Arianne présente son bilan de fin d'année 2016

DAN: TSX-V (Canada)
JE9N: FSE (Germany)
DRRSF: OTC (USA)

SAGUENAY, QC, le 14 déc. 2016 /CNW Telbec/ - Arianne Phosphate (la « Société » ou « Arianne ») (TSXV: DAN) (FRANCFORT: JE9N) (OTCBB: DRRSF), une société en stade de développement d'un projet de mine de phosphate du Lac à Paul, dans la région du Saguenay--Lac-Saint-Jean, au Québec, a le plaisir de présenter son bilan corporatif de fin d'année. « L'année tire à sa fin, celle-ci a été très engagée et productive », a déclaré Brian Ostroff, chef de la direction d'Arianne Phosphate. « Afin de mener le projet minier du Lac à Paul au stade de production, de nombreux éléments doivent entrer en jeu. Permis en mains depuis près d'un an, nous avons entrepris des discussions et planifié l'intégration des plusieurs aspects du projet. Pour arriver à la prochaine étape, nous devons choisir des fournisseurs clés, avancer l'ingénierie détaillée, trouver des clients et lever le financement nécessaire, où nous estimons avoir fait un progrès important. Alors que l'année 2016 tire à sa fin, nous voulons informer les investisseurs, Premières Nations, parties prenantes et les parties intéressées des activités réalisées à ce jour et des étapes à venir pour la prochaine année. »

Choix des fournisseurs clés
Tout au long de l'année, Arianne a travaillé étroitement avec des fournisseurs clés pour des services ainsi que des technologies qui seront requis pour la construction de la mine. D'ailleurs, le processus de sélection est déjà bien avancé et la Société croit être en mesure de faire-part de ces partenariats au début de la prochaine année. De plus, les discussions avec des fournisseurs potentiels ont été approfondies. Suite à ces discussions, Arianne estime qu'elle devrait être en mesure de présenter des coûts estimés et un échéancier pour la prochaine phase, soit celle de la construction. Outre les aspects techniques, d'autres discussions ont été tenues avec ces fournisseurs clés pour fournir des options de financement, soit par eux-mêmes ou par des institutions financières.

Optimisation continue du projet
Depuis la publication de l'Étude de faisabilité en 2013, la Société a pu avancer et améliorer d'une manière systématique son projet du Lac à Paul en abaissant sa  projection de coûts opérationnels. Un des nombreux bénéfices au processus entrepris avec les fournisseurs pendant la dernière année a été de générer de nouveaux concepts portant sur une meilleure optimisation du projet. Ce regard approfondi sur chaque facette du projet; la construction, l'exploitation, la transformation, le transport et le financement a fait surgir de maintes idées comment le projet peut continuer à s'améliorer au-delà de ce qui a été accompli à ce jour. Arianne est d'avis qu'elle pourrait être le producteur d'un concentré de phosphate de haute pureté au plus faible coût sur le marché.  

Fournir une certitude de coûts et d'échéancier
Tel que mentionné, le processus d'examen et de sélection des fournisseurs qualifiés a permis de faire une révision complète du projet qui nous dirige vers une assurance accrue. Le processus compétitif entrepris par les fournisseurs potentiels à générer de meilleures offres, nous permettra de meilleurs coûts et un échéancier plus robuste associés au projet. La prochaine étape sera de commencer l'ingénierie détaillée. Une certitude accrue du processus, de l'échéancier et des coûts permettra d'accroître le niveau d'assurance des institutions financières, ce qui devrait diminuer le montant total à financer dans le cadre du plan de contingence. Bref, Arianne estime qu'une meilleure assurance offrirait  de meilleures conditions de financement.  

Autorisations du port
Dans le cadre du transport maritime du concentré de haute pureté d'Arianne vers des clients, la Société envisage des infrastructures maritimes sur la rive nord de la rivière Saguenay à quelques kilomètres des infrastructures existantes opérées par Port de Saguenay. Le processus d'autorisation est mené par Port de Saguenay, qui avec le support d'Arianne, progresse de façon continue. Ce processus est en cours depuis quelque temps et les audiences publiques se sont terminées en octobre 2016. Également, des questions ont été envoyées à Port de Saguenay tant par le public que par l'Agence canadienne d'évaluation environnementale. Les réponses sont présentement en rédaction. Port de Saguenay prévoit recevoir les autorisations vers la fin du deuxième trimestre de 2017. Dans l'attente des autorisations, Arianne a annoncé (voir communiqué de presse publié le 1er  novembre 2016) la levée des options pour l'achat des terrains à l'emplacement du futur site du terminal maritime.

