Assemblée générale de la FECQ : Élection au Conseil exécutif et prise de position concernant la loi 101 au collégial

MÉTABETCHOUAN-LAC-À-LA-CROIX, le 24 avril /CNW Telbec/ - Réunis en Assemblée générale au Lac-Saint-Jean, les membres de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) ont accordé leur confiance à l'unanimité pour une deuxième année à Léo Bureau-Blouin comme président de la FECQ.

Nouvel exécutif de la FECQ à compter du 1er juin 2011

Léo Bureau-Blouin, président (Cégep de Saint-Hyacinthe)
Simon Harvey, vice-président (Cégep de Jonquière)
Étienne Dion, secrétaire général (Cégep de Gaspé)
Léa Turbide, coordonnatrice à la recherche (Collège d'Alma)
Charlotte Watson, coordonnatrice aux relations et communications (Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, campus Rouyn-Noranda)
Marie-Ève Bujold, coordonnatrice aux affaires étudiantes (Collège Édouard-Montpetit)
Simon Turbide, responsable aux affaires internes (Collège Ahunstic)
Patrick Laprise, responsable aux affaires internes (Collège Édouard-Montpetit)

Dans l'allocution de clôture de l'Assemblée générale annuelle de la FECQ, Léo Bureau-Blouin a promis de poursuivre les moyens de pression pour cesser la hausse des frais de scolarité. « Les étudiants se serrent les coudes pour faire entendre leur voix. Mon équipe travaillera d'arrache-pied à lutter pour maintenir l'accès à l'université aux cégépiens », a clamé M. Bureau-Blouin.

« Le travail effectué cette année est colossal et met la table pour ce qui s'annonce à l'automne », a ajouté le président réélu.

Loi 101 au collégial

Les cégépiens ont également discuté de l'extension de la loi 101 au cégep. La FECQ consulte ses membres sur la question depuis plus d'un an déjà.

À la suite d'un débat enflammé, les délégués sont sortis avec des divisions sur la question. Les membres de la FECQ n'ont pas appuyé l'idée d'étendre l'application de la Charte de la langue française au collégial. « La loi 101 au collégial est un débat qui ne fait pas l'unanimité chez les étudiants des cégeps. La proposition du Parti Québécois n'a pas convaincu une majorité de cégépiens », explique Léo Bureau-Blouin.

Les délégués ont toutefois proposé une batterie de mesures pour préserver la langue française au Québec. Les étudiants ont notamment proposé de bonifier les cours de langue seconde au cégep et d'instaurer des programmes visant à favoriser l'obtention d'un premier emploi en français à Montréal. « Étant donné la division profonde des étudiants sur une mesure coercitive comme la loi 101 au collégial, nous croyons que plusieurs autres actions devraient être priorisées pour préserver la langue française », termine M. Bureau-Blouin.

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) représente plus de 60 000 étudiants réunis dans 23 associations étudiantes présentes sur l'ensemble du territoire québécois. Depuis 21 ans, elle défend et promeut les droits et intérêts des étudiants des cégeps.

SOURCE FEDERATION ETUDIANTE COLLEGIALE DU QUEBEC (FECQ)

Renseignements :

Renseignements
Mathieu Morin, vice-président, FECQ, bur. 514-396-3320, cell. 514-554-0576, courriel : vpresidence@fecq.org

Profil de l'entreprise

FEDERATION ETUDIANTE COLLEGIALE DU QUEBEC (FECQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.