AURIZON COMMUNIQUE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE 2011

Bourse de Toronto
Symbole ARZ
Amex - Bourse de New York
Symbole AZK
Enregistrement aux États-Unis 
(dossier 001-31893)
Communiqué no 12 - 2011

VANCOUVER, le 12 mai /CNW/ - Aurizon communique ses résultats financiers non vérifiés du premier trimestre 2011. Ils ont été préparés sur la base de l'information disponible au 10 mai 2011. Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, sauf indication contraire. Les résultats ont été préparés conformément aux normes internationales d'information financière (« IFRS »). Toute l'information de la période précédente a été retraitée ou reclassée à des fins de comparaison conformément aux IFRS.

Faits saillants du premier trimestre 2011 et éléments importants

  • Marge brute de 18,0 M$, en hausse de 43 % par rapport à 12,6 M$ au premier trimestre 2010.
  • Flux de trésorerie d'exploitation de 14,5 M$, en hausse de 58 % par rapport à 9,2 M$ au premier trimestre 2010.
  • Augmentation de 63 % de la marge d'exploitation par once(1) à 771 $US, en raison des prix réalisés de l'or plus élevés.
  • Production aurifère de 31 976 onces.
  • Bénéfice net de 2,4 M$, ou 0,02 $ par action, équivalant au bénéfice net du premier trimestre 2010.
  • Fonds de roulement de 152 M$, y compris 143 M$ en espèces.
  • Établissement d'une facilité de crédit renouvelable de 50 M$ US.

« Au premier trimestre, nous avons continué à générer d'excellents flux de trésorerie, à financer des programmes d'exploration ambitieux et à améliorer notre capacité financière malgré les difficultés d'exploitation survenues à Casa Berardi », a déclaré David Hall, président et chef de la direction. « Comme nous l'avons indiqué dans un précédent communiqué, il était prévu selon le plan de mine que le premier trimestre serait le plus faible pour ce qui est de la capacité de traitement, de la teneur et des onces produites. Nous prévoyons une amélioration des résultats opérationnels et financiers, en particulier pendant la seconde moitié de l'exercice. Nous avons été très actifs au chapitre de l'exploration à Casa Berardi, Joanna, Marban et Fayolle et les résultats sont encourageants. Nous avons hâte de commencer les campagnes d'exploration estivales à nos propriétés de Rex Sud, Opinaca, Wildcat et Duverny au cours du deuxième trimestre de l'exercice. »

RÉSULTATS FINANCIERS

Examen financier du premier trimestre 2011

Un bénéfice net de 2,4 M$, ou 0,02 $ par action, a été atteint au premier trimestre 2011, ce qui correspond au bénéfice net de 2,4 M$, ou 0,02 $ par action, du premier trimestre de 2010. Les résultats ont bénéficié de l'incidence positive de la hausse des marges bénéficiaires d'exploitation compensée par une augmentation notable des activités d'exploration menées sur les propriétés d'Aurizon, ainsi que la poursuite des activités d'exploration et de faisabilité à Joanna. En outre, les résultats comparatifs du premier trimestre 2010 avaient bénéficié de l'incidence positive de gains hors trésorerie sur instruments dérivés totalisant 3,4 M$.

Au premier trimestre 2011, les produits d'exploitation de Casa Berardi, provenant de la vente de 34 306 onces d'or, se sont établis à 47,2 M$, en hausse de 19 % comparativement à des produits de 39,8 M$ tirés de la vente de 34 423 onces d'or au premier trimestre 2010. Déduction faite des pertes réalisées sur les instruments dérivés, les produits s'étaient établis à 36,3 M$ au premier trimestre 2010. Le prix moyen réalisé de l'or a atteint 1 392 $ US l'once et le taux de change moyen entre le dollar canadien et le dollar américain a été de 0,98, comparativement à un prix moyen réalisé de l'or de 1 010 $ l'once et un taux de change moyen de 1,04 au premier trimestre 2010.

_________________________________________________

1 Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » présentée à la page 6.

Au cours du premier trimestre 2011, la totalité des ventes d'or a été effectuée aux prix courants du marché. Au trimestre comparable de 2010, 68 % des ventes d'or avaient été effectuées au titre d'options d'achat sur l'or au prix moyen de 903 $ US l'once. Au premier trimestre 2011, le prix moyen de l'or (cours fixe de l'après-midi à Londres) était de 1 384 $ US l'once comparativement à 1 109 $ US l'once au premier trimestre 2010.

Le coût des ventes au premier trimestre 2011, comprenant des coûts d'exploitation de 21,2 M$ et amortissements de 8,0 M$, ont atteint un total de 29,2 M$. Sur la base des coûts unitaires (1), le total des coûts décaissés par once d'or vendue s'est chiffré à 621 $ US, l'amortissement à 238 $ US l'once, pour un total des coûts de production de 859 $ US l'once.

Au premier trimestre 2011, la marge brute s'est établie à 18,0 M$, en forte hausse par rapport à 12,6 M$ au premier trimestre 2010. L'augmentation des prix de l'or et la suppression des ventes d'or au titre d'options d'achat sur l'or inférieures au cours au comptant au premier trimestre 2011 ont permis une augmentation des marges bénéficiaires d'exploitation(2) à 771 $ US l'once, comparativement à 472 $ US l'once au premier trimestre 2010.

