme de
transbordement du fret aérien international", a déclaré l'honorable Lawrence
Cannon. "L'aéroport international de Vancouver dispose maintenant d'un outil
supplémentaire qui lui permet d'accroître ses activités de transbordement du
fret aérien, ce qui aura des retombées sur l'économie locale."
    Le programme de transbordement du fret aérien international permet le
transbordement du fret aérien au Canada avant que celui-ci ne soit expédié
vers des pays tiers. Par exemple, le fret pourrait être acheminé des
Etats-Unis vers Vancouver, où il serait entreposé temporairement, avant d'être
réexpédié vers une destination en Asie. Pareillement, le fret aérien
international pourrait aussi arriver d'outre-mer pour être ensuite expédié par
train ou par camion de Vancouver vers les Etats-Unis, permettant ainsi à
l'aéroport de tirer pleinement parti de la porte et du corridor de
l'Asie-Pacifique.
    "L'un des objectifs clés de l'Initiative de la Porte et du Corridor de
l'Asie-Pacifique est de faire des ports et des aéroports de la côte Ouest une
destination de choix pour les expéditeurs qui assurent le transport des
marchandises entre l'Asie et l'Amérique du Nord", a indiqué l'honorable David
Emerson, ministre du Commerce international et ministre de la porte d'entrée
du Pacifique et des Olympiques de Vancouver-Whistler. "Grâce à cette nouvelle
capacité de transbordement, l'aéroport international de Vancouver est en voie
de devenir une véritable plaque tournante en matière de transport et de
logistique pour le marché nord-américain."
    "Le programme cadre bien avec notre stratégie globale de la porte en ce
qui concerne le fret aérien. Il place l'aéroport international de Vancouver
dans une position plus concurrentielle en facilitant le mouvement des
marchandises à l'échelle internationale", a précisé le président et chef de la
direction de l'aéroport international de Vancouver, M. Larry Berg. "Grâce à ce
programme, nous sommes mieux outillés pour offrir des itinéraires
d'acheminement plus efficaces aux transporteurs aériens qui desservent les
marchés de l'Asie et de l'Amérique du Nord."
    Le programme permet à l'Office des transports du Canada d'autoriser tout
transporteur aérien canadien ou étranger à utiliser l'aéroport international
de Vancouver pour le transbordement du fret aérien international même si ces
droits ne sont pas prévus dans des accords bilatéraux de transport aérien du
Canada. De plus, les transporteurs aériens pourront combiner leurs activités
de transbordement de fret avec d'autres services pour lesquels ils
détiendraient un permis.
    La question de la sûreté du fret est abordée dans le cadre du processus
d'application, et ce, de façon soutenue, dans le contexte d'une surveillance
élargie de la sûreté par Transports Canada et des activités opérationnelles de
l'Agence des services frontaliers du Canada.
    L'Initiative de la Porte et du Corridor de l'Asie-Pacifique est une
initiative nationale qui contribuera à la compétitivité économique du Canada,
tout en profitant aux collectivités où transiteront des volumes plus
importants de marchandises. Au cours des huit premiers mois, on a annoncé des
projets d'une valeur de 2,2 milliards de dollars dans le cadre de l'Initiative
de la Porte et du Corridor de l'Asie-Pacifique dans les quatre provinces de
l'Ouest, y compris une contribution fédérale de près de 800 millions de
dollars.
    Le programme de transbordement du fret aérien international a été
introduit à l'aéroport de Mirabel en 1982, dans le cadre d'un vaste effort
visant à favoriser l'utilisation des aéroports des environs de Montréal. Il a
depuis été élargi pour comprendre d'autres aéroports, dont ceux de Hamilton
(1987), de Windsor (1993), de Gander (2000), de Winnipeg (2004), d'Edmonton
(2006) et de Calgary (2007). Le programme a aussi été introduit à l'aéroport
international d'Abbotsford et à l'aéroport international du Grand Moncton.
    Dans le cadre de l'examen de sa politique aérienne internationale,
Transports Canada a déterminé que tous les aéroports du Canada devraient
pouvoir attirer des activités de transbordement du fret lorsque les conditions
du marché le permettent. Cette vision est conforme à la politique Ciel bleu,
la nouvelle politique sur le transport aérien international, qui est axée sur
le marché.




Renseignements :

Renseignements: Karine White, Attachée de presse, Cabinet du ministre
des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités, Ottawa, (613)
991-0700; Relations avec les médias, Transports Canada, Ottawa, (613)
993-0055; Transports Canada est en ligne à www.tc.gc.ca. Abonnez-vous aux
communiqués de presse et aux discours à www.tc.gc.ca/listserv/ et restez au
fait des dernières nouvelles de Transports Canada. Ce communiqué est
disponible en formats substituts pour les personnes ayant une déficience
visuelle.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.