Assouplir le contrôle des loyers améliorerait l'offre de logements



    Les propriétaires de multiplex réclament le statut du Manitoba

    MONTREAL, le 26 juin /CNW Telbec/ - Depuis que la province du Manitoba a
levé progressivement depuis 2001 le contrôle serré des loyers qu'elle exerçait
sur les logements neufs, c'est huit fois plus de logements qui ont été créés.
Pour la CORPIQ, l'exemple du Manitoba devrait servir au Québec, car il
démontre que l'intervention de l'Etat dans le domaine du logement locatif
privé est souvent néfaste pour les locataires.
    Depuis 2005, la Loi sur la location à usage d'habitation en vigueur au
Manitoba soustrait au contrôle des loyers pendant vingt ans les logements
situés dans les nouveaux immeubles. Cette exemption était initialement de cinq
ans (comme au Québec présentement) avant d'être portée à quinze ans en 2001.
La modification a eu des effets très positifs sur le marché locatif, comme le
reconnaît la Société canadienne d'hypothèques et de logement(1). Les chiffres
publiés par cette dernière indiquent qu'il se construisait moins de
100 logements locatifs par année à Winnipeg en 2000 et 2001 et que les mises
en chantier ont ensuite explosé pour dépasser 400 en 2004 et même 800 en 2007.
    "Tant que le gouvernement du Québec persistera à faire appliquer par la
Régie du logement une politique de contrôle des loyers trop restrictive et
injustifiée face à la hausse des coûts de construction et d'exploitation d'un
immeuble, il empêchera l'offre de satisfaire la demande", déplore
Hans Brouillette, porte-parole de la CORPIQ.
    Le Québec et le Manitoba affichent des loyers inférieurs à la moyenne
canadienne et l'âge moyen des logements y est similaire. La CORPIQ note par
ailleurs qu'au Manitoba, les logements loués 1070 $ et plus par mois sont
exemptés du contrôle des loyers. Pour les autres logements, l'augmentation de
base autorisée en 2008 est de 2,5 %, soit de deux à trois fois plus qu'au
Québec.
    "Le Québec et le Manitoba sont les endroits au pays où l'on retrouve la
plus forte proportion de locataires qui paient moins de 30 % de leurs revenus
pour se loger. Contrairement au Québec cependant, le Manitoba a compris la
nécessité d'accorder une marge de manoeuvre équitable aux propriétaires pour
permettre l'entretien et le développement de son parc de logements locatifs",
poursuit M. Brouillette.

    
    Mises en chantier de logements locatifs
    Région métropolitaine de Winnipeg

    2000  66
    2001  76
    2002  179
    2003  411
    2004  397
    2005  474
    2006  619
    2007  803
    

    Source : SCHL - Succursale de Winnipeg

    Organisme à but non lucratif fondé en 1980, la CORPIQ est la plus
importante association à offrir des services aux propriétaires de logements et
la seule à être présente dans toutes les régions. Au nombre de 277 000, les
propriétaires québécois fournissent un logement à 1,259 million de familles
locataires et possèdent, dans neuf cas sur dix, de 1 à 5 logements.

    (1) SCHL, Perspectives du marché de l'habitation - Canada, deuxième
    trimestre de 2008, page 14.




Renseignements :

Renseignements: Hans Brouillette, responsable des communications,
1-800-548-1921, poste 225, Cellulaire: (514) 249-1691,
hbrouillette@corpiq.com

Profil de l'entreprise

Corporation des propriétaires immobiliers du Québec inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.