Les dépenses d'exploration ont grimpé de 2,0 M$ au premier trimestre 2010 à 7,1 M$ au premier trimestre 2011, une hausse attribuable aux sept nouvelles propriétés d'exploration acquises en 2010 ainsi qu'à la poursuite des activités d'exploration et de faisabilité à Joanna.

Au premier trimestre 2011, les frais généraux et administratifs ont atteint un montant total de 6,1 M$ comparativement à 5,2 M$ au premier trimestre 2010. Ces frais comprennent des charges de rémunération à base d'actions sans effet sur la trésorerie totalisant 1,4 M$ comparativement à 3,0 M$ au premier trimestre 2010. Une charge de 1,6 M$, représentant le montant estimé de la juste valeur des paiements incitatifs à verser aux employés dans le futur, a également été prise en compte dans les frais généraux et administratifs du premier trimestre 2011.

Les impôts sur le bénéfice et les ressources ont totalisé 2,5 M$, en baisse par rapport à 3,5 M$ au premier trimestre 2010 en raison de la baisse des taux d'imposition du gouvernement fédéral et des charges non déductibles moins nombreuses au premier trimestre 2011. En outre, au premier trimestre 2010, certaines ventes d'or ont été effectuées au titre des options d'achat à un prix inférieur au cours au comptant, alors que l'impôt provincial sur les ressources est calculé en utilisant le prix du marché, ce qui a donné lieu à un taux d'imposition réel plus élevé pour cette période.

Les flux de trésorerie d'exploitation ont augmenté au premier trimestre 2011, se chiffrant à 14,5 M$ par rapport à 9,2 M$ au premier trimestre 2010. L'augmentation des flux de trésorerie par rapport à l'exercice précédent est due principalement à la hausse des prix réalisés de l'or, atténuée en partie par des dépenses d'exploration plus élevées.

Les activités d'investissement ont totalisé 11,0 M$ au premier trimestre 2011 par rapport à 8,9 M$ au premier trimestre 2010. Les dépenses d'investissement à Casa Berardi ont atteint un total de 10,3 M$ au premier trimestre 2011, dont une tranche de 7,0 M$ a été affectée à des investissements de maintien et à des travaux préparatoires, et une tranche de 3,3 M$, à des activités d'exploration.

Au premier trimestre 2011, les activités de financement comprenaient l'établissement d'une facilité de crédit renouvelable de 50 M$ US. Les frais associés à l'établissement de cette facilité de crédit se sont élevés à 0,5 M$. De plus, un montant de 0,4 M$ a été réalisé à la suite de la levée d'options d'achat d'actions incitatives, entraînant une sortie de trésorerie nette de 0,1 M$ au premier trimestre 2011.

_________________________________________________

2 Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » présentée à la page 6.

Bilan

Au 31 mars 2011, la trésorerie et les équivalents de trésorerie ont atteint 142,8 M$, en hausse comparativement à 139,3 $ au 31 décembre 2010. Le fonds de roulement est demeuré inchangé à 152 M$.

Facilité de crédit

Le 31 janvier 2011, Aurizon a établi une facilité de crédit renouvelable de 50 M$ avec la Banque Canadienne Impériale de Commerce et avec la Banque de Nouvelle-Écosse. La facilité de crédit renouvelable, d'une durée initiale de trois ans, est garantie par une sûreté sur les éléments d'actifs d'Aurizon. Les fonds prélevés sur la facilité de crédit seront affectés aux besoins en fonds de roulement, au financement des acquisitions ainsi qu'aux fins générales de l'entreprise. Les conditions de la facilité de crédit ne sont assorties d'aucune exigence de couverture.

Casa Berardi

           

Sommaire des statistiques opérationnelles principales

 

2011

2010

 

1er T

1er T

2e T

3e T

4e T

Résultats d'exploitation

 

 

 

 

 

Tonnes traitées

161 036

178 648

182 487

169 913

191 697

Teneur - grammes/tonne

6,85

6,79

7,20

6,15

6,86

Récupération en usine - %

90,2 %

90,2 %

91,2 %

89,1 %

88,6 %

Production d'or - en onces

31 976

35 188

38 527

29 905

37 496

Vente d'or - en onces

34 306

34 423

39 964

30 755

34 808

Données par once - en $ US(3)

 

 

 

 

 

Prix réalisé moyen de l'or 1

1 392 $

1 010 $

1 082 $

1 119 $

1 376 $

Total des coûts décaissés 2

621 $

538 $

504 $

604 $

531 $

Amortissement 3

238

228

240

254

263

Total des coûts de production 4

859 $

766 $

744 $

858 $

794 $


Remarques :

1 Prix réalisé de l'or, déduction faite des gains ou des pertes réalisé(e)s sur dérivés, divisé par le nombre d'onces vendues.
2 Charges d'exploitation, déduction faite des crédits de sous-produits, divisées par le nombre d'onces vendues et par le taux de change moyen entre le dollar canadien et le dollar américain de la Banque du Canada.
3 Amortissement, épuisement et désactualisation.
4 Total des coûts décaissés plus amortissement.

