Arroser ou ne pas arroser la pelouse ?



    SAINT-HYACINTHE, QC, le 25 juin /CNW Telbec/ - L'eau est une ressource
essentielle à tout être vivant et donc une ressource à protéger. Les plantes,
comme la pelouse, ont également besoin d'eau pour croître, mais comment
s'assurer de ne pas utiliser trop d'eau tout en maintenant votre pelouse en
santé? Voici quelques renseignements sur les besoins en eau des pelouses et
les bonnes pratiques d'arrosage à adopter.

    Les besoins en eau d'une pelouse

    A tort, la pelouse est trop souvent perçue comme une plante exigeante en
eau. Pourtant, lorsque celle-ci est bien établie et entretenue, elle peut au
contraire contribuer à la conservation de l'eau.

    La quantité d'eau nécessaire à une pelouse dépendra de plusieurs
facteurs. En voici quelques exemples :

    - Le type de sol;
    - La température de l'air;
    - L'exposition au vent;
    - Le degré d'ensoleillement;
    - Le niveau de piétinement;
    - La hauteur de tonte;
    - La présence d'arbres et d'arbustes à proximité de la pelouse.

    De façon générale, les pelouses requièrent environ 2,5 cm d'eau par
semaine (eau de pluie ou d'irrigation). En moyenne, 65 à 100% de ces besoins
en eau sont comblés par les précipitations naturelles selon les années et
selon les régions du Québec.
    De plus, certaines espèces de graminées ont la capacité de survivre à des
périodes prolongées de sécheresse en entrant en dormance. Votre pelouse
deviendra jaune, mais sans toutefois être en danger. Cette phase de dormance
permet à la pelouse de préserver ses parties vitales en ralentissant ses
fonctions métaboliques et de réduire ses besoins en eau. Ceci permet aux
graminées à gazon de survivre aux conditions adverses durant une certaine
période et ce, jusqu'à ce que les réserves en eau du sol soient à nouveau
rétablies. La majorité des pelouses du Québec sont composées, entre autres, de
pâturin du Kentucky, une graminée qui a cette capacité d'entrer en dormance.

    Quand faut-il irriguer?

    Lorsqu'un arrosage est nécessaire, il doit idéalement être fait tôt le
matin (entre 4h et 10h). A ce moment de la journée, les conditions
climatiques, comme la température et le vent, sont adéquates pour réduire le
taux d'évaporation de l'eau. De plus, durant cette période, la présence d'eau
sur le feuillage de la pelouse s'assèchera rapidement et ainsi n'entraînera
pas le développement de maladies fongiques. La pelouse peut également être
arrosée en début de soirée (entre 18 h et 20 h). Comme pour la période du
matin, les conditions de température et de vent généralement retrouvées en
début de soirée sont adéquates. Toutefois, le risque de développement de
maladies est plus important car le feuillage s'assèchera moins rapidement que
lorsqu'il est arrosé tôt le matin.

    Comment faut-il arroser?

    Si votre pelouse doit être irriguée, optez pour des arrosages en
profondeur et moins fréquents plutôt que pour des arrosages rapprochés et
superficiels. Un arrosage réalisé au même endroit pendant une plus longue
période de temps permettra l'infiltration de l'eau ainsi qu'un développement
du système racinaire en profondeur. Votre pelouse sera ainsi plus résistante
aux périodes de sécheresse car elle sera en mesure d'aller chercher l'eau en
profondeur.

    Adopter des pratiques de conservation de l'eau!

    Augmenter la hauteur de tonte
    -----------------------------

    Afin de favoriser un enracinement en profondeur et ainsi réduire les
besoins en eau de la pelouse, la tonte devrait se faire à une hauteur minimale
de 8 cm. Egalement, une pelouse plus longue diminuera l'évaporation de l'eau
du sol et ainsi conservera plus efficacement l'humidité. Durant les périodes
de sécheresse, il est préférable de ne pas tondre la pelouse afin d'éviter un
stress supplémentaire à la plante. Lors de périodes chaudes mais avec
précipitations, la tonte devrait être effectuée par temps plus frais durant la
journée afin de limiter la perte d'humidité et ainsi conserver l'eau du sol.
Enfin, pour réduire les pertes d'eau par la plante, il est important de
procéder régulièrement à l'aiguisage de la lame de la tondeuse.

    Pratiquez l'herbicyclage
    ------------------------

    Parmi les nombreux avantages de l'herbicyclage, celui-ci contribue à
augmenter l'humidité du sol en agissant comme un paillis, réduisant ainsi les
besoins en eau de la pelouse.

    Effectuez une aération
    ----------------------

    L'aération, en créant des ouvertures dans le sol, permettra une meilleure
infiltration de l'eau, plus particulièrement dans les sols argileux et dans
les sols avec des problèmes de compaction.

    Récupérer l'eau de pluie
    ------------------------

    Une autre façon d'économiser l'eau potable est la récupération et
l'utilisation de l'eau de pluie pour arroser la pelouse. Il existe
actuellement des systèmes permettant d'acheminer les eaux pluviales des
gouttières des bâtiments disposées en bordure du toit au niveau d'une cuve ou
d'un baril de récupération d'eau de pluie.
    Vous pouvez vous procurer des barils de récupération d'eau de pluie dans
toutes les bonnes jardineries du Québec.

    Pour en savoir plus sur l'entretien ou l'implantation d'une pelouse
durable, consultez nos publications sur le site de la FIHOQ : www.fihoq.qc.ca




Renseignements :

Renseignements: Linda Bossé, agente de communication et de liaison,
FIHOQ, (450) 774-2228; Sophie Rochefort, Ph.D, agr., chargée de projet, FIHOQ

Profil de l'entreprise

Fédération interdisciplinaire de l'horticulture ornementale du Québec (FIHOQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.