Premières Nations
À l'été 2015, Arianne a signé une entente de coopération pour la phase d'exploration et de pré-construction du projet avec les trois Premières Nations de Pessamit, Mashteuiatsh et Essipit. Depuis la signature de cette entente, plusieurs rencontres ont eu lieu entre les Premières Nations et Arianne afin de partager des informations sur l'avancement du projet et d'évaluer comment nous pourrons continuer à travailler pour l'intérêt de tous. Les questions liées aux emplois et aux opportunités d'affaire pour les entreprises des Premières Nations sont mises d'avant dans les discussions. D'ailleurs, il y a un engagement fort de la part de chacune des parties de tirer profit du projet du Lac à Paul. Des rencontres continueront sur une base régulière afin de tenir toutes les parties informées des progrès.

Acceptabilité sociale 
Tout au long de l'année, l'équipe d'Arianne a participé à plusieurs activités telles que des rencontres, des séances d'information et des tables rondes avec les parties prenantes régionales afin de les tenir informés des avancées du projet. La région continue d'appuyer fortement le projet à plusieurs niveaux puisqu'on prévoit des retombées économiques substantielles. Une étude publiée par la firme Raymond Chabot Grant Thornton en 2014 (voir communiqué de presse publié le 25 février 2014) projette 12.5 $G en retombées économiques à la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ce montant comprend les revenus d'emploi et les déductions d'impôts à la source grâce à la construction, l'exploitation, la fermeture et la restauration de la mine. Étant donné l'ampleur et l'étendue du projet, Arianne est bien positionnée à devenir un employeur important dès le début de son développement. La capacité à diversifier les sources d'emplois et de diminuer le taux de chômage dans la région est une importante motivation pour le projet. Celle-ci se reflète dans les 3000 curriculum vitae reçus dans les semaines suivant l'obtention du décret ministériel (permis) à la fin de 2015.  

Financement
L'ensemble des activités requises afin de lever le financement nécessaire pour le projet minier du Lac à Paul est actuellement en cours. En juillet dernier, Arianne a embauché la firme de conseils financiers Endeavour Financial basée au Royaume-Uni. Celle-ci a été mandatée pour structurer et réviser le plan de financement et servir d'interface avec des partenaires financiers potentiels incluant banques, organismes de crédit à l'exportation, fonds souverains et équipementiers. Également, Arianne continue de bénéficier d'un appui important du gouvernement québécois et continue de travailler en étroite collaboration avec ce dernier, concernant divers aspects du financement.

Afin de lever le financement, une revue indépendante des aspects du projet et de l'entreprise est en cours, ceci fournira des réponses et détails nécessaires aux institutions financières et diminuera les incertitudes. Ce travail, conjugué au travail fourni par les fournisseurs potentiels, a apporté quelques nouvelles idées en ce qui concerne la structure financière, ce qui devrait diminuer les coûts du projet. Le financement anticipé serait constitué de plusieurs tranches de dette, de financement provenant de fournisseurs et d'équipementiers, de ventes de produit anticipé et en équité.  Des discussions avec ces différents joueurs sont en cours et Arianne poursuit donc son travail en vue d'établir un plan final de financement.

Partenaires stratégiques
La majorité de l'industrie du phosphate est intégrée. Plus de 85 % de sa production de roche phosphatée (mines) provient de compagnies intégrées verticalement. Cette tendance semble vouloir se poursuivre au cours des années à venir résultant en  moins d'opérations indépendantes. Pendant que les producteurs cherchent à faire concurrence et à rationaliser leurs opérations, nous croyons que les approches d'intégration verticale deviennent de plus en plus importantes. Des discussions sont en cours avec de nombreux partenaires stratégiques potentiels qui évaluent les avantages du projet d'Arianne. Ces discussions visent à comprendre qui serait intéressé directement au projet ou à son niveau corporatif et quels clients seraient intéressés par le produit en échange d'engagements financiers. Enfin, c'est à partir de ces discussions qu'Arianne sera en mesure de prendre une décision finale concernant le financement et des étapes à venir. 