Pour le premier trimestre de 2011, la production d'or à la mine Casa Berardi a totalisé 31 976 onces, soit 12 % de moins que celle prévue et en recul de 9 % par rapport à la production de 35 188 onces inscrite au premier trimestre de 2010. Compte tenu des conditions minières, en particulier sur un chantier d'abattage dans le secteur Est de la Zone 113, des modifications de séquence minière ont dû être apportées au premier trimestre de 2011, ce qui a eu une incidence sur la quantité de minerai traité et les teneurs de minerai. De plus, le temps d'arrêt de l'équipement d'exploitation minière souterraine a eu une incidence sur les taux de productivité pendant le premier trimestre 2011. Le budget d'investissement de 2011 prévoyait des remplacements d'équipements, dont la livraison doit avoir lieu au cours de l'exercice.

Au premier trimestre 2011, la baisse du traitement du minerai à 1 789 tonnes par jour (t/j) au lieu de 1 985 t/j au premier trimestre 2010 a été le principal facteur de baisse de la production aurifère en 2011, car les teneurs aurifères et les taux de récupération métallurgiques ont été similaires pendant les deux périodes. Exprimés en dollars canadiens, les coûts d'exploitation unitaires par tonne(3) étaient plus élevés que prévu de 4 % au premier trimestre 2011, s'établissant à 129 $ la tonne, en raison de modifications des séquences minières et d'une insuffisance de l'équipement disponible, ce qui a eu une incidence sur le traitement du minerai. Les coûts d'exploitation unitaires(3) au premier trimestre 2010 étaient de 108 $ par tonne.

_________________________________________________

3 Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » présentée à la page 6.

Les coûts d'exploitation unitaires par tonne plus élevés en 2011, combinés à la vigueur du dollar canadien, ont entraîné un total des coûts décaissés de 621 $ US par once au premier trimestre 2011, comparativement à 538 $ US au premier trimestre 2010. La hausse des coûts d'exploitation unitaires de 19 %, conjuguée à la vigueur du dollar canadien de 5 %, a donné lieu à une augmentation du total des coûts décaissés par once par rapport au premier trimestre 2010.

L'augmentation des prix de l'or et la suppression des ventes d'or au titre d'options d'achat sur l'or inférieures au cours au comptant qui étaient requises au premier trimestre 2010 ont fait augmenter les marges bénéficiaires d'exploitation(4) à 771 $ US l'once comparativement à 472 $ US l'once au premier trimestre de 2010.

Une capacité de traitement accrue et des teneurs de minerai supérieures sont attendues pour le reste de l'exercice, ce qui devrait se traduire par un total des coûts unitaires décaissés par once plus faible que celui réalisé au premier trimestre 2011.

_________________________________________________

4 Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » présentée à la page 6.

Approfondissement du puits à Casa Berardi

Au cours du premier trimestre 2011, un contrat a été attribué pour approfondir le puits de production de la mine Ouest du niveau 760 m au niveau 1 080 m. Les travaux devraient commencer au cours du deuxième trimestre et se terminer vers la fin de 2012. Le puits donnera accès à la partie inférieure des zones 113, 118 et 123 à partir d'une galerie creusée au niveau 1 010 m. Le coût estimé de l'approfondissement du puits, de l'accès au moyen d'une galerie aux zones 118 et 123 ainsi que de l'infrastructure connexe est d'environ 32 M$ dont un montant de 13,6 M$ a été inscrit au budget de 2011.

Activités d'exploration à Casa Berardi

Trois appareils de forage en surface et huit appareils de forage souterrain ont été en activité à Casa Berardi pendant le trimestre. Les appareils de forage de surface ont exploré principalement la zone 160 près de l'usine de traitement de la mine Est où il pourrait y avoir une possibilité d'exploitation à ciel ouvert. Les appareils de forage souterrain ont permis essentiellement de faire des forages intercalaires et des forages d'extension supérieure des zones 118 et 123 à partir de la galerie du niveau 550 ainsi que des forages d'extension des zones 118 et 120.

AUTRES PROPRIÉTÉS

Propriété aurifère de Joanna

Les essais métallurgiques se sont poursuivis au cours du premier trimestre afin d'évaluer et d'optimiser des procédés métallurgiques différents pour traiter le minerai du gisement Hosco. Les résultats définitifs sont attendus au deuxième trimestre.

De quatre à cinq appareils de forage ont été en activité au premier trimestre achevant 24 100 m de forage à proximité du gisement Heva et du puits proposé sur le gisement Hosco, soit à environ 3 km à l'ouest de Hosco. Au premier trimestre, les activités de forage ont été réparties entre les deux cibles afin de prolonger le contour des ressources minérales et d'augmenter la qualité des ressources indiquées et présumées actuelles.

