Aucun pipeline vers la Chine: Stephen Harper est déconnecté - Le président du syndicat de l'énergie fait une présentation au Centre Munk



    TORONTO, le 8 oct. /CNW Telbec/ - Stephen Harper a complètement trompé
les Canadiens et Canadiennes avec ses commentaires sur l'industrie pétrolière
la semaine dernière à Calgary et une autre fois lors du débat des chefs.
    M. Harper a dit que pour faire respecter les réductions de gaz à effet de
serre, le Canada devait interdire l'exportation de bitume vers tout pays ayant
des objectifs inférieurs, comme la Chine.
    "Il n'y a aucun pipeline vers la Chine et aucune exportation de pétrole
vers la Chine", a dit le président du plus important syndicat canadien de
l'énergie. "Nos pipelines transportant du bitume vont tous vers les
Etats-Unis."
    Dave Coles a fait le point aujourd'hui lors d'une présentation devant le
Centre Munk d'études internationales de l'Université de Toronto.
    M. Coles a aussi souligné qu'il n'y a aucun pipeline sur le sol canadien
allant vers l'Ontario, le Québec ou les provinces de l'Atlantique, qui
importent 90 % de leur pétrole de sources étrangères.
    "Personne que je connais, à l'exception du département d'Etat des
Etats-Unis, ne s'est préoccupé d'exportations de bitume vers la Chine", a-t-il
dit. "Cependant, mon syndicat, la Fédération des travailleurs et travailleuses
de l'Alberta, le Conseil des Canadiens et certains groupes autochtones se sont
tous présenté devant l'Office national de l'énergie pour exprimer leur
opposition à l'exportation de bitume vers les Etats-Unis par les pipelines
Keystone et Alberta Clipper."
    Lors de la même présentation, M. Coles a rappelé à l'auditoire que
M. Harper a dit qu'il s'opposait à ce que l'ALENA exige que le Canada exporte
notre eau douce vers les Etats-Unis.
    "Quel est le lien avec l'autre affirmation trompeuse de M. Harper ?"
    "Lorsque vous exportez ce pétrole, vous exportez notre eau douce", a
affirmé M. Coles soulignant qu'il faut entre quatre et cinq barils d'eau douce
pour faire un baril de pétrole dans les sables bitumineux.
    Dave Coles était invité à faire une présentation au Centre Munk afin de
commenter un nouvel article scientifique de David Israelson pour le Programme
sur les questions de l'eau.
    A propos de l'expansion des sables bitumineux et des pipelines vers le
Midwest américain, dont plusieurs sont sur le bassin des Grands Lacs,
M. Israelson écrit : "la combinaison des sables bitumineux, de nouveaux
pipelines et d'une capacité de raffinage accrue peut être perçue comme un
nouveau système de distribution de pollution pour l'Amérique du Nord..."
    "En effet, c'est une façon de voir les choses", a dit M. Coles. "Mais
vous pourriez aussi décrire les nouveaux pipelines comme un câblage
continental de l'Amérique du Nord afin que les ressources énergétiques
canadiennes servent les intérêts de sécurité nationale des Etats-Unis."




Renseignements :

Renseignements: Dave Coles, (613) 299-5628

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme

ELECTIONS FEDERALES 2008

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.