Audience du CRTC sur la radiodiffusion par les nouveaux médias - L'importance de financer la production de contenu original audiovisuel et interactif



    MONTREAL, le 18 févr. /CNW Telbec/ - Le Regroupement des producteurs
multimédia (RPM) insiste sur l'importance de financer adéquatement la
production de contenu canadien original, audiovisuel et interactif, diffusé
par les nouveaux médias et non seulement de permettre la diffusion d'émissions
de télévision sur ceux-ci.
    En marge de l'audience du Conseil de la radiodiffusion et des
télécommunications canadiennes (CRTC) sur la radiodiffusion par les nouveaux
médias, qui se déroule à Gatineau entre le 17 février et 12 mars, le RPM croit
que des mesures incitatives doivent être mises en place pour financer une
offre significative de contenu canadien de grande qualité diffusé par les
nouveaux médias. "Il faudrait cependant imaginer des mécanismes de financement
qui laissent une grande place à des nouveaux contenus audiovisuels et
interactifs produits par des professionnels, en marge des émissions de télé de
plus en plus diffusées sur ces plateformes", de préciser Marc Beaudet,
président du Regroupement des producteurs multimédia.
    Pour y arriver, le RPM croit à la nécessité de mesures incitatives
favorisant une contribution financière de la part des entreprises fournissant
des services de radiodiffusion sur Internet et sur des appareils mobiles. "Une
telle contribution, selon M. Beaudet, aurait sans nul doute un effet positif
et multiplicateur pour l'émergence d'une véritable industrie indépendante de
production de contenu audiovisuel et interactif de qualité et spécifique aux
nouvelles plateformes."
    Le RPM voit par ailleurs d'un bon oeil que ces mesures incitatives soient
assorties de conditions de diffusion - distribution à l'avantage des
entreprises de services de radiodiffusion sur Internet et sur des appareils
mobiles qui seraient appelées à contribuer financièrement. "Si les Bell,
Vidéotron, Rogers et autres mettent de l'argent dans le système pour
encourager la production de contenu original, on trouve normal qu'ils aient
une forme de priorité pour exploiter ces contenus sur les plateformes
associées aux nouveaux médias," d'ajouter Marc Beaudet.
    Lors de leur participation à l'audience publique du CRTC, le 24 février,
les représentants du RPM aborderont également :

    
    - L'importance d'assurer une place significative des contenus
      francophones, émanant du Canada, sur les réseaux de radiodiffusion
      néomédiatique, où prédominent actuellement les contenus de langue
      anglaise de toute provenance.
    - La portée limitative des fonds nouveaux médias actuels, nommément le
      Fonds Bell et le Fonds Quebecor, qui nécessitent un lien direct avec
      des émissions de télévision et qui, en ce sens, limitent la production
      de contenu canadien original sur les nouveaux médias.
    - La crainte de voir la diversité des voix éditoriales compromise dans la
      mesure où ce ne sont que des impératifs commerciaux qui guident la
      production et la sélection des contenus que l'on retrouve sur les
      nouveaux médias, de la part notamment de groupes médiatiques qui
      favorisent ouvertement une politique de convergence.
    - La place et le rôle des diffuseurs publics qui doivent être à l'avant-
      garde des nouvelles façons de produire et de diffuser des contenus qui
      répondent à des impératifs autres que commerciaux. Dans cette optique,
      ceux-ci devraient recourir davantage aux producteurs indépendants pour
      combler une partie conséquente de leurs besoins en ce qui a trait à la
      production de contenus canadiens originaux destinés aux nouveaux
      médias.
    

    Le Regroupement des producteurs multimédia (RPM), créé en 2000,
représente plus de soixante-dix producteurs actifs en production de contenu de
commande, de convergence ou original sur les nouvelles plateformes. Le RPM
vise notamment à créer un climat propice au développement et à la croissance
de la production multimédia au Québec. En ce sens, le RPM fait des
représentations actives auprès des gouvernements, gère des ententes
collectives avec les syndicats d'artistes et participe à la réalisation
d'études sur les réalités économiques et d'affaires du secteur.




Renseignements :

Renseignements: Gilbert Ouellette, (514) 813-3586, go@radarmedias.com

Profil de l'entreprise

REGROUPEMENT DES PRODUCTEURS MULTIMEDIA (RPM)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.