Propriété Fayolle

De trois à quatre appareils de forage ont été utilisés au premier trimestre pour achever 16 600 m de forage répartis entre deux objectifs : poursuivre l'exploration du gisement Fayolle en définissant la taille et la géométrie du gisement par des forages espacés de 25 à 50 m d'une part, et explorer des cibles géologiques similaires dans une structure aurifère de 2 km de long qui traverse la propriété.

Propriété Marban

Au premier trimestre, de deux à trois appareils de forage ont été en activité pour achever 15 100 m de forage axé sur le prolongement latéral et en profondeur des ressources minérales actuelles. Jusqu'à maintenant, les travaux de forage ont validé le modèle géologique et structural du gisement; établi la continuité verticale et latérale vers les zones de cisaillement minéralisées et démontré le potentiel de minéralisation exploitable en vrac ainsi que celui des zones minéralisées plus étroites d'une teneur supérieure.

RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES

D'autres renseignements sur la mine Casa Berardi et sur le projet aurifère Joanna de la Société, qui sont requis en vertu des articles 3.2 et 3.3 et des paragraphes 3.4 a), c) et d) de la NC 43-101, sont présentés dans la notice annuelle de la Société pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010 ainsi que dans les derniers rapports techniques sur chaque projet que l'on peut consulter sous le profil d'Aurizon sur SEDAR à www.sedar.com. Ils sont également disponibles sur le site Web de la Société à www.aurizon.com.

PERSONNE QUALIFIÉE ET CONTRÔLE DE LA QUALITÉ
Les renseignements de nature scientifique ou technique ont été rédigés sous la supervision de Martin Bergeron, ing., vice-président des opérations, à Aurizon et personne qualifiée en vertu de la Norme canadienne 43-101.

PERSPECTIVES

Compte tenu de la production aurifère plus faible que prévu au premier trimestre 2011 et de l'examen du plan de mine qui prévoit une capacité de traitement du minerai plus élevée pendant le reste de l'exercice et des teneurs aurifères supérieures pendant la seconde moitié de l'exercice, les prévisions de production à Casa Berardi ont été ramenées à environ 165 000 onces au lieu des 165 000 à 170 000 onces prévues antérieurement. La vigueur soutenue du dollar canadien, conjuguée au total des coûts décaissés plus élevé au premier trimestre, a aussi entraîné une révision de la prévision du total des coûts décaissés en dollars américains de 525 $ US par once pour l'exercice, sur la base d'un taux de change de 0,96 entre le dollar canadien et le dollar américain pour le reste de l'exercice. En comparaison, le total des coûts décaissés par once de 495 $ US prévu antérieurement supposait la parité entre le dollar canadien et le dollar canadien.

Pour 2011, les frais d'exploitation minière, de traitement et d'administration devraient diminuer par rapport aux 129 $ la tonne enregistrés au premier trimestre et s'établir en moyenne à 117 $ la tonne, comme prévu, en hausse de 8 % par rapport aux frais d'exploitation unitaires de 2010 en raison des quantités réduites de minerai provenant des travaux de mise en valeur, de la taille plus petite des chantiers d'abattage et des distances de transport plus longues.

Les dépenses d'investissement totales à Casa Berardi sont estimées à 51,1 M$ en 2011 (7,0 M$ engagés au premier trimestre 2011), dont 50 % environ de dépenses pour permettre d'accéder à la partie inférieure de la zone 113 ainsi qu'à la minéralisation aurifère découverte récemment en profondeur dans les zones 118 et 123, à l'est du puits de production de la mine Ouest.

Un montant supplémentaire de 13,4 M$ sera investi dans les activités d'exploration à Casa Berardi en 2011 (3,3 M$ engagés au premier trimestre 2011) qui comprendront environ 115 000 m de forage en surface et de forage souterrain au diamant. Ainsi, 4 appareils de forage en surface et 8 appareils de forage souterrain seront en activité en 2011. La Société prévoit capitaliser sur ces coûts, car le principal objectif du forage sera d'améliorer la qualité des ressources et des réserves connues ainsi que d'explorer des prolongements de ces structures.

L'étude de faisabilité sur la fosse à ciel ouvert Hosco à Joanna se poursuit et l'étude devrait être achevée au cours du troisième trimestre 2011. Les résultats du programme de forages intercalaires réalisé en 2010 et au premier trimestre 2011 dans la région de la fosse Hosco seront incorporés dans la mise à jour de l'estimation des ressources minérales et dans le modèle de blocs et seront inclus dans l'étude. L'évaluation et l'optimisation de procédés métallurgiques différents pour traiter le minerai d'Hosco seront terminées pendant le deuxième trimestre 2011. La Société a inscrit un montant de 5,4 M$ à son budget pour les activités liées à l'étude de faisabilité en 2011, dont une tranche de 1,7 M$ a été engagée au premier trimestre 2011, et elle prévoit que la majorité de ces frais seront passés en charges.

Par ailleurs, un programme d'exploration initial de 3,7 M$ (3,3 M$ engagés au premier trimestre 2011), comprenant 26 000 m de forage de surface, sera axé sur l'augmentation des ressources minérales dans la région de la fosse proposé au gisement Hosco et du gisement Heva. La campagne de forage de 2011 vise à effectuer des forages intercalaires à des intervalles de 50 m le long de l'étendue longitudinale de 2,5 km du gisement Heva et des zones satellites potentielles, jusqu'à une profondeur de 150 m, afin de prolonger le contour des ressources minérales indiquées et présumées actuelles. De deux à trois appareils de forage seront en activité pendant les cinq premiers mois de 2011.

