Audiences du CRTC sur le changement de propriété de TQS et le renouvellement de ses licences - La ministre St-Pierre défend le droit des citoyens à une information locale et diversifiée



    QUEBEC, le 3 juin /CNW Telbec/ - La ministre de la Culture, des
Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, a défendu
avec vigueur, aujourd'hui, devant le CRTC, la diversité des voix dans le
système de radiodiffusion et a réitéré l'importance de l'information locale et
régionale pour une société démocratique. "J'ai transmis la position du
gouvernement du Québec sur ces questions qui est également celle que partagent
les membres de l'Assemblée nationale qui adoptaient, le 23 avril dernier, une
motion unanime enjoignant au gouvernement du Québec d'exiger du CRTC le
maintien du service de nouvelles de TQS", a souligné la ministre St-Pierre.
    Dans son mémoire, Mme St-Pierre rappelle que la diversité des voix et des
sources d'information, l'accès des citoyens à une information locale et
régionale ainsi que la contribution des médias au développement de leur
communauté et à la vie démocratique sont des principes auxquels la société
québécoise est attachée. Elle souhaite donc que le CRTC reconnaisse
l'information comme étant essentielle à une télévision généraliste et qu'il
tienne compte de la portée locale et régionale de cette information dans les
décisions qu'il aura à prendre concernant l'avenir de TQS. "La télévision
généraliste doit placer l'information au coeur de sa mission et conséquemment
posséder des salles de nouvelles dotées de ressources journalistiques
suffisantes", a déclaré la ministre.
    Mme St-Pierre a également profité de son intervention pour préciser que
les comparaisons faites entre TQS et Télé-Québec sont abusives. "La licence de
Télé-Québec n'est pas une licence de télévision généraliste. Télé-Québec a un
mandat bien précis de diffuser des émissions à caractère éducatif et culturel
et elle performe dans ce mandat", a-t-elle énoncé.
    En conclusion, Mme St-Pierre a réitéré l'importance de réintroduire des
exigences quantitatives en matière d'information locale pour les stations de
télévision privées, exigences abandonnées en 1999.
    "C'est la toute première fois qu'un ou une ministre du gouvernement du
Québec comparaît devant le CRTC. Notre gouvernement a décidé d'intervenir
parce qu'il lui semble important, au moment où l'industrie de la télévision et
le monde de l'information traversent une période de transition, de protéger le
droit des citoyens d'obtenir une information diversifiée et de proximité qui
leur ressemble et qui les rassemble", a conclu la ministre St-Pierre.
    -%SU: CLT,INF,LBR
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Valérie Rodrigue, Attachée de presse, Cabinet de la
ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, (418)
380-2310

Profil de l'entreprise

CABINET DE LA MINISTRE DE LA CULTURE, DES COMMUNICATIONS ET DE LA CONDITION FEMININE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.