Assemblée annuelle de l'Industrielle Alliance - Une année financière 2008 sous le signe de la prudence



    QUEBEC, le 6 mai /CNW Telbec/ - "Compte tenu de la grande volatilité des
marchés financiers, nous avons décidé d'agir avec prudence, en 2008, et de
gérer les avoirs qui nous sont confiés de manière à nous prémunir contre de
nouvelles baisses des marchés boursiers et des taux d'intérêt." C'est en ces
termes que s'est exprimé aujourd'hui Yvon Charest, président et chef de la
direction de l'Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc.,
alors qu'il commentait les résultats de l'année 2008 de la société aux
actionnaires et aux titulaires de polices avec participation réunis lors de
l'assemblée générale annuelle de l'Industrielle Alliance.

    Mesures prises quant à la gestion des risques

    Avant de faire part des résultats de la société, qui ont été présentés,
cette année, sous le thème "Garder le cap dans la tempête", monsieur Charest a
fait remarquer que si la société avait su si bien naviguer en 2008, malgré les
vents contraires, c'est en raison d'une culture d'entreprise qui met l'accent
sur une gestion des risques conservatrice et prudente.
    Monsieur Charest a notamment mentionné que l'Industrielle Alliance était
prête à faire face à une crise en raison d'un certain nombre de mesures prises
avant la crise. Il en a nommé trois en particulier :

    
    - Provisions mathématiques - La société s'est assurée d'avoir
      suffisamment de coussins de sécurité dans ses provisions mathématiques
      pour absorber des chocs importants des marchés boursiers et des taux
      d'intérêt.
    - Qualité des placements - La société est entrée dans la crise avec un
      des meilleurs portefeuilles de placements de l'industrie sur le plan de
      la qualité.
    - Garantie des fonds distincts - Il y a plusieurs années, la société a
      conçu une garantie de fonds distincts prudente qui, malgré la forte
      chute des marchés, n'exige pas qu'elle doive conserver de provisions
      pour cette garantie.

    Une fois que la crise s'est présentée, monsieur Charest a mentionné que la
société n'était pas restée les bras croisés. Il a ainsi énuméré six mesures
prises pour mettre les titulaires de polices et les actionnaires à l'abri de
la crise :

    - Provisions mathématiques - Bien que déjà évaluées de façon prudente, la
      société a décidé de renforcer ses provisions mathématiques plus que
      nécessaire afin de faire face à de nouvelles baisses des marchés
      boursiers et des taux d'intérêt. Par rapport à des provisions de 12
      milliards de dollars, la société a ainsi renforcé ses provisions
      mathématiques de 138 millions de dollars (après impôts), dont environ
      la moitié n'était pas strictement nécessaire pour faire face aux
      obligations de la société.
    - Qualité des placements - Désireuse de conserver un portefeuille de
      placements de grande qualité, la société a porté à 29 % la dévaluation
      des PCAA, provisionné tous les titres fragilisés par la crise et vendu
      son placement dans AIG.
    - Gestion des risques de placement - De manière à instaurer un meilleur
      système de check & balance, la société a créé un service de
      surveillance des risques de placement ayant pour mandat de développer
      une vision globale de gestion et de suivi des risques.
    - Gestion du capital - Afin de conserver une base de capital solide, la
      société a procédé à deux émissions de capital en 2008 : une émission de
      100 millions de dollars de débentures subordonnées, en août 2008, et
      une émission de 100 millions de dollars d'actions privilégiées, en
      novembre 2008, auxquelles s'est ajoutée, en mars 2009, une nouvelle
      émission de 100 millions de dollars de débentures subordonnées.
    - Rendement du portefeuille de placements - La société a profité de
      l'élargissement des écarts de taux d'intérêt afin d'optimiser la
      composition et le rendement de son portefeuille.
    - Frais généraux - Inspirée par le principe "plus de rigueur, mais pas de
      coupes", la société a instauré des mesures rigoureuses de gestion des
      frais généraux, mais sans réduire sa main-d'oeuvre.

    Principales réalisations 2008

    Satisfait du chemin parcouru durant l'année 2008, monsieur Charest a
poursuivi en faisant un survol des principaux résultats de l'année 2008.