Des programmes d'exploration ambitieux sont également prévus dans les autres propriétés de la Société au Québec pour un montant total de 17,1 M$ (avant les crédits d'impôt) pendant les neuf mois restants de 2011.

MESURES NON CONFORMES AUX PCGR

Prix réalisé par once d'or

Le prix réalisé de l'or par once d'or est une mesure non conforme aux PCGR et il se calcule en ajustant les produits en fonction de tous les gains et pertes réalisés sur les instruments dérivés sur l'or, puis en divisant ce montant par le nombre d'onces d'or vendues.

Coûts décaissés totaux par once d'or

Aurizon a inclus dans le présent rapport une mesure de rendement non conforme aux PCGR, soit le total des coûts décaissés par once d'or. Aurizon comptabilise les coûts décaissés totaux à la date de vente. Dans le secteur des mines d'or, il s'agit d'une mesure de rendement fréquemment utilisée, mais dont la signification n'a pas été normalisée. C'est donc une mesure non conforme aux PCGR. La Société estime que, en plus des mesures habituelles établies selon les PCGR, certains investisseurs se servent de cette information pour évaluer son rendement et sa capacité à générer des flux de trésorerie. Cette mesure se veut donc un complément d'information et ne peut être considérée isolément ni remplacer des mesures de rendement établies conformément aux PCGR. Le total des coûts décaissés par once d'or est tiré des montants inclus à l'état du résultat global et comprend les frais d'exploitation du site minier, comme l'extraction, le traitement et l'administration, mais ne comprend pas l'amortissement ni les frais de remise en état, de financement et de développement des immobilisations. Les charges prises en compte dans le calcul du total des coûts décaissés par once d'or vendue sont diminuées par les ventes de sous-produits de l'argent, puis divisées par le nombre d'onces d'or vendues et par le taux de change moyen entre le dollar canadien et le dollar américain selon la Banque du Canada. Pour le premier trimestre 2011, le coût des ventes a été réduit par des charges de déplétion et de dépréciation de 8,0 M$ et des produits tirés de l'argent de 0,2 M$ comparativement à 7,9 M$ et 0,2 M$, respectivement, pour le premier trimestre 2010.

Coûts miniers unitaires par tonne

Les coûts miniers unitaires par tonne sont une mesure non conforme aux PCGR et peuvent ne pas être comparables aux données présentées par d'autres producteurs d'or. La Société est d'avis que cette mesure généralement acceptée par le secteur donne une idée réaliste du rendement d'exploitation et s'avère utile pour les comparaisons entre exercices. Pour calculer les coûts miniers unitaires par tonne, il faut rajuster les frais d'exploitation inclus dans le coût des ventes, tels qu'indiqués à l'état du résultat global, pour tenir compte des ajustements des stocks, puis diviser le solde par les tonnes traitées à l'usine. Pour le premier trimestre 2011, les coûts d'exploitation ont été augmentés par des ajustements de stocks de 0,6 M$ par rapport à des ajustements de stocks de 0,1 M$ au premier trimestre 2010.

Marge d'exploitation par once

La marge d'exploitation par once est une mesure non conforme aux PCGR, calculée en soustrayant le total des coûts décaissés par once du prix réalisé moyen de l'or. Pour le premier trimestre 2011, le prix réalisé moyen de l'or était de 1 392 $ US moins des coûts décaissés totaux de 621 $ US, soit une marge bénéficiaire d'exploitation de 771 $ US, comparativement à un prix réalisé moyen de l'or de 1 010 $ US moins des coûts décaissés totaux de 538 $, soit une marge bénéficiaire d'exploitation de 472 $ US au premier trimestre 2010.

CAPITAL-ACTIONS EN CIRCULATION

Au 10 mai 2011, Aurizon comptait 162 282 952 actions ordinaires émises et en circulation. En outre, 9 430 350 options d'achat d'actions incitatives, représentant 5,8 % du capital-actions en circulation, sont en circulation et peuvent être levées contre des actions ordinaires au prix moyen de 5,11 $ l'action.


Actions ordinaires
(TSX: ARZ et NYSE Amex: AZK)

 
  31 mars
2011
31 décembre
2010

Émises

162 271 702
162 145 702

Diluées

171 815 302
171 815 302

Moyenne pondérée

162 260 681
160 249 688

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE ET DIFFUSION WEB

La direction d'Aurizon a prévu la tenue d'une conférence téléphonique et d'une diffusion Web en direct à l'intention des analystes et des investisseurs le jeudi 12 mai 2011, à 8 h, heure avancée du Pacifique (11 h, heure avancée de l'Est) afin de passer les résultats en revue.

Numéros à composer pour écouter la conférence :

Au Canada et aux États-Unis, le numéro sans frais à composer est le : 1-800-319-4610; à l'extérieur du Canada et des États-Unis, le numéro à composer est le : 1-604-638-5340.

