Au moins 135 ménages toujours sans logis au Québec - Le FRAPRU presse le gouvernement Charest de passer à l'action



    MONTREAL, le 26 juin /CNW Telbec/ - Le Front d'action populaire en
réaménagement urbain lance un appel au gouvernement Charest pour qu'il
accepte, sans plus tarder, de venir en aide aux familles et aux personnes qui
sont présentement sans logis ou qui le deviendront d'ici le 1er juillet. Au
moins 135 ménages vivant cette situation ont été recensés à Montréal,
Sherbrooke, Gatineau, Québec, Rouyn-Noranda, Laval, Longueuil, Trois-Rivières,
Salaberry-de-Valleyfield, Cowansville, Châteauguay et Sainte-Anne-des-Plaines.
    A Montréal, 58 ménages sans logis font toujours l'objet d'un suivi de la
part de la municipalité, dont 16 qui sont présentement hébergés par la Ville.
A Sherbrooke, 48 ménages comprenant 59 adultes et 39 enfants n'auraient
toujours pas trouvé de toit pour le 1er juillet. A Gatineau, 11 familles avec
enfants sont actuellement sans logis dont cinq qui sont hébergés dans des
logements de dépannage, deux qui vivent dans des roulottes et un dans un motel
à 45 $ de la journée. A Québec, au moins 9 ménages sont sans-logis , dont
trois familles avec enfants.
    Le FRAPRU rappelle que, depuis 2001, le gouvernement québécois a eu
recours à une aide financière d'urgence baptisé supplément au loyer pour
permettre à des ménages sans logis de louer des logements qui sont encore
disponibles mais qui sont trop chers pour leurs moyens. L'an dernier, le
gouvernement n'avaient pas financé de nouveaux suppléments, mais avait au
moins accepté d'accorder au compte-goutte une partie de ceux qui avaient été
libérés par les locataires qui les recevaient jusque-là. A cinq jours du 1er
juillet, le FRAPRU déplore que le gouvernement n'ait même pas encore confirmé
cette mince possibilité, même si la ministre responsable de l'Habitation,
Nathalie Normandeau, a publiquement affirmé que "personne ne sera laissé à la
rue".
    Le coordonnateur du FRAPRU, François Saillant, exige des gestes beaucoup
plus concrets de la part du gouvernement: "Ce n'est pas parce qu'il y a moins
de familles et de personnes sans logis qu'en 2004 ou 2005 que celles qui le
sont deviennent moins importantes". Le FRAPRU demande que, dès sa rencontre de
cette semaine, le Conseil des ministres accepte de financer un nombre
suffisant de suppléments au loyer, tout en renonçant aux critères très
restrictifs utilisés l'an dernier et qui avaient par exemple pour effet
d'écarter les ménages ayant résilié volontairement leur bail ou qui avaient
été évincés pour non-paiement de loyer.
    Le FRAPRU conseille aux ménages toujours sans logis de contacter le plus
rapidement possible l'Office municipal de leur municipalité. A Montréal, le
numéro à contacter est le 514-868-4002. Le FRAPRU qui sera sur un pied
d'alerte pour toute la période du 1er juillet peut être rejoint au (514)
522-1010.




Renseignements :

Renseignements: François Saillant, (514) 522-1010, cell.: (514)
919-2843; Marie-José Corriveau, (514) 522-1010, cell.: (514) 386-1040;
Gatineau: François Roy, (819) 277-6507; Québec: Véronique Laflamme, (418)
522-0454, cell.: (514) 231-2309; Sherbrooke: Normand Couture, (819) 823-9135

Profil de l'entreprise

Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.