Assujettissement des travaux de machinerie de production à la Loi R-20 : incohérence politique et aberration économique

MEQ préconise le libre-choix

MONTRÉAL, le 14 févr. /CNW Telbec/ - Alors que le gouvernement se prépare à donner suite au rapport Mireault rendu public l'an dernier, Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ) souhaite exposer la position de ses membres quant à l'assujettissement des travaux de machinerie de production à la Loi R-20. MEQ recommande le libre-choix des donneurs d'ouvrage en ce qui a trait au recours aux entreprises du secteur de la construction ou de sous-traitants hors-construction pour la réalisation des travaux de machinerie de production. « Les recommandations du rapport Mireault sont inacceptables sur le plan économique comme sur le plan politique », déclare Simon Prévost, président de MEQ. « L'assujettissement des travaux de machinerie de production qui y est proposé va à l'encontre de l'augmentation de la productivité et de la compétitivité des entreprises manufacturières, voilà pourquoi MEQ et ses membres s'y opposent radicalement. »

Afin d'élaborer cette position, MEQ s'est appuyé sur les travaux d'un comité de représentants d'entreprises manufacturières membres de l'association. « Nos membres sont extrêmement inquiets des conséquences d'un assujettissement, qu'il soit partiel ou total, sur leur compétitivité et sur le bon fonctionnement de leurs opérations», ajoute M. Prévost.

Concrètement, l'assujettissement des travaux de machinerie de production à la Loi R-20 revient à transférer obligatoirement les travaux de machinerie de production des donneurs d'ordre manufacturiers au secteur de la construction, au détriment d'un ensemble d'entreprises sous-traitantes hors-construction. Les travaux de machinerie de production concernent essentiellement les travaux d'entretien d'envergure effectués sur la machinerie chez les entreprises manufacturières.

Flexibilité et croissance du secteur manufacturier
Le Québec se trouve dans une période de grands changements. La flexibilité nécessaire à l'évolution stratégique des entreprises doit être maximale. « Le contrôle exercé par certains syndicats sur la disponibilité de la main-d'œuvre dans le secteur de la construction présente d'importantes répercussions sur les opérations de nos membres et les empêche d'agencer avec précision leurs besoins de main-d'œuvre avec leurs nécessités opérationnelles et parfois même avec leur cadre financier », plaide le président de MEQ. « Les entreprises manufacturières du Québec doivent être en mesure de faire appel pour leurs travaux de machinerie de production à une main-d'œuvre dont l'expertise correspond précisément à leurs besoins. »

Compétitivité
Selon MEQ, l'assujettissement entraînerait des coûts significatifs pour les entreprises manufacturières. D'abord, les conditions de travail générales négociées dans le secteur particulier qu'est celui de la construction ne correspondent pas à celles des entreprises manufacturières. La Loi R-20 implique également des coûts de main-d'œuvre plus élevés pour les donneurs d'ordre en raison notamment, des délais parfois très longs engendrés par le recours au secteur de la construction pour la réalisation des travaux. « Ces délais constituent un non-sens dans une économie qui exige aujourd'hui flexibilité, rapidité, adaptabilité et performance », explique M. Prévost.

Évolution technologique
L'évolution technologique d'une entreprise manufacturière passe souvent par des investissements en machinerie et en équipement. Il apparaît évident que les compétences des travailleurs de la construction sont très mal ajustées aux qualifications nécessaires à l'installation ou la réparation d'une machinerie de plus en plus sophistiquée. « Il n'est pas concevable, dans la perspective du développement économique et commercial du Québec, de limiter la possibilité des entreprises de mener leurs opérations d'investissement, d'installation ou de réparation avec l'expertise nécessaire au degré technologique recherché », mentionne à son tour Audrey Azoulay, directrice - recherche et relations gouvernementales chez MEQ.

Cohérence des politiques économiques
Assujettir la machinerie de production à la Loi R-20 est incohérent avec les impératifs économiques auxquels doit répondre le gouvernement. Cet assujettissement, qui serait en fait du favoritisme législatif envers le secteur de la construction, réduirait énormément la compétitivité du Québec sur le plan interprovincial comme sur le plan international. Cela est en totale contradiction avec le projet gouvernemental de l'ouverture de notre l'espace économique, notamment avec nos voisins ontariens. « Le Québec doit améliorer sa productivité et sa compétitivité et il est de la responsabilité du gouvernement d'agencer ses actions de manière cohérente et dans le sens de la prospérité économique du Québec », selon le président de MEQ.

Vous pouvez consulter le mémoire de MEQ sur l'assujettissement des travaux de machinerie de production à la Loi R-20 à l'adresse suivante : http://qc.cme-mec.ca/download.php?file=gk1muqjy.pdf

À propos de MEQ
www.meq.ca

Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ), est une association dont la mission est d'améliorer l'environnement d'affaires et d'aider les entreprises manufacturières et exportatrices à être plus compétitives sur les marchés locaux et internationaux grâce à son leadership, à son expertise, à son réseau et à la force de ses membres. Les cinq piliers de son action sont : représentation politique, information stratégique, occasions d'affaires, meilleures pratiques et réseautage.

MEQ, est une division de Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC), la plus importante association commerciale et industrielle au pays fondée en 1871.

SOURCE MANUFACTURIERS ET EXPORTATEURS DU QUEBEC

Renseignements :

Kareen Pate
Coordonnatrice - affaires publiques
MEQ
514-866-7774, poste 2125, cellulaire : (514) 806-4621

Profil de l'entreprise

MANUFACTURIERS ET EXPORTATEURS DU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.