La conférence sera diffusée sur le Web par l'intermédiaire du site Web d'Aurizon à l'adresse www.aurizon.com ou en faisant un copier-coller du lien suivant dans votre navigateur : 

http://services.choruscall.com/links/aurizon110512.html.

Les personnes souhaitant écouter un enregistrement de la conférence à un moment ultérieur sont invitées à composer le numéro sans frais 1-800-319-6413 (au Canada et aux États-Unis) ou 1-604-638-9010, (Code : 1001 suivi du carré) (à l'extérieur du Canada et des États-Unis). Un enregistrement de la conférence sera accessible jusqu'au jeudi 19 mai 2011.

INFORMATION ET ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent rapport renferme des « énoncés prospectifs » et de l'« information prospective » au sens de la réglementation sur les valeurs mobilières applicable au Canada et aux États-Unis (collectivement, « information prospective »). Les énoncés prospectifs contenus dans le présent rapport sont valables en date du rapport. La Société n'entend pas mettre à jour cette information prospective et n'assume aucune responsabilité à cet égard, sauf si elle y est tenue en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent, sans s'y limiter, les énoncés relatifs aux attentes et aux estimations de la Société à propos des éléments suivants : la production aurifère future, les taux de récupération, les coûts décaissés totaux prévus par once d'or produit à la mine Casa Berardi, les taux de change, le cours futur de l'or et les incidences de celui-ci, l'estimation des réserves et des ressources minérales, la concrétisation des estimations des réserves et des ressources minérales et la viabilité économique de ces dernières, le moment et le montant des investissements prévus en immobilisations, le coût et le moment de la mise en valeur des nouveaux gisements, les plans et les budgets des activités d'exploration et le moment et le résultat de celles-ci, les études de faisabilité et de préfaisabilité, les échéanciers possibles pour l'obtention des permis, l'évaluation des possibilités, les besoins supplémentaires de capital, la réglementation gouvernementale en matière d'exploitation minière, les risques environnementaux, les frais et obligations en matière de remise en état des lieux, les litiges ou les réclamations liés à des titres, le caractère adéquat des couvertures d'assurance, la disponibilité d'une main-d'œuvre qualifiée et les plans et stratégies d'acquisition. Les énoncés prospectifs se caractérisent généralement par l'emploi de termes comme « planifie », « s'attend à », « devrait », « prévoit au budget », « projette », « prévoit », « a l'intention de », « estime », « croit » ou encore de la forme négative de ceux-ci, ou par des variantes de termes, de phrases ou d'énoncés indiquant que des actions, événements ou résultats « pourraient » ou « devraient » se concrétiser ou se concrétiseront.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent rapport sont fondés sur certaines hypothèses que la Société estime raisonnables, notamment : le taux de change entre le dollar américain et le dollar canadien en 2011, la stabilité ou l'augmentation du cours et de la demande de l'or, la stabilité de l'approvisionnement en or, la persistance des taux de récupération à l'usine de la mine Casa Berardi de la Société, la concrétisation du plan minier actuel de la Société, une conjoncture d'affaires et économique stable et sans revirement négatif, la disponibilité du financement au besoin et selon des modalités raisonnables, ainsi que l'absence de tout accident important, conflit de travail ou défaut des installations ou des équipements.

Toutefois, l'information prospective comporte des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs pouvant causer une différence substantielle entre les résultats, le rendement ou les accomplissements réels de la Société et les résultats, le rendement ou les accomplissements futurs exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, entre autres choses, le risque que les résultats des activités d'exploration diffèrent de ceux prévus; que l'augmentation du coût de la main-d'œuvre, de l'équipement ou du matériel soit plus forte que prévu; que le cours de l'or chute; que le dollar canadien s'apprécie par rapport au dollar américain; que les ressources et les réserves minérales ne correspondent pas aux estimations; que les coûts ou les résultats réels des activités de remise en état soient plus élevés que prévu; que les modifications aux paramètres du projet apportées par la révision des plans entraînent une augmentation des coûts; que les taux de production soient moins élevés que prévu; qu'il y ait des variations inattendues des ressources et des réserves minérales, de la teneur ou des taux de récupération, que l'usine, l'équipement ou les procédés ne fonctionnement pas comme prévu, que des accidents, des conflits de travail et d'autres risques généralement associés à l'exploitation minière surviennent; qu'il y ait des retards imprévus dans l'obtention des approbations gouvernementales, le financement ou les activités de mise en valeur ou de construction, ainsi que les facteurs et autres risques décrits plus en détail dans la notice annuelle d'Aurizon déposée auprès des commissions des valeurs mobilières de toutes les provinces et de tous les territoires canadiens et dans le rapport annuel d'Aurizon sur le formulaire 40-F déposé auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, lesquels peuvent être consultés sur Sedar, à l'adresse www.sedar.com, et sur Edgar, à l'adresse www.sec.gov/. Bien que la société ait tenté d'indiquer les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les actions, événements et résultats réels diffèrent de façon significative des énoncés prospectifs, d'autres facteurs pourraient faire en sorte que les actions, événements et résultats soient différents de ceux estimés ou prévus. Rien ne garantit que l'information prospective se révélera exacte, puisque les résultats réels et événements futurs pourraient être sensiblement différents de ceux prévus dans de tels énoncés. Les lecteurs sont invités à ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, en raison de leur incertitude inhérente.

