Au Canada, les décideurs du secteur public se disent préparés à surmonter les obstacles qui se profilent



    
    L'adaptation s'imposera pour assurer la continuité des services, selon
    une enquête de KPMG
    

    TORONTO, le 11 août /CNW/ - Davantage en confiance comparativement à
leurs homologues d'autres pays, les décideurs du secteur public au Canada se
disent prêts à procéder aux aménagements qui s'imposent pour assurer la
continuité voire l'essor des services, malgré les perturbations économiques.
Voilà l'une des conclusions de la publication The Wolf is at the Door, qui
présente les résultats d'une enquête de KPMG International.
    Dans le monde entier, les gouvernements s'interrogent sur la marche à
suivre pour vaincre les difficultés qu'ils rencontrent dans la prestation des
services exigés. Le ralentissement économique et le vieillissement de la
population sont au nombre des fardeaux qui accablent le secteur public, aux
prises avec une hausse de la demande en services, conjuguée à un
amoindrissement des ressources nécessaires.
    Vu les écueils à l'horizon, le gouvernement du Canada a encore un ou deux
ans pour dresser des plans visant la refonte des systèmes organisationnels, en
vue d'assurer la pérennité des services essentiels, sans pour autant transiger
sur la qualité.
    D'autres pays, notamment le Royaume-Uni et les Etats-Unis, luttent contre
des problèmes plus considérables, lourdement endettés pour renflouer les
institutions financières et divers fabricants. Et que dire du financement de
la relance par divers incitatifs fiscaux, qui grève encore davantage leur
économie?
    KPMG International a interrogé 124 hauts fonctionnaires dans six pays, à
savoir l'Australie, le Canada, l'Allemagne, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et
les Etats-Unis.
    "C'est la première fois que tant de pays se heurtent à des difficultés de
même nature, à long terme, déclare Alain Drouin, associé, groupe Secteur
public de KPMG. Au Canada, les pouvoirs publics devront réduire les coûts et
assurer un suivi des résultats, pour gouverner d'une main ferme: la santé de
l'économie en dépend, aujourd'hui comme demain."

    
    Les auteurs de l'enquête dégagent aussi d'autres constats à retenir :

    -   Près des deux tiers (63 %) des répondants des divers pays n'ont pas
        l'intention de réorienter leur stratégie l'an prochain par suite du
        ralentissement économique mondial.
    -   Au Canada, ce chiffre s'élève à 81 %.
    -   Dans les pays visés par l'étude, 60 % des répondants apportent des
        changements à long terme visant à renforcer leur organisation, de
        sorte qu'elle soit en position de force pour les dix prochaines
        années.
    -   Au Canada, ce taux atteint 52 %.
    -   A l'échelle internationale, un quart des répondants prévoient un
        resserrement des critères d'admissibilité aux services dont
        bénéficient les citoyens.
    -   Au Canada, cette proportion n'est que de 5 %.
    

    "Pour le secteur public, la récession peut servir de déclencheur
provoquant une remise en cause des habitudes et un renouvellement de la
réflexion, déclare Astrid Gobel, de KPMG en Allemagne. Souvent, quand la route
est semée d'embûches, c'est aussi l'occasion de lancer une recherche d'idées
et de solutions novatrices."
    Comment s'y prennent les organismes publics pour s'atteler à la tâche?
Seulement 20 % des répondants interrogés dans les divers pays prévoient une
véritable refonte de leur organisation et de son modèle de fonctionnement ou
de prestation. Mais il faut nuancer le propos:

    
    -   Dans les pays où s'est déroulée l'enquête, 77 % des répondants
        envisagent une hausse de la productivité. Autrement dit, il faudra
        offrir les mêmes services, mais à moindres frais.
    -   A l'échelle internationale, 43 % d'entre eux songent non pas
        forcément à réduire les services, mais plutôt à en réaménager
        l'éventail.
    

    Astreintes à des critères réglementaires de prestation des services, les
organisations du secteur public se caractérisent par leur complexité. Et leur
marge de manoeuvre reste limitée, contrairement aux entreprises privées,
libres d'interrompre la fabrication d'un produit dont la rentabilité laisse à
désirer. L'Etat, pour sa part, ne pourra pas tout simplement suspendre la
prestation de certains services, auxquels sont habitués les contribuables. On
imagine la levée de boucliers.
    "Pour les gouvernements, confier à un fournisseur externe certains
services qu'il peut fournir au tiers du prix reste un choix logique", affirme
Alain Drouin de KPMG.
    Au Canada, le gouvernement et les fonctionnaires sont invités à planifier
dès aujourd'hui la réforme qui s'impose pour assurer la vigueur des organismes
publics, lesquels pourront ainsi s'attaquer résolument aux défis des dix
prochaines années.

    KPMG au Canada

    KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., société canadienne à responsabilité limitée
constituée en vertu des lois de l'Ontario, est le cabinet canadien affilié à
KPMG International, réseau mondial de cabinets offrant des services
professionnels en vérification et en fiscalité, ainsi que des
services-conseils. Les cabinets membres de KPMG sont exploités dans 144 pays
et emploient plus de 137 000 professionnels.

    Afin d'en savoir davantage, consultez le site www.kpmg.ca.





Renseignements :

Renseignements: ou pour une entrevue, veuillez communiquer avec les
personnes-ressources suivantes: Médias francophones: Isabelle Petibon,
Coordonnatrice principale, Marketing, KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L.,
ipetibon@kpmg.ca, (514) 840-8067; Médias anglophones: Mark Klein, Directeur,
Relations avec les médias, KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., mklein3@kpmg.ca, (416)
777-3895


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.