Perspectives macroéconomiques
Arianne reste convaincue que l'environnement macro-économique devrait continuer à  attirer l'attention de l'industrie et sa volonté d'y  être impliquée, soit financièrement  ou de façon stratégique. La demande de phosphate continue d'augmenter d'année en année et on prévoit qu'elle devrait encore augmenter de 2 % par année, et ce, même si le prix des fertilisants phosphatés (MAP & DAP) a diminué cette année. Malgré tout, le prix de la roche phosphatée est resté à un niveau relativement stable. Le déficit mondial en roche phosphaté, y compris en Amérique du Nord, devrait augmenter. La dépendante des populations, en lien avec la sécurité d'approvisionnement provenant du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord, croîtra également.

Le marché a également pris en considération un nouvel aspect au cours des dernières années, soit de la provenance de la roche phosphatée utilisée dans la production des fertilisants et de produits alimentaires.  L'attention accordée aux aspects environnementaux du phosphate dû aux lois en vigueur ou par de malheureux incidents a donné lieu à une vigilance accrue du marché. Dans ce contexte, des gisements tels que celui d'Arianne, capable de produire un concentré de haute pureté avec une présence de contaminants négligeables, seront recherchés et la prime sur le prix sera maintenue. Ceci est particulièrement vrai considérant l'utilisation grandissante de phosphate dans les produits alimentaires.

Finalement, après quatre années difficiles vécues dans le marché des fertilisants dans lequel plusieurs compagnies ont dû ralentir leurs opérations, il y a eu une résurgence dans les transactions récentes. La dernière année a été témoin de plusieurs grandes transactions tant dans le secteur des fertilisants que celui de l'agriculture.  Les grandes compagnies reconnaissent l'année 2016 comme étant le creux du cycle. Nous devrions donc être témoins d'intérêt soutenu dans les transactions futures.

Échéancier et étapes importantes
Au fil des années, Arianne a toujours su établir et franchir ses étapes aux fins de développer son projet du Lac à Paul.  En 2017, il y aura plusieurs étapes importantes à franchir telles que le financement du projet ou une transaction stratégique, l'avancement de l'ingénierie détaillée contribuant à l'optimisation du projet et à l'assurance des coûts et des échéanciers, la signature de contrats de ventes de notre produit et enfin le développement de notre projet du Lac à Paul. 

Commentaires finaux
« Nous croyons que notre travail acharné au courant de la dernière année sera la raison pour laquelle le projet avancera et recevra son financement ou la participation d'un joueur externe, » a déclaré Brian Ostroff, chef de la direction d'Arianne. « Au fil des années, Arianne a su établir et franchir des étapes importantes et la Société prend ses responsabilités au sérieux face l'avancement du projet pour ses parties prenantes, les Premières Nations et ses actionnaires afin de générer des retombées économiques et sociales importantes. Je veux remercier l'équipe d'Arianne de son travail et son engagement à faire avancer le projet  et, bien sûr, les parties prenantes, les Premières Nations et les investisseurs pour leur soutien. Nous espérons finaliser ce qui a été discuté dans ce présent communiqué au début de la prochaine année et de fournir l'état d'avancement dès que possible. »

 

À propos d'Arianne Phosphate

Arianne Phosphate (« Arianne Phosphate inc. ») (www.arianneinc.com) met en valeur les gisements de phosphate du projet Lac à Paul, à environ 200 km au nord de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean au Québec (Canada). Ces gisements produiront un concentré d'apatite ignée de grande qualité titrant 39 % P2O5 et contenant peu ou pas de contaminants. La Société compte 97 648 080 actions en circulation.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens donné à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'acceptent quelque responsabilité que ce soit quant au caractère adéquat ou à l'exactitude du présent communiqué de presse.