MISE EN GARDE DESTINÉE AUX LECTEURS ET INVESTISSEURS AMÉRICAINS

À titre de société constituée en Colombie-Britannique, la Société est assujettie à certains règlements émis par la British Columbia Securities Commission (« BC Securities Commission »). La Société est tenue de fournir des renseignements détaillés sur ses propriétés, dont la minéralisation, les forages, l'échantillonnage et les analyses, la sécurité des échantillons et l'estimation des ressources et des réserves minérales. De plus, la Société décrit les ressources minérales associées à ses propriétés en utilisant une terminologie telle que ressource « indiquée » ou « présumée », termes reconnus par la réglementation canadienne, mais non reconnus par la United States Securities and Exchange Commission (« SEC »).
Mise en garde destinée aux lecteurs et investisseurs des États-Unis concernant les ressources minérales
La SEC permet aux sociétés minières, dans les documents qu'elles déposent auprès d'elle, de ne divulguer que les gisements minéraux qu'elles peuvent économiquement et légalement extraire ou produire. La Société peut utiliser dans ce rapport certains termes comme « ressources minérales », « ressources minérales indiquées » et « ressources minérales présumées » qui sont reconnus et exigés par les organismes de réglementation canadiens de valeurs mobilières, mais qui ne sont pas reconnus par la SEC.
Le présent document peut utiliser le terme ressources minérales « indiquées ». Les lecteurs des États-Unis sont prévenus que bien que ce terme soit reconnu et exigé par la réglementation canadienne, il n'est pas reconnu par la SEC. Les lecteurs et investisseurs des États-Unis sont prévenus de ne pas supposer que des gisements minéraux de cette catégorie seront éventuellement convertis, en tout ou en partie, en réserves minérales.
Le présent document peut aussi faire référence à des ressources minérales « présumées ». Les lecteurs des États-Unis sont prévenus que bien que le terme soit reconnu et exigé par la réglementation canadienne, il n'est pas reconnu par la SEC. Les « ressources présumées » comportent une grande part d'incertitude quant à leur existence et à leur faisabilité économique et légale. On ne doit pas supposer que des ressources minérales présumées seront éventuellement converties, en tout ou en partie, en une catégorie supérieure. Selon la réglementation canadienne, les estimations de ressources minérales présumées ne peuvent être utilisées pour les études de faisabilité ou de préfaisabilité, sauf exception. Les lecteurs et investisseurs des États-Unis sont prévenus de ne pas supposer qu'une ressource présumée existe, en tout ou en partie, ni qu'elle pourra être exploitée de façon économique ou légale.

Aurizon est un producteur d'or dont la stratégie de croissance est axée sur la mise en valeur des projets existants dans la région de l'Abitibi, au nord-ouest du Québec, une des régions les plus propices à l'exploitation minière et les plus riches en or et en métaux communs au monde, ainsi que sur l'augmentation de ses actifs par des transactions rentables. Les actions d'Aurizon sont cotées à la Bourse de Toronto sous le symbole « ARZ » et à l'Amex de la Bourse de New York sous le symbole « AZK ». Vous trouverez de plus amples informations sur Aurizon et ses propriétés sur le site Web de la société à www.aurizon.com.

Bilans consolidés intermédiaires aux

(Non vérifié, exprimé en milliers de dollars canadiens)

 

31 mars 2011

31 décembre 2010

1er janvier 2010

ACTIF

 

 

 

 

Actif à court terme

 

 

 

 

 

Trésorerie et équivalents de trésorerie

 

142 799 $
139 341 $

 113 098 $

 

Titres négociables

 

1 098

1 129 

-    

 

Stocks

 

10 886

12 085 

11 897 

 

Débiteurs et autres créances

 

9 510

7 258 

4 825 

 

Actif d'instruments dérivés

 

-    

-    

5 274 

 

Crédits d'impôt à recevoir

 

10 676

12 398 

2 587 

Total de l'actif à court terme

 
174 969

172 211 

137 681 


Actif à long terme

 

 

 

 

 

Immobilisations corporelles

 

155 447 

152 012 

163 976 

 

Biens miniers

 

4 250 

4 220 

2 362 

 

Charges financières différées

 

450 

-    

-    

 

Autres actifs

 

10 563 

8 100 

14 551 

Total de l'actif à long terme

 

170 710 

164 332 

180 889 


TOTAL DE L'ACTIF

 

 345 679 $

 336 543 $

 318 570 $


PASSIF

 

 

 

 

Passif à court terme

 

 

 

 

 

Comptes créditeurs et charges à payer

 

 22 302 $

 18 905 $

 16 451 $

 

Passif d'instruments dérivés

 

-    

-    

13 885 

 

Passif d'impôts exigibles

 

-    

-    

3 752 

 

