Audience publique sur la reconstruction du complexe Turcot - L'arrondissement du Sud-Ouest: très préoccupé par la qualité de vie de ses résidants



    MONTREAL, le 17 juin /CNW Telbec/ - Dans son mémoire présenté hier au
Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE), l'arrondissement du
Sud-Ouest s'est montré fortement préoccupé par la portée du projet de
reconstruction du complexe Turcot sur la qualité de vie de ses résidants.
Rappelons que 80 % de l'infrastructure autoroutière est situé sur le
territoire du Sud-Ouest. Le mémoire de l'arrondissement fait état des
principaux enjeux du projet, notamment les expropriations qu'il entraînera,
son intégration urbaine et son impact sur le complexe récréatif Gadbois. Il
contient une vingtaine de demandes précises.

    Les expropriations : des centaines de Montréalais concernés

    Au total, 71 immeubles et terrains seront touchés par une expropriation,
incluant 166 logements répartis dans 28 propriétés résidentielles de même que
32 propriétés commerciales et industrielles. Pour la mairesse de
l'arrondissement, Mme Jacqueline Montpetit, "la question des expropriations
est des plus délicates, car elle concerne directement quelques centaines de
personnes. Nous demandons donc au MTQ d'opter pour l'expropriation uniquement
lorsque cela s'avère indispensable, de concevoir des programmes de
relocalisation adaptés aux besoins précis des résidants expropriés et d'aider
les entreprises à trouver de nouveaux locaux dans le Sud-Ouest".

    Un concept antiurbain

    Pour l'arrondissement, "le projet proposé par le MTQ présente de graves
lacunes en matière d'intégration urbaine et ne tient pas suffisamment compte
des orientations du Plan d'urbanisme et du Plan de transport de la Ville",
ajoute la mairesse.
    L'arrondissement juge notamment que le projet s'intègre mal dans un cadre
urbain aussi densément peuplé. La construction en remblais, talus et murs de
soutènement aura pour impact d'enclaver des quartiers en occupant beaucoup
d'espace au sol et en obstruant les vues et les horizons. L'arrondissement
demande donc au MTQ de privilégier des structures sur piliers, là où
l'intégration urbaine l'exige.
    L'arrondissement énonce aussi des demandes concernant le croisement de
l'échangeur Turcot et de la rue Notre-Dame, l'entretien des talus et des
remblais, la technique utilisée pour retenir les eaux de ruissellement, la
surutilisation du réseau routier local pendant les travaux, l'écoterritoire de
la falaise Saint-Jacques et la sortie Atwater sur l'A-720, en direction est.

    Des installations municipales durement touchées

    Plusieurs installations de l'arrondissement du Sud-Ouest seront aussi
touchées par la reconstruction du complexe Turcot. Selon le scénario proposé
par le MTQ, le complexe récréatif Gadbois, deuxième complexe récréatif de
l'île de Montréal, perdra définitivement son stationnement. De plus, un mur de
soutènement sera érigé à seulement quelques mètres du côté ouest du complexe.
Les conséquences pour l'établissement seront nombreuses : cloisonnement sur
tout un côté, augmentation de la pollution sonore et de l'air, exode possible
de la clientèle.
    A cet effet, l'arrondissement demande au MTQ de remplacer le mur de
soutènement par une structure sur piliers en continuité avec la structure qui
sera construite au-dessus du canal de Lachine. Il demande également une
solution permanente au problème du stationnement et le financement d'une
analyse continue de la qualité de l'air, aussi bien à l'extérieur qu'à
l'intérieur du bâtiment.
    Par ailleurs, l'arrondissement demande au MTQ de financer entièrement les
frais liés au déménagement de la cour de voirie Eadie et de l'écocentre du
Sud-Ouest, rendu nécessaire par la reconstruction du complexe Turcot.
    Enfin, l'arrondissement s'attend à ce que, pendant toute la durée des
travaux, le MTQ mette en oeuvre des mécanismes adéquats pour informer la
population et qu'il applique rigoureusement les mesures de mitigation prévues
dans son étude d'impact.
    "Le futur complexe Turcot doit être véritablement intégré à son milieu
urbain, c'est-à-dire qu'il doit minimiser les impacts négatifs sur les
citoyens, présenter une structure qui s'harmonise avec nos quartiers et
ajouter à la beauté de Montréal. Nous avons tout ce qu'il faut pour accomplir
cette oeuvre. Voici l'occasion de repenser le complexe autoroutier et son
rapport avec la ville et ses citoyens", a conclu Mme Jacqueline Montpetit.




Renseignements :

Renseignements: Constance Lauzon, arrondissement du Sud-Ouest, (514)
868-4143


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.