Augmentation du taux de cotisation au Régime québécois d'assurance parentale: d'autres solutions devront être étudiées selon le Conseil du patronat du Québec



    MONTREAL, le 16 juin /CNW Telbec/ - Réagissant à l'annonce d'une
augmentation de 7,5 % du taux de cotisation au Régime québécois d'assurance
parentale (RQAP), le Conseil du patronat du Québec (CPQ) met en garde le
gouvernement : les employeurs du Québec ne pourront pas avaler continuellement
des hausses annuelles aussi considérables.
    "L'augmentation annoncée aujourd'hui s'ajoute à celle de 8 % entrée en
vigueur en janvier dernier. Des hausses à répétition d'une telle ampleur sont
inacceptables pour les employeurs. Le gouvernement devra envisager bientôt
d'autres scénarios pour assurer la viabilité de ce régime, que nous ne
remettons aucunement en question par ailleurs", a réagi le président du CPQ,
Michel Kelly-Gagnon.
    En continuant d'alourdir ainsi le fardeau des taxes sur la masse
salariale, le gouvernement va diamétralement à l'encontre d'une des
principales recommandations du Groupe de travail sur l'investissement des
entreprises, soit d'éviter toute hausse supplémentaire des taxes sur la masse
salariale.
    En effet, le rapport publié en mars dernier souligne que les entreprises
québécoises paient déjà quatre (4) fois plus de taxes sur la masse salariale
qu'ailleurs au Canada. En fait, plus de la moitié des taxes sur la masse
salariale payées au Canada, soit 5 milliards de dollars, le sont au Québec.

    Un partage équitable des coûts s'impose!

    Cette hausse est d'autant plus inacceptable pour le CPQ que les coûts du
programme demeurent partagés inégalement au détriment des employeurs. Avec le
nouveau taux de cotisation proposé de 0,677 %, les employeurs continueront
d'assumer un fardeau 40 % plus élevé que celui des salariés, dont le nouveau
taux de cotisation est établi à 0,484 %.
    "Avec cette nouvelle hausse, notre demande maintes fois répétée de revoir
le partage du financement des coûts du régime devient encore plus urgente", a
martelé M. Kelly-Gagnon.

    De nouvelles solutions requises

    Selon le CPQ, il est clair qu'il faudra en arriver à des solutions plus
acceptables pour toutes les parties afin d'assurer la viabilité à long terme
du régime. Le CPQ fera connaître ses propositions au ministre de l'Emploi et
de la Solidarité sociale au cours des prochaines semaines. Une révision des
prestations versées aux bénéficiaires du RQAP ou, à défaut, une réduction
d'autres taxes sur la masse salariale pourraient figurer parmi les solutions
proposées.

    Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil
du patronat du Québec réunit également la vaste majorité des associations
patronales sectorielles, en faisant ainsi la seule confédération patronale du
Québec.




Renseignements :

Renseignements: Patrick Leblanc, Directeur des communications, (514)
288-5161, poste 226, Cellulaire: (514) 571-6400


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.