Portion à court terme des obligations à long terme

 

337 

756 

652 

Total du passif à long terme

 

22 639 

19 661 

34 740 

Passif à long terme

 

 

 

 

 

Obligations à long terme

 

-    

-    

705 

 

Provisions

 

14 795 

13 114 

23 255 

 

Passif d'impôts différés

 

35 649 

35 378 

28 150 

Total du passif à terme

 

50 444 

48 492 

52 110 

Total du passif

 

73 083 

68 153 

86 850 

CAPITAUX PROPRES

 

 

 

 

Capital-actions

 

 

 

 

Actions émises
 

270 244 

269 677 

253 874 

 

Surplus d'apport

 

1 022 

1 022 

979 

 

Rémuneration à base d'actions

 

14 943 

13 719 

10 514 
 
Déficit et cumul des autres éléments du résultat global
  (13 613) (16 028) (33 647)
 
Total des capitaux propres
  272 596 268 390 231 720
 
TOTAL DES CAPITAUX PROPRES ET DU PASSIF
  345 679 $ 336 543 $ 318 570 $



États du résultat global
      Trimestre clos le

(Non vérifié, exprimé en milliers de dollars canadiens)

 

31 mars 2011

31 mars 2010


Produits

 

47 212 $

39 831 $


Moins coût des ventes

 

(29 228)

(27 274)


Marge brute

 

17 984 

12 557 


Moins :

 

 

 


Coûts d'exploration

 

7 104 

1 969 


Frais généraux et frais d'administration

 

6 086 

5 175 


Autres pertes (gains), montant net

 

3

(735)


Résultat d'exploitation

 

4 758 

6 148 


Ajouter:

 

 

 


Produits financiers

 

339 

89 


Charges financières

 

(200)

(366)


Bénéfice avant impôts

 

4 897 

5 871 


Moins :

 

 

 


Charge d'impôt

 

451 

3 479 


BÉNÉFICE NET POUR LA PÉRIODE

 

  2 446 $

 2 392 $


Autres éléments du résultat global

 

 

 


Perte latente sur des titres négociables

 

(31)

-   


RÉSULTAT GLOBAL TOTAL POUR LA PÉRIODE

 

 2 415 $

 2 392 $


Nombre moyen pondéré d'actions en circulation - de base
    162 260 681 159 143 836  

Bénéfice par action - de base
    0,02 0,02  

Nombre moyen pondéré d'actions en circulation - dilué
    164 935 845 160 662 220  

Bénéfice par action - dilué
    0,02 0,02

 

  États intermédiaires des flux de trésorerie

 

 

Trimestre clos le

(Non vérifié, exprimé en milliers de dollars canadiens)

 

31 mars 2011

31 mars 2010

Flux de trésorerie d'exploitation

 

 

 

Résultat net pour la période

 

 2 446 $

 2 392 $

Ajustement au titre des éléments hors trésorerie :

 

 

 

 

Amortissement et déplétion

 

8 036 

7 891 

 

Rémunération à base d'action

 

1 398 

2 861 

 

Gains non réalisés sur les instruments dérivés

 

-    

(3 363)

 

Charge d'impôts futurs

 

271 

2 637 

 

Autres

 

2 071 

314 

 

 

 

14 222 

12 732 

 

Diminution (augmentation) des éléments hors trésorerie du fonds de roulement

 

314 

(3 566)

Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation

 

14 536 

9 166 

Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement

 

 

 

 

Immobilisations

 

(2 811)

(1 583)

 

Biens miniers

 

(7 765)

(7 263)

 

Provisions pour remise en état

 

(418)

-   

Trésorerie nette affectée aux activités d'investissement

 

(10 994)

(8 846)

Flux de trésorerie provenant des activités de financement

 

 

 

 

Émission d'actions

 

393 

422 

 

Frais de financement différés

 

(477)

-   

 

Obligations à long terme

 

-   

(20)

Trésorerie nette liée aux activités de financement

 

(84)

402 

AUGMENTATION NETTE DE LA TRÉSORERIE ET DES ÉQUIVALENTS

 

3 458 

722 

TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS - DÉBUT DE LA PÉRIODE

 

139 341 

113 098 

TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS - FIN DE LA PÉRIODE

 

 142 799 $

 113 820 $

 

 

 

 

SOURCE Mines Aurizon Ltee

Renseignements :


Mines Aurizon Ltée 
ou  Communications financières Renmark inc.
David P. Hall, président et chef de la direction
Ian S. Walton,
vice-président directeur et directeur des finances
Courriel : info@aurizon.com
Téléphone : 604-687-6600
Numéro sans frais : 1-800-411-GOLD (4653)
Site Web :  www.aurizon.com
    3400, boul. de Maisonneuve Ouest, bureau 1050
Montréal (Québec) H3Z 3B8
Barry Mire : bmire@renmarkfinancial.com
Maurice Dagenais:  mdagenais@renmarkfinancial.com
Médias : Guy Hurd : ghurd@renmarkfinancial.com 
Tél.  : 514-939-3989
Telec.: 514-939-3989

 

Profil de l'entreprise

Mines Aurizon Ltee

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.