 

Facebook: https://www.facebook.com/ariannephosphate
Twitter: http://twitter.com/arianne_dan
YouTube: http://www.youtube.com/user/ArianneResources
Flickr: http://www.flickr.com/photos/arianneresources
Resource Investing News: http://resourceinvestingnews.com/?s=Arianne

 

Mise en garde concernant les informations prospectives

Ce communiqué contient des « déclarations prospectives » et des « informations prospectives » au sens de la réglementation des valeurs mobilières applicable au Canada et aux États-Unis (ci-après appelés collectivement les « informations prospectives »). L'information prospective inclut, notamment, les attentes sur la production et la qualité du concentré d'apatite du projet Lac à Paul. Il est souvent, mais pas toujours, possible de déterminer les renseignements prospectifs par l'usage de mots comme « planifie », « s'attend », « devrait », « budget », « prévu », « estimation », « prévision », « a l'intention de », « escompte » ou « croit », ou leur négatif, ou des variantes de ces mots et expressions ou déclarations selon lesquels des interventions, des événements et des résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « seront » prises, se produiront ou pourront être réalisés. L'information prospective est assujettie à des risques connus et inconnus, des incertitudes et autres facteurs qui pourraient rendre les résultats réels, le niveau d'activité, les performances ou les réalisations de la Société sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par de telles informations prospectives. Ces risques comprennent mais sans s'y limiter : la volatilité du cours des actions; les fluctuations des prix des matières premières; l'origine et les coûts des sources d'énergie; les estimations des coûts en capital initial et de renouvellement; les estimations des coûts de main d'œuvre et des coûts d'opération; les marchés mondiaux et les conditions économiques générales; les risques associés à l'exploration, au développement et à l'exploitation de gisements miniers; les estimations des ressources et des réserves minières; les risques associés à des risques non assurables survenant en cours d'exploration, de développement et de production; les risques liés aux variations des taux de change; les risques environnementaux; la concurrence à laquelle fait face la Société à l'égard de l'embauche du personnel expérimenté; l'accès à une infrastructure adéquate pour soutenir les activités minières, de transformation, de développement et d'exploration; les risques associés à des changements à la réglementation de l'exploitation minière régissant la Société; la finalisation du processus d'évaluation environnementale; les risques liés aux retards réglementaires et d'obtention de permis; les risques liés aux conflits d'intérêts potentiels; la dépendance envers le personnel clé; les risques de financement, de capitalisation et de liquidité incluant les risques que le financement nécessaire pour continuer les activités d'exploration et de développement du projet Lac à Paul ne soit pas disponible ou disponible à des conditions acceptables; le risque de dilution potentielle par l'émission d'actions ordinaires; le risque de litiges. L'information prospective est fondée sur des hypothèses jugées raisonnables par la direction au moment où ces déclarations sont faites, y compris, mais sans s'y limiter, la poursuite des activités d'exploration, aucun changement défavorable important des prix des matières premières, à la réalisation des plans d'exploration et des plans de développement conformément aux attentes, l'obtention des approbations réglementaires requise, et les autres hypothèses et facteurs énoncés dans la présente. Bien que la Société ait tenté d'identifier les facteurs importants qui pourraient amener les résultats réels à différer sensiblement de ceux contenus dans les informations prospectives, il pourrait y avoir d'autres facteurs qui font en sorte que les résultats ne soient pas tels qu'anticipés, estimés ou prévus. Il ne peut y avoir aucune assurance que ces informations prospectives se révéleront exactes, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux prévus dans ces informations prospectives. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment à l'information prospective. Les informations prospectives ne sont valables qu'à la date de ce communiqué de presse et la Société ne s'engage pas à mettre à jour ces informations prospectives, sauf conformément aux lois sur les valeurs mobilières applicables.

 

SOURCE Arianne Phosphate Inc.

Renseignements : Source: Jean-Sébastien David, chef des opérations, Tél. : 418-549-7316, j.s.david@arianne-inc.com; Info: Brian Ostroff, chef de la direction, Tél. : 514-908-4202, brian.ostroff@arianne-inc.com; Médias: Joëlle Brodie, Tél. : 418-549-7316, joelle.brodie@arianne-inc.com

LIENS CONNEXES
http://www.arianne-inc.com/fr/

Profil de l'entreprise

Arianne Phosphate Inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.