    - Bénéfice net positif - Bénéfice net de 66,1 millions de dollars. Ce
      bénéfice a été touché par la chute des marchés boursiers, par la crise
      du crédit et par un renforcement des provisions mathématiques visant
      notamment à prémunir la société contre des baisses additionnelles des
      marchés boursiers et des taux d'intérêt.
    - Solidité financière renforcée - Ratio de solvabilité à 199 % au 31
      décembre 2008, en hausse par rapport au ratio de 193 % enregistré au 31
      décembre 2007 et dans le haut de la fourchette cible de 175 % à 200 %
      visée par la société.
    - Bonne qualité des placements - Placements douteux nets de 8,8 millions
      de dollars, en baisse de moitié par rapport à 2007. La proportion des
      placements douteux nets représente à peine 0,06 % des placements totaux
      au 31 décembre 2008.
    - Bonne croissance des affaires - Tous les secteurs ont connu une
      croissance de leurs affaires, à l'exception du secteur de la Gestion de
      patrimoine individuel, qui a été frappé par la chute des marchés
      boursiers. Deux des secteurs du collectif ont même connu des ventes
      records en 2008.
    - Poursuite du développement hors Québec - Pour une troisième année
      consécutive, plus de la moitié des ventes de tous les secteurs
      d'activité ont été réalisées à l'extérieur du Québec, ce qui est
      conforme à l'objectif de diversification géographique de la société.
    - Cinq nouvelles acquisitions - Conclusion de cinq nouvelles acquisitions
      en 2008, qui ont servi à élargir la gamme de produits de la société, à
      étendre ses activités géographiquement et à faire croître ses réseaux
      de distribution :

      - L'Excellence, Compagnie d'assurance-vie, une société spécialisée en
        assurance maladie et invalidité;
      - United Family Life Insurance Company, une société d'assurance vie
        américaine;
      - Sarbit Asset Management, une société de gestion de fonds mutuels;
      - AEGON Services aux courtiers Canada, une société de courtage en fonds
        mutuels, et le réseau affilié Money Concepts, un cabinet de services
        financiers;
      - Le réseau de conseillers financiers québécois de Patrimoine Dundee,
        spécialisé en fonds mutuels et en assurance.

    - Hausse du dividende - Hausse du dividende de 24 % en 2008, pour
      atteindre 0,94 $ par action ordinaire.
    

    Avant de conclure, monsieur Charest a indiqué que la société disposait
toujours de bonnes marges de manoeuvre pour absorber, le cas échéant, de
nouveaux chocs des marchés boursiers et des taux d'intérêt et que le plan
d'affaires de la société prévoit le maintien du dividende trimestriel aux
actionnaires ordinaires au niveau actuel pour l'année 2009, soit à 0,2450 $.
    De l'avis de monsieur Charest, l'Industrielle Alliance a fait ses preuves
en matière de gestion des risques : "Nous avons géré les risques de façon
proactive, nous sommes demeurés concentrés sur notre stratégie à long terme et
nous avons préparé la société pour profiter d'une reprise éventuelle, a-t-il
conclu. Nous avons traversé une grande partie de la tempête sans affaiblir la
société et nous avons confiance de pouvoir résister à de nouveaux chocs, le
cas échéant, pour la plus grande satisfaction de nos titulaires de contrats et
de nos actionnaires."

    A propos de l'Industrielle Alliance

    Fondée en 1892, l'Industrielle Alliance, Assurance et services financiers
inc. est une société d'assurance de personnes qui offre une gamme variée de
produits d'assurance vie et maladie, d'épargne et de retraite, de REER, de
fonds mutuels et de fonds distincts, de valeurs mobilières, d'assurance auto
et habitation, de prêts hypothécaires ainsi que d'autres produits et services
financiers. Quatrième société d'assurance de personnes en importance au
Canada, l'Industrielle Alliance est à la tête d'un grand groupe financier,
présent dans toutes les régions du pays de même que dans l'ouest des
Etats-Unis. L'Industrielle Alliance contribue au mieux-être financier de plus
de 3 millions de Canadiens et de Canadiennes, emploie plus de 3 400 personnes
et administre et gère un actif de plus de 49 milliards de dollars. Le titre de
l'Industrielle Alliance est inscrit à la Bourse de Toronto, sous le symbole
IAG. L'Industrielle Alliance compte parmi les 100 sociétés publiques les plus
importantes au Canada.




Renseignements :

Renseignements: Jacques Carrière, vice-président, Relations avec les
investisseurs, (418) 684-5275, cellulaire: (418) 576-3624,
jacques.carriere@inalco.com; www.inalco.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.