Assurance-emploi: Lettre ouverte du président du Conseil du patronat du Québec, Yves-Thomas Dorval, aux parlementaires fédéraux



    MONTREAL, le 26 mai /CNW Telbec/ - Le président du Conseil du patronat du
Québec (CPQ), Yves-Thomas Dorval, a transmis ce matin à tous les députés du
Québec à la Chambre des communes une lettre ouverte concernant le programme
d'assurance-emploi. Voici le texte intégral de cette lettre :

    Madame la députée, Monsieur le député,

    Au cours des derniers mois, des modifications au régime d'assurance-
    emploi ont été proposées par tous les partis politiques fédéraux. Une de
    ces propositions - l'allongement de la durée des prestations - a même été
    adoptée lors du plus récent budget. Ce budget contenait également de
    nouvelles sommes considérables (1,5 milliard $ sur deux ans) pour le
    financement de la formation, et ce tant à l'intérieur du programme
    d'assurance-emploi, qu'à l'extérieur, pour les travailleurs qui n'y ont
    pas accès.

    La question de l'élargissement de l'accès aux prestations est maintenant
    remise à l'ordre du jour. Les employeurs du Québec sont sensibles à cette
    préoccupation des travailleurs. A titre de principaux contributeurs au
    régime (n'oublions pas que le taux de cotisation des employeurs est 40 %
    plus élevé que celui des travailleurs), ils souhaitent toutefois que
    certains éléments soient pris en compte dans ce débat.

    D'abord, la crise étant mauvaise conseillère, il faudrait s'assurer qu'on
    ne se serve pas d'une situation conjoncturelle - la récession - pour
    procéder par la porte d'en arrière à une réforme majeure et permanente du
    régime. Tout assouplissement de l'admissibilité devrait donc s'appliquer
    de manière temporaire et sa durée devrait faire l'objet de critères
    précis et acceptés par toutes les parties prenantes.

    Deuxièmement, la responsabilité sociale implique également la
    responsabilité fiscale, un point d'autant plus important que le déficit
    budgétaire s'annonce plus élevé que prévu. Il faudrait donc que soit
    clairement établie la provenance des fonds requis pour financer un tel
    assouplissement. Depuis de nombreuses années, les employeurs réclament
    que leur taux de cotisation rejoigne progressivement la parité avec ceux
    des travailleurs. Loin d'être disparue, cette demande traditionnelle
    devient même plus urgente en période de récession économique. Chose
    certaine, dans le contexte économique actuel, tout alourdissement du
    fardeau fiscal des employeurs, que ce soit via des cotisations accrues où
    d'autres formes de taxation, aurait un effet contraire à celui recherché,
    soit de fragiliser davantage les entreprises et les emplois. Et c'est
    encore plus vrai au Québec où les taxes sur la masse salariale sont
    considérablement plus élevées qu'ailleurs au pays.

    Troisièmement, toute modification au régime devrait tenir compte du
    principe de "réactivité". Personne ne pourra nier que plus le programme
    d'assurance-emploi devient généreux, moins il incite les travailleurs à
    retourner rapidement au travail.

    En conclusion, il faut certes examiner les pistes de solutions pour venir
    en aide à nos concitoyens qui perdent leur emploi à cause de la
    récession. Il faut toutefois éviter de confondre filet de sécurité
    sociale et relance de l'économie. Vouloir faire usage du programme
    d'assurance-emploi comme programme de relance économique nous semble voué
    à l'échec. Le programme n'a tout simplement pas été conçu à cette fin. Le
    Cadre de financement exceptionnel (garanties de prêts) ou les
    investissements dans les infrastructures votés lors du dernier budget
    nous apparaissent être des mesures beaucoup plus susceptibles d'accomplir
    l'objectif de relance et de créer les emplois dont les chômeurs ont
    besoin.




Renseignements :

Renseignements: Patrick Leblanc, Directeur des communications, Conseil
du patronat du Québec, (514) 571.6400